Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion
anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Religion Ahmadiyya ( Ahmadisme )

le Dim 5 Fév - 23:58
Ahmadisme


Liwa-e-Ahmadiyya (Drapeau de l'ahmadiyya)

Les Ahmadis sont les disciples de Mirza Ghulam Ahmad. Ce mouvement religieux dérivé de l'islam au xixe siècle comprend deux courants distincts, l'Ahmadiyya Muslim Community et le Lahore Ahmadiyya Movement (Ahmadiyya Anjuman Ishaat-i-Islaman). La communauté musulmane ahmadiyya compte à ce jour 20 millions de membres selon les chiffres officiels du mouvement, basés sur un recensement général de ses adhérents. Elle est présente dans plus de 190 pays. Le mouvement s'est fait le champion de l'humanitaire, surtout en Afrique, en construisant des hôpitaux, cliniques et dispensaires gratuits, mais aussi des écoles et des centres de formation ouverts à tous et gratuits.

Un grand nombre de médecins et professeurs ahmadis dédient leur vie bénévolement dans ces diverses structures. Certains observateurs comparent la relation de l'Ahmadiyya avec l'islam à celle du christianisme à l'égard du judaïsme, mais ce point de vue n'est pas accepté par l'Ahmadiyya Muslim Community.

Historique et croyance

À la fin du xixe siècle, Mirza Ghulam Ahmad de Qadian se proclama mudjaddid, le Messie annoncé mahdi et le prophète de son temps (les deux sous-sectes de l'Ahmadiyya interprètent cette dernière affirmation différemment). Mirza Ghulam Ahmad prétendit avoir accompli la prophétie du retour de Jésus. Lui et ses disciples affirmèrent que cet événement avait été annoncé par Mahomet le prophète de l'islam, ainsi que par plusieurs autres écrits religieux dans le monde1. En 1889, Mirza Ghulam Ahmad fonda sa communauté, à qui l'on donna plus tard le nom d'Ahmadiyya Muslim Jamaat. Depuis ses débuts, le but de l'Ahmadiyya Muslim Jamaat est le renouveau de l'islam. En 1914, quelques années après la mort de son fondateur, le mouvement se sépara en deux sectes : le Lahore Ahmadiyya Movement et l'Ahmadiyya Muslim Community.

Les croyances des musulmans ahmadis sont considérées comme étant hérétiques et déviantes par rapport à l'islam par beaucoup de théologiens du sunnisme et du chiisme. Les musulmans traditionnels réfèrent souvent aux Ahmadis par le terme Qadiani, qui signifie littéralement « de la région de Qadian en Inde », mais qui a acquis avec les années une connotation différente. Les musulmans traditionnels affirment que la revendication de Mirza Ghulam Ahmad quant à son essence prophétique et messianique violent les principes de base eschatologique de la tradition islamique, pour qui Mahomet est mentionné comme étant le dernier prophète, et que c'est Jésus et personne d'autre qui doit revenir à la fin des temps. Les deux sectes ahmadi fondent leur croyance sur une interprétation allégorique des références dans la littérature islamique au « retour de Jésus ». Cependant les deux sectes divergent en ce qui concerne la finalité de la prophétie, comme indiqué ci-dessous.

Devise et Symboles

La devise des Ahmadis est « l'amour pour tous, la haine pour personne ».
Le minaret blanc (White Minaret (en)) de Qadian est un symbole de l'ahmadisme et figure sur le drapeau de ce groupe religieux.
---
L'Organisation de la conférence islamique les a déclarés non musulmans en 1973, leur interdisant le pèlerinage à La Mecque. Ils sont persécutés dans de nombreux pays et les autorités pakistanaises ont souvent accusé les convertis à l'ahmadisme de blasphème, de violations des lois anti-ahmadis ou d'autres crimes.
Le 28 mai 2010, des attaques contre 2 mosquées de ce culte à Lahore font environ 80 tués et 80 blessés. Le Tehrik-e-Taliban Pakistan est soupçonné d'être l'auteur de ces actions.

Wikipédia


Mirza Ghulam Ahmad



Il se proclama Mahdi et déclara : « je jure au nom d'Allah qui est le détenteur de ma vie, que c'est lui qui m'a envoyé, m'a nommé prophète, et m'a appelé le Messie Promis. C'est lui qui a montré 300 000 signes en faveur de ma proclamation ».
Il voyagea beaucoup à travers le sous continent indien pour prêcher ses convictions et écrivit environ 85 livres sur différents thèmes religieux. Il engagea aussi un dialogue nourri avec les musulmans, les chrétiens et les hindouistes.


Wikipedia

Une courte biographie de Hadrat Mirza Ghulam Ahmad - le Messie Promis et Imam Al-Mahdi
Origine de sa famille


En 1526, Babur, un Mogol de descendance persane, établit en Inde un gouvernement musulman. Il fut le fondateur de la grande dynastie mongole qui régna sur l'Inde jusqu'à la révolte de 1857.

Des nobles d'origine persane, venus avec Babur, s'établirent ainsi en Inde. Parmi eux, il y avait un certain Mirza Hadi Baig qui, accompagné de sa suite, s'établit à 100 kilomètres environ à l'est de Lahore, dans la plaine fertile du Pendjab. Cet endroit fut appelé « Islampour » par les immigrants. La famille, très loyale envers le gouvernement central, avait été récompensée généreusement par des dons de terre, de titres et de postes importants. Outre l'allocation de revenus provenant de plusieurs centaines de villages, l'Empereur l'avait aussi investi de pouvoir judiciaire. Le village fut alors connu sous le nom de « Islampour Qazi » (Islampour du Juge). Au cours des années, on finit par oublier le premier nom pour ne retenir que le deuxième, d’un usage quotidien. Bientôt, au lieu de Qazi, on le prononça Qadi et finalement Qadian, qui est le nom actuel.

Trois siècles plus tard, à la suite du déclin des Mogols, les provinces éloignées échappèrent au contrôle du gouvernement central et des seigneurs de guerre saisirent l'occasion pour s’emparer des biens de l'Empire et créer la terreur et le désordre dans la région. C’est pendant cette période qu'un groupe de Sikhs dirigé par Jessa Singh assiégea et pilla le village de Qadian et la famille fut ruinée. En1834-35, Ranjit Singh rendit Qadian et cinq autres villages à Mirza Ghulam Murtaza, le chef de famille. Le contrôle des Sikhs prit fin en 1849 avec l'annexion du Pendjab par les Britanniques.

La suite sur :
http://www.islam-ahmadiyya.org/biographies-ahmadiyya/45-mirza-ghulam-ahmad-biographie-messie-promis-imam-mahdi.html


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum