Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Novembre 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Actualités de l'armée des pays étrangers

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Sujet unique Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Dim 15 Mar - 15:21

Rappel du premier message :

Un chasseur alpin français tué par un tir de roquette sur son blindé en Afghanistan

Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette contre son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris.
Le soldat a été tué au cours d'une opération engagée dans la matinée par un bataillon de l'Armée nationale afghane (ANA) et 400 militaires français dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul, a déclaré à l'AFP le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major.

Ce nouveau décès porte à 26 le nombre de militaires français morts en Afghanistan depuis l'arrivée des premiers contingents en janvier 2002.

Le président Nicolas Sarkozy a fait part de sa "vive émotion", s'associant "à la douleur de sa famille et de ses proches", a déclaré l'Elysée dans un communiqué.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a exprimé "sa peine la plus vive et sa grande reconnaissance à l'égard de ce militaire français qui a fait don de sa vie dans l'accomplissement de la mission".

"Alors que la nuit était déjà tombée, un insurgé a tiré un roquette anti-char sur un véhicule de l'avant blindé français dont le conducteur, un caporal du 27 BCA, a été tué", a précisé le commandant Prazuck

Selon lui, une demi-douzaine de soldats afghans ont également été blessés dans des accrochages qui se sont prolongés tout au long de la journée et un autre soldat français a été très légèrement blessé.

L'opération qui visait à "reprendre le terrain tenu par les insurgés" était soutenue par "d?importants moyens aériens de la coalition, drones Predator, chasseurs A10 et F15 et hélicoptères Kiowa", a encore précisé le commandant Prazuck.

Les insurgés "bousculés dans leurs sanctuaires, ont très probablement subi des pertes importantes", a-t-il assuré.

Arrivé fin novembre dans l'est de l'Afghanistan pour succéder aux parachutistes du 8e RPIMa, le 27e BCA d'Annecy (sud-est) constitue l'ossature du contingent de quelque 700 soldats français déployés en renfort depuis l'été en Kapisa, une province montagneuse.

Ils tiennent les "bases d'opérations avancées" de Tagab et Nijrab, aux côtés d'éléments américains et de l'ANA. Située entre ces deux bases, la vallée d'Alasay a été à plusieurs reprises le théâtre de violents combats depuis l'arrivée des chasseurs alpins.

La France compte quelque 2.800 soldats sur le sol afghan, déployés au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan.

Samedi, un soldat britannique a également été tué samedi en Afghanistan, victime d'une explosion alors qu'il effectuait une patrouille dans la province méridionale d'Helmand, considérée comme un sanctuaire des talibans.

Ceux-ci, chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, ont intensifié leur insurrection ces deux dernières années, frappant jusqu'au coeur de la capitale Kaboul pourtant très protégée par les forces afghanes et étrangères.
Source:yahoo actualités


Dernière édition par sphinx le Mar 25 Mai - 22:36, édité 4 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas


Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Sam 16 Mai - 23:20

Après le massacre en Afghanistan, Washington déclare vouloir poursuivre les frappes aériennes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Durant les derniers jours de son voyage à Washington, le président Hamid Karzaï a exigé la fin des frappes aériennes américaines en Afghanistan. En réponse, le conseiller américain à la Sécurité nationale, le général à la retraite James Jones, a insisté pour dire que le bombardement des villages afghans se poursuivrait, que le prétendu gouvernement souverain du pays le veuille ou non.

La juxtaposition des remarques de Karzaï et de Jones en dit long sur le caractère de la guerre en Afghanistan. C’est une sale intervention de style colonial dans laquelle Washington dicte sa politique à un gouvernement fantoche tout en déclenchant la violence militaire contre une population qui devient de plus en plus hostile.

Par Bill Van Auken
15 mai 2009
Karzaï qui va entrer en lice pour des élections en août, a évidemment réagi en réponse à l’indignation populaire provoquée par le massacre qui a eu lieu la semaine passée dans l’ouest de l’Afghanistan, et qui s’est manifestée par une montée de colère et des manifestations dans tout le pays.


La réalité est que son régime corrompu et impopulaire ne durerait pas une seule journée sans la protection de l’armée américaine.

A la question d’ABC News dimanche, de savoir si Washington se conformerait à la demande de Karzaï, Jones a répondu que « lier les mains de nos commandants et dire que nous n’effectuerons pas d’attaques aériennes, serait imprudent ».

Lorsque lui a été posée la question de savoir si le président afghan comprenait cette position américaine, Jones a poursuivi : « Je pense qu’il comprend qu’il est nécessaire que nous disposions de la totalité de notre puissance militaire offensive lorsque nous en avons besoin… nous ne pouvons pas combattre les mains liées derrière le dos. »

La « totalité » de la puissance militaire offensive américaine s'est déchaînée la semaine passée contre deux villages dans le district de Bala Baluk dans la province de Farah dans l’ouest de l’Afghanistan. Selon des témoignages de villageois, ainsi que des découvertes de responsables locaux et d’agences humanitaires, le bombardement américain de ces villages a causé la mort du plus grand nombre de civils depuis que les Américains ont envahi le pays il y près de huit ans.

Les villageois ont rassemblé les noms de 147 civils dont on sait qu’ils ont été tués lorsque des bombes américaines sont tombées sur des maisons remplies de femmes, d’enfants et de personnes âgées terrifiés qui cherchaient à se protéger lors de combats entre les insurgés et les forces gouvernementales afghanes soutenues par les Américains.


Ensuite, les habitants indignés ont conduit des remorques remplies de corps mutilés et de parties de corps humains vers les bureaux du gouvernement régional pour montrer l’ampleur du carnage.


Le Comité international de la Croix-Rouge qui s’était rendu sur le site du bombardement a confirmé le bilan de masse des victimes civiles.


Lundi, le journal britannique The Guardian a cité un responsable participant à la mission des Nations unies (ONU) à Kaboul qui avait qualifié d’« horrifiants » les comptes rendus émanant des lieux. Le responsable de l’ONU qui avait rapporté les faits au journal sous couvert de l’anonymat a dit que le bombardement avait eu lieu des heures après que les combats entre les insurgés et les troupes soutenues par les Américains avaient cessé.

« Les villageois locaux se sont rendus à la mosquée pour prier pour la paix, » a-t-il dit. « Peu de temps après la prière du soir, les frappes aériennes étaient signalées et elles se sont poursuivies pendant quelques heures tandis que les villageois appelaient frénétiquement le gouverneur local pour qu'il fasse cesser les attaques aériennes. »

La réaction américaine à ce massacre est tout aussi méprisable que le crime même. Recourant à sa procédure habituelle face à de telles atrocités, le Pentagone a déballé son tissu de mensonges et autres déformations. D’abord, il a nié que les forces américaines étaient responsables du massacre en inventant une histoire absurde selon laquelle les talibans avaient tué des villageois avec des grenades pour faire croire à une frappe aérienne.


Face à des preuves irréfutables que des maisons avaient été rasées au sol par des armes hautement explosives, l’armée américaine a lancé sa propre « enquête », en concluant qu’il était impossible de dire combien de victimes étaient des talibans et combien étaient des civils, mais que de toute façon le nombre de morts relatés était « exagéré ». Le Pentagone a aussi affirmé que la responsabilité du massacre des civils incombait aux talibans qui soi-disant utilisaient les villageois comme « boucliers humains. »


Le bombardement des maisons par une puissance occupante, même dans le cas où des insurgés se trouvent dans les parages, est interdit par la loi internationale et constitue un crime de guerre.


De plus, la principale organisation afghane de défense des droits de l’homme enquête sur des rapports selon lesquels l’armée américaine a utilisé des obus au phosphore en attaquant le village ainsi que lors d’attaques antérieures contre des cibles civiles.

Ces munitions incendiaires peuvent être employées pour créer des écrans de fumée ou comme signaux lumineux. Employées comme munition anti-personnelle toutefois, elles peuvent causer la mort et des blessures terribles, en collant à la peau et en brûlant jusqu’à l’os.
L’emploi de telles armes contre des cibles civiles constitue un crime de guerre.
Le Guardian a cité le docteur Mohammad Aref Jalali qui est le chef du service des grands brûlés à Herat où les victimes ont été transportées. « L’une des femmes qui est arrivée ici nous a dit que 22 membres de sa famille avaient été complètement brûlés », a-t-il dit. « Elle a dit qu’une bombe avait répandu de la poudre blanche qui avait pris feu et qui ensuite avait embrasé les vêtements des gens. »


Ces crimes de guerre ont été perpétrés sous le gouvernement Obama qui va envoyer 21 000 soldats américains supplémentaires pour faire la guerre en Afghanistan et qui projette de plus de doubler les forces américaines d’occupation en les faisant passer à 68 000 d’ici 2010. Les troupes supplémentaires signifieront davantage de crimes semblables et des crimes plus grands.


Il est significatif que dimanche, l’ancien vice-président Dick Cheney, est venu à l’émission « Face the Nation » sur la chaîne CBS pour exprimer son accord avec Obama au sujet de l’Afghanistan tout en estimant que l’armée américaine resterait « engagée là pour une bonne période temps. »


« J’étais content de voir que le président Obama déployait des troupes additionnelles en Afghanistan, » a dit Cheney. « Je pense que nous devons faire ce que nous devons y faire afin de pouvoir triompher. Les frappes aériennes en sont un élément important. Et souvent les frappes aériennes provoquent une controverse. »


En dépit de la campagne partisane amère que Cheney mène contre les démocrates, il s’est senti obligé d’exprimer ces mots de solidarité, d’un criminel de guerre à un autre.


Derrière les promesses d’Obama de « changement » et d’appels aux sentiments populaires anti-guerre durant la campagne électorale, son gouvernement est en train de poursuivre et d’intensifier les guerres d'agression qui avaient été initiées sous Bush pour la domination des régions riches en pétrole et stratégiques de l’Asie centrale et du Golfe persique.

Quant au Congrès, il est prêt à voter une rallonge budgétaire de 96 milliards de dollars de plus pour financer ces deux guerres jusque fin septembre. Entre-temps, les médias répètent comme des perroquets la ligne gouvernementale en traitant avec indifférence les dernières atrocités commises en Afghanistan.

Ce consensus qui règne au sein de l’establishment politique en faveur de la guerre américaine en Afghanistan contraste fortement avec l’hostilité à la guerre qu’éprouvent les masses de la population américaine. L’augmentation continue des troupes (« surge ») du gouvernement Obama est la preuve évidente que la lutte contre la guerre ne peut être menée par le biais d’élections ou en exerçant des pressions sur les démocrates, mais requiert la mobilisation indépendante de la classe ouvrière contre le système de profit capitaliste qui est à l'origine de la montée du militarisme.

http://www.wsws.org/

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Ven 19 Juin - 22:08

Le Pakistan lance une offensive "généralisée" contre les talibans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Pakistan a intensifié lundi son offensive dans le nord-ouest contre les talibans alliés à Al-Qaïda, après avoir annoncé qu'elle serait désormais généralisée et ne s'arrêterait qu'avec "l'élimination" des combattants islamistes.
L'opération militaire, lancée fin avril, était jusqu'alors cantonnée à la vallée de Swat et ses environs.
L'armée a bombardé ce week-end le Waziristan du Sud, Mohmand et Bajaur, trois districts des zones tribales semi-autonomes frontalières de l'Afghanistan, où les Etats-Unis considèrent qu'Al-Qaïda a reconstitué ses forces et les talibans afghans des bases arrières, soutenus par les talibans pakistanais.
Les militaires pakistanais affirment y avoir tué au moins une soixantaine de rebelles en deux jours, un bilan impossible à vérifier de source indépendante.
Dans le district tribal du Waziristan du Nord, les habitants de villages réputés sous influence talibane commençaient lundi à quitter les lieux pour gagner des endroits plus sûrs, achetant des tentes et faisant des stocks de nourriture, ont indiqué plusieurs d'entre eux à l'AFP.
Le gouvernement a "lancé une opération tous azimuts dans les zones tribales", y compris le Waziristan, a déclaré dimanche soir Owaïs Ahmad Ghani, gouverneur de la Province de la Frontière du Nord-ouest.
"Les opérations se poursuivront jusqu'à l'élimination des combattants", a-t-il promis.
Les autorités pakistanaises n'ont pas fait mystère de leur objectif: Baïtullah Mehsud, chef du Mouvement des talibans du Pakistan (Tehreek-e-Taliban Pakistan, TTP), "et ses partisans", selon le gouverneur.

L'armée pakistanaise est déjà engagée depuis la fin avril dans une offensive contre les talibans dans la région de Swat, plus au nord, à laquelle les rebelles ont répondu par de multiples attentats. Plusieurs de ces attaques ont été revendiquées par le TTP, basé au Waziristan du Sud.
La nouvelle offensive dans les zones tribales a reçu le soutien des Etats-Unis, premier bailleur de fonds du Pakistan.
Washington s'inquiète de la progression des talibans depuis deux ans, et de ses conséquences tant au Pakistan, dont ils menacent la stabilité, qu'en Afghanistan, par leur soutien aux rebelles qui y attaquent les troupes afghanes et américaines.
Dès vendredi, à Washington, un haut responsable américain avait annoncé que l'armée pakistanaise préparait "une campagne dans le sud du Waziristan".
La semaine dernière, le directeur de la CIA, Leon Panetta, avait déclaré que les troupes américaines comptaient elles aussi accentuer la pression sur les islamistes côté afghan, où elles sont déployées, pour éviter toute porte de sortie aux rebelles.
Alors que les autorités pakistanaises mettent l'accent sur Baïtullah Mehsud, la cible prioritaire américaine s'appelle toujours Oussama ben Laden, qui "se trouve toujours au Pakistan", selon M. Panetta, cité par les médias américains.

Islamabad a régulièrement lancé ces dernières années des offensifs antis talibans contre les zones tribales, traditionnel foyer d'instabilité.

La dernière, une des plus importantes et sanglantes jamais menées dans le pays, a duré près de six mois à Bajaur, entre août et février dernier.
Ces offensives ont souvent été suivies par des accords de paix, qui ont échoué. En 2006, les autorités pakistanaises avaient ainsi signé un cessez-le-feu avec Baïtullah Mehsud, avant d'y mettre fin en juillet 2007, devant la progression des talibans et de leurs alliés hors des zones tribales.
http://www.almanar.com.lb

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Lun 6 Juil - 21:33

Les forces occupantes envahissent la région de Khan Younès

Les forces de l'occupation appuyées par des bulldozers militaires et des chars ont envahi, ce matin dimanche 5/7, la région située à l'est de Khouza'a à Khan Younès, au sud de la Bande de Gaza, en ouvrant le feu hasardeusement sur les fermiers et les maisons résidentielles.

Des sources locales ont dit au correspondant du centre palestinien d'information que 6 chars, 5 bulldozers et 2 patrouilles sionistes ont envahi de façon surprenantes les terres agricoles des citoyens palestiniens, à l'est de la région d'Amour, proche du village de Khouza'a, en s'installant près de Barkat Al Hadj Mohamed.

Les sources ont dit que les forces occupantes ont rasé de grandes surfaces des terres agricoles dans cette région.

http://www.almanar.com.lb

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Actualité des forces armées des pays étrangères

Message par Sphinx le Ven 11 Sep - 14:34

L'armée ougandaise capture un commandant de la LRA en Centrafrique

Un homme présenté comme étant chargé de la sécurité du rebelle ougandais Joseph Kony a été arrêté en Centrafrique il y a deux semaines. Atyak Okot pourrait être rapatrié dans son pays ce jeudi et y être jugé pour un massacre perpétré à Atiak en 1995
L'armée ougandaise a annoncé jeudi avoir capturé en Centrafrique l'un des chefs de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA).

Atyak Okot a été capturé il y a près de deux semaines lors des opérations en cours de l'armée ougandaise sur le territoire centrafricain, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère ougandais de la Défense, le lieutenant-colonel Felix Kulayigye.

"Nous l'avons capturé il y a près de deux semaines, mais nous l'avons gardé en Centrafrique pour des raisons opérationnelles et de renseignements", a expliqué le porte-parole sans préciser le lieu de son arrestation.

Risque de procès

"Atyak Okot était chargé de la sécurité" du chef de la LRA Joseph Kony, "c'est pourquoi sa capture est très importante", a ajouté le porte-parole, qui a indiqué qu'il pourrait être rapatrié ce jeudi en Ouganda.

Atyak Otok est accusé notamment d'avoir participé au massacre d'Atiak en 1995, dans le nord de l'Ouganda, au cours duquel plus de 200 civils avaient été tués par la LRA.

"S'il est prouvé qu'il a participé au massacre d'Atiak, il sera traduit en justice, car il a été capturé, et ne s'est pas rendu de lui-même pour bénéficier d'une amnistie", a ajouté le lieutenant-colonel Kulayigye.

Mardi, l'armée ougandaise avait publiquement reconnu pour la première fois opéré en Centrafrique, avec l'accord des autorités de Bangui, contre les rebelles de la LRA.

Kony court toujours

Dirigée par Joseph Kony, la LRA est active depuis 1988 et est réputée comme étant une des guérillas les plus brutales au monde.

Depuis 2005, ses combattants se sont éloignés de leurs bases du nord de l'Ouganda pour s'intaller dans l'extrême nord-est de la RD Congo, d'où ils mènent des raids meurtriers sur toute la région, dans cette partie très isolée de l'ex-Zaïre, dans la Western Equatoria sud-soudanaise ainsi qu'en Centrafrique voisine.

Les armées ougandaise et de la RD Congo ont mené de décembre à mars dans l'extrême nord-est congolais, avec le soutien du Sud-Soudan, une vaste offensive qui a échoué à capturer Kony ou à neutraliser son mouvement.

http://www.jeuneafrique.com


Dernière édition par sphinx le Ven 27 Nov - 22:27, édité 1 fois

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Lun 19 Oct - 2:37

Offensive au Waziristan: conditions défavorables à l'armée pakistanaise

L'armée pakistanaise a lancé une large offensive au Waziristan du Sud, bastion des talibans dans le nord-ouest du pays, mais ses chances de victoire sont extrêmement faibles dans une zone au relief accidenté où elle affronte des combattants aguerris, selon des experts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Waziristan est un trou noir. Les militaires y pâtissent d'un manque de renseignements", relève un spécialiste des questions tribales et des talibans, Rahimullah Yusufzaï.

Dès son lancement, samedi, l'opération des militaires appuyés par l'aviation a d'ailleurs buté sur la résistance des combattants islamistes et ces premiers accrochages ont coûté la vie à cinq soldats.

Forte de sa récente opération dans la vallée voisine de Swat, couronnée d'un certain succès face aux talibans qui s'étaient emparés de ce site touristique il y a deux ans, l'armée poursuit sur sa lancée au Waziristan.Mais "la guerre au Waziristan ne sera pas chose facile, cela sera plus ardu qu'à Swat", souligne M. Yusufzaï.

Cette offensive pourrait exposer l'armée à un désastre face à des dizaines de milliers de talibans locaux et combattants étrangers d'Al-Qaïda très aguerris dans un milieu extrêmement montagneux qui ne se prête pas à l'acheminement des chars et de l'artillerie.

De plus, l'absence de ligne-frontière dans cette zone permet aux islamistes de fuir en Afghanistan voisin ou même au sein d'un district aussi grand que le Liban où ils peuvent compter sur le soutien d'une population (600.000 personnes) dominée par les tribus Mehsud et Wazir.

Le climat risque aussi de jouer en la défaveur des troupes. L'armée ne bénéfice ainsi que d'une courte fenêtre de six à huit semaines pour boucler son opération. "Ce sera une opération-éclair, car nous devons garder à l'esprit les conditions météorologiques: on doit essayer de terminer l'opération avant l'hiver", a expliqué à l'AFP un responsable militaire.

Mais toute manoeuvre hâtée risque de conduire, là encore, à un fiasco.

"Porter un véritable coup aux talibans nécessite une bonne stratégie, une opération prématurée entraînera nombre de problèmes", explique à l'AFP Mohamood Shah, ancien responsable des services de sécurité des sept district tribaux.

L'armée a affirmé que son offensive se limiterait aux fiefs de Baitullah Meshsud, le chef-fondateur du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP) tué en août lors d'un bombardement américain.

Selon un haut responsable militaire, l'opération contre le TTP devrait impliquer au sol quelque 60.000 militaires au total face à quelque 10.000 à 12.000 combattants parfaitement rompus au combat.

"Les talibans vont livrer une guerre. L'armée devrait mettre l'accent sur la prise et la destruction des structures du commandement ennemi, sinon les combattants parviendront à monter un nouveau réseau", avertit Masood Sharif, un ancien patron des services secrets pakistanais.

Certains experts estiment également que l'opération aurait dû être précédée d'un marchandage plus poussé avec les tribus locales pour s'assurer, sinon de leur soutien du moins de leur neutralité.

"Un vrai travail politique et le fait de gagner la confiance des membres des tribus sont nécessaires", souligne Rahimullah Yusufzaï.

Des responsables administratifs locaux ont affirmé que des pactes avaient été scellés avec des responsables tribaux au Waziristan du Sud et du Nord pour s'assurer de leur neutralité en cas d'offensive militaire.

Mais les nombreuses opérations lancées par le passé n'ont engrangé que des succès limités pour l'armée qui a déjà perdu 2.000 hommes depuis 2002.

http://www.lematin.ch

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Lun 19 Oct - 2:47

Iran : les Gardiens promettent une «réponse destructrice»

Après l'attentat qui a causé la mort d'au moins 31 personnes, dont cinq commandants de l'armée religieuse iranienne, les Gardiens menacent les rebelles sunnites, qui ont revendiqué l'attaque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Attentat-suicide contre le pouvoir en Iran. Cinq commandants des Gardiens de la révolution, l'organisation paramilitaire aux ordres du Guide suprême iranien, ont été tués dans un attentat-suicide qui a fait 35 morts et une quarantaine de blessés. Le commandant de l'armée de terre des Gardiens de la révolution, le général Mohammad Pakpour, a promis une réponse «destructrice» aux rebelles sunnites du Joundallah. Ceux-ci ont revendiqué l'attentat, parmi les plus meurtrier depuis des années.

Les faits se sont produits dans une région proche de la frontière irano-pakistanaise, au sud-est du pays. Les commandants des Gardiens participaient à une réunion avec des chefs de tribus, quand un assaillant a fait sauter les explosifs qu'il avait en sa possession, faisant sauter leur véhicule.

Le général Noor Ali Shooshtari, commandant adjoint des forces terrestres des Gardiens de la révolution islamique et Rajab Ali Mohammadzadeh, commandant en chef du corps d'élite dans la province, comptent au nombre des morts. «Un homme portant des explosifs sur lui les a fait exploser lors d'une réunion des chefs de tribus» de la province avec les commandants des Gardiens de la révolution, précise l'agence de presse officielle Irna.

Ali Larijani, président du parlement iranien, a condamné cet attentat et exprimé les condoléances de la nation aux «martyrs». «L'intention des terroristes était clairement de mettre à mal la sécurité de la province», a-t-il estimé.

En mai, un autre groupe dissident, les Soldats de Dieu, avaient revendiqué un attentat-suicide dans une mosquéé de Zahedan, capitale de la province, qui avait fait 25 victimes. Suite à cet attentat, 13 membres de cette faction avaient été arrêtés et pendus en juillet.

Dimanche en fin de matinée, l'Iran avait accusé les Etats-Unis d'être derrière cet attentat. «Nous considérons que les dernières actions terroristes résultent de l'action des Etats-Unis et montrent l'animosité américaine à l'égard de notre pays», a expliqué Ali Larijani, selon qui «le président Barack «Obama avait dit qu'il tendait la main à l'Iran mais avec cette action il s'est brûlé la main. Le peuple iranien a raison de ne pas croire aux changements promis par le gouvernement américain, ce qui est contre leurs intérêts», a-t-il ajouté. Mais les Etats-Unis ont nié toute implication dans cet attentat qu'ils «condamnent».

Les Gardiens de la révolution ont eux accusé «l'oppression mondiale d'avoir provoqué les éléments à sa solde» pour commettre cet attentat. L'oppression mondiale désigne généralement les pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

http://www.lefigaro.fr

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Ven 23 Oct - 22:20

Israël: début du plus grand exercice militaire anti-aérien israélo-américain

JERUSALEM — Israël et les Etats-Unis ont entamé mercredi leurs plus importantes manoeuvres anti-aériennes conjointes simulant des attaques de missiles contre l'Etat hébreu, a-t-on appris mercredi auprès de l'armée israélienne.

Un millier d'hommes du Commandement américain en Europe et un nombre égal de soldats israéliens vont prendre part à ces manoeuvres baptisées "Juniper Cobra" qui se poursuivront jusqu'au 5 novembre, a indiqué Tsahal dans un communiqué.

Un responsable militaire israélien de haut rang a déclaré à la radio publique que l'exercice était destiné à préparer le pays à toute confrontation avec l'Iran, accusé par l'Etat hébreu de vouloir se doter de l'arme atomique, ce que Téhéran dément.

Durant l'exercice, seront testés les batteries de missiles anti-missiles israéliens de type Arrow, ainsi que les systèmes américains de défense anti-balistique THAAD et Aegis (naval) et les systèmes anti-aériens Patriot et Hawk, selon les médias israéliens.

Le communiqué de l'armée souligne toutefois que "cet exercice ne constitue pas une réponse à un quelconque événement dans le monde", en allusion à la crise iranienne, et que sa planification a commencé "il y a un an et demi".

Cet exercice est le cinquième organisé ces dernières années dans le cadre de "Juniper Cobra" organisé par Israël et les Etats-Unis, le principal allié de l'Etat hébreu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hqcLUJqWW1dEdb_ODiDYCnmqHgYQ

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Ven 23 Oct - 22:31

Hausse du suicide au sein de l’armée israélienne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Selon un journal israélien, le suicide est en hausse parmi les officiers et les soldats israéliens. Ces derniers ont de plus en plus tendance à mettre fin à leurs jours, notamment pendant le service militaire.

Selon la version électronique du journal "Maariv", qui s’appuie sur des sources militaires, le dernier suicide en date est survenu sur une base militaire israélienne, au sud de la Palestine occupée en 1948.

Le journal n’a pas donné plus de détails sur cette affaire, mais il a fait état de la hausse des cas de suicide pendant le service militaire.

Par ailleurs, selon les données officielles israéliennes, "le taux de criminalité et de suicide au sein de l’Etat hébreu connaît une hausse vertigineuse pendant ces dernières années, et a atteint des records au cours de 2009".

Le service de médecine de l’armée israélienne a exprimé son extrême inquiétude que les opérations de suicide, que rien ne peut empêcher, n'augmentent davantage.

Dans sa réaction, le chef de service de la médecine psychologique de l’armée estime, "nous ne disposons pas de moyens qui nous permettent de l'empêcher d’une manière directe".

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/hausse-du-suicide-au-sein-de-larmee-israelienne-/id-menu-957.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet unique Re: Actualités de l'armée des pays étrangers

Message par Sphinx le Lun 9 Nov - 0:32

Israel Navy seized the "Francop" vessel carried Iranian cargo to Hezbollah

[url]