Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
73 Messages - 0%
Galerie


Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Carrières et Mines

le Ven 8 Juil - 0:09
Mongolie:Le plus grand gisement de charbon bientôt exploité en Mongolie


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Mongolie a attribué aux groupes Peabody Energy, Shenhua et à un consortium russo-mongol l'exploitation de Tavan Tolgoi, mine de charbon géante située dans le sud du désert de Gobi.
La bataille pour l'exploitation de Tavan Tolgoi, une des plus grandes mines de charbon à coke au monde située dans le sud du désert de Gobi en Mongolie, est en passe de toucher à sa fin. A l'issue d'un appel d'offres, le gouvernement mongol a en effet dévoilé lundi le nom des sociétés auxquelles il compte confier l'exploitation du gisement de charbon qui reste aujourd'hui potentiellement le plus important au monde.

Trois groupes ont remporté le contrat: le groupe minier américain Peabody Energy, le chinois Shenhua et un consortium russo-mongol. Les trois autres candidats, le brésilien Vale, Arcelor Mittal et le suisse Xstrata ont pour leur part été évincés. A moins que le parlement qui aura le dernier mot dans cette affaire ne choisisse de ne pas entériner ce choix, auquel cas un autre candidat pourrait avoir ses chances.

Le contrat d'exploitation porte sur la partie ouest du gisement du bloc Tsenkhi de Tavan Tolgoi, zone essentiellement dotée de charbon à coke. "Le groupe chinois Shenhua aura une participation de 40% dans le projet, tandis que Peabody Energyet le consortium russo-mongol détiendront respectivement 24 et 36%", a précisé le gouvernement dans un communiqué.

En échange, les groupes devront s'acquitter à l'issue de cet accord d'une somme de 500 millions de dollars "de façon irrévocable", en plus des 500 millions déjà versés à titre d'avance.

Plus vaste réserve de charbon au monde, puisqu'elle recèle 6,4 milliards de tonnes de charbon, Tavan Tolgoi, qui s'étend sur 68.000 hectares, est un enjeu de taille à plus d'un titre. Il est essentiel pour les pays alentours, la Chine et l'Inde tout particulièrement, dont la demande en acier - fabriqué à partir de carbon à coke- augmente en flèche. Il est crucial pour les fabricants d'acier -Posco ou Arcelor Mittal notamment - soucieux de voir faute d'offre suffisante les prix de l'acier augmenter.

Enfin, il est également vital pour la Mongolie. Le pays espère bien tirer de l'exploitation de ses mines des revenus conséquents pour se développer. A cette fin, Oulan Bator a d'ores et déjà entamé un projet de développement qui lui a permis de doubler sa production de charbon l'an dernier pour atteindre 25 millions de tonnes.

Pour la plupart des analystes le choix de ces trois sociétés pour Tavan Toolgoi ne constitue pas une grande surprise: en diversifiant les sociétés avec lesquelles elle travaille, "la Mongolie essaie d'équilibrer l'influence géopolitique des pays voisins. Son objectif étant de ne pas devenir trop dépendant de la Chine et de trouver d'autres marchés à l'export en Russie, en Corée et au Japon notamment", précise Helen Lau, analyste à Hong Kong chez Uob Kay Hian.

D'autres analystes font tout de même remarquer que le groupe chinois reste celui qui s'octroie la plus belle part du gateau, avec 40%. Et que le nombre important de sociétés risque de compliquer la faisabilité du projet.

"L'objectif du gouvernement est de faire travailler ces trois entités ensemble", rappelle un stratège du broker Frontier Securities à Oulan Bator. "Cette décision risque toutefois d'être difficile à mettre en pratique compte tenu du nombre important de sociétés".

http://latribune.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum