Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Immigration en suisse

Aller en bas

Sujet / Message Immigration en suisse

Message par Daûphin_zz_47 le Jeu 19 Avr - 10:05

La longue histoire de l'immigration en Suisse

Le Parlement se prépare à discuter une nouvelle loi sur les étrangers. Il était temps: le texte actuel remonte au 26 mars… 1931.
Même si, depuis lors, différents textes ont étoffé la législation dans les domaines de l’immigration et de l’accueil des réfugiés.

Pour comprendre les dispositions votées en 1931, il faut se reporter à la politique d’immigration de la fin du 19e siècle.

Grâce à la libre circulation des personnes, fruit d’accords avec les principaux pays limitrophes, la part d’étrangers établis en Suisse est passée de 7,5% de la population (211'000 personnes) en 1880 à 14,7% (552'000) en 1914.

«Surpopulation étrangère»

Pour certains, cette forte présence étrangère risque d’affaiblir les caractéristiques culturelles suisses. Ces craintes se renforcent au cours des décennies suivantes, bien que la proportion d’étrangers diminue constamment: de 10,4% (402'000 personnes) en 1920 à 5,2% (223'000) en 1941.

En plus des questions liées au chômage – on est alors en pleine dépression – le débat est dominé par la peur de voir arriver en Suisse des personnes tenues pour inassimilables et des fauteurs de troubles susceptibles d’importer les théories politiques autoritaires de leurs pays.

La loi de 1931 se base sur des critères «moraux et économiques» pour octroyer des autorisations de courte durée ou de séjour. Lors de l’octroi de ces permissions, il faut donc tenir compte du marché du travail et d’un «risque de surpopulation étrangère», une notion aux contours plutôt vagues. Les dispositifs destinés à surveiller les étrangers sont par ailleurs renforcés.

Le tournant de l’après-guerre

Le retour de la paix, en 1945, change la donne économique. Pour satisfaire les besoins d’une économie en forte expansion, on recourt massivement aux immigrés, surtout italiens. Des accords bilatéraux règlent l’entrée et le séjour de ces travailleurs.

Par crainte des mouvements conjoncturels, on favorise alors en premier lieu des séjours temporaires et fixes (avec l’interdiction, par exemple, de changer de place de travail).

On crée diverses catégories de travailleurs étrangers. Cela va des frontaliers aux titulaires de permis saisonniers ou annuels en passant par les détenteurs du permis C. Ces derniers bénéficient du même statut que les citoyens suisses, mais n’ont pas de droits politiques.

Pour combattre le phénomène appelé «surchauffe économique», mais aussi pour freiner des malaises sociaux et des réactions xénophobes, on vise à stabiliser les effectifs.

Mais on renonce en bonne partie au système de rotation, car la main d’œuvre immigrée est devenue un élément structurel de l’économie suisse. Enfin, pour favoriser l’intégration des immigrés, on favorise le regroupement familial.

La proportion des étrangers, qui avait dépassé 10% de la population en 1960, se monte à 17,2% en 1970. Cela représente plus d’un million de personnes. Plus de la moitié d’entre elles (54%) viennent d’Italie.

L’épouvantail Schwarzenbach

Avec diverses initiatives populaires – toutes refusées en votation – des mouvements nationalistes ou xénophobes exigent des mesures pour limiter la population étrangère. Le débat devient plus vif en 1970, à propos de l’initiative Schwarzenbach, rejetée par seulement 54% des votants.

Lors de la récession des années 1973-1974, on utilise les étrangers comme «amortisseurs sociaux» en ne renouvelant pas les permis saisonniers ou annuels. Plus de 200'000 étrangers quittent alors la Suisse. En 1980, la part de la population étrangère est descendue à 14,8%.

Dès les années 80, la politique d’asile et la politique d’immigration vont de plus en plus de paire. On assiste, en fait, à l’afflux de réfugiés de la misère qui, à travers l’asile, tentent de contourner les limitations posées à l’immigration.

D’un phénomène ponctuel provoqué par des situations de crise, l’afflux de réfugiés se transforme en un processus permanent lié à la globalisation et aux différences socio-économiques entre les Etats.

Politique des trois cercles
La nécessité de se rapprocher de l’Union européenne, avec qui un accord de libre circulation des personnes a été signé, a pour corollaire des dispositions légales qui rendent l’immigration depuis d’autres pays difficile.

Une discrimination culturelle et géographique nommée d’abord «politique des trois cercles» est remplacée en 1998 par un système d’admission qui distingue les pays membre de l’Union européenne et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et le reste du monde.

Cette politique n’a cependant pas empêché un changement structurel dans la composition de la population étrangère résidant en Suisse. Depuis quelques années, les personnes originaires de l’ancienne Yougoslavie sont plus nombreuses que les Italiens.

Dans l’intervalle, la proportion de la population étrangère a atteint 20%. Mais ce chiffre s’explique également par l’échec des diverses tentatives faites pour faciliter les naturalisations.

swissinfo, Marco Marcacci
(traduction: Olivier Pauchard)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Nouvelles lois sur l'immigration en suisse

Ce dimanche, la Suisse a voté sur 2 lois sur une initivative gouvernementale.

Ces lois, proposées par l'UDC, renforce les mécanismes d'immigration, en particulier pour les gens qui arrivent sans papier. Il durcit aussi tout un tas d'autre truc.

Le débat a été flingué, comme d'habitude, avec Blocher en grand méchant et les gentils humanistes en face. On a eu l'impression qu'on parlait d'un truc complétement abstrait, sans trop débattre des aspects de l'immigration que les lois de Blocher ne traite pas vraiment: le contact qu'on les gens avec les étrangers.

Forcément, les deux lois font partiellement régler les problèmes qui surgissent de ce contact, parce qu'il y aura moins de gens qui réussiront à entrer. Mais en même temps, est-ce qu'on aura moins de travailleurs au noir? Est-ce qu'on aura moins d'élèves médiocres parce que ne parlant pas la langue et qu'il n'existe pas de plan particulier pour changer ça?

Bref. Pas de débat, des lois qui ne changent à mon avis pas les bons trucs et l'impression que la Suisse est un pays sévère malgrès tout (car oui, on a accepté, foutrepute.) (Aujourd'hui, j'ai surtout l'impression que c'est un pays de bouseux, mais ce n'est qu'une impression, j'espère.)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La Suisse rétablit des quotas à l'immigration

La Suisse a essuyé les critiques de plusieurs responsables européens ce mercredi après sa décision de rétablir des quotas pour les travailleurs d'Europe centrale et orientale.

Le conseil fédéral a invoqué une «clause de sauvegarde» dans son accord avec l'UE sur la libre circulation des personnes pour rétablir ces quotas abolis un an plus tôt.

2.000 permis de travail pour les pays de l'Est

La Confédération a ainsi annoncé qu'à partir du 1er mai, elle n'accorderait plus que 2.000 permis de travail aux ressortissants des pays baltes, de Pologne, de Slovénie, de République tchèque et de Hongrie, contre 6.000 l'an dernier.

«Cette mesure n'est ni économiquement justifiée par la situation sur le marché du travail ni par le nombre de ressortissants de l'UE qui cherchent à résider en Suisse», a estimé Catherine Ashton, la porte-parole de la politique extérieure de l'Union.

La Suisse, où le taux de chômage n'est que de 3%, a enregistré l'arrivée de nombreux travailleurs de l'UE en quête d'emploi ces dernières années.

Reuters


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum