Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
73 Messages - 0%
Galerie


Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 35
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Actualité Syrienne

le Jeu 6 Oct - 13:33
Syrie



La Syrie, en forme longue la République arabe syrienne, en arabe Suriya, سوريا et Al Jumhuriya al Arabiya as Suriya, الجمهورية العربية السورية, est un pays arabe du Proche-Orient situé sur la côte orientale de la Méditerranée : le bassin Levantin.
La Syrie se nommait jusqu'au xixe siècle Bilad al-Cham (بلاد الشام). Cette région fut un temps regroupée, comprenant la Syrie actuelle, le Liban actuel, la Jordanie actuelle et la Palestine. Durant l'Antiquité, ces pays étaient distinctement la Phénicie, la Palestine, l’Assyrie et une partie de la Mésopotamie occidentale.

Mandat français

Le pays se libéra de l’occupation ottomane après la Révolte arabe, les forces arabes entrèrent à Damas en 1918. Un royaume arabe syrien indépendant fut alors créé, Fayçal, issu de la famille hachémite, frère d’Abd Allah ibn Hussein, en sera le premier et dernier roi.
En effet, l’indépendance du royaume cessera après l’occupation du pays par les forces françaises en 1920. Après la bataille de Maysaloun en juillet 1920, la colonne du général Goybet, entra à Damas. Les Français imposèrent leur mandat dans le pays, ce qui entraîna l’exil de Fayçal en Irak. La France et le Royaume-Uni, qui se disaient alliés des forces arabes de Fayçal, s’étaient mis d’accord pour se partager le Proche-Orient.
Après l’accord Sykes-Picot, les Français et les Britanniques purent se partager les territoires de l'Empire ottoman déchu et créer des pays à leur convenance. L’accord mit fin à la Syrie historique, Bilad al-Cham, qui comprenait la Syrie actuelle, le Liban, la Jordanie, la Palestine (actuels territoires palestiniens et israéliens). La période du mandat a été marquée par une montée du nationalisme et de la révolte contre l’armée française.
Après la chute de la France lors de la campagne de France en juin 1940, ce sont les Britanniques, et les Forces françaises libres, qui prirent le contrôle du pays (campagne de Syrie, juin-juillet 1941) redonnant le pouvoir à la France libre. Mais les Syriens continuèrent d’exiger le départ des Français, avec l’appui des Britanniques. Leur vœu fut exaucé en 1946, avec l’indépendance de la Syrie.

Économie

La monnaie officielle est la livre syrienne, symbole (£S), communément appelée lira. Elle est égale à 100 piastres syriennes. Les billets en circulation valent : 50, 100, 200, 500 et 1 000 £S, tandis que les pièces de monnaie valent : 1, 2, 5, 10 et 25 £S. Le commerce international fait partie du quotidien. La part du commerce extérieur est de 70 % de son PIB. Ses principaux partenaires commerciaux sont l'Allemagne, le Liban, l'Irak, l'Italie, l'Égypte, l'Arabie Saoudite et la France. La Syrie exporte différents produits tels que les fruits et légumes, du bétail, du coton et du pétrole. Ses principales importations sont les produits chimiques, les machines industrielles, le pétrole, le fer, l'acier et aussi des réacteurs nucléaires.


Damas se félicite de l'échec de la résolution à l'Onu, l'Occident déçu



L'opposition syrienne et plusieurs pays occidentaux ont condamné mercredi le veto russo-chinois à un projet de résolution au Conseil de sécurité condamnant le régime syrien pour sa répression sanglante, Damas saluant en revanche une décision ''historique''


Burhan Ghalioune, universitaire syrien basé à Paris et récemment élu président du Conseil national syrien (CNS), la principale instance de l'opposition syrienne, a spécifiquement condamné la position de Moscou.
''Soutenir Bachar al-Assad dans son projet militariste et fasciste ne va pas encourager le peuple syrien à rester dans la révolution pacifique'', a-t-il réagi, jugeant que les Russes ''encouragent vraiment la violence''. ''Pour éviter ce glissement vers la violence, il faut que la communauté internationale agisse vraiment d'une autre façon'', a souligné le chef du CNS.
A Damas, Bouthaina Chaabane, conseillère politique du président Assad, a évoqué ''une journée historique, car la Russie et la Chine, en tant que nations, se sont placées aux côtés des peuples et contre les injustices''.
''Je pense que les Syriens sont contents de constater qu'il existe d'autres puissances dans le monde pour se dresser contre l'hégémonie et l'intervention militaire dans les affaires des pays et des peuples'', a-t-elle ajouté dans un entretien à l'AFP.
Le ministère syrien des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle Sana, a également salué le veto qui ''redonne espoir et confiance dans le système mondial''. Selon lui, ce dernier a été ''longtemps dominé par les Etats-Unis et l'Europe qui ont fait des résolutions du Conseil de sécurité un moyen de punir les défenseurs de l'indépendance''.
Outre l'opposition syrienne, de nombreuses voix en Occident ont déploré le veto opposé mardi par Moscou et Pékin.
Le département d'Etat américain a promis mercredi soir de ''maintenir la pression sur le régime Assad'', tout en condamnant le veto russo-chinois. ''Nous pensons fermement que l'histoire confirmera qui avait raison, et qui était du mauvais côté lors de ce vote'', a déclaré la porte-parole Victoria Nuland.
Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a également dit regretter ce veto, espérant que le Conseil de sécurité surmonte ''ses divisions'' et trouve ''une solution commune face à la situation'' en Syrie.
''C'est un triste jour pour le peuple syrien'' et ''pour le Conseil de sécurité'', a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, tandis que ses homologues allemand et britannique Guido Westerwelle et William Hague ont jugé ''très regrettable'' l'échec de la résolution.
M. Westerwelle a indiqué que l'Union européenne préparait une 8e série de sanctions après avoir notamment interdit en août tout nouvel investissement dans le secteur pétrolier.
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a également jugé ''regrettable'' que la résolution n'ait pas été adoptée'', soulignant que cela n'empêcherait pas son gouvernement de sanctionner le régime syrien.
L'ONG Amnesty International a estimé que le veto constituait ''une trahison choquante'', la Russie et la Chine ''ayant totalement manqué à leurs responsabilités de protéger le peuple syrien''.
La Russie s'est de son côté défendue d'être ''l'avocate du régime d'Assad''. ''Nous estimons que la poursuite des violences est tout à fait inacceptable et condamnons la répression des manifestations pacifiques'', a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.
''Dans le même temps, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur le fait que l'opposition radicale joue de plus en plus sur le mécontentement d'une partie de la population en Syrie et ne cache plus ses intentions extrémistes en passant à la tactique de la terreur ouverte'', a-t-il ajouté.
Moscou a par ailleurs annoncé qu'elle recevrait en octobre ''deux délégations de l'opposition syrienne: l'une représentant l'aile intérieure de l'opposition basée à Damas, et la seconde représentant l'opposition qui a créé un conseil national à Istanbul''.
Sur le terrain, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état de la mort de six hommes, décédés des suites de leurs blessures ou dont les corps ont été rendus à leurs familles après leurs arrestations plusieurs jours auparavant. L'ONG a ajouté que 53 personnes avaient été arrêtées à Douma, près de Damas.
La répression a fait, selon l'ONU, plus de 2.700 morts depuis la mi-mars.
Par ailleurs, l'ambassadeur des Etats-Unis à Beyrouth Maura Connelly a exhorté le gouvernement libanais - dominé par le Hezbollah, allié de Damas - à protéger les opposants syriens résidant au Liban, au moment où des informations circulent sur la traque de certains d'entre eux et leur renvoi en Syrie.

AFP

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité Syrienne

le Mer 7 Déc - 23:20
La Syrie a "répondu positivement" au plan arabe



La Syrie a accepté la demande de la Ligue arabe d'envoyer des observateurs dans le pays pour garantir la mise en place d'un plan de sortie de crise, a annoncé, lundi 5 décembre, le porte-parole du ministère des affaires étrangères syrien, Jihad Makdessi. "La Syrie a répondu positivement à la question de la signature du protocole" sur les observateurs, "un protocole de coopération basé sur la vision de la Syrie sur cette coopération", dans un courrier envoyé dimanche soir au secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Elaraby, a déclaré M. Makdessi.

Samedi, un comité ministériel arabe réuni à Doha avait donné jusqu'à dimanche à la Syrie pour éviter davantage de sanctions, en signant un protocole sur l'envoi d'observateurs chargés de rendre compte des faits sur le terrain. Mais un haut responsable au Qatar avait annoncé dans la journée qu'aucune délégation syrienne n'était attendue pour signer le protocole, dans la mesure où Damas avait demandé de "nouveaux éclaircissements" sur le texte.

"LA RÉUSSITE DÉPEND DES INTENTIONS ARABES"

"La partie syrienne a fait son devoir en demandant des modifications mineures qui ne touchent pas le fond du protocole (…) et des éclaircissements qui ne sont pas liés à la nature de la mission" de la Ligue arabe, a précisé Jihad Makdessi. "Nous avons demandé des explications sur la coordination, car la réussite de la mission [des observateurs] dépend de la coordination avec la partie syrienne", a-t-il affirmé, expliquant que la Syrie avait demandé les noms et les nationalités des observateurs.

"Nous avons insisté sur la clause no 8 de la charte de la Ligue arabe qui interdit aux pays arabes de changer le régime politique" d'un autre pays arabe, a poursuivi le porte-parole. "La réussite de la mission dépend des intentions arabes", a-t-il lancé. "La signature du protocole est un pas sur le chemin de la solution", en Syrie, mais pour sortir de la crise, il est nécessaire, selon M. Makdessi, d'en traiter les causes, qui ne sont pas seulement liées aux demandes de réformes. Le porte-parole a ainsi évoqué "les armes qui sont transférées à l'intérieur de la Syrie, les médias qui veulent pousser à l'escalade, et une opposition qui refuse de dialoguer" avec le régime.

http://lemonde.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 36
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Re: Actualité Syrienne

le Lun 27 Aoû - 12:00
Une brigade des rebelles syriens affirme avoir abattu l'hélicoptère de Damas


BEYROUTH - Une brigade des rebelles syriens a affirmé avoir abattu lundi un hélicoptère à Damas, ajoutant que le pilote avait été tué.

C'est une vengeance au massacre de Daraya, a déclaré via Skype à l'AFP Omar al-Qabouni, porte-parole de la Brigade rebelle de Badr, en référence à cette ville de la banlieue de Damas où une vaste opération de l'armée a fait des centaines de morts ces derniers jours selon les rebelles.

L'appareil a pris feu dans sa chute et s'est écrasé dans le quartier de Qaboun, dans l'est de la capitale, où les rebelles ont trouvé le corps du pilote, a-t-il ajouté.

La télévision officielle syrienne avait auparavant rapporté qu'un hélicoptère s'était écrasé près d'une mosquée dans le quartier de Qaboun, sans autre précision.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui a confirmé la mort du pilote, l'hélicoptère a vraisemblablement été touché alors qu'il participait aux combats dans la zone.

Les rebelles syriens, qui n'ont en général que des armes légères à opposer aux forces gouvernementales, avaient déjà affirmé avoir abattu un avion de l'armée le 13 août dans la province de Deir Ezzor (est).

Lundi, de violentes explosions ont retenti à Damas à partir de 6H00 (03h00 GMT), selon une journaliste de l'AFP.

L'OSDH a fait état de combats entre l'armée du président Bachar al-Assad et des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) dans plusieurs quartiers du nord-est de la capitale, en particulier celui de Jobar, ainsi que dans des villes de la banlieue est.

Ces violences ont éclaté au lendemain de l'annonce par l'OSDH de la découverte d'au moins 320 cadavres à Daraya, à 7 km au sud de Damas, après une offensive de l'armée qui a duré plusieurs jours la semaine dernière.


©AFP

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualité Syrienne

le Mer 26 Sep - 22:29
عودة بعض من غرر بهم من جنود الوطن إلى حضن الوطن 26/09/012


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Actualité Syrienne

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum