Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
73 Messages - 0%
Galerie


Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Actualité à Brunei

le Mar 22 Nov - 23:59
Brunei



Le Brunei ou Brunéi Darussalam, en forme longue le Brunei Darussalam ou Negara Brunéi Darussalam, en malais Negara Brunei Darussalam et بروني دارالسلام, est un État de taille modeste, membre du Commonwealth, riche en pétrole, enclavé dans l’État malais de Sarawak, situé dans le nord de l'île de Bornéo, en Asie du Sud-Est, et dirigé depuis 1968 par le sultan Hassanal Bolkiah.

Économie

L'économie du Brunei est fondée essentiellement sur une seule ressource : les hydrocarbures, et principalement le pétrole, exploité dans ce pays à partir de 1929. La commercialisation de cette ressource rare permet au pays d'atteindre une croissance annuelle importante (4,1 % en 2001), ce qui se répercute sur le développement humain du pays : le Brunei, qui a un IDH de 0,865, est au 26e rang mondial (sur 135 pays) en 2010.
Bien que les frais hospitaliers et la scolarité soient gratuits, et les impôts inexistants, la société brunéienne est plus disparate qu'il n'y paraît. En effet, près de 20% des Brunéiens vivent en dessous du seuil de pauvreté.
Le Brunei fait partie de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) depuis 1989. Brunei est signataire de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) en 1992 et fait donc partie de l'OMC depuis 1995.

Géographie de Brunei



Le Brunei est un pays d'Asie du Sud-Est, frontalier de la Malaisie (notamment de l’État de Sarawak).
Le climat du Brunei est chaud, humide et tropical avec des pluies importantes (saison de la mousson de novembre à mars).
Le pays est principalement composé d'une plaine côtière, basse et très humide, voire marécageuse par endroits qui représente 55% de la superficie du pays. Il est montagneux à l'est et vallonné à l'ouest. Le point le plus bas est au niveau de la mer, le plus haut est le Bukit Pagon qui culmine à 1850 m.
La mer de Chine méridionale borde cet État sur près de 161 km, le principal fleuve est le Sungai Belait, long de 206 km.
Les principales ressources sont le pétrole, le gaz naturel et le bois.


Les lentes avancées du projet de l’APEC



La création d’une zone de libre-échange regroupant les pays du Pacifique fait son chemin, et a pris un nouvelle ampleur en fin de semaine dernière lors du sommet du forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Honolulu, Hawaï.

Une telle zone de libre-échange réunirait environ 800 millions de citoyens, et l’équivalent de 40% de l’économie mondiale, et deviendrait par la même occasion la plus grande union commerciale au monde, devant l’Union Européenne. Lors de ce sommet, neuf pays (les États-Unis, l’Australie, le Brunei, le Chili, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam) se sont mis d’accord sur les grande lignes de ce partenariat transpacifique. Le Mexique et le Canada viennent même d’annoncer leur intention de prendre part aux négociations.

Le président américain Barack Obama a assuré que la région Asie-Pacifique était. « absolument cruciale pour la croissance économique de l’Amérique » ; il fait de projet de l’APEC une priorité absolue de la stratégie de croissance de l’économie américaine. Cependant, la Chine, acteur économique fondamental de la région et deuxième puissance économique, manque à l’appel des négociations. En marge du sommet, une rencontre entre Barack Obama et son homologue chinois Hu Jintao a été marquée, une fois n’est pas coutume, par le différend sur le yuan. Washington persiste et affirme que la monnaie chinoise est largement sous-évaluée, ce qui non seulement favorise les exportations chinoises, mais pénalise dans le même temps les exportations américaines vers la Chine, potentiel plus grand marché au monde. La plupart des économistes estiment que la sous-évaluation du yuan est de l’ordre de 25%.

Le président chinois réfute l’argument selon lequel la sous-évaluation du yuan est seule responsable des difficultés des Etats-Unis à l’exportation. Il affirme que le déficit de la balance commerciale américaine ainsi que le chômage ne peuvent être imputés à la politique chinoise de taux de change, et qu’une appréciation du yuan ne résoudra pas les problèmes des Etats-Unis.

Si le projet de l’APEC avance, il se heurte donc toujours aux exigences de la Chine, notamment en matière de normes environnementales et sociales.

Pékin se dit toutefois prêt à faire des concessions, acceptant par exemple que les pays de l’APEC réduisent les tarifs douaniers sur les biens et services environnementaux. Il faudra en tout cas suivre de près l’avancée de ce projet qui, s’il est aujourd’hui encore flou et ne s’envisage que sur le très long-terme, pourrait bien bouleverser les règles et enjeux du commerce international.

http://les-yeux-du-monde.fr


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum