Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
122 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Libye:Affrontements tribaux

le Ven 17 Fév - 23:51
Des heurts entre tribus rivales font des dizaines de morts dans le Sud libyen

Les affrontements entres tribus rivales qui ont éclaté ce week-end autour de l'oasis de Koufra, dans le sud-est de la Libye, ont fait plusieurs dizaines de morts, rapportent jeudi 16 février les deux parties. Des miliciens de la tribu zwai affrontent des combattants toubous dirigés par Issa Abdel Madjid, qu'ils accusent de vouloir s'emparer de l'oasis avec l'appui de mercenaires venus du Tchad voisin, selon Abdelbari Idriss, un responsable zwai de la sécurité. Les hommes d'Abdel Madjid ont combattu l'an dernier aux côtés des rebelles contre Mouammar Kadhafi.
"La situation reste compliquée aujourd'hui. Les Toubous ont attaqué la ville au mortier et il y avait des tireurs isolés", a déclaré Idriss à Reuters, ajoutant que les assaillants avaient reçu des renforts en provenance d'autres localités de cette zone désertique. Il a fait état de quinze morts et de quarante-vinq blessés parmi les Zwais.

Les Toubous se disent, eux aussi, agressés. Selon Mohammed Laban, membre de la tribu et représentant d'une association de Koufra, cinquante-cinq d'entre eux ont été tués et cent dix-sept blessés. "C'est la crise ici. Il n'y a pas de médecins, pas d'eau. Les magasins sont fermés", a-t-il déclaré à Reuters, joint par téléphone. L'ethnie toubou est principalement implantée dans le nord du Tchad, mais aussi dans le sud de la Libye, au Soudan et au Niger.

Le Conseil national de transition (CNT), qui exerce dorénavant le pouvoir en Libye, peine à asseoir son autorité sur les nombreux groupes tribaux et milices régionales qui ont essaimé pendant la guerre civile. Farhat Abdel Karim Bou Hareg, coordinateur des affaires sociales du gouvernement de Koufra, a accusé le CNT de négliger les intérêts de cette province, la plus étendue de Libye, qui borde le Tchad et le Soudan. Pour lui, l'attitude des nouvelles autorités libyennes, qui ne font rien notamment pour empêcher les attaques de "mercenaires", pourrait conduire la région à proclamer son indépendance.

http://lemonde.fr


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Libye:Affrontements tribaux

le Jeu 8 Mar - 0:37
Les tribus de l’Est ont décrété hier l’autonomie de la Cyrénaïque

Menace sur l’unité de la Libye

A lors que le Conseil national de transition (CNT) peine déjà à restaurer l’ordre et à désarmer les milices des «thowars» qui jouent les shérifs dans leurs fiefs respectifs, il devra désormais faire face à un risque majeur : l’éclatement de la Libye en trois régions distinctes, comme ce fut le cas par le passé.


Des chefs de tribus et de milices de Barca (Est libyen) ont en effet décrété, hier, de façon unilatérale, l’autonomie de cette région pétrolière, lors d’une cérémonie organisée dans la ville de Benghazi. C’est une véritable bombe à fragmentation que ces tribus viennent de faire exploser à la figure des membres du CNT, dont ils sont par ailleurs membres.
«La région fait le choix du système fédéral», ont affirmé hier ces dirigeants dans un communiqué conjoint. Et c’est apparemment loin d’être une simple agitation puisque ces partisans de l’autonomie de l’ex et probable future Cyrénaïque ont également annoncé la constitution d’un Conseil pour gérer les affaires de cette région, d’où était partie la révolte contre le régime du colonel Mouammar El Gueddafi.

Retour du refoulé

Preuve que les choses s’accélèrent dans cette perspective, ces tribus ont déjà élu à la tête de cette région Ahmed Zoubaïr, cousin de l’ancien roi Idriss Al Senoussi renversé par le colonel El Gueddafi en 1969. «Le Conseil intérimaire de Cyrénaïque a été établi sous la direction de cheikh Ahmed Zoubaïr Al Senoussi pour gérer les affaires de la région et défendre les droits de ses habitants», précise le communiqué.

Maigre consolation pour l’instant : le Conseil reconnaît toutefois le CNT de Abdeljalil, qu’il qualifie de «symbole de l’unité du pays et représentant légitime (de la Libye) aux sommets internationaux». En fait, Ahmed Zoubaïr est lui-même membre du CNT. Mais bien que les promoteurs de la Cyrénaïque aient montré patte blanche quant à leur attachement à l’unité de la Libye, rien ne garantit que demain, l’autonomie ne virera pas à la sécession pure et simple dans un pays ouvert aux quatre vents. Le spectre de l’éclatement de la Libye post-Gueddafi était d’ailleurs la hantise de beaucoup de Libyens, et évidemment des pays voisins.

Les troupes occidentales, qui ont armé et bombardé ce pays jusqu’à le réduire en champ de ruines, via l’OTAN, étaient même accusées de vouloir provoquer l’implosion de ce vaste pays pour faire main basse sur ses richesses en hydrocarbures.
La déclaration d’autonomie de la Cyrénaïque peut donc s’interpréter, au-delà des conflits tribaux, comme un premier dommage collatéral de la campagne libyenne de l’OTAN.

Les vautours rôdent…

Le fait est que ce pays est curieusement abandonné à son sort par ceux-là mêmes qui l’ont détruit. L’appel au secours lancé par le CNT pour une conférence maghrébine sur la sécurisation des frontières, qui aura lieu le 12 de ce mois à Tripoli, est un signe qui ne trompe pas. La Libye est en effet confrontée à une violence permanente entre milices ou tribus rivales.

En février dernier, de violents combats avaient opposé durant semaines la tribu des Zwai à celle des Tobu, faisant plus de 100 morts et des milliers de déplacés, selon un bilan fourni par les Nations unies après une mission d’évaluation sur le terrain.
Des unités de l’armée avaient dû être envoyées à Koufra (40 000 habitants) pour sécuriser la ville et obtenir la mise en place d’une trêve. Il y a une semaine, deux personnes avaient été tuées dans des combats près du poste frontalier de Ras Jedir, entre la Tunisie et la Libye. Ces combats avaient opposé des policiers libyens à des hommes armés pour la prise de contrôle de ce passage stratégique.

Sur un autre plan, le CNT tente tant bien que mal à faire avancer un processus politique devant aboutir, à terme, à l’élection d’une assemblée qui aura à rédiger la future Constitution. Mais la déclaration d’autonomie de la Cyrénaïque risque de chambouler complètement les plans du CNT. Et peut-être même aiguiser les appétits de certains pays étrangers qui rôdent comme des vautours sur la Libye devenue un «cadavre».

Hassan Moali

Source:elwatan.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Libye:Affrontements tribaux

le Lun 2 Juil - 14:10
[quote]
Des affrontements entre tribus font plus d'une quarantaine de morts

Les affrontements entre tribus se multiplient et s’intensifient en Libye. Les populations Toubous et Zwai vivent une situation de guerre totale, à une semaine des élections du 7 juillet, premier scrutin national depuis la chute de Kadhafi qui doit désigner une Assemblée constituante.

A Koufra, dans le sud-est, les affrontements ont fait au moins 47 morts et plus d'une centaine de blessés depuis mercredi, selon des sources médicales.

Selon le Dr Taher Wehli, qui soigne des blessés toubous à Koufra, 32 personnes ont été tuées dans deux quartiers où vivaient des membres de cette tribu et plus d'une centaine d'autres ont été blessées, dont plus de la moitié sont des femmes et des enfants, principalement touchés par des obus de mortier.

Koufra, une ville de 40.000 habitants, est située aux confins du désert libyen, dans une région bordée par les frontières avec l'Egypte, le Soudan et le Tchad.

Les Toubous dénoncent une « campagne d’épuration ethnique… »

En février 2012, des affrontements avaient fait plus d'une centaine de morts et poussé à la fuite la moitié de la population de Koufra, selon des chiffres de l'ONU.

« Il s'agit d'une situation de guerre, avec des attaques permanentes contre les quartiers toubous (...). Ils continuent de nous bombarder, alors bien sûr nous répliquons pour nous défendre », a déclaré M. Sake, un chef toubou, affirmant que ces attaques venaient des Zwai et de leurs alliés, dont fait selon lui partie la "Libya Shield Brigade".

Les Toubous, qui ont la peau noire et sont présents dans le sud-est libyen tout comme au Soudan, au Tchad et au Niger, ont fait l'objet de discriminations sous Kadhafi, et dénoncent une « campagne d'épuration ethnique » menée selon eux par les autorités libyennes de transition et des chefs tribaux locaux.

Wissam Ben Hamid, commandant de cette brigade de maintien de la paix, a assuré que ses forces étaient neutres et qu'elles cherchaient à établir une trêve dans les combats qui ont éclaté mercredi, confirmant que le bilan était lourd, avec selon lui une trentaine de morts.

http://www.mediaterranee.com/0172012-libye-47-morts-en-3-jours-dans-des-affrontements-koufra-dans-le-sud-est.html


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Libye:Affrontements tribaux

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum