Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Dossier datualité L’impasse Proche-Oriental

le Jeu 29 Sep - 6:51
La communauté internationale est au carrefour de l’histoire et peut diriger son développement vers la paix et la stabilité. Le règlement du problème proche-oriental doit devenir la force motrice de ces changements. Les participants à la discussion politique pendant l’Assemblée Générale de l’ONU en sont persuadés.

La reconnaissance de la Palestine contribuerait à la reconstruction pacifique de toute la région du Proche-Orient, a déclaré le président du Brésil Dilma Roussef en ouvrant la discussion. Le président américain Barack Obama n’a pas du tout partagé son opinion. Le président français Nicolas Sarkozy n’a pas été si catégorique. Il a avancé une proposition novatrice : accorder à la Palestine le statut du pays observateur de l’ONU et lui donner un an pour atteindre les accords avec Israël. Selon lui, personne ne doute pas aujourd’hui que le refus de reconnaître l’Etat de la Palestine puisse provoquer de nouveau la violence dans la région. Alors qu’avec la proposition de Paris on peut l’éviter ayant atteint un compromis entre le désir des Palestiniens de faire parti de l’ONU et l’opposition de la part d’Israël et des Etats-Unis.

La situation est meilleure dans une autre partie du monde arabe, la Libye. Le leader du gouvernement de transition Mustafa Abdul-Jalil s’est adressé aux participants de la discussion politique de la tribune de l’ONU. Cependant, cette reconnaissance internationale ne résout pas les problèmes urgents de l’Afrique du Nord, est persuadé le représentant spécial du président russe en Afrique, chef du Comité de Fédération chargé des affaires étrangères Mikhaïl Marguelov.

Une nouvelle région d’instabilité apparaîtra sur la carte du monde. Il n’y en a presque pas de contrôle frontalier, on ne surveille pas le déplacement des gens, des armements et de la contrebande. C’est une zone incontrôlée qui s’est étendue d’un océan jusqu’à l’autre. La communauté internationale doit prendre les mesures extraordinaires pour contrôler la situation. Sinon, nous recevrons bientôt une nouvelle Somalie mais beaucoup plus grande d’après son territoire.

Mikhaïl Marguelov a souligné que Moscou continuera à aider Tripoli à reconstruire le pays, malgré ce que le destin des contrats russes, signés à l’époque de Kadhafi, n’est pas défini.

Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon a fait le bilan de la discussion politique : les événements dramatiques en Afrique du Nord et au Proche-Orient nous ont inspirés. Aidons à transformer le « printemps arabe » en une vraie saison de l’espoir pour tout le monde.

Elisaveta Issakova

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Dossier datualité Re: L’impasse Proche-Oriental

le Jeu 29 Sep - 6:54
Israël a privé la Palestine de la possibilité de procéder aux négociations



Le Conseil de Sécurité de l'ONU commence à examiner la demande de la Palestine d'adhérer comme membre de plein droit à l'ONU. La discussion est animée, bien que les Etats-Unis aient déjà prévenu qu'ils mettraient leur veto.

Les partisans et les adversaires de l'adhésion de la Palestine à l'ONU sont liés par leur appel aux Israéliens et aux Palestiniens à reprendre les négociations. En ce cas là, on pourra espérer que la paix s'installera au Proche-Orient, a déclaré le ministre des Affaires Etrangères de Russie Sergueï Lavrov depuis la tribune de l'Assemblée Générale de l'ONU.

L'avancement du procès des négociations sur le Proche-Orient, dont les paramètres principaux ont été confirmés dans la déclaration ministérielle du « quartet » le 23 septembre, contribuerait à l'amélioration de la situation. Une seule base raisonnable du règlement c'est la coexistence de l'Etat palestinien et de l’Etat hébreux dans la paix et la sécurité. Nous soutenons la décision de la Palestine de s'adresser au Conseil de Sécurité de l'ONU, nous saluons l’intention confirmée par Mahmoud Abbas de procéder aux négociations avec Israël.

Cependant, si la Russie est persuadée que la reconnaissance de la Palestine comme un Etat indépendant donnera une impulsion au règlement pacifique, selon les partenaires occidentaux, il faut résoudre avant tout les différends palestino-israéliens.

Ce plan est devenu très commode pour Israël, parce que là il ne s'agit pas des frontières de 1967 et de la nécessité de suspendre la construction des colonies israéliennes. Ce sont les conditions que les Palestiniens avaient avancé pour recommencer les négociations.

Israël n'a pas manqué de profiter de la situation. Cette nuit il a déclaré qu'il était d'accord avec le plan du « quartet » proche-oriental sur le processus pacifique palestino-israélien. On a diffusé en même temps les informations sur la construction de 1100 maisons à Jérusalem-Est que les Palestiniens considèrent comme leur future capitale.

Cette décision a été critiquée par tous les participants au règlement palestino-israélien. Selon le ministère français des Affaires Etrangères l'action d'Israël est une provocation. Le représentant du département d'Etat des Etats-Unis Victoria Nuiland a annoncé que la Maison Blanche était déçue.

Nous croyons que la déclaration du gouvernement israélien est contreproductive. Cela fait longtemps que nous appelons les deux parties à éviter les actions qui brisent la confiance mutuelle, dont celles qui concernent Jérusalem.

Le plan tactique qui a été éphémère, a perdu la possibilité de se réaliser, estime le président de l'Institut des études Proche-Orientales Evgueni Satanovski.

Aujourd'hui la Palestine est reconnue par 131 pays, c'est à dire, par deux tiers des membres de l'Assemblée Générale de l'ONU. Même si aujourd'hui la demande est rejetée, les Palestiniens savent que la majorité les soutient : tous, excepté Israël et les Etats-Unis ont applaudi pendant le discours de Mahmoud Abbas à l'Assemblée Générale.

EPA

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum