Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
Qatar Sam 1 Juil - 21:12ZIGHOUD15
allemagne Sam 1 Juil - 21:10ZIGHOUD15
Moyen - orientDim 12 Mar - 9:08ZIGHOUD15
Stupidité arabeLun 6 Mar - 15:03ZIGHOUD15
Abane Ramdane dit AliMar 25 Aoû - 20:27Sphinx
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
73 Messages - 0%
Galerie


Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 35
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Actualités au yémen

le Jeu 24 Nov - 10:33
Le yémen



Le Yémen, en forme longue la République du Yémen, en arabe al-Yaman, اليَمَن et Al-Jumhuriyah al-Yamaniyah, ﺍﻟﺠﻤﻬﻮﺭﯾّﺔ اليمنية, est un pays arabe situé à la pointe sud-ouest de la péninsule d'Arabie. Sa capitale est Sanaa. Elle possède des façades maritimes sur le golfe d’Aden et sur la mer Rouge. Les pays frontaliers du Yémen sont le royaume d’Arabie saoudite au Nord et Oman à l’Est. Le Yémen couvre une superficie totale de 527 970 km². Plusieurs îles font partie du territoire yéménite : l'île de Kamaran en mer Rouge, l'îlot de Perim qui commande l'accès à la mer Rouge par le détroit de Bab-el-Mandeb, et l'île de Socotra (la plus grande des îles) dans l'océan Indien.

Dans le monde antique, le Yémen était connu sous le nom d’« Arabie heureuse ». L’actuel Yémen est né en 1990 de la réunion de la République démocratique et populaire du Yémen (Yémen du Sud) et de la République arabe du Yémen (Yémen du Nord).

Géographie



Pays du Proche-Orient, au sud de l'Arabie saoudite et entouré par le golfe d'Aden, la mer Rouge, Oman, le Yémen couvre une surface de 527 970 km².

Le Yémen possède 1 906 km de côtes. Jabal an Nabi Shu'ayb, haut de 3 760 m est le point culminant.

Le climat est presque partout désertique. Très chaud et humide le long de la côte ouest, tempéré dans les montagnes occidentales aussi affectées par les moussons. Le désert situé dans l'est du pays, l'Hadramaout, est très chaud et sec.

Le pays souffre de désertification et de manque d'eau. Le Yémen est souvent touché par les tempêtes de sable.

Économie

Avec un PIB (PPA) par habitant de 2500 $ US par habitant et par an, le Yémen se classe au 173e rang sur les 229 pays répertoriés dans l'Indicateur de développement humain de l'ONU en 2011. Le Yémen est l'un des pays les plus pauvres de la planète et cumule une situation économique fragile avec une démographie en forte expansion.


Le président Saleh a signé à Ryad l'accord de transfert du pouvoir



Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a enfin signé à Ryad l'accord de transfert du pouvoir, ...
lors d'une cérémonieen présence du roi d'Arabie saoudite Abdallah Ben Abdel Aziz. Des représentants du parti au pouvoir au Yémen et de l'opposition ont ensuite signé un mécanisme d'application de ce plan, en vertu duquel M. Saleh doit quitter le pouvoir dans un délai de trois mois.

Ce dénouement a été permis grâce à des amendements introduits au plan lors des négociations intensives de l'émissaire de l'ONU au Yémen, Jamal Benomar, dont un mécanisme d'application stipulant que M. Saleh demeure président « à titre honorifique » durant le délai de trois mois.

« Pas d'immunité »

Aux termes de l'accord, M. Saleh, en échange de l'immunité pour lui-même et ses proches, doit remettre le pouvoir pour une période intérimaire à son vice-président, Abd Rabbo Mansour Hadi, un homme de consensus. Ce dernier devra procéder à la formation d'un gouvernement d'union avec l'opposition, qui sera chargé de superviser un dialogue national et d'élaborer une nouvelle Constitution.

Au terme de la période transitoire de trois mois, M. Hadi sera désigné président pour une période intérimaire de deux ans, au terme de laquelle des élections législatives et présidentielle seront organisées.

M. Saleh, au pouvoir depuis trente-trois ans, avait refusé jusqu'à présent de signer le plan, se rétractant à la dernière minute à plusieurs reprises, malgré les pressions régionales et internationales.

Mais les jeunes contestataires qui campent depuis neuf mois à Sanaa ont rejeté cet accord, réclamant la traduction en justice du chef de l'État. « Pas d'immunité pour le tueur », répétent les manifestants massés sur la place du Changement.

La répression de la révolte populaire a fait des centaines de morts depuis janvier.

http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2011/11/24/article_le-president-saleh-a-signe-a-ryad-l-acco.shtml


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Actualités au yémen

le Dim 8 Avr - 15:13
L'aéroport de Sanaa rouvert, soutien américain au président Hadi



Les Etats-Unis ont apporté samedi un soutien sans faille à la décision du président Hadi qui a procédé à d'autres limogeages et nominations.

L'aéroport international de Sanaa a été rouvert dimanche après la levée de la menace de soldats d'un général mutin, proche de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, dont le successeur Abd Rabbo Mansour Hadi a reçu un ferme soutien des Etats-Unis.

"L'aéroport a été rouvert", a déclaré une source aéroportuaire à l'AFP, précisant que les militaires, fidèles à un général mutin, ont donné l'assurance qu'"il n'y a plus de menace pour le trafic aérien".

Samedi à la fermeture de l'aéroport, cette source avait justifié la mesure par une menace sur le trafic aérien de militaires fidèles au général Mohamed Saleh al-Ahmar, un demi-frère de l'ex-président, qui a refusé samedi de céder le commandement des forces aériennes après avoir été limogé par M. Hadi.

Les Etats-Unis ont apporté samedi un soutien sans faille à la décision du président Hadi qui a procédé à d'autres limogeages et nominations.

"Les Etats-Unis saluent les mesures annoncées par le président Abd Rabbo Mansour Hadi sur des permutations à des postes civils et militaires qui font partie du processus de transition politique en cours", a déclaré le porte-parole par intérim du département d'Etat Mark Toner.

"Ces changements montrent l'engagement du gouvernement de consensus national à répondre aux aspirations du peuple yéménite et à restaurer la stabilité dans le pays", a-t-il ajouté.

"En dépit de ceux qui cherchent à faire dérailler la transition, le président Hadi a montré un fort leadership par l'application de mesures politiques qui ont fait l'objet d'un accord", a poursuivi M. Toner.

Les milieux politiques à Sanaa estiment que le général mutin a cédé à la pression des pays du Golfe et d'ambassadeurs occidentaux accrédités au Yémen, qui sont garants de l'accord de transition politique.

Samedi, le chef du Conseil de coopération du Golfe, Abdel Latif Al-Zayani, a réaffirmé le soutien des six monarchies de la région, qui ont parrainé l'accord de transition, au président Hadi. "Le CCG soutient toutes les mesures prises par M. Hadi pour sortir le Yémen de la crise", a-t-il dit dans un communiqué.

Une source au sein de la force aérienne a voulu dédouaner dimanche le général Mohamed Saleh al-Ahmar en affirmant à l'AFP que la fermeture de l'aéroport avait été provoquée par un acte individuel d'un officier.

Les forces aériennes ont une base adjacente à l'aéroport et ses avions utilisent l'unique piste de cette installation.

Selon cette source, un capitaine de la force aérienne a tiré vendredi soir sur la tour de contrôle de l'aéroport et demandé sa fermeture jusqu'à l'obtention d'une compensation pour un terrain appartenant à sa tribu saisi pour agrandir l'installation.

Le général al-Ahmar continue toujours de camper sur sa position, refusant de quitter le commandement de l'armée de l'air pour devenir assistant du ministre de la Défense, poste auquel il a été nommé et qui constitue à ses yeux une porte de sortie.

Un second général, Tarek Mohamed Abdallah Saleh, chef de la Garde présidentielle et neveu de l'ex-président, refuse aussi de quitter son poste et d'être affecté au commandement d'un bataillon de la Garde républicaine dans la lointaine province de Hadramout (sud-est).

Les deux limogeages sont considérés comme la première étape d'une refonte des forces armées et des services de sécurité, prévue par l'accord de transition politique qui a permis à M. Hadi de succéder en février à M. Saleh.

Les limogeages ont épargné pour le moment Ahmed Ali Abdallah Saleh, le fils de l'ancien président qui commande le corps d'élite de la Garde républicaine.

http://lepoint.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum