Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 1 Nov - 21:44 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Lun 30 Oct - 15:52 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Jeu 19 Oct - 13:59 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Jeu 5 Oct - 12:58 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

» Renseignement et Internet
Lun 14 Aoû - 12:33 par ZIGHOUD15

» Négociations au Proche-Orient
Lun 14 Aoû - 12:21 par ZIGHOUD15

Galerie


Décembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet / Message Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 17 Déc - 13:55

L'histoire de la Libye

Libye (Libya), a d'abord été le nom grec de l'Afrique. Il s'appliquait surtout aux pays situés à l'Ouest de l'Égypte, c.-à-d. le désert de Barca, la région de Tripoli, le Kordofan, le Darfour, etc. Plus tard on nomma : Libye intérieure, les contrées au Sud de l'Atlas (Maroc méridional, Sahara); et Libye extérieure, l'ancienne Libye, notamment le littoral compris entre l'Égypte et la Tripolitaine, littoral qui se subdivisait lui-même en Libye supérieure (Marmarique), entre l'Égypte et la Cyrénaïque, et Libye inférieure (Cyrénaïque et Pentapole), s'étendant de la Libye supérieure à la Tripolitaine. L'État contemporain qui a pris le nom de Libye correspond pour sa part, en gros, au territoire qui, au fil des siècles a été formé par la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Fezzan. C'est à cet espace que l'on se référera ici en parlant de Libye.
Riche à l'époque romaine, la Libye resta prospère jusqu'à la fin du VIe siècle. Puis la conquête islamique passa. A partir de 644 la Tripolitaine n'a pas d'histoire à elle; qui veut connaître son sort n'a qu'à se reporter à l'histoire de la Tunisie. Soumise aux Aghlabites de 801 à 909, elle passa ensuite aux Fatimides. Submergée en 1050 par le terrible flot des Hillaliens et définitivement ruinée, elle fut conduise plus tard par les Almohades, puis par les Hafsides. En 1510 les Espagnols occupent Tripoli; ses remparts et son fort sont le souvenir de leur domination. Dragut les remplaça en 1551.

Dès lors Tripoli, comme Tunis, Alger, Salé, devient un nid de pirates. Comme ces villes, elle est à plusieurs reprises bombardée par les flottes européennes. Pour punir les aventuriers libyens, des vaisseaux de guerre, au commencement du XIXe siècle, franchissent même l'Atlantique; des marins des États-Unis occupent Derna, et y construisent une batterie dont on montre encore des vestiges.

Lire la suite sur:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Allain Jules
L'information déjantée, au Kärcher, et la liberté d'expression dans sa quintessence: mieux vaut mourir debout que de vivre couché


Libye – Le discours qui a tué Mouammar Kadhafi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En juin 2008, après que Barack Obama, le nègre de maison, ait été élu président des Etats-Unis, et bien avant évidemment, Mouammar Kadhafi avait salué l’homme noir qui pouvait faire changer la vision de l’Amérique sur l’Afrique, tout particulièrement sur la nation arabe. Dans ce discours qui remet les choses en place, on peut constater que l’homme est déçu d’entrée par les actions de son futur bourreau, Barack Obama.

Pour ceux qui ont lu le petit livre de vert du guide, un chapitre est dédié aux noirs. Dans celui-ci, Mouammar Kadhafi voit ses espérances et surtout ses prévisions se révéler authentiques. Il parlait dans un chapitre des noirs qui gouverneront le monde bien,tôt. Et Obama arriva. Hélas, pour le malheur des noirs et des arabes et, pourtant, le quidam a eu une culture arabe en Indonésie dans sa jeunesse.

Ce discours de Kadhafi n’a pas empêché Barack Obama et ses autres amis-assassins, de le recevoir sur leur territoire. Or, il soutient la Palestine et les Palestiniens, ce qu’aucun dirigeant des pays qui ont assassiné 70 000 Libyens et tentent de piller le pays ne font. Ils laissent les Palestiniens à leur sort. Dans ce dossier d’ailleurs, la lâcheté des arabes dépasse l’entendement, surtout les pays du golfe qui pactisent avec le diable de Barack Obama, un monstre cynique à visage humain.
Ces assassins l’ont juste embrassé pour après le liquider. Si Seif se rend, il aura signé son arrêt de mort, face à l’injustice dont est victime sa famille. Toujours est-il que, ces gens ne laisseront aucune trace positive dans l’histoire, contrairement à Mouammar Kadhafi le batisseur.

Kaddafis views on Obama when he was elected for US Presidency (English Sub) , Libya
[url][/url]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le général Bouchard admet que les informateurs de l’OTAN en Libye étaient des journalistes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans un entretien accordé le 31 octobre 2011 à Radio Canada, le lieutenant-général Charles Bouchard, qui commanda l’Opération Unified Protector en Libye, révèle qu’une cellule d’analyse avait été installée au Quartier général de l’OTAN à Naples. Elle avait pour mission d’étudier et de comprendre ce qui se passait au sol, c’est-à-dire à la fois les mouvements de l’Armée libyenne et ceux des « rebelles ».

Pour nourrir cette cellule plusieurs réseaux d’information avaient été créés. « Les renseignements venaient de beaucoup de sources, dont les médias qui étaient au sol et nous donnaient beaucoup d’informations sur les intentions et où étaient les forces terrestres ».

C’est la première fois qu’un responsable de l’OTAN admet que des journalistes étrangers présents en Libye étaient des agents de l’Alliance atlantique. Peu avant la chute de Tripoli, Thierry Meyssan avait fait scandale en affirmant que la plupart des journalistes occidentaux hébergés à l’hôtel Rixos étaient des agents de l’OTAN. Il avait notamment mis en cause les équipes d’AP, BBC, CNN et Fox.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Libye: mécontentement social, islamisation et guerre des milices

Deux mois après la chute de de Kadhafi, la Libye cherche toujours le chemin de la paix. Siège de la révolution libyenne, Benghazi n'en a pas fini de s'enflammer. Réclamant de la transparence dans la gestion de la transition, des milliers de manifestants ont réclamé une deuxième révolution, en appelant au départ du CNT. Entre la prolifération des armes, la montée en puissances des islamistes et la guerre des milices, la Libye cherche encore le chemin de la paix.

Lire la suite sur:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La loi des milices règne sur la Libye

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Prolifération des armes et affrontements entre pouvoirs rivaux inquiètent sérieusement l'Onu.

La guerre est-elle finie en Libye ? Officiellement, oui. Elle a pris fin le 23 octobre, trois jours après la capture et le lynchage de Mouammar Kadhafi, lorsque le Conseil national de Transition (CNT) a annoncé la "libération totale du pays" au terme de huit mois de révolte armée contre la dictature. Quatre jours plus tard, l'ONU confirmait la fin des hostilités en mettant un terme - contre l'avis du CNT - au mandat donné le 31 mars à l'Otan pour "protéger les populations civiles". Après avoir effectué 26.323 sorties, dont 9.658 raids de bombardement, les avions et les hélicoptères de l'Alliance atlantique et de ses alliés sont rentrés à leurs bases. Mission accomplie ?

L'autorité du CNT mise à mal

C'est une autre question. Le dictateur est mort, sa Jamahiriya n'est plus - ce dont personne ne se plaindra - mais la fin de la guerre n'est pas la paix en Libye, où le sort des civils est loin d'être enviable. Deux mois après la prise par les rebelles des derniers bastions kadhafistes, le chantier de l'Etat de droit et des institutions démocratiques est à peine entamé. La tâche s'annonce d'autant plus ardue que plusieurs pouvoirs rivaux - voire hostiles - s'opposent.

Tenu à l'étranger pour le représentant légitime du peuple libyen, le CNT, entité autoproclamée où se croisent opposants de longue date et kadhafistes recyclés, n'a pu imposer son autorité aux multiples milices locales qui ont vaincu la dictature et réclament leur part du pouvoir.

Prolifération des armes

En proie à une militarisation quasi "somalienne", à un retour inquiétant vers des identités claniques, tribales ou religieuses, la société libyenne est aussi exposée à des influences étrangères rarement désintéressées. Selon le rapport remis le 22 novembre au Conseil de Sécurité par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le défi majeur auquel est confrontée la Libye est "la consolidation de la sécurité, notamment à Tripoli où se trouvent de nombreuses brigades armées révolutionnaires". Défi d'autant plus périlleux que, comme le relève Ban Ki-moon, le pays regorge d'armes, depuis les missiles sol-air portables jusqu'aux gaz de combat.

La semaine dernière, le Conseil local de Tripoli, exaspéré, a demandé aux milices de quitter la capitale avant le 20 décembre. Ultimatum que le Premier ministre a refusé d'endosser. "La question du désarmement des milices, a-t-il admis, est beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît." Résignation alarmante mais lucide. Samedi, deux groupes armés s'affrontaient encore au canon près de l'aéroport de Tripoli.

Verbatim : Ban Ki-moon et la Libye

Voici des extraits du rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la Libye, remis au Conseil de sécurité le 22 novembre 2011.

Sécurité

[…] L’un des défis majeurs qu’affronte le Conseil national de transition est la consolidation de la sécurité, en particulier à Tripoli où se trouvent un grand nombre de « brigades » révolutionnaires armées. L’importance de ce défi a été soulignée par les nombreux affrontements qui ont éclaté, parmi les diverses « brigades » au cours de la dernière semaine d’octobre et au début du mois de novembre (*) provoquant plusieurs morts parmi les combattants et des blessés parmi les policiers. […]

[…] Bien qu’il soit dans l’intention des autorités libyennes de rendre la responsabilité du maintien de la sécurité et de l’ordre au ministère de l’Intérieur dès que possible, la police libyenne n’a pas été en mesure d’assumer cette responsabilité. Elle a été largement assumée, dans l’ensemble du pays par les groupes armés révolutionnaires qui ne disposent pas de la formation requise et agissent hors de tout cadre légal.[…]

(*) Ce document a été établi après le voyage de Ban Ki-moon en Libye, le 2 novembre. Depuis cette date de nombreux autres accrochages, parfois meurtriers ont eu lieu, surtout dans la région et la ville de Tripoli. (NDLR)

Droits de l’homme

[…] Alors que les prisonniers politiques détenus par le régime de Kadhafi ont été libérés, on estime que près de 7000 personnes sont actuellement détenues dans des prisons et des centres de détention improvisés, pour la plupart sous le contrôle des brigades révolutionnaires. En l’absence d’une police et d’une justice en état de marche, ces personnes sont dépourvues de tous accès à une procédure équitable. Des Africains originaires de la région sub-saharienne, accusés ou soupçonnés, dans certains cas, d’avoir été des mercenaires [au service de Kadhafi, NDLR] représentent une bonne partie de ces détenus. Certains ont indiqué avoir été tortures ou victimes de mauvais traitements. Des cas d’individus pris pour cible en raison de la couleur de leur peau ont été constatés. Il a été rapporté également que des femmes sont détenues dans des centres qui ne disposent pas de gardiennes et que des enfants sont détenus avec des adultes.[…]

Armes

[…] Le 3 novembre, une équipe de l’Organisation pour la prohibition des armes chimiques (OPCC) a procédé à une inspection du dépôt de Ruwagha, au sud-est du pays ; C’était la première depuis février 2011. Elle a confirmé que le dépôt contenait toujours des réserves de gaz moutarde et d’autres agents chimiques et pris des mesures pour sécuriser l’ensemble des réserves jusqu’à ce que des opérations de destruction puissent être reprises sous la vérification de l’OPCC. Information importante : deux autres sites, à ce jour non déclarés, ont été identifiés et sécurisés ces dernières semaines par nos interlocuteurs libyens.[…]

[…] La Libye a accumulé le plus grand stock connu de systèmes de défense portables, hors des pays qui produisent ces systèmes. Alors que des milliers de ces armes ont été détruites au cours des sept mois d’opérations de l’Otan, le pillage et la possible prolifération de ces armes suscitent des inquiétudes croissantes, tout comme les munitions et les mines, en raison du risque potentiel qu’elles représentent pour la stabilité régionale. […]

Observations

[…] Aussi profonde que soit la colère provoquée par les crimes de guerre de l’ancien régime, Le Conseil national de transition doit poursuivre ses appels à éviter les actes vengeance et doit enquêter sur les abus perpétrés par ses propres combattants.[…] Je suis convaincu que les dirigeants de la Libye nouvelle sont sincèrement résolus à construire une société fondée sur de respect des droits de l’homme. Aussi difficiles que soient les circonstances, il est essentiel d’agir au plus vite pour mettre un terme aux détentions arbitraires et empêcher les abus et discriminations contre les ressortissants de pays tiers et contre tout groupe de citoyens libyens. […]

René Backmann - Le Nouvel Observateur


Libye: le président du CNT demande la restitution des milliards de Kadhafi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

VARSOVIE - Le président du Conseil national de transition (CNT) en Libye, Moustapha Abdeljalil, a demandé vendredi à Varsovie le déblocage des actifs libyens à l'étranger, gelés par la communauté internationale au titre des sanctions contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Lire la suite sur:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 22 Jan - 13:10


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 5 Fév - 13:00


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Syfou le Sam 18 Fév - 0:00

Insécurité : l’amer goût de la révolution libyenne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un an après la révolution, la Libye vit toujours dans l’insécurité. Le Conseil national de transition (CNT) peine à fédérer les milices, notamment pour les intégrer dans la nouvelle armée. La chute de Mouammar Kadhafi a aussi eu un impact considérable dans la région sahélo-saharienne. De nombreux soldats, qui combattaient pour son régime, sont rentrés dans leur pays d’origine : Mali, Burkina Faso et Niger. Les autorités maliennes les accusent d’avoir relancé la rébellion touareg portée par le Mouvement national de libération de l’Azawad.

La Libye a célèbré ce 17 février le premier anniversaire de la révolution qui a conduit à la chute de Mouammar Kadhafi dans un climat d’insécurité. Une grande partie des anciens combattants de la rébellion refuse de déposer leurs armes pour intégrer la nouvelle armée ou la police nationale. Ce projet du Conseil national de transition (CNT) se heurte à de multiples difficultés. Misrata comptait plus de 10 000 combattants rebelles. Aujourd’hui, selon les autorités, seulement 2 400 auraient accepté d’intégrer la nouvelle police libyenne. D’après RFI, de nombreux ex-rebelles de Misrata sont toujours à Tripoli, la capitale libyenne, où éclatent régulièrement des affrontements entre milices rivales.

« Il y a une compétition politique entre ces milices et le CNT »

Pour Saïd Haddad, chercheur au CNRS spécialiste de la Libye, « il y a une compétition politique entre ces milices et le CNT pour le pouvoir. Bien que la plupart d’entre elles reconnaissent l’organe de transition, elles veulent aussi peser dans la vie politique ». Le chercheur estime que « le problème est qu’une partie des milices ne se sent pas représentée dans la nouvelle Libye. La scène politique libyenne est très fragmentée. Et l’expression exacerbée de ces milices reflètent les revendications locales du pays. Le nouveau système qui émergera devra prendre en compte cette réalité. Il devra également redistribuer les richesses du pays de façon équitable dans les différentes régions ».

Ces milices, qui concourent à l’instabilité du pays, échappent au contrôle du CNT. Selon un rapport publié jeudi par Amnesty international, ces groupes armés auraient commis des exactions à l’encontre des partisans présumés de Mouammar Kadhafi, dont des immigrés originaires d’Afrique sub-saharienne qui ont été souvent accusés d’avoir soutenu le dictateur. D’après l’organisation, « depuis septembre au moins 12 personnes placées en détention par des milices sont mortes à la suite d’actes de torture. Leurs corps étaient couverts d’hématomes, de plaies et d’entailles, et certaines avaient eu les ongles arrachés ».

La Libye doit également faire face au danger que constitue la circulation des armes. Selon Jacques Hogard, spécialiste des questions sécuritaires au Sahel, « il y a un réel risque que ces armes tombent entre les mains de l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ou de trafiquants. Face à cette menace, l’Algérie, le Niger, le Mali et la Mauritanie ont créé une cellule pour trouver une solution au problème ».

L’instabilité de la Libye menace le Sahel

La chute du régime de Mouammar Kadhafi a aussi eu un impact considérable dans le Sahel. Le conflit libyen a provoqué un retour massif d’ immigrés africains dans leur pays d’origine. Ils seraient près de 400 000 à avoir regagné le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Parmi eux, des anciens combattants et soldats de l’armée libyenne qui sont rentrés avec des armes et des munitions extrêmement sophistiqués. Bamako les accusent d’être à l’origine de la reprise des hostilités depuis la mi-janvier entre l’armée et les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) dans le nord du Mali.

Selon les autorités maliennes, la rébellion est dirigée par Mohamed Ag Najem, ancien colonel, qui a combattu durant 40 ans dans l’armée libyenne. Il serait rentré au Mali quinze jours après la chute de Mouammar Kadhafi, à Tessalit, sa ville natale. Bamako estime qu’il est le cerveau des attaques de janvier. Pour le ministère malien de la Défense, l’attaque qui a eu lieu le 16 janvier à Ménaka, dans la région de Gao (Nord-Est), proche de la frontière avec le Niger, a été perpétrée par « des militaires rentrés de Libye auxquels se sont joints d’autres éléments se faisant connaître sous l’appellation du MNLA ». « Ces rebelles ne représentent qu’eux-mêmes », a estimé un collaborateur du président malien Amadou Toumani Touré cité dans les colonnes du journal La Croix. « Ce sont des bandits qui visent à détrousser les gens. Leur objectif n’est pas politique mais pécuniaire. Nous avons essayé à plusieurs reprises d’ouvrir des négociations avec les représentants du MNLA. Cela n’a rien donné », a-t-il affirmé. L’instabilité de la Libye constitue une véritable menace pour la région sahélo-saharienne. «

Tant que la Libye restera instable, cette région ne pourra être sécurisée », selon Saïd Haddad. L’élection de l’Assemblée constituante est prévue pour le mois de juin. Le CNT, dont les membres ont promis de ne pas participer à ce scrutin, laisseront en héritage aux nouveaux dirigeants libyens un dossier sensible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 27 Avr - 14:25

Libye: attaque à la bombe contre un tribunal de Benghazi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BENGHAZI — Des inconnus ont déclenché vendredi à l'aube une charge explosive dans un tribunal de la ville de Benghazi, dans l'est de la Libye, causant de gros dégâts matériels au bâtiment mais pas de victimes, a déclaré à l'AFP une source des services de sécurité.
L'explosion a causé un trou de trois mètres de diamètre dans les murs du tribunal situé sur la place Al-Chajara sur laquelle donnent plusieurs bureaux du gouvernement et la Compagnie nationale de pétrole (NOC), selon un journaliste sur place.
L'impact a causé des dégâts dans une salle d'audience mais n'a pas fait de victimes.
La source des services de sécurité a indiqué à l'AFP que des "inconnus avaient piégé le bâtiment" et activé leur charge explosive à exactement 05H00 (03H00 GMT)".
Le secteur du tribunal a été interdit au public, selon le journaliste.
Des témoins ont affirmé à l'AFP que l'explosion avait été très puissante.
"Les habitants (...) ont été très secoués, certains d'entre eux devant être hospitalisés", a déclaré l'un d'entre eux.
Jeudi, des affrontements ont éclaté dans une prison de Benghazi à la suite d'une mutinerie, faisant au moins un mort et quatre blessés, selon des sources de sécurité.
Berceau de la révolte contre l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, la ville méditerranéenne de Benghazi a été le théâtre de violences sporadiques depuis le début de l'année, dont un attentat visant des bâtiments gouvernementaux, la profanation d'une cimetière historique et des affrontements lors de rassemblements politiques.

Copyright © 2012 AFP.

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Syfou le Ven 1 Juin - 0:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et le makake dance [url=http://www.emot

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Sphinx le Mar 5 Juin - 23:16

Libye: une milice prend quelques heures le contrôle de l'aéroport de Tripoli

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des ex-rebelles ont pris d'assaut lundi l'aéroport de Tripoli, bloquant le trafic aérien, pour dénoncer le mystérieux "enlèvement" de leur chef, avant que les autorités ne parviennent à les chasser et à reprendre le contrôle de la situation.

Pour des raisons techniques, l'aéroport restera néanmoins encore fermé au trafic durant 24 heures, ont précisé les autorités.

Dans l'après-midi, des dizaines d'hommes armés de la brigade Al-Awfya de la ville de Tarhouna, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tripoli, sont entrés sur le tarmac à bord de véhicules militaires et au moins un char, empêchant tout avion de décoller ou d'atterrir.

Selon une source aéroportuaire, "des voitures avec des canons anti-aériens et des hommes armés entour(aient) les avions et les empêch(aient) de bouger" et "certains ont fait descendre des voyageurs ayant déjà embarqué".

"Des membres de la brigade Al-Awfya sont entrés dans l'avion. Ils étaient armés et ils nous ont forcés à quitter l'appareil", a confirmé à l'AFP Ahmed Losta, un résident de Tripoli qui avait embarqué pour Rome.

Lire:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 2 Juil - 14:17

Les populations Toubous et Zwai vivent une situation de guerre totale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lire plus sur:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Sphinx le Jeu 13 Déc - 0:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

----------
В Ливии арестован бывший глава ПНС Мустафа Абдель Джалиль

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Военная прокуратура Ливии предъявила обвинения в злоупотреблении властью и подрыве национального единства бывшему главе "революционного органа власти" Переходного национального совета (ПНС) Мустафе Абдель Джалилю.

ПНС был сформирован в Бенгази в феврале 2011 года при поддержке стран Запада. После свержения Каддафи и до августа 2012 года совет выполнял роль верховного органа власти Ливии.

В ПНС постоянно шла борьба за влияние на принятие ключевых решений. Абдель Джалиль представлял ливийскую национальную прозападную группировку и находился в постоянном конфликте со ставленником США, агентом ЦРУ, Калифой Хефтаром.

Считается, что Джалиль находился в конфликте и с бывшим генералом Каддафи Абдель Фаттах Юнисом, убитым в июле 2011 года при невыясненных обстоятельствах. Кроме того Джалиль находился в Бенгази в день смерти Юниса и даже встречался с ним, что дало повод обвинить его в причастности к убийству. Бывший глава ПНС был допрошен по делу об убийстве генерала, ему разрешили выйти на свободу под залог, однако запретили ему покидать страну.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Traduction:
Spoiler:
En Libye, l'ancien chef de la PNC ont arrêté Mustafa Abdel Jalil

Procureur militaire de la Libye a déposé des accusations d'abus de pouvoir et de porter atteinte à l'unité nationale de l'ancien chef de la «révolutionnaire autorité" Conseil national de transition (CNT), Mustafa Abdel Jalil.

PNC a été formé à Benghazi en Février 2011 avec le soutien de l'Occident. Après le renversement de Kadhafi et jusqu'à Août 2012, la Commission a agi en tant qu'autorité suprême de la Libye.

En PNS a été constamment se battre pour l'influence dans les décisions clés. Abdel Jalil, de la Libye National Western-représenté et était en conflit constant avec la marionnette États-Unis, un agent de la CIA, en Californie Heftarom.

On croit que Jalil était en conflit avec l'ancien général Abdel Fattah Younis al-Kadhafi, qui a été assassiné en Juillet 2011, dans des circonstances mystérieuses. En outre Jalil à Benghazi a été le jour de sa mort Younis et même rencontré avec lui, ce qui a donné lieu à l'accuser d'implication dans l'assassiner. Ancien chef de la PNC a été interrogé dans l'assassiner de la générale, il a été laissé en liberté sous caution, mais lui a ordonné de quitter le pays.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Syfou le Lun 11 Mar - 21:35

الخارجية الأمريكية تحذر رعاياها من السفر لليبيا


واشنطن، الولايات المتحدة الأمريكية (CNN)-- أصدرت وزارة الخارجية الأمريكية تحذيراً جديداً الاثنين، نصحت فيه رعايا الولايات المتحدة بتجنب السفر إلى ليبيا، وحذرت "بشدة" من السفر إلى العاصمة طرابلس، ومدينة بنغازي الساحلية، بسبب "عدم استقرار الأوضاع الأمنية"، ومخاوف من هجمات قد تستهدف غربيين.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
---
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Libye avant ,pendant et après Mouammar Guedhafi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum