Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Conflit frontalier: Chine-Inde 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Conflit frontalier: Chine-Inde EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Conflit frontalier: Chine-Inde Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Conflit frontalier: Chine-Inde

Aller en bas

Sujet / Message Conflit frontalier: Chine-Inde

Message par Sphinx le Mar 7 Fév - 0:48

Frontière entre la République populaire de Chine et l'Inde

La frontière terrestre entre la Chine et l'Inde sépare les territoires de la République populaire de Chine et ceux de l'Union indienne.

Caractéristiques

La frontière entre les deux pays mesure 3 380 km. Elle est composée de trois morceaux distincts, séparés par le Népal et le Bhoutan.
À l'ouest du Népal, le tracé de la frontière court dans l'Himalaya. Il est contesté en plusieurs endroits, tout particulièrement au nord dans la région de l'Aksai Chin, administrée par la Chine mais revendiquée par l'Inde. À cet endroit, la frontière correspond de fait à la ligne de contrôle réel entre les deux nations. Encore plus au nord, l'Inde contrôle le glacier de Siachen, revendiqué par le Pakistan, zone frontalière de la Vallée de Shaksgam, occupée par la Chine mais revendiquée par l'Inde.
Entre le Népal et le Bhoutan, l'Inde et la Chine possèdent à nouveau une petite frontière commune.
À l'est du Bhoutan, les deux pays ont une frontière jusqu'à la Birmanie. Le tracé de cette frontière est là encore contesté, la Chine ne reconnaissant pas la souveraineté de l'Inde sur l'Arunachal Pradesh.

Régions frontalières

Ouest :
Chine :
Région autonome du Tibet
Inde :
Himachal Pradesh
Jammu-et-Cachemire
Uttarakhand
Centre :
Chine :
Région autonome du Tibet
Inde :
Sikkim
Est :
Chine :
Région autonome du Tibet
Inde :
Arunachal Pradesh

Source:wiki


Chine, Inde, bases souterraines et OVNIs

Une histoire étrange, mais attendue par de nombreux chercheurs, a été révélée dès 2005 par le journal indien "India Daily" : de nouvelles bases souterraines d'où sortiraient des engins inconnus auraient été découvertes... puis l'affaire a été relancée dans un article du 25 août 2011 de Weekly World News... traduction de cet article daté du 9 janvier 2005, ainsi que ses photos, puis mention de l'article de 2011 :

La Chine et l’Inde savent toutes deux au sujet des bases OVNI souterraines à la frontière Himalayenne, qui se situent à grande profondeur dans les plaques tectoniques.

Conflit frontalier: Chine-Inde Map-ko10

Kongka La est une basse arête de passage dans l’Himalaya (le cercle bleu sur la carte). Il fait partie des territoires de la frontière de Ladakh disputés entre l’Inde et la Chine. La zone rouge sur la carte est la zone disputée encore sous le contrôle Chinois dans le territoire d’Askai Chin. La partie nord tenue par les Chinois est appelée Aksai Chin et la partie Indienne du Sud-Est est appelée Ladakh. C’est le territoire où les armées Indienne et Chinoise se sont le plus combattues en 1962. Cette zone est l’endroit auquel on a le moins accès dans le monde et selon un accord les deux pays ne patrouillent pas dans cette partie de la frontière. Selon plusieurs touristes, les moines Bouddhistes sont les habitants de Ladakh, l’Armée Indienne et les Militaires Chinois maintiennent la ligne de contrôle. Mais il y a quelques chose de bien plus sérieux qui se passe dans cet endroit.

Selon les quelques habitants des côtés Indien et Chinois, c’est là que les OVNI sont aperçus sortir de terre, selon plusieurs d’entre eux, les bases souterraines OVNI se trouvent dans cette région et aussi bien le gouvernement Indien que Chinois en est bien au courant...

Récemment, des pèlerins Hindous qui passaient par le passage Ouest en direction du Mont Kailash, ont rencontré d’étranges lumières dans le ciel. Les guides locaux sur le territoire Chinois leur avouent qu’il n’y rien de nouveau là-dedans et que c’est un phénomène normal du passage par Kongka - la région de la frontière qui s’étend entre l’Inde et la Chine. Ces silencieux étranges vaisseaux triangulaires lumineux sont ressorti des souterrains et déplaçaient vers le haut presque verticalement. Quelques des aventureux pèlerins voulaient se rendre à l’intérieur du site. Ils ont été dans premier temps repoussés par les postes de garde Chinois comme s’ils étaient refusés d’entrée par le côté Chinois. Quand ils ont essayé d’approcher le site par le côté Indien, la patrouille de la frontière Indienne les a aussi repoussés en dépit de leur permission de voyager entre les deux pays.

Conflit frontalier: Chine-Inde Map-ko11

A ce moment les pèlerins ont commencé à questionner le personnel de sécurité de la frontière Indienne. Ils leur ont dit qu’ils avaient été ordonnés de n’autoriser personne près de cette zone en question et que c’est vrai qu’il y a d’étranges objets qui sorte de la terre avec des lumière amplifiées et modulées. Les Forces Spéciales des Opérations et agences de renseignements d’Inde sont en charge de cette zone.

Les gens du pays commencent à rire au sein de ce secteur quand on les interroge à propos des observations d’OVNI. Ils sont étonnés - ne savent pourquoi les Gouvernements désirent tellement cacher ces faits évidents. Selon eux la présence extra-terrestre est bien connue et est en grande profondeur sous la terre. Ils croient que ni les Gouvernement Indien ni le Chinois ne veulent exposer le fait pour certaines raisons. Quand ils rapportent ces faits aux autorités locales, on leur dit de se taire et d’oublier. C’est la région où les plaques Eurasienne et Indienne ont créé une frontière de plaques convergente. Une frontière de plaque convergente est formée quand une plaque plonge sous une autre (subduction). En conséquence, c’est l’un des quelques endroits sur terre où la profondeur de la croute terrestre est deux fois plus épaisse qu’ailleurs. L’inverse se trouve dans des points chauds comme le Yellow Stone National Park en Amérique où la croute terrestre est fine.

La croute terrestre deux fois plus épaisse permet la création de bases souterraines à grande profondeur dans les plaques tectoniques.

Conflit frontalier: Chine-Inde Tecton10

Kongka La a de magnifiques pierres et granites. Pour quelques raisons les autorités ne font jamais d’excavations, ne creusent ni ne font de mines dans cette région ? Cette région est vierge et intacte.

Récemment, à la fois l’Inde et la Chine se sont rapprochés pour résoudre tous les conflits de frontières et les relations Sino-Indiennes ont reprisent une fois encore. La région d’Aksai Chin est encore disputée. L’Inde et la Chine, comme on le voit sur les cartes, ont d’immenses frontières le long de l’Himalaya et sont en négociation pour toutes ces régions. Bien que l’Inde affirme que l’Aksai Chin fait parti d’elle, la croyance commune dans le Gouvernement est que ce n’est pas une zone tampon. D’un autre côté, la Chine après avoir gagné l’Aksai Chin à l’Inde lors de la guerre de 1962, a construit une autoroute pour sa stratégie militaire. Maintenant ils utilisent une autoroute alternative pour ne pas importuner les régions à Kongka La.

Récemment dans les écoles locales, de jeunes enfants ont fait une compétition de dessin. Plus de la moitié des dessins avaient à voir avec les objets étranges dans le ciel ou sortant des montagnes. Beaucoup d’entre eux savent même où chercher et quand les voir.

Beaucoup de chercheurs en ufologie croient qu’il y a des bases cachées sous l’océan et à grande profondeur sous le sol. Kongka La est sujet à des phénomènes étranges et objets suspects venant hors des énormes et inacessibles montagnes (Himalaya) et les deux Gouvernements refusent de s’avancer et dire ce qu’ils sont.

L’autre alternative est que c’est une stratégie souterraine de Forces de l’Air de quelqu’un. Car pourquoi les deux pays permettraient ces bases sur une "no man’s land’ officielle, dans cette région frontalière très sensible ? Pourquoi est-ce que dans cette région, des gens de milieux très variés rapportent continuellement des observations d’OVNI ? (P.-S., http://www.indiadaily.com/editorial/01-09a-05.asp traduction yoshu pour N.O.T.)

Il faut noter que les deux gouvernements ont nié évidemment ces assertions et que, vu la zone concernée, peu de chinois et d'hindoux sont informés de ces rumeurs locales. voici maintenant la "mise à jour" effectuée par le journal Weekly World News :

Incroyable, la Chine et L’inde révèlent ensemble l’existence d’une base secrète OVNIS dans l’Himalaya
Réunion de crise : le 22 septembre 2011...
BANGALORE, INDE – Les autorités indiennes et chinoises ont confirmé l’existence d’une base souterraine OVNI dans l’Himalaya. (? : en fait, un ministre hindoux seulement apparemment !)

(... ) = le début est la copie du début de l'article ci-dessus de 2005. La suite :

Incroyable ! La Chine et L’Inde ont publiquement confirmé leur existence

“L’Inde a trouvé une base active d’OVNIS dans l’Himalaya. Nous travaillons avec la Chine et l’ONU pour discuter de la façon de traiter cette incursion étrangère “, a déclaré le ministre indien de la Défense, AK Antony. ”Nous ne voulons pas que nos populations soient alarmées. Nous sommes confiants que nous pouvons contenir cette menace d’une culture étrangère. “

L’expert en UFO, le Dr John Malley, du Groupe d’experts des Nations Unies sur les Extraterrestres, a pu visiter le site (avec Frank lac de WWN) et a confirmé que les vaisseaux spatiaux observés entrant et sortant de la base viennent de la Planète Gootan. ”Les vaisseaux spatiaux avaient une lumière violette émanant du fond de leur navire, et des marques distinctes sur la face inférieure. Ceci est un navire Gootan classique. Il ne s’agit pas, cependant, d’un de leurs navires de guerre. “

Dr Malley a fait le tour du monde, parlant aux différents gouvernements de l’invasion extraterrestre en cours (ce qui qu’il pense durer jusqu’en décembre 2015). Il leur a proposé leur aide sur la meilleure façon d’affronter les aliens. «Nous devons nous comporter d’une manière appropriée lorsqu’il s’agit des Gootans, sinon, nous sommes condamnés », a déclaré Malley.

Pourquoi l’Inde communique les informations maintenant ?

Ils n’avaient pas le choix.

Récemment, certains pèlerins hindous en route vers le Mont Kailash ont vu d’étranges lumières dans le ciel. Les guides locaux disent alors que cela n’a rien de nouveau, que le phénomène est normal dans cette zone frontalière.

Les pèlerins ont d’abord contournés les postes de garde chinois, sans succès, sur ce, ils ont ensuite décidé de passer du côté indien, mais quand ils ont essayé d’approcher le site, la patrouille frontalière indienne a également interdit l’accès, malgré leur permis de voyager entre les deux pays.

Un des pèlerins (Sukhbir Siwach) est un écrivain pour le Times of India (le plus grand journal en langue anglaise en Inde) et il avait prévu un exposé sur le cover-up de la base alien par l’Inde. Le gouvernement a été incapable de l’arrêter (un écrivain courageux) – de sorte que le gouvernement indien rend aujourd’hui public l’information.

WWN a examiné le site avec le Dr Malley. Les habitants de la zone commencent à rire quand ils sont interrogés sur ces observations d’OVNI. Selon eux la présence extra-terrestre est bien connue et est en profondeur dans le sol. Ils croient que les gouvernements indien et chinois dissimulent leur existence pour quelque raison.

Mais aujourd’hui, les habitants de cette zone frontalière sont heureux de savoir que l’Inde et la Chine ont révélé la base OVNI au monde entier.

Pourquoi ne l’ont-ils pas signalé à la presse internationale ?

La zone où la base d’OVNI est située, entre la plaque Eurasienne et la plaque indienne a créé des frontières de plaques convergentes, où l’une plaque plonge sous l’autre. C’est-à-dire qu’on est présence de l’un des rares endroits dans le monde où la profondeur de la croûte terrestre est deux fois plus épaisse ! L’inverse est constaté dans les points chauds comme sous le parc National de Yellowstone, aux Etats-Unis, là, la croûte y est en l’occurrence très mince.

Parfait pour les vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Le Groupe d’experts des Nations Unies sur les Extraterrestres a convoqué une réunion d’urgence pour le 22 septembre 2011 afin de traiter du problème de la base d’ovnis. Espérons qu’ils viennent avec une solution pacifique pour faire face aux Gootans.

Sources : Article du 25 août 2011 Weekly World News, WikiStrike, Aera51

Cette mise à jour a été aussitôt à nouveau démentie par les gouvernements concernés et cette "révélation" disant que l'Inde avait admis les choses ne semble avoir été entendue que par le journal en question : et d'ailleurs, même si cette "réunion d'urgence " a bien eut lieu entre "experts" et l'ONU, cela n'a rien changé à la situation locale si on lit cet article qui date d'octobre 2011 :

Conflit frontalier: Chine-Inde Arunac10
Frontière Chine-Inde dans la zone en question

– A quand remonte le dernier accrochage?

– En août (2011), deux hélicoptères chinois sont entrés au sud-est du Ladakh, où ils ont déployé des troupes qui ont détruit des bunkers indiens non utilisés. Chaque fois qu’ils font une intrusion, ils abandonnent quelque chose de chinois. C’est ce qu’on appelle une pression locale tactique. C’est une façon de dire qu’ils revendiquent toujours cette zone. Ils le font tout le long de la frontière. Mais l’Inde est suffisamment généreuse pour tourner les choses de façon à ce que l’on veuille bien croire que les Chinois ne sont pas conscients de la position exacte de la ligne de contrôle réelle. Mais je crois que, depuis cinquante ans, les Chinois savent parfaitement où cette ligne se situe. Ce ne sont pas des intrusions faites au hasard.

– Où en est-on des discussions? Va-t-on échanger des territoires?

– Depuis 1962, la Chine occupe illégalement 30 000 kilomètres carrés dans la région ouest du Ladakh, appelée Aksai Chin. Elle revendique 90 000 kilomètres carrés du secteur est, connu sous le nom d’Arunachal Pradesh – deux fois la Suisse! –, qu’elle appelle le Tibet du Sud. Et, dans le Cachemire occupé par le Pakistan, les Pakistanais ont gentiment cédé plus de 5000 kilomètres carrés de terres indiennes à Pékin. C’est la situation actuelle. Nous avons une résolution parlementaire datant des années 1960 qui stipule que nous allons récupérer ces territoires. Je suis réaliste, ce n’est pas facile de le faire dans le contexte actuel. Faut-il maintenir le statu quo? Cela me paraît une bonne solution. Mais les Chinois revendiquent toujours l’Arunachal Pradesh. Il est exclu qu’un gouvernement démocratique cède ce territoire. C’est pourquoi nous avons eu 14 rounds de discussions entre des représentants politiques. Le 15e a lieu en ce moment. Jusqu’ici, les progrès ont été marginaux. En 1963, nous avons signé l’Accord de paix et de tranquillité sur les frontières et puis nous avons signé un accord militaire pour établir des mesures de confiance. En 2005, nous avons signé les principes directeurs pour ré­soudre le problème. Mais, depuis, nous ne sommes allés nulle part.

– Rien?

– Rien du tout. Voulez-vous savoir quels progrès nous avons faits ? Dans le secteur du milieu, il y a eu un petit échange de cartes. C’est le secteur le moins disputé... "

Source et article complet : LeTemps : la Chine est devenue agressive...

Alors, bases souterraines extra-terrestres, bases chinoises ou manoeuvres frontalières douteuses ? En toute logique, la situation ne peut que s'envenimer également dans cette région très sensible où les ressources minérales sont probablement intéressantes... ce qui n'empêche pas les quelques habitants de voir des lueurs étranges et l'Inde de recevoir parfois des pluies rouges sang étranges (ce sont leurs analyses qui sont étranges, nous en parlerons ailleurs) et la Chine de recevoir aussi d'étranges visites régulièrement filmées...

Yves Herbo 01/2012


Chine/Inde : une frontière au bord de l'explosion

L'Inde devrait acheter 126 Rafale à la France. Un contrat qui devrait faire de son armée de l'air l'une des plus performantes de la région. Mais pour faire la guerre à qui ? Si les tensions qui oppose Delhi au Pakistan sont connues, ses relations avec la Chine sont également marquées par des violences presque quotidiennes.

Au premier abord, la ligne de contrôle qui sépare la Chine et l’Inde sur près de 3500 km, le long de la barrière himalayenne, paraît plutôt calme. Mais cette stabilité n’est qu’apparente. Les zones frontalières sont devenues depuis quelques années le théâtre d’un face-à-face où les deux voisins se testent l’un l’autre, au prix d’un durcissement de leurs revendications territoriales et d’un renforcement de leurs infrastructures civiles et militaires.

Depuis trente ans que Pékin et New Delhi négocient sur la dispute frontalière, les avancées en vue d’une résolution sont minimales, au point d’ailleurs que l’on peut s’interroger sur la volonté réelle des deux parties de trouver un règlement. Pour la Chine, qui a normalisé la plupart de ses frontières continentales, l’Inde reste à ce jour le seul voisin avec lequel un conflit territorial terrestre perdure. Pour les Indiens, la question frontalière évoque le souvenir douloureux de leur débâcle militaire face à l’offensive éclair chinoise en 1962. Les superficies en conflit sont, par ailleurs, importantes et se répartissent en deux secteurs. Dans le secteur Est, l’Inde contrôle 90 000 km² (Arunachal Pradesh), revendiqués par la Chine ; dans le secteur Ouest, c’est la Chine qui détient 38 000 km² dans la région de l’Aksai Chin, que l’Inde revendique.

La question frontalière sino-indienne est d’autant plus complexe qu’elle s’imbrique avec deux autres conflits, l’un sur le Tibet, l’autre sur le Cachemire. Pékin revendique en effet l’Arunachal Pradesh au nom de l’unité historique du Tibet. En ce sens, la dispute frontalière est intimement liée au problème de souveraineté de la Chine au Tibet. La réactivation des revendications sur l’Arunachal Pradesh s’inscrit d’ailleurs dans un contexte de troubles persistants dans les régions tibétaines sous contrôle chinois depuis 2008.

Dans le secteur ouest, l’Aksai Chin est revendiqué par l’Inde comme faisant partie du Cachemire. New Delhi estime que, dans la mesure où le souverain du Cachemire a choisi en 1947, au moment de l’Indépendance, de rejoindre l’union indienne, l’Aksai Chin devrait être sous sa souveraineté. La dispute frontalière rejoint ici la question de la souveraineté indienne sur le Cachemire, laquelle est violemment contestée par le Pakistan. La dispute frontalière sino-indienne sur l’Aksai Chin se trouve donc indirectement liée au conflit historique qui oppose l’Inde au Pakistan sur le Cachemire.

Guerre des nerfs

La réactivation des tensions sur les zones frontalières sino-indiennes passe par un jeu de provocations contrôlées et une guerre des nerfs. Depuis 2006, les deux voisins s’accusent régulièrement de transgresser la ligne de contrôle lors de patrouilles opérées par leurs troupes respectives. Les récriminations sont particulièrement vives côté indien, où l’on estime que les troupes chinoises tentent délibérément d’étendre leur zone de contrôle. Le problème est devenu suffisamment sérieux pour que les deux Etats établissent en ce début d’année 2012 un mécanisme spécifique de consultations sur la question des transgressions.

Source:atlantico.fr


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Conflit frontalier: Chine-Inde Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum