Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi

Aller en bas

Sujet / Message Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi

Message par Syfou le Jeu 19 Avr - 23:07

Khaled El-Hassani Ben El-Hachemi dit émir Khaled né en 1875 et mort en 1936 à Damas, est le petit-fils de l'émir Abd El-Kader. Il sera assigné à résidence en Algérie en 1892, puis, il entame des études à Paris. Il est le fondateur du féminisme algérien après la Première Guerre mondiale.
L'émir Khaled est reconnu par certains comme le père de l'indépendance de l'Algérie. Son mouvement est appelé le khalédisme3. Le caractère de ce mouvement anticolonialiste est une vison purement algérienne et ne dépend pas d'aucun pays ni d'aucune personne étrangère à l'Algérie. L'histoire la lutte anticolonialiste de l'Algérie repose alors sur 3 mouvements nationalistes importants : ce sont les khalédiens, les méssalistes et les infelinnistes (FLN).

Biographie

L'émir Khaled participa à la Première Guerre mondiale au côté des Français. En 1919, il fonde le parti "Mouvement pour l'égalité ou la réforme". Il met un programme en place pour revendiquer l'égalité entre Algériens et Français. En 1923, il est exilé en Égypte, puis en Syrie après 1926. En 1926, l'émir Khaled est fait président d'honneur du parti "l'Étoile nord-africaine".

Wikipedia


LE MOUVEMENT DE L'EMIR KHALED

Après la fin de la première guerre mondiale qui avait connu la participation, aux côtés des troupes françaises, de milliers d'Algériens et à leur tête l'officier l'Emir Khaled et l'émergence de la politique des réformes promise par la France aux Algériens telles que les réformes de 1919 ainsi que les motions et les textes approuvés par les Alliés au congrès de Versailles relatifs aux droits des peuples colonisés à l'autodétermination, une activité politique algérienne a vu le jour , inaugurée par l'Emir Khaled à partir de 1919, revendiquant l'égalité et les réformes.

2- Contexte de sa naissance

De nombreuses circonstances ont contribué à la naissance du mouvement de l'Emir Khaled au début des années 20 du siècle dernier dont les plus importantes sont:

- La fin de la première guerre mondiale et le retour des Algériens qui avaient participé à la guerre;

- La proclamation des principes du président américain Wilson parmi lesquels figurait le droit des peuples à l'autodétermination

- La tenue des élections municipales à Alger en décembre 1919 qui ont vu la victoire de l'Emir Khaled au détriment des partisans de l'assimilation.

Tous ces facteurs ont contribué à l'émergence du mouvement de l'Emir Khaled, connu désormais sous le nom de Parti de la réforme ou mouvement pour l'égalité. L'Emir Khaled avait par ailleurs, exploité le capital militant de son grand-père – l'Emir Abdelkader – ainsi que le vide qui caractérisait la direction politique en Algérie.

3- Son programme

Le programme du mouvement de l'Emir Khaled était basé sur la revendication de l'égalité entre Algériens et Français en matière de droits et devoirs et la mise en place de réformes politiques concernant les lois répressives.

l'Emir Khaled était opposé à la politique d'assimilation revendiquée par une certaine élite et avait appelé à un programme de réformes basé sur l'idée d'égalité entre Algériens et Français, l'application du statut général aux Algériens sans discrimination ainsi que le libre accès des Algériens à la fonction publique.

Les revendications de l'Emir Khaled étaient définies à travers ses correspondances. Ainsi dans une correspondance adressée au président américain, Wilson, l'Emir Khaled avait défendu les droits politiques des Algériens tandis que dans sa correspondance adressée au président français, Hériot, figuraient les revendications fondamentales des Algériens. Il l'avait intitulé "Programme de nos revendications fondamentales" et en premier lieu:

- Représentation paritaire des Algériens et des colons à l'assemblée nationale française.

- Abrogation de toutes les lois répressives.

- Levée de tous les obstacles empêchant l'accès des Algériens à toutes les fonctions

- Séparation de l'Islam par rapport à l'Etat français.

4- Evolution historique

Entre les années 1920 et 1923, le Mouvement pour l'égalité ou la réforme fut au cœur de l'actualité en raison des positions réformistes de l'Emir Khaled lequel exploitait toutes les occasions politiques pour présenter ses revendications. Ainsi, lors de sa visite effectuée en Algérie par le président français Millerand au printemps 1922, l'Emir Khaled prononça un discours remarquable par les idées qu'il y développait. Une année plus tard, soit en 1923, la France prit la décision d'exiler l'Emir Khaled et en dépit de son exil, celui-ci poursuivit son activité politique en participant aux congrès politiques. De même, il adressa une correspondance au premier ministre Herriot en 1924.

A partir d'Alexandrie où il avait été exilé, l'Emir Khaled poursuivit ses correspondances et les revendications de son mouvement réformiste. C'est la raison pour laquelle la France lui avait interdit de rentrer en Algérie jusqu'à son décès en 1936..

http://1novembre54.com


L'Emir Khaled, premier za'iM ? Identit algrienne et colonialisme franais

Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi Page_110

http://www.youscribe.com/catalogue/livres/autres/l-emir-khaled-premier-za-im-identit-algrienne-et-colonialisme-183100


L'émir Khaled (1875-1936) vu par Ibn Badis (1889-1940).

Page n°25
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi Remmm_10

Page n°29

Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi Remmm_11

Lien complet :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/remmm_0035-1474_1971_num_9_1_1099



__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi

Message par Sphinx le Sam 9 Juin - 0:06

Le retour de mémoire par l’action du petit-fils.

Khaled ibn al Hachemi Ibn Hadj Abdelkader, connu sous le nom d’Emir Khaled, était le petit-fils d’Abdelkader. Dans la campagne électorale de 1919, il déclare :
« Je vous présente une liste musulmane. Tout bon musulman ne doit pas voter pour les Français. N’oubliez pas que vos parents ont tous marché, jadis, au premier signal de mon grand père ».
L’Emir Khaled fut élu triomphalement à ces élections municipales d’Alger, à la tête de la liste comprenant des musulmans hostiles à la naturalisation française, et attira sur lui l’attention de l’administration coloniale[1]. Son action fait revenir sur le devant de la scène publique le souvenir de son illustre grand-père. La renommée de ce « Commandeur des croyants », son émergence dans l’arène politique indique le retour d’une mémoire enfouie et jamais disparue.
En témoignent les réflexions d’un jeune Tlemcenien. Messali Haj dit dans ses Mémoires la sensation que lui procure l’arrivée de l’Emir Khaled dans sa ville natale en 1922 :
« Un beau matin de l’été de l’année 1922, nous apprîmes une nouvelle sous le burnous, selon laquelle l’émir Khaled, petit-fils du célèbre émir Abdelkader, allait venir faire une conférence à la mairie de Tlemcen. La date et l’heure de l’arrivée de ce grand personnage n’étaient pas précisées. Les amis qui nous communiquaient cette nouvelle, dont l’importance n’échappait à personne, nous disaient sous forme de recommandation : « Attention, prenez garde, et ne dites cette nouvelle qu’à des amis sûrs et sérieux ». Cette façon de nous communiquer la nouvelle, et la recommandation augmentèrent notre curiosité et notre enthousiasme, car la famille de l’émir Abdelkader jouissait encore d’un grand prestige dans toute l’Algérie »[2] .
L’impact de Khaled, dans l’Algérie coloniale des années 1920, c’est d’abord les retrouvailles avec un passé qui ne veut pas disparaître. D’autant que Messali Haj, qui deviendra l’un des futurs dirigeants de l’organisation indépendantiste L’Etoile Nord Africaine, et ses jeunes amis de l’époque, appartiennent à la région de l’Ouest algérien. Là où, précisément, les engagements militaires de l’Emir Abdelkader avec les troupes françaises commencèrent.
Longtemps après, beaucoup de familles de cette région d’Algérie conservent en mémoire le souvenir des hommes, des lieux, des batailles. Et Messali de noter dans ses Mémoires, comment, sous l’histoire officielle coloniale, continue de circuler une autre histoire privée, familiale :

Quand, à l’école, nous abordions l’histoire de l’Algérie, bien que d’une manière restrictive et spéciale, on était bien obligé d’évoquer la grande figure de l’émir Abdelkader, son courage, ses grandes capacités militaires, et son passé historique. D’ailleurs, nous ne comptions pas sur ce que disait l’instituteur à propos de l’histoire de notre pays, de nos héros, des insurrections, de la résistance algérienne. Laquelle a duré dans le sud algérien et au Sahara, au delà de la première guerre mondiale […]. C’est pourquoi la présence de l’émir Khaled dans notre vieille cité de Tlemcen prenait tout son sens historique, politique, islamique.[3]

L’image de l’Emir Abdelkader dans la mémoire collective musulmane algérienne permet la définition d’une appartenance commune. Les Algériens, qui à la suite de l’Emir Khaled, se lancent dans l’action politique au début des années 1920 retiennent d’Abdelkader l’aspect central de l’homme debout, qui résiste. Dans ce moment d’éveil du nationalisme moderne indépendantiste, il s’agit là de la transmission d’une mémoire active, combattante. « Le sabreur magnanime », le guerrier qui poursuit la lutte entamée par son père Mohieddine (le vivificateur de la religion), contre la colonisation de l’Algérie, l’emporte alors largement sur l’itinéraire spirituel d’Abdelkader. C’est de la première partie de sa vie (conquête, insurrection, résistance) dont il est question quand il est fait référence, dans le mouvement « étoiliste », au rejet du projet Blum-Violette au moment du Front populaire en 1936.

L’invocation d’une trajectoire pour la légitimation combattante

On sait que son père avait emmené Abdelkader, alors qu’il était âgé d’une vingtaine d’années, en pèlerinage à la Mecque, puis à Damas, où il était devenu le disciple du très grand maître Khalid al-Naqshbandi. En outre, conformément à une tradition familiale, remontant au moins à l’arrière-grand-père, il avait reçu l’investiture de la Khirka Akbariyya, la chaîne des disciples d’Ibn Arabi, auteur d’al Eutuhat al Makkiya, les révélations mecquoises, son œuvre majeure.
On sait aussi qu’en captivité à Pau, puis à Toulouse, enfin à Amboise, privé de ses livres, l’Emir Abdelkader avait apporté la preuve de sa grande mémoire, en citant d’illustres penseurs musulmans afin de défendre l’islam contre les critiques d’un prêtre catholique et réfuter les idées répandues en Europe sur ses coreligionnaires.[4]
Mais, entre ces deux périodes, l’apprentissage de l’adolescence et le mysticisme spirituel de l’homme en captivité, il sera retenu, surtout, le moment central du défi à la présence française.
Ainsi, en 1936, au moment de la discussion du projet Blum-Violette, les seuls à adopter une position dans leur refus du consensus, restent les militants de l’Etoile Nord Africaine. La peur de perdre son territoire, sa personnalité apparaît. Le besoin de réappropriation du passé, indique le refus de l’assimilation. Les nationalistes veulent retrouver les fondations, les racines, établissant une légitimité à travers l’exaltation des pionniers fondateurs : « Ni l’émir Abdelkader, qui a tenu haut le drapeau algérien, ni Mohamed el Moukrani, le héros de l’insurrection de 1871, ni le grand héros arabe rifain l’émir Abdelkrim, qui a, avec un grand courage, tenu tête à deux grandes puissances européennes, ni le leader Taalbi, du mouvement tunisien, ni les déportés de Bordj-Bœuf, ni ceux du sud algérien, n’auraient accepté ce marché »[5].
L’Emir Abdelkader inaugure le panthéon des personnages délivrant les pays du Maghreb du système colonial. Les rappels historiques incessants, dans la production des textes de l’ENA et du PPA, permettent d’imaginer toute l’ampleur de la référence à « l’homme résistant ». Etonnante résonance, à un siècle de distance, puisque 1832 est la date du début de la résistance d’Abdelkader et 1933, celle de la renaissance de l’Etoile Nord Africaine. Ce rappel de souvenir installe le personnage dans le rôle de « père défenseur » de la Nation.
Les organisations indépendantistes de l’entre-deux-guerres, l’ENA puis le PPA, donnent, avec la figure de l’Emir, consistance à une continuité historique algérienne de plusieurs manières.

http://www.univ-paris13.fr/benjaminstora/articlesrecents/251-lemir-abd-el-kader-guerrier-lucide-savant-melancolique

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Emir Khaled el-Hassani ben el-Hachemi Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum