Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
85 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion
anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Actualité libyenne

le Dim 20 Fév - 23:18
Al Kadhafi appelle sa fille Aicha « Maman » et la prépare à le succéder à son poste de la 1e présidente arabe dans l’histoire contemporaine



Il est à rappeler que derrière tout président déchu une femme, à l’instar de Leila Trabelsi et Suzanne Moubarak.

Mais, pour le président libyen Mouammar Al Kadhafi ce n’est pas le cas. Ce dernier a préféré son unique fille de ses sept (7) frères qui est Aicha. Cette dernière baptisés au nom de sa grand-mère paternelle étant beaucoup gâtée par son père. Aicha, aura 35 ans d’âge en mois de juin prochain. Mariée de son cousin paternel, et vivent ensemble entre Paris et Genève. Il convient de rappeler que le niveau d’instruction de Al Kadhafi est peu important, c’est pourquoi ce dernier s’est consacré et se souciait des études de sa fille. Celle-ci, a rejoint l’université Al Fateh en se spécialisant dans le domaine juridique « Droit ». Durant la guerre contre l’Irak, Aicha a mis un arrêté à la préparation de sa thèse de doctorat en affirmant qu’il n’est pas évident d’étudier une filière qui n’existe pas dans notre vie. Elle a repris, par la suite, la préparation de sa thèse et diplômée « Doctoresse ».

Et elle est la première de la famille Al Kadhafi à avoir un diplôme universitaire pareil. Le président libyen pour son appréciation pour les femmes, au point où il met en place des femmes comme étant des gardes de corps. Selon des informations, Mouammar Al Kadhafi prépare sa fille en vue qu’elle succède à lui, pour être la première présidente arabe dans l’histoire contemporaine. Il a, d’ailleurs, déboursé une somme de 1 millions d’euros pour la publication d’un livre intitulé « La reine de l’Islam » relatant le parcours de Aicha traduit en 6 langues. Le dirigeant libyen a déclaré que sa fille aura le lauréat de prix Nobel de la paix dans les 20 ans à venir.

Aicha a gagné, samedi, le château de son père où elle a lancé qu’il est temps d’éduquer des gens qui détestent Al Jamahiriya. Aicha Kadhafi a catégoriquement refusé de répondre à la chaîne Al Arabia. Bien que sur cette même chaîne, elle a défendu depuis la Suisse, il y a quelques années, son frère, Hannibal, impliqué dans le mauvais traitement de deux ses domestiques dont une tunisienne et un marocain. Cela a suscité une crise diplomatique qui a touché les relations économiques de ce pays avec la Suisse où la Libye a fermé les vannes d’approvisionnement de ce dernier en pétrole.

http://echoroukonline.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 21 Fév - 7:45
Le fils de Kadhafi: le peuple doit choisir entre nouvelle Libye ou guerre civile

Seïf Al-Islam, le fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, a affirmé dimanche soir que le peuple libyen devait choisir soit de construire une "nouvelle Libye" soit de plonger dans la "guerre civile", alors que les affrontements ont gagné la capitale Tripoli dans la nuit de dimanche à lundi.


Capture d'écran de l'intervention à la télévision libyenne de Seïf Al-Islam, l'un des fils du colonel Kadhafi, le 20 février 2011

Seïf Al-Islam, le fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, a affirmé dimanche soir que le peuple libyen devait choisir soit de construire une "nouvelle Libye" soit de plonger dans la "guerre civile", alors que les affrontements ont gagné la capitale Tripoli dans la nuit de dimanche à lundi.
"La Libye est à un carrefour. Soit nous nous entendons aujourd'hui sur des réformes, soit nous ne pleurerons pas 84 morts mais des milliers et il y aura des rivières de sang dans toute la Libye", a déclaré Seïf Al-Islam lors d'une allocution télévisée.
Au sujet des réformes, il a annoncé que le Congrès général du peuple (Parlement) se réunira bientôt pour décider d'un nouveau code pénal et de nouvelles lois donnant "des perspectives de liberté" pour la presse et la société civile, ainsi que du lancement d'un dialogue sur une Constitution.
"Nous avons eu les réformes que nous voulons avec moindre pertes et moindre problèmes", a-t-il dit.
"De la première à la deuxième Jamahiriya" libyenne, a-t-il dit. "Si vous voulez qu'on change le drapeau et l'hymne national, on le fera".
Seïf Al-Islam a répété à plusieurs reprises le chiffre de 84 morts dans les violences qui ont débuté la semaine dernière en Libye et affirmé que les bilans donnés par "les médias étrangers" étaient "très exagérés".
Selon Human Rights Watch, au moins 173 personnes ont été tuées en Libye depuis le début de la contestation le 15 février, tandis qu'un décompte de l'AFP établi à partir de différentes sources libyennes fait état d'au moins 77 morts, pour la plupart à Benghazi.
La plupart des victimes ont été tuées à Benghazi, deuxième ville du pays à 1.000 km à l'est de Tripoli, mais selon des témoins joints par l'AFP des heurts sanglants ont éclaté samedi à Musratha (est) et Zaouia (ouest).
Des tirs nourris ont été entendus dimanche soir dans plusieurs quartiers de Tripoli par le correspondant de l'AFP sur place et des témoins.
Des affrontements entre opposants et sympathisants du numéro un libyen ont notamment eu lieu sur la Place verte de Tripoli, selon des témoins. Aux environs de 03H00 GMT on n'entendait plus de coup de feu, selon un journaliste de l'AFP.
Seïf Al-Islam qui conduisait le courant réformateur depuis 2007, avant d'annoncer sa retraite politique un an après, a affirmé que la Libye était la cible d'un complot étranger et a reconnu que plusieurs villes du pays, dont Benghazi et Al-Baïda dans l'est du pays, étaient la proie de violents combats et que les émeutiers s'étaient emparés d'armes militaires.
"Maintenant tout le peuple libyen est armé. Je m'adresse à vous et pour la dernière fois avant de recourir aux armes", a-t-il dit, estimant que la Libye n'était "pas la Tunisie ni l'Egypte", en allusion aux révolutions de ces deux pays qui ont conduit à la chute de leurs régimes.
"Notre moral est au plus haut et le leader Mouammar Kadhafi, ici à Tripoli, conduit la bataille et nous le soutenons ainsi que nos forces armées (...) Nous ne lâcherons pas la Libye et nous combattrons jusqu'au dernier homme, jusqu'à la dernière femme et jusqu'à la dernière balle".
"En ce moment des chars se déplacent dans Benghazi conduits par des civils. A Al-Baïda, les gens ont des fusils et des nombreux dépôts de munitions ont été pillés. Nous avons des armes, l'armée a des armes, les forces qui veulent détruire la Libye ont des armes", a-t-il lancé.
Selon lui, les affrontements sont provoqués par des éléments libyens et étrangers visant à détruire l'unité du pays et instaurer une république islamiste, selon ces déclarations retransmises par la télévision d'Etat libyenne.
Un haut responsable libyen a indiqué dimanche qu'un "groupe d'extrémistes islamistes" retenait en otage des membres des forces de l'ordre et des citoyens à Al-Baïda, dans l'est du pays, exigeant la levée du siège autour de lui.
Parallèlement, les autorités ont annoncé avoir arrêté des dizaines de ressortissants arabes appartenant à un "réseau" ayant pour mission de déstabiliser le pays, selon Jana.
"L'armée aura maintenant un rôle essentiel pour imposer la sécurité parce que c'est l'unité et la stabilité de la Libye" qui sont en jeu, a déclaré le fils du dirigeant libyen.
Peu avant, le Premier ministre Al-Baghdadi Al-Mahmoudi a indiqué que la Libye était en "droit de prendre toutes les mesures" pour préserver l'unité du pays, lors d'une réunion avec les ambassadeurs des pays de l'Union européenne à Tripoli, selon l'agence Jana.
La Ligue arabe a appelé pour sa part dans un communiqué "à cesser immédiatement tous les actes de violence", tandis que plusieurs pays occidentaux se préparaient à évacuer leurs ressortissants.
Selon la présidence hongroise de l'UE, les autorités libyennes ont menacé de cesser sa coopération dans la lutte contre l'immigration si l'Europe continue à "encourager" les manifestations dans le pays.
En dépit de ces menaces, les Européens ont condamné avec fermeté la répression des manifestations.
"Nous appelons à la retenue, nous exhortons à mettre fin aux violences et à dialoguer", a déclaré la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

http://www.tv5.org

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 21 Fév - 13:26
Qaddafi’s Son Warns of Civil War as Libyan Protests Widen

CAIRO — A five-day-old uprising in Libya took control of its second-largest city of Benghazi and spread for the first time to the capital of Tripoli late on Sunday as the heir-apparent son of its strongman, Col. Muammar el-Qaddafi, warned Libyans in a televised speech that their oil-rich country would fall into civil war and even renewed Western “colonization” if they threw off his father’s 40-year-long rule.

In a rambling, disjointed address delivered about 1 a.m. on Monday, the son, Seif al-Islam el-Qaddafi, played down the uprising sweeping the country, which witnesses and rights activists say has left more than 200 people dead and hundreds wounded from gunfire by security forces. He repeated several times that “Libya is not Tunisia or Egypt” — the neighbors to the east and west that both overthrew their veteran autocrats in the space of the last six weeks.

After a night of clashes, the early hours of Monday saw relative calm in the capital, though there was evidence of fires overnight that burned several government buildings. By late morning, Reuters reported, another central government building, the People’s Hall, was on fire, and government buildings were being looted, a witness said.

Police were noticeably absent, but a large contingent of security forces massed around a residence of Colonel Qaddafi, the witness said. Anti-government activists said in online messages that a march was planned on the residence in the late afternoon, although the whereabouts of Colonel Qaddafi were unknown.

The revolt shaking Libya is the latest and most violent turn in the rebellion across the Arab world that seemed unthinkable just two months ago and now poses the greatest threat in four decades to Colonel Qaddafi’s autocratic power. The United States condemned the Qaddafi government’s lethal use of force.

Witnesses in Tripoli interviewed by telephone on Sunday night said protesters had converged on the capital’s central Green Square and were clashing with the heavily armed riot police. Young men armed themselves with chains around their knuckles, steel pipes and machetes. The police had retreated from some neighborhoods, and protesters were seen armed with police batons, helmets and rifles commandeered from riot squads.

The protesters set trash hauling bins on fire, blocking roads in some neighborhoods. In the evening the sound and smells of gunfire hung over the central city, and by midnight looting had begun.

“The state has disappeared from the streets,” said Mansour Abu Shenaf, a writer living in Tripoli, “and the people, the youth, have practically taken over.”

In Benghazi, the starting point of the revolt, three witnesses said that special military forces called in as reinforcements had instead helped the protesters take over the local army barracks. “The gunshots you hear are the gunshots of celebration,” said Abdel Latif al-Hadi, a 54-year-old Benghazi resident whose five sons were out protesting. Protesters appeared to remain in control of Benghazi on Monday.

The younger Mr. Qaddafi blamed Islamic radicals and Libyans in exile for the uprising. He offered a vague package of reforms in his televised speech, potentially including a new flag, national anthem and confederate structure. But his main theme was to threaten Libyans with the prospect of civil war over its oil resources that would break up the country, deprive residents of food and education, and even invite a Western takeover.

“Libya is made up of tribes and clans and loyalties,” he said. “There will be civil war.”

Recalling Libya’s colonial past, he warned, “The West and Europe and the United States will not accept the establishment of an Islamic emirate in Libya.”

There was no sign that Colonel Qaddafi, 68, intended to allow the revolts that have taken down the longtime leaders in neighboring Tunisia and Egypt to fell him as well. Colonel Qaddafi for decades has skillfully cultivated tribal rivalries to avoid any threat to his authority.

“We will fight until the last man, until the last woman, until the last bullet,” his son said in his televised speech. The younger Mr. Qaddafi has been the government’s principal spokesman, especially on the subject of reform.


http://www.nytimes.com

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 21 Fév - 21:34
l'armée de l'air bombarderait de nombreuses zones de Tripoli

Les violences en Libye ont atteint la capitale Tripoli, qui serait le théâtre de "massacres", selon LHRS, une ONG libyenne basée à Genève. Seif Al-Islam, fils du dirigeant contesté Mouammar Kadhafi, a brandi la menace d'un bain de sang dans le pays, alors que son père pourrait avoir fui au Venezuela.

Un habitant de Tripoli a de son côté déclaré à la chaîne Al Djazira que l'armée de l'air libyenne bombardait de nombreux sites de la capitale où elle a fait un grand nombre de morts. Prié de dire si le bombardement se poursuivait, il a répondu: "Ça continue, ça continue. Ils prennent pour cible tout ce qui bouge".

La Libyan Human Rights Solidarity (LHRS) a articulé le chiffre de 300 tués et un millier de blessés à Benghazi, deuxième ville du pays et centre de la révolte depuis le 15 février. D'après la Fédération internationale des Ligues de droits de l'Homme (FIDH), qui avance elle un bilan de "300 à 400 morts", plusieurs villes, dont Benghazi, sont tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l'armée.

Un ministre démissionne

Le ministre libyen de la Justice Moustapha Abdel Jalil a démissionné plus tôt dans la journée "pour protester contre l'usage excessif de la force" contre les manifestants.

Les manifestations contre le colonel Kadhafi - arrivé au pouvoir en 1969 et autoproclamé "Guide de la révolution"- avaient gagné dimanche Tripoli. Selon des témoins contactés lundi, le siège d'une télévision et d'une radio publiques ont été saccagés dans la soirée par des manifestants.

Des postes de police, des locaux des comités révolutionnaires, la "salle du peuple" accueillant des réunions officielles ainsi que le bâtiment abritant le ministère de l'Intérieur ont été incendiés, selon d'autres témoins.

Riposte sanglante annoncée

Dans une allocution télévisée dans la nuit, Seif Al-Islam a prévenu les manifestants que la riposte serait sanglante. Les "forces qui tentent de détruire la Libye et de la démembrer sont armées et le résultat sera une guerre civile. Personne ne se soumettra à l'autre et nous nous battrons", a-t-il prévenu.

(ats / 21 février 2011 19:32)
http://www.romandie.com

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 21 Fév - 22:22
Deux pilotes militaires libyens refusent de tirer sur la foule et atterrissent à Malte


RÉPRESSION | Selon les sources maltaises, les pilotes des deux Mirage F1, ont affirmé avoir fait défection après avoir reçu l’ordre de tirer sur les manifestants à Benghazi, deuxième ville du pays, située à 1.000 km à l’est de Tripoli, et centre de la révolte depuis le 15 février.



L'un des deux pilotes libyen est gardé par des soldats maltais.

Selon les sources maltaises, les pilotes des deux Mirage F1, ont affirmé avoir fait défection après avoir reçu l’ordre de tirer sur les manifestants à Benghazi, deuxième ville du pays, située à 1.000 km à l’est de Tripoli, et centre de la révolte depuis le 15 février.
Les deux hommes ont affirmé aux autorités militaires maltaises qu’ils étaient des officiers de l’Armée de l’air libyenne et avaient été contraints de fuir leur base à Benghazi lorsque celle-ci est tombée aux mains des manifestants.
"L’un des pilotes a réclamé l’asile politique", a déclaré un porte-parole du gouvernement.
Les deux pilotes sont actuellement interrogés par la police, a indiqué le gouvernement maltais dans un communiqué.
Les sources militaires avaient affirmé un peu plus tôt que les hélicoptères avaient obtenu l’autorisation d’atterrir à La Valette, mais pas celle de quitter la Libye, ce qui indiquait qu’ils avaient fui le pays.
Deux hélicoptères civils Super Puma, enregistrés en France, ont également atterri sur l’île au même moment, avec sept personnes à leur bord.
Celles-ci ont déclaré à la police de l’air et des frontières être de nationalité française, mais une seule détient un passeport. Elles ont affirmé travailler sur une plate-forme pétrolière en haute mer, du côté de Benghazi, et ont demandé la protection des autorités maltaises.
Les hélicoptères étaient frappés du sigle d’Heli Union, une société spécialisée dans le transport aérien pour les compagnies pétrolières et gazières.
Toutes ces personnes ont été retenues à l’aéroport pour identification, selon les mêmes sources.
Le bilan des violentes manifestations en Libye a atteint 233 morts, a déclaré lundi matin Human Rights Watch, faisant état de 60 morts pour la seule journée de dimanche à Benghazi.
Malte est l’Etat européen le plus proche de la Libye, qui se trouve à environ 350 km au sud de la petite île.
Deux avions de chasse libyens, pilotés par des militaires qui ont fait défection après avoir refusé de mater la rébellion, et deux hélicoptères civils ont atterri lundi après-midi à l’aéroport de La Valette, la capitale de Malte, a appris l’AFP de sources militaires.

AFP | 21.02.2011 | 20:33
http://www.tdg.ch

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Jeu 24 Fév - 13:17
المرتزقة يقتحمون المنازل في ليبيا

[url][/url]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Dim 27 Fév - 0:33
Kadhafi dispose d’un puissant arsenal militaire pour son "bain de sang"

Le leader libyen Mouammar Kadhafi a promis de réprimer tous ses opposants dans un bain de sang. Et pour cela, pour s’accrocher au pouvoir malgré la perte de toute influence dans plus de la moitié du pays aujourd’hui, il dispose d’un arsenal militaire impressionnant… En voici les détails.




Les images de soldats libyens aux commandes de blindés traversant des rues défoncées par les raids aériens nous sont parvenues. Elles témoignent de la capacité de Mouammar Kadhafi à riposter aux opposants et à mater la rébellion au mépris des avertissements de la communauté internationale. Car le colonel, en plus d’une fortune estimée en milliards de dollars, dispose d’ores et déjà d’un arsenal militaire que beaucoup de pays belliqueux lui envieraient !

168.000 hommes sans compter les mercenaires

Au niveau de l’infanterie, il dispose (si on ne tient pas compte des désertions qui nous sont rapportées) de 116.000 soldats (dont 40.000 réservistes) et de deux milices armées: 45.000 hommes de la milice du peuple et 7.000 hommes dans la Légion islamique. Ils sont supervisés et équipés par la garde rapprochée de Kadhafi. Cela fait en théorie 168.000 hommes armés à sa solde. Sans oublier les missions exécutées par des mercenaires étrangers payés par Kadhafi. Beaucoup son africains, mais certains sont européens. Exemple, selon Al-Jazeera, des pilotes serbes étaient aux commandes des avions qui ont bombardé la foule à Tripoli et Benghazi.

Un arsenal acheté très cher à la Russie, l'Italie, la France ou même la Belgique

Ajoutez-y, selon les derniers chiffres disponibles, 2.205 blindés, 227 avions de chasse et 216 missiles… et vous comprenez pourquoi les Libyens, déjà « seulement les 2/3 des habitants de leur pays », fuient vers la Tunisie ou l’Egypte par milliers. La riposte du colonel est effectivement à craindre.

Comment a-t-il réussi à posséder une telle collection guerrière, alors que son pays est frappé d’un embargo depuis l’attentat meurtrier de Lockerbie et son soutien assumé au terrorisme ? Car beaucoup de ces armes proviennent de l’ex-URSS. En effet, l’armée est depuis toujours un des piliers du régime de Kadhafi. Entre 1970 et 1991, 19 milliards de dollars sont passés dans les mains des Soviétiques en échange de ce stock militaire.

Il faut y ajouter des contrats mirobolants ces dernières années avec la France (avions de chasse), la Belgique (armes de la FN Herstal), l’Italie (des dizaines de millions d’euros d’explosifs, missiles et hélicoptères ces deux dernières années) ou encore la Russie de Poutine (Tripoli a signé avec eux il y a peu un des plus gros contrats d’armement dépassant le milliard d’euros). Voilà pourquoi des images de T55 soviétiques, de Mirages F1, de MIG 23 ou encore de missiles SAM sont légion.

http://rtlinfo.be


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

urka
Membre
Membre
Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 33
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : tizi

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Mar 1 Mar - 17:19
pk le 05 mars pour qui'il déclencha an l'Algérie 06 pk tt cette désinformation a propos de Libye quel sont les risque stratégique pour l'Algérie
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Mar 1 Mar - 22:13
Mouammar Kadhafi prêt au bras de fer, la menace militaire plane

TRIPOLI (Reuters) - Mouammar Kadhafi a déployé des forces mardi à la frontière occidentale de la Libye, poursuivant le bras de fer avec une communauté internationale menaçante mais hésitante sur une possible option militaire.

La révolte libyenne aboutira "à une démocratie pacifique ou à une guerre civile prolongée", a prédit la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

L'impétueux colonel, qui exerce un pouvoir sans partage depuis 41 ans, ne semble pas prendre toute la mesure de l'opposition qui s'est formée contre lui ces dernières semaines, tant dans la communauté internationale que parmi la population.

L'Occident demeure, lui, partagé sur la pertinence d'établir une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et réticent à une intervention militaire. Mais la grande majorité des capitales s'accorde désormais à réclamer le départ immédiat de Kadhafi. Certaines mettent en doute son état mental.

"Voilà un homme qui a basculé dans un autre monde psychologique", a dit le porte-parole du gouvernement français, François Baroin. Au Kremlin, une source citée par l'agence russe Interfax le qualifie de "cadavre vivant de la politique, qui n'a plus sa place dans le monde moderne et civilisé".

"Mon peuple m'aime", a assuré Kadhafi lundi aux médias anglo-saxons ABC et BBC. "Ils mourraient pour me protéger."

Son fils et porte-parole Saïf al Islam a réaffirmé que le colonel âgé de 68 ans ne fuirait ni ne démissionnerait.

"L'usage de la force contre la Libye n'est pas acceptable, il n'y a aucune raison, mais s'ils le veulent (...) nous sommes prêts, nous n'avons pas peur", a-t-il dit à la télévision anglaise Sky, ajoutant: "Nous vivons ici, nous mourons ici."

"TRÈS VULNÉRABLE"

Douze heures après l'annonce par le Pentagone du déploiement de forces américaines près de la Libye, l'armée libyenne a refait son apparition à Dehiba, poste-frontière avec la Tunisie.

Elle a en outre déployé des renforts à Nalout, à une soixantaine de kilomètres de là, pour ne pas laisser la ville aux insurgés qui acculent le régime dans l'ouest du pays après avoir pris le contrôle de l'Est.

Mouammar Kadhafi reste maître de Tripoli et de Syrte, ses derniers bastions importants. Il laisse planer la menace d'un recours à la force mais ses capacités ont diminué en raison de défections politiques et militaires. Il a perdu le contrôle des gisements de pétrole et les sanctions de la communauté internationale vont restreindre sa capacité financière.

Des spécialistes de la Libye ne l'imaginent toutefois pas tenter une offensive militaire de la dernière chance et voient dans ses menaces une "manoeuvre politique".

"Kadhafi est fini s'il le fait et fini s'il ne le fait pas. Dans les deux cas, il est très vulnérable", résume Achour Chamis, un activiste et journaliste libyen basé à Londres.

Le déploiement de forces américaines ne signifie pas non plus, selon les spécialistes, l'imminence d'une intervention militaire, qui serait très risquée. Il peut en revanche être un moyen de menacer Kadhafi, disent-ils, mais aussi servir à des opérations humanitaires, comme l'a souligné Hillary Clinton.

DÉFI

Le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a confirmé qu'il n'y avait "pas d'intervention militaire anticipée" au stade actuel. "Différentes options peuvent être étudiées, notamment celle d'une zone d'exclusion aérienne, mais je le dis ici très clairement: aucune intervention ne se fera sans un mandat clair du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-il souligné à l'Assemblée nationale.

Les membres du Conseil de sécurité de l'Onu sont divisés sur l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne, qui permettrait d'empêcher l'aviation libyenne de tirer sur les civils et de détruire leurs dépôts d'armes.

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne défendent cette option, la France et la Chine sont plus réservées. Le chef du commandement militaire central américain a souligné que "cela relèverait du défi (car il) s'agirait d'opérations militaires".

Autre signe de l'accélération des manoeuvres diplomatiques, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a convoqué un conseil européen extraordinaire sur la Libye vendredi 11 mars.

À Tripoli, où certains quartiers sont passés aux mains des opposants, le rationnement se fait sentir dans les boulangeries.

La principale télévision publique, Jamahiriya, n'est plus accessible, selon un habitant. Des groupes de Libyens en exil cherchent à persuader les opérateurs satellite de couper la retransmission des chaînes officielles, outils de propagande de Kadhafi. On ignore si les interférences sont liées à cette campagne.

À Benghazi, tenue par les insurgés, les habitants ne signalent aucune pénurie et l'essence, rare il y a quelques jours, a fait son retour à la pompe.

Avec Yvonne Bell et Chris Helgren à Tripoli, Tom Pfeiffer, Alexander Dziadosz, Mohammed Abbas à Benghazi et les rédactions du Caire, d'Alger, de Rabat, Londres et Paris, Clément Guillou pour le service français, édité par Gilles Trequesser.

Par Maria Golovnina

lepoint.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Dim 20 Mar - 14:03
Kadhafi prédit une longue guerre et une victoire pour la Libye



Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a affirmé ce dimanche que son pays ne laisserait jamais «les pays croisés» prendre possession et exploiter son pétrole, dans un message sonore diffusé sur la télévision officielle.

Il a, en outre, prédit une «longue guerre», affirmant que «tout le peuple libyen porte des armes» et qu’il va «vaincre». Dans un court enregistrement sonore diffusé par la télévision officielle quelques heures après le début des opérations, le numéro un libyen a menacé de transformer la mer Méditerranée en «champ de bataille» et affirmé que les «dépôts d’armes» étaient ouverts pour défendre la Libye. Il a affirmé qu’il s’attaquerait à «tout objectif civil ou militaire» en Méditerranée. «Les intérêts des pays ayant participé à l’agression seront en danger», a-t-il prévenu. L’opération internationale a été en revanche saluée par des tirs de joie et des coups de klaxon à Al-Marj, à une centaine de km au nord-est de Benghazi, épicentre de l’insurrection, à un millier de kilomètres à l’est de Tripoli.

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Mar 22 Mar - 13:05
خطاب القذافي 20 03 2011-١

[url][/url]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Sam 26 Mar - 18:50
Un million de Libyens prêts à lutter en cas d’invasion terrestre (ambassadeur)



Près d’un million de Libyens sont prêts à défendre leur pays en cas d’opération terrestre, a affirmé mardi l’ambassadeur libyen à Moscou, Amir Al-Arabi Ali Gharib.

“Un million de personnes prendront les armes pour défendre la Libye”, a déclaré le diplomate lors d’une rencontre avec Vladimir Jirinovski, leader du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR).

Evoquant le matériel de guerre dont dispose actuellement la Libye, l’ambassadeur a cité des systèmes de missiles antiaériens S-200 de fabrication soviétique, en regrettant que son pays “n’ait pas eu le temps d’acheter des armes modernes”.

La Russie et la Libye “étaient en train de signer le contrat, mais cela n’a pas abouti”, a-t-il ajouté.

“Nous avons les moyens de nous défendre, mais le principal est le peuple qui n’admettra pas d’opération terrestre”, a dit l’ambassadeur.

Il a qualifié de “programme de l’extérieur” les événements qui se déroulaient en Libye depuis le 15 février dernier, qui ont dégénéré en “guerre civile soutenue de l’étranger”.

“Les revendications (des insurgés) ne sont pas sociales. C’est un programme quelconque… Nous vivions tranquillement, sans conflits d’aucune sorte”, a souligné Amir Al-Arabi Ali Gharib.

Le leader du LDPR a relevé pour sa part que les événements en Libye ne laissaient personne indifférent en Russie.

“Je pense que tout cela a été orchestré, les protestations au Proche-Orient étant trop simultanées, leurs revendications et les méthodes de lutte étant les mêmes”, a fait remarquer M.Jirinovski.

La coalition composée du Canada, de l’Espagne, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de l’Italie a lancé samedi 19 mars une opération militaire en Libye, effectuant des frappes aériennes ciblées sur le territoire du pays. Selon Tripoli, ces raids ont déjà fait des dizaines de morts, mais l’Occident ne confirme pas cette information.

(rian.ru)


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Ven 1 Avr - 23:58
Le gouvernement rejette l'offre de trêve des insurgés

Le régime de Kadhafi a rejeté vendredi soir l'offre de cessez-le-feu des insurgés. Sur le terrain, les combats se sont poursuivis toute la journée, notamment sur le site pétrolier de Brega à l'est de Tripoli. L'UE se prépare pour une mission militaire humanitaire.

Le niet des pro-Kadhafi à l'offre rebelle

"On nous demande de quitter nos propres villes (...) Si cela n'est pas de la folie pure, je ne m'y connais pas", a déclaré Moussa Ibrahim, porte-parole du gouvernement. C'est en ces termes que le gouvernement libyen a rejeté vendredi les conditions mises par les insurgés pour un cessez-le-feu, ajoutant que son armée ne quitterait pas les villes comme exigé par les rebelles.

Les combats continuent

Le site pétrolier de Brega, dans l'est de la Libye, a été vendredi le théâtre d'intenses combats entre les forces de Mouammar Kadhafi et les rebelles. En milieu de journée, la ligne de front se situait à 800 km à l'est de Tripoli, aux environs de Brega, mais il était impossible de savoir de source indépendante qui contrôlait la localité.

Le régime accuse la coalition de "crimes contre l'humanité"
Le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a accusé vendredi la coalition internationale de commettre des "crimes contre l'humanité" en bombardant des civils, notamment dans l'est du pays. Le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, a qualifié les dirigeants des pays de la coalition participants à l'opération militaire en Libye de "criminels" et "immoraux", coupables de "crimes contre l'humanité". Selon M. Ibrahim, six civils ont été tués jeudi par des frappes de la coalition à Bouargoub, un petit village près de Brega. Il a aussi accusé la coalition de viser des postes de contrôle tenus par des civils et des policiers le long des 400 km de route séparant Syrte, ville natale du colonel Kadhafi, et Ajdabiya, noeud de communication stratégique actuellement aux mains des rebelles, à 160 km au sud de leur fief de Benghazi. Selon un médecin et l'un des administrateurs de l'hôpital d'Ajdabiya, à 80 km à l'est de Brega, les combats et les frappes aériennes autour de Brega ont tué cinq civils mercredi, trois civils jeudi et trois rebelles vendredi. Dix insurgés ont été blessés.

Les versions livrées divergeaient cependant sur les circonstances de la mort des civils, l'un affirmant qu'ils avaient été tués dans des raids aériens de la coalition internationale et l'autre disant qu'ils l'avaient été par les forces fidèles au colonel Kadhafi.

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/libye-le-gouvernement-rejette-l-offre-de-treve-des-insurges-6344962.html

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Jeu 14 Avr - 23:21
Kadhafi dans les rues de Tripoli au moment des raids

TRIPOLI - Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi s'est offert jeudi une sortie dans les rues de Tripoli, qui a coïncidé avec les derniers raids de la coalition dans la ville, a annoncé la télévision libyenne.

Lunettes noires et chapeau, le buste projeté par le toit ouvrant d'une voiture tout-terrain roulant lentement, le colonel Kadhafi a salué les passants en levant les poings, selon les images diffusées par la télévision.

Plusieurs véhicules transportant des gardes du corps escortaient la voiture conduisant le colonel Kadhafi.

A un moment, sa voiture a ralenti et des dizaines de personnes s'en sont approchées pour acclamer le chef de la révolution libyenne. Un homme assis sur le siège avant a sorti sa tête de la fenêtre en scandant "Dieu, Libye, Mouammar et rien d'autre".

La télévision libyenne a affirmé que cette sortie de Kadhafi avait été effectuée "sous les raids des agresseurs colonialistes croisés".

Selon des journalistes de l'AFP, des avions ont survolé jeudi Tripoli, où de fortes explosions ont été entendues, suivies de tirs de défense anti-aérienne.

Des avions survolaient la capitale depuis jeudi matin. Vers 13H00 GMT, des journalistes de l'AFP ont entendu au moins un avion de chasse volant à basse altitude, avant d'entendre une forte explosion depuis l'hôtel hébergeant les journalistes à Tripoli, non loin de la résidence du colonel Mouammar Kadhafi.

Des tirs de l'artillerie anti-aérienne ont suivi la détonation.

Moins d'une heure plus tard, au moins deux explosions lointaines ont été entendues et la DCA est entrée à nouveau en action, tandis que des avions de chasse continuaient à survoler Tripoli.

Une colonne de fumée a été aperçue par des journalistes dans le quartier de Ain Zara, dans le sud-est de la capitale.

La télévision libyenne, citant une source militaire, a affirmé que "des sites militaires et civils à Tripoli, Aziziyeh et Kikla (avaient) été visés il y a peu par des raids des agresseurs colonialistes croisés".

Interrogée par l'AFP, l'Otan a affirmé qu'à 13H00 GMT il n'y avait aucun appareil envoyé par l'Alliance au-dessus de la ville.

Des responsables de l'Otan ont indiqué que des avions de l'alliance survolaient la capitale libyenne "tout le temps" mais qu'aucune bombe n'avait pas été lâchée à cet endroit.

"L'aviation de l'Otan a touché une batterie anti-aérienne (...) à 40 km au sud de Tripoli cet après-midi", a déclaré à l'AFP la porte-parole de l'Otan Oana Lungescu.

"Nous faisons très attention à la façon dont nous visons (nos cibles) afin de minimiser tout risque pour les civils. Il s'agit donc d'un autre exemple de désinformation (de la part des autorités libyennes), comme nous en avons eu plusieurs cette semaine".

AFP

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 13 Juin - 14:17
Le régime refuse toute discussion sur un départ de Kadhaf




Le régime libyen refuse toute discussion sur un départ du colonel Mouammar Kadhafi, quatre mois après le début de l'insurrection dans le pays, alors que les combats entre pro et anti-Kadhafi ont repris de plus belle sur plusieurs fronts.

"Je ne suis ni Premier ministre ni président ni roi. Je n'occupe aucun poste en Libye. C'est pourquoi je ne dois renoncer à aucune fonction", a déclaré dimanche le colonel Kadhafi, selon les propos rapportés par le président russe de la Fédération internationale des échecs, Kirsan Ilioumjinov.

Les deux hommes se sont rencontrés à Tripoli où ils ont joué aux échecs, preuve à l'appui les images diffusées par la télévision libyenne montrant le dirigeant libyen, lunettes noires et abaya (longue robe), en pleine partie.

"Kadhafi a dit qu'il n'avait pas l'intention de quitter la Libye", a assuré M. Ilioumjinov à l'agence Interfax, en écho au message audio du colonel le 7 juin qui disait: "Malgré les bombardements, nous nous soumettrons jamais".

Le dirigeant libyen montre ainsi qu'il ne cèdera pas d'un pouce, malgré les défections, les raids de l'Otan, et la multiplication des appels internationaux pour son départ, notamment celui de la Russie, pourtant son ancien allié, qui doit envoyer la semaine prochaine un émissaire à Tripoli.

Dimanche, les Emirats arabes unis sont devenus le deuxième pays arabe, après le Qatar, et le 12e pays dans le monde à reconnaître le Conseil national de transition (rebelles), après notamment la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Sénégal et les Etats-Unis.

Même la Chine s'est déclarée prête à accueillir "dans un avenir proche" des représentants de la rébellion.

Les déclarations de Mouammar Kadhafi de dimanche sont également une réponse à la "garantie" que lui a offerte la Turquie pour qu'il quitte son pays. Cette tentative de médiation d'Ankara s'ajoutait à celle de l'Union africaine et à la "feuille de route" que doit présenter Moscou, mais semble comme les autres n'avoir que peu d'effets sur le régime.

Le conflit a fait depuis le 15 février entre "10.000 et 15.000" morts selon l'ONU, et obligé près de 952.000 à prendre la fuite, selon l'Organisation internationale pour les migrations.

Sur le terrain, les combats se poursuivent de plus belle entre pro et anti-Kadhafi. Dans l'Est, les rebelles tentent de gagner le site pétrolier de Brega, à 240 km à l'ouest de Benghazi, et dans les montagnes au sud-ouest ils cherchent à écraser les poches de résistance des pro-Kadhafi.

A 40 km à l'est de la ville stratégique de Brega se sont déroulés dimanche d'intenses affrontements à coups de roquettes Grad et d'obus, selon les rebelles.

Lundi, un commandant de la rébellion, Moussa El Mograbi, a indiqué à l'AFP que quatre rebelles ont été tués dans ces combats. Dans la matinée, la situation était calme, selon lui.

Le régime assure de son côté que la petite "centaine" de rebelles ne gagne pas de terrain.

Dans la région de Misrata, cité portuaire rebelle à 200 km à l'est de Tripoli, les forces pro-Kadhafi ont par ailleurs pilonné à nouveau samedi la zone de Dafniyeh.

A Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata, les forces loyalistes ont encerclé le quartier populaire d'Azdou et menacé à l'aide de haut-parleurs de violer les femmes et de tuer les hommes si les rebelles ne rendaient pas les armes, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la rébellion à Misrata.

Dans l'ouest, à Zawiyah, ville côtière à 40 km à l'ouest de la capitale, les combats font rage depuis samedi, date à laquelle les insurgés affirment avoir repris une partie de la cité, contrôlée depuis mars par les forces gouvernementales.

Les forces loyalistes ont coupé la route menant à la frontière tunisienne pour "empêcher l'afflux des réfugiés" de cette agglomération de 250.000 habitants, selon une source rebelle.

Dans les montagnes berbères de l'ouest, au moins sept rebelles sont morts et ont été 49 blessés dans d'intenses combats visant à desserrer l'étau autour de Zenten, selon un décompte d'un correspondant de l'AFP à l'hôpital de cette ville.

L'insurrection s'est étendue par ailleurs à la ville historique de Ghadames, la "Perle du désert", à quelque 600 km au sud-ouest de Tripoli, à la frontière de la Tunisie et de l’Algérie, selon des sources rebelles.

http://news.fr.msn.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Sam 18 Juin - 13:09
Kadhafi, le pire cauchemar de Sarkozy






Hier, a eu lieu dans la capitale libyenne, Tripoli, la plus grande manifestation depuis 3 mois. Plus de 100 000 personnes dans les rues. Aucun média occidental ne vous en parlera. Un soutien que nos fous à lier de l’Otan ont probablement vu d’un mauvais oeil avec les conséquences néfastes de leur agression. Leur échec se précise. Ce dernier fera probablement l’objet de graves bouleversements en Europe. Son affaiblissement ne fait plus de doute. Elle est obligée de passer par la guerre pour imposer ses vues. On peut comprendre les insomnies de Nicolas Sarkozy le président français.

Après avoir vendu trop tôt la peau du renard du désert avant de l’avoir tué, à coup de « les heures de Kadhafi sont comptées », nos amis ont la gueule de bois et la mine patibulaire. C’est la sauce à la grimace. Quelle idée saugrenue d’aller faire la guerre à un homme sans au préalable sonder le peuple libyen sur sa popularité, pas ce pseudo peuple représenté par un petit groupuscule de va-nu-pieds hypocrites et sans envergure. Alors que les médias occidentaux n’hésitent pas vanter les prises ou supposées comme telles des rebelles, ils refusent de montrer les images des bombardements de l’Otan. Allez savoir pourquoi.

Malgré les bombardements intensifs de l’Otan, l’armée et le peuple libyen tiennent le coup. Pire, à Misrata, l’armée loyaliste gagne même du terrain. Les scènes de cette nuit sont aussi cocasses qu’épiques. En effet, mis en déroute (on parle de 10 morts), les insurgés se débarassaient de leurs armes et se fondaient dans la population civile en criant… »mort aux rebelles ! ». Ce qui prouve bien que la majorité de la population de Misrata désapprouve leur action et que seule l’épouvante qu’ils exercent sur la population les fait tenir. C’est aussi le cas à Benghazi, malgré les élucubrations de ces menteurs qui nous gouvernent.

De toutes les façons, l’histoire donnera raison à cet homme qui a une empreinte indélébile sur son pays, malgré sa diabolisation voulue par les Occidentaux. Mais, attention, personne n’affirme, ici, qu’il est un saint. Nous dénonçons cette guerre illégale contre lui et ne nous parlez pas de la résolution onusienne. C’est une escroquerie. Kadhafi n’a pas volé, confisqué ou usurpé son pouvoir encore moins tiré sur des civils et son propre peuple. C’est de la désinformation. Avis auX zélateurs de quelqu’un, qui veulent faire un parallèle ridicule avec le cas libyen. Ils se reconnaissent, avec leurs contorsions intellectuelles de caniveau.

http://allainjules.com/2011/06/18/libye-kadhafi-le-pire-cauchemar-de-sarkozy/

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 27 Juin - 23:27
Un mandat d'arrêt international lancé contre Kadhafi





Mais la CPI ne dispose d'aucune force de police et doit s'appuyer sur les Etats signataires du statut de Rome pour faire appliquer ses mandats d'arrêt.

Source:*http://20minutes.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Ven 22 Juil - 12:50
Kadhafi exclut toute discussion avec les rebelles de Benghazi

Le leader libyen, Mouammar Kadhafi, a déclaré jeudi qu'il « ne parlera pas avec les rebelles de Benghazi, qu'il n'y aura aucun pourparler avec eux» et a, de nouveau, réaffirmé qu'il ne « s'agenouillera pas devant eux ».
« Les rebelles ne peuvent pas vaincre. Le peuple de Libye ne craint pas les attaques aériennes de l'OTAN et vaincra», a indiqué Mouammar Kadhafi.

L'OTAN a intensifié jeudi ses attaques aériennes sur Zliten, ville occupée par les troupes de Kadhafi, faisant des dizaines de blessés.

L'Union Africaine et l'Organisation des Nations Unies ont tenté récemment de réunir les divers acteurs du conflit pour tenter de résoudre la crise en Libye par des moyens politiques. Mais des divergences graves persistent entre le gouvernement libyen et l'opposition notamment sur la question du « départ ou non de Kadhafi », qui rend la solution politique négociée à la crise en Libye difficile.

http://french.cri.cn

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Mer 27 Juil - 13:08
L’Occident : la politique de deux poids deux mesures à l’égard de la Libye



Le président Dmitri Medvedev et la chancelière Angela Merkel ont échangé récemment aux consultations interétatiques russo-allemandes à Hanovre d’opinions sur la situation en Libye. « Nous poursuivrons la recherche d’un compromis entre Benghazi et Tripoli qui est, à mon avis, possible », a dit Dmitri Medvedev. « Kadhafi, a indiqué, à son tour, Angela Merkel, n’est plus un leader légitime. Or, nous sommes sûrs qu’il est impossible de régler les problèmes libyens par voie militaire ». Mme Merkel a hautement apprécié le rôle de l’UA et de l’envoyé spécial du président de Russie pour la coopération avec les pays africains qui « essaient de mettre les parties au conflit libyennes à la table de négociation ».

Le règlement de la crise en Libye piétine, écrit notre observateur Alexei Grigoriev, en s’empêtrant dans les sables libyens. A tel point que « nous (l’OTAN) sommes, de manière générale, dans une impasse », vient d’avouer à une conférence de presse à Washington l’amiral Michael Mullen, le chef d'Etat-major interarmées américain tout en affichant son optimisme sur la réussite finale de la stratégie de l'Alliance et le départ du colonel Kadhafi. Paris, Londres, plusieurs autres capitales européennes se montrent optimistes en ce qui concerne la victoire sur les forces de Kadhafi. Or, on prend de plus en plus conscience de l’inévitabilité des pourparlers entre les deux acteurs principaux du conflit : l’opposition à Benghazi et le gouvernement central à Tripoli. La communauté internationale parviendra finalement à les mettre à la table de négociation pour qu’ils acceptent un résultat universellement admissible, notamment en ce qui concerne le sort de Mouammar Kadhafi. Cependant, poursuit notre observateur, pour garantir le succès des pourparlers, il faut observer une autre condition encore plus importante, à savoir : équilibrer les potentiels des parties. Cela est impossible au plan militaire. S’étant ingéré dans la guerre civile en Libye, l’OTAN a sapé le potentiel militaire de Tripoli ayant consolidé celui de l’opposition à Benghazi. Il n’est possible de rétablir l’équilibre qu’en respectant dans la même mesure les deux parties au conflit. La coalition occidentale décline une telle attitude en approfondissant l’abîme séparant les parties. Et ceci – non seulement au niveau diplomatique. Des dizaines de pays ont reconnu le Conseil national de transition comme l’unique représentant légitime de la Libye ayant qualifié d’illégaux Kadhafi et le gouvernement de la Jamahiriya à Tripoli. Le concours financier et technique substantiel est prêté à Benghazi. L’agence Reuter a fait savoir le 24 juillet que l’Allemagne accordait aux mutins libyens le crédit de 100 millions d’euros des actifs de Kadhafi gelés sur décision du CS de l’ONU. « En raison de la guerre que mène le colonel Mouammar Kadhafi contre son propre peuple, la situation en Libye est extrêmement difficile », indique le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle cité par l’agence Reuter. Il est souligné dans le communiqué que ce crédit est accordé à des fins humanitaires. Or, comment garantir que ces moyens seront dépensés pour les besoins des civils et non pas pour les forces armées de l’opposition ? Aucun pays de la coalition occidentale ne fait allusion aux aides humanitaires aux civils sur le territoire contrôlé par Tripoli. Comme si les habitants de l’Ouest de la Libye : la dénommé Tripolitanie souffraient moins de la guerre civile que les habitants de Kirinaika, dans l’Est du pays. Ces territoires ne sont pas au moins bombardées alors que l’aviation de l’OTAN entreprend chaque nuit des frappes aériennes de la Tripolitanie.

La Russie adopte une attitude différente envers Benghazi et Tripoli. Ayant accepté tout comme l’UA le rôle de médiateur, Moscou se montre prête aux pourparlers avec la participation des deux parties au conflit en Libye et ne fait pas la différence entre elles en leur livrant les aides humanitaires et « en poursuivant l'opération consécutive à l'ordre du président russe Dmitri Medvedev d'accorder une aide urgente aux populations des régions tant occidentales qu'orientales de la Libye », selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. De l’avis de Moscou, en subdivisant les Libyens en « nôtres » et « les autres », l’Occident ne fait qu’aggraver la situation et la crise libyenne.

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/5646129/53767573.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Jeu 28 Juil - 13:13
Kadhafi est "prêt au sacrifice"

Mouammar Kadhafi profite de l'enlisement du conflit libyen pour multiplier les menaces sur les rebelles, qui lui ont fixé un ultimatum, pour qu'il quitte le pouvoir. Pendant ce temps-là, à Londres, la Grande Bretagne invite l'organe politique de la rébellion à s'installer à l'ambassade du pays.



Le conflit libyen s'enlise. Alors que la Libye est en proie à un conflit qui dure depuis plusieurs mois et que la communauté internationale poursuit son intervention militaire pour venir en aide aux rebelles, Mouammar Kadhafi poursuit ses vindictes à l'égard de l'Otan.

Le dirigeant libyen a défié, à nouveau, mercredi, l'Alliance atlantique et les rebelles, affirmant qu'il était « prêt au sacrifice pour défaire l'ennemi », dans un message sonore à ses partisans à Zalten (120 km à l'ouest de Tripoli).

« Nous n'avons pas peur. Nous les défions. Nous payerons le prix avec nos vies, nos femmes et nos enfants » s'est exclamé le Guide libyen, dans un message diffusé par la télévision libyenne. Il a, par ailleurs, demandé vivement à ses partisans de « marcher sur Al-Abal Al-Gharbi », une région montagneuse au sud-ouest de Tripoli, sous le contrôle des rebelles.

Les insurgés n'avancent plus

Le colonel Kadhafi fait référence au régime de Tripoli, qui n'a pas été en mesure de reprendre le contrôle des trois grandes zones rebelles que sont devenues la Cyrénaïque, la ville portuaire de Misrata et les montagnes du Djebel Nefousa. Il a ainsi envoyé un message aux insurgés, qu'il invite à cesser leur résistance : « Traîtres, remettez vos armes... Choisissez : mourir ou se rendre », a-t-il dit à l'adresse des rebelles, affirmant que sans « la couverture de l'aviation de l'Alliance atlantique, les insurgés n'auraient pas pu prendre le contrôle de cette région ».

En manque de discipline et de compétence militaire, les rebelles ne parviennent plus à avancer, malgré les armes qui leur ont été livrées par le Qatar et la France. Du reste, ces livraisons posent problème, dans la mesure où, comme la Russie l'a rappelé, elles outrepassent le mandat donné par le Conseil de sécurité de l'ONU, lequel n'autorise que des opérations aériennes destinées à « protéger les populations civiles ».

http://www.francesoir.fr/actualite/international/libye-kadhafi-est-pret-au-sacrifice-122702.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Actualité en libye

le Lun 22 Aoû - 6:29
KADHAFI FUSTIGE LES "AGENTS DE SARKOZY".

Evoquant l'offensive rebelle, le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim affirme pour sa part que les volontaires et les forces libyennes sont venus à bout des insurgés qui s'étaient "inflitrés" dans la capitale. "Tripoli est toujours défendu. Nous avons des milliers de soldats professionnels et des milliers de volontaires qui protègent la ville", a indiqué ce porte-parole, lors d'une conférence de presse.

Mouammar Kadhafi est également intervenu dans un message sonore diffusé à la télévision pour se féliciter de l'échec de l'attaque des insurgés. "Ces rats (...) ont été attaqués par la population cette nuit et nous les avons éliminés", a-t-il déclaré. Quant aux frappes aériennes opérées par l'OTAN, le dirigeant libyen en a minimisé la portée : "le bruit des feux d'artifice est plus fort que celui des bombes lancées par l'aviation".

Le colonel Kadhafi a encore appelé ses fidèles à résister : "Il faut mettre fin à cette mascarade. Vous devez marcher par millions pour libérer les villes détruites" par la rébellion, a-t-il déclaré, dénonçant l'aide de la France aux rebelles, considérés comme "des agents de Sarkozy qui veut prendre le pétrole libyen". "Pour réussir dans les prochaines élections, [le président français] va dire à son peuple : voilà je vous offre le pétrole libyen", a affirmé Kadhafi. "Mais le peuple libyen ne permettra pas à la France de prendre son pétrole ou de laisser la Libye aux traîtres", a-t-il dit.

Le fils de Mouammar Kadhafi, Saïf al-Islam, est également intervenu dimanche à la télévision officielle pour répéter que le régime de Tripoli "n'abandonnerait pas la bataille" : "Nous sommes sur notre terre et dans notre pays. Nous résisterons six mois, un an, deux ans,... Et nous gagnerons". "Ce n'est pas une décision de Saïf al-Islam ou de Kadhafi, c'est la décision du peuple libyen", a-t-il ajouté, tout en adressant ce message aux insurgés : "si vous voulez la paix, nous sommes prêts".

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/08/21/libye-les-affrontements-gagnent-tripoli_1561851_3212.html#xtor=AL-32280184

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Libya : Saif Al Islam Kadhafi libre : Libye 23-8-2011

le Mar 23 Aoû - 7:03
Discours - Kadhafi Seif El Islam - 20 08 2011

[url][/url]


Libya : Saif Al Islam Kadhafi libre : Libye 23-8-2011

[url][/url]


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Mer 24 Aoû - 1:27
Mouammar Kaddafi est toujours à Tripoli, selon Seif el-Islam



Mouammar Kaddafi serait actuellement à Tripoli, selon les dires de son fils Seif el-Islam qui prétend que l'entrée des rebelles. Les Etats-Unis disent n’avoir aucune preuve de la fuite de l’ex-numéro un libyen.


Mouammar Kaddafi n’aurait pas quitté la capitale libyenne. C’est ce qu’à affirmé son fils Seif el-Islam à des journalistes ce mardi. « Kaddafi et toute la famille sont à Tripoli », a-t-il déclaré après être passé avant l’aube à l’hôtel Rixos, à Tripoli, où sont rassemblés une trentaine de journalistes de la presse étrangère. Seif el-Islam n’a bien-sûr donné aucune indication quant à la localisation de l'ex-« Guide »....

La "ruse" de Kaddafi

Seif el-Islam a également évoqué un piège tendu par les forces loyalistes aux rebelles. « L'entrée des rebelles à Tripoli était une ruse », a-t-il affirmé. Une menace pour ceux qui redoutent les tirs de snipers et les embuscades des forces pro-Kaddafi, qui peuvent s’abriter dans de multiples cachettes, dont un vaste réseau de canalisations.
De son côté, l’Alliance atlantique a affirmé ne pas savoir où se trouvait le « Guide » lors d’une conférence de presse à Naples mardi. « Je ne suis pas sûr que cela soit vraiment important même si la personne du colonel Kadhafi représente un symbole important. Tout le monde est d'accord pour reconnaître que (Kaddafi) ne fera pas partie de la solution en Libye », a déclaré le porte-parole de l'opération de l’Otan « Protecteur unifié », le colonel canadien Roland Lavoie, tout en précisant - à qui veut bien le croire - que « Kaddafi ne constitue pas une cible » pour les frappes de l’Organisation atlantique.

(Avec AFP)






__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité en libye

le Lun 12 Sep - 3:27
Un nouveau gouvernement de transition dans dix jours


TRIPOLI - Un nouveau gouvernement de transition sera formé en Libye dans l'espace d'une semaine à dix jours, a déclaré dimanche à Tripoli le numéro deux du Conseil national de transition (CNT), Mahmoud Jibril.

Un nouveau gouvernement sera formé dans l'espace d'une semaine à dix jours, a annoncé lors d'une conférence de presse M. Jibril, qui fait office de Premier ministre du CNT, organe politique de la rébellion qui a renversé Mouammar Kadhafi, l'ancien dirigeant libyen.

Ce nouveau gouvernement comprendra des représentants des différentes régions libyennes, a ajouté M. Jibril.

On est encore en train de libérer la Libye et des révolutionnaires combattent encore sur les fronts, a-t-il cependant rappelé, en référence en particulier à Bani Walid (170 km au sud-est de Tripoli) et à Syrte (360 km à l'est de la capitale), où se retranchent encore des fidèles de l'ancien régime.

Selon lui, le prochain gouvernement sera chargé d'appliquer les décisions du CNT, et un autre gouvernement sera formé après la libération totale de la Libye.

M. Jibril s'est félicité de la libération de Tripoli sans effusion de sang. On s'attendait à un bain de sang mais cela a été évité grâce à la maturité des révolutionnaires qui ont su sécuriser la capitale, a-t-il dit.


©AFP

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Actualité en libye

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum