Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Nucléaires israéliennes 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Nucléaires israéliennes EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Nucléaires israéliennes EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Nucléaires israéliennes EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Nucléaires israéliennes EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Nucléaires israéliennes EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Nucléaires israéliennes EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Nucléaires israéliennes EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Nucléaires israéliennes EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Nucléaires israéliennes EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Nucléaires israéliennes EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Nucléaires israéliennes EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Nucléaires israéliennes EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Nucléaires israéliennes EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Nucléaires israéliennes EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Nucléaires israéliennes EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Nucléaires israéliennes EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Nucléaires israéliennes EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Nucléaires israéliennes EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Nucléaires israéliennes EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Nucléaires israéliennes EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Nucléaires israéliennes EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Nucléaires israéliennes EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Nucléaires israéliennes EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Nucléaires israéliennes Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Nucléaires israéliennes

Aller en bas

Sujet / Message Nucléaires israéliennes

Message par Syfou le Lun 14 Mai - 0:50

Le nucléaire israélien

Le nucléaire israélien sur l’Agenda de l’AIEA

Nucléaires israéliennes Nucleaire_israelien_et_aiea

Selon l’agence Associated Press, 18 pays arabes, soutenus par des pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie sont parvenus à faire inscrire sur l’Agenda de l’AIEA (Agence Internationale pour l’Energie Atomique, 151 États) la question du nucléaire israélien sous l’intitulé « Les capacités nucléaires israéliennes ». On remarquera que le vocabulaire change quand il s’agit de l’Iran, puisqu'on parle alors, sans preuve, de « nucléaire iranien » et non de « capacités ».

C’est la première fois que cette question est inscrite sur l’Agenda. Monsieur Yukiya Amano, chef du département nucléaire de l’Organisation des Nations Unies, par une lettre publiée mercredi 5 mai, a demandé à Israël de signer le TNP (Traité de Non Prolifération) et d’ouvrir ses installations nucléaires aux inspections. C’est une première, une véritable gifle à l’entité sioniste et à sa diplomatie du mensonge.

http://partiantisioniste.com/communications/le-nucleaire-israelien-sur-l-agenda-de-l-aiea-0406.html


Les Armes nucléaires israéliennes .

Dès 1949, les savants atomistes israéliens collaborent avec leurs homologues français .
Cette connivence franco israélienne, qui va durer jusqu’au début des années 60,
a plusieurs raisons :


a) A l’époque les Etats-Unis font tout ce qui est en leur pouvoir pour rester la seule puissance nucléaire mondiale, et il n’y a guère que la Grande-Bretagne, l’alliée indéfectible, à être autorisée à se doter elle aussi de l’arme atomique.

b) La France est alors dans une position très particulière ;elle dispose d’un noyau de savants atomistes de très haut niveau formé avant la guerre dans l’entourage des Curie mais, du fait de la guerre, elle n’a pas été associée directement au programme atomique des Etats-Unis,et une fois la guerre terminée elle ne le sera pas non plus .
Soucieuse de rattraper ce retard, elle crée dès 1945 le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) ,chargé de lui permettre de rattraper ce retard tant en ce qui concerne le nucléaire "civil" que le nucléaire "militaire" .

c) Politiquement les conditions sont très favorables :
1° plusieurs cadres de la CEA sont des sympatisants communistes bien désireux
d'enlever aux USA le monopole de la "frappe nucléaire" .
2° la gauche française énergiquement Israël dont les leaders historiques
(Ben Gourion,Golda Meir...) se réclament du socialisme.

d) Enfin et d’une façon plus générale le nouvel Etat israélien bénéficie d’une sympathie internationale forte en tant qu’Etat d’accueil des rescapés du génocide nazi.

En 1952 est créé, sur le modèle français, le CEA israélien.
Dès l’année suivante, Israël produit de l’uranium métal et de l’eau lourde et peut envisager de faire fonctionner un premier réacteur nucléaire.
Eisenhower, Président des Etats-Unis de 1952 à 1960, est opposé à toute prolifération nucléaire . Il n’est donc pas question que les Etats-Unis aident Israël dans son programme nucléaire,mais ces décisions d'Etats n'empêchent pas les relatons "humaines",et Lewis Strauss, Président de la Commission américaine pour l’énergie atomique et prosioniste, aidera en sous main Israël pour la construction du premier réacteur de recherche de Dimona,lequel entre en service en 1955.

Pendant la même période les relations franco-israéliennes s’intensifient.
La France voit en effet dans la lutte d’indépendance du peuple algérien un complot arabe orchestré par l’Egypte de Nasser et elle partage avec le gouvernement de Tel-Aviv une profonde hostilité au nationalisme arabe.

1956 : c'est dans cette ambiance que va s'élaborer l’expédition de Suez ;
une opération qui va engager côte à côte la Grande-Bretagne, la France et Israël.
Le but (secret) est le renversement de Nasser .
Le motif invoqué est la nationalisation du Canal de Suez .

L’URSS qui soutient l’Egypte et les Etats-Unis qui veulent évincer à la fois les Français et les Anglais du monde arabe interviennent pour mettre un terme à l’opération.
Les troupes israéliennes, britanniques et françaises se retirent.

Malgré cet échec,sans doute même "à cause" de cet échec , la coopération nucléaire Israël - France se poursuit.
En Novembre 1956 est passé un accord secret entre la France et Israël pour la construction d’un nouveau réacteur plus puissant à Dimona (24 MW).
Cet accord est complété l’année suivante par une disposition non écrite autorisant Israël à retraiter les combustibles du réacteur pour en extraire le plutonium nécessaire à la bombe.
La construction du réacteur débute en 1958 et les travaux se poursuivent en parallèle avec ceux menés en France à Marcoule par le CEA où un réacteur similaire est installé. Ainsi de nombreux techniciens français travaillent-ils à Dimona tandis que de nombreux techniciens israéliens travaillent à Marcoule.

En 1958, De Gaulle prend le pouvoir et bien que les experts israéliens soient invités aux premiers essais atomiques français au Sahara, le gouvernement français commence à s’inquiéter de la production d’armes atomiques par Israël.

Aux Etats-Unis les inquiétudes sont également vives ,mais Israël affirme ne développer qu'un programme nucléaire civil !,et ces assurances verbales semblent suffire .
Israël rejette toutes les demandes d’inspection formulées par Washington,et il faudra attendre 1962 pour qu’elles finissent par être acceptées à la condition que les Etats-Unis fournissent à Israël des missiles sol-air Hawk .

Sept inspections auront lieu à un rythme annuel et elles ne donneront aucun résultat puisque avant chaque inspection la partie souterraine du centre de Dimona, la plus importante, celle où est extrait le plutonium, est totalement dissimulée : ascenseurs murés, fausse salle de contrôle installée en surface... et les inspecteurs se laissent prendre ,ou font semblant de se laisser prendre à cette mascarade.

L’année 1963 voit monter la tension entre les Etats-Unis et Israël ;après la crise des fusées de Cuba en Octobre 62, Kennedy est de plus en plus préoccupé par la prolifération nucléaire : 4 pays ont déjà la bombe et la Chine s’apprête à rentrer dans le club. Il va donc dans des lettres personnelles adressées successivement aux deux premiers ministres israéliens David Ben Gourion et Lévi Eshkol les mettre en demeure de renoncer à tout programme d’armement nucléaire faute de quoi les Etats-Unis prendront contre Israël de sévères mesures de rétorsion.

De telles menaces de la première puissance mondiale et sous la plume du président lui-même ont du poids. Pourtant Israël ne change pas de position, organise la mystification des inspecteurs et fait peut-être beaucoup plus. En effet, on ne peut passer sous silence le gros livre de l’historien étasunien Michael Collins Piper : " Jugement final " : le lien manquant dans l’assassinat de JF Kennedy publié en 1990 sur l’assassinat jamais élucidé de JF Kennedy.

Le remplacement de Kennedy par le vice-président Lindon B. Johnson est une bénédiction pour Israël qui a désormais un soutien fidèle à la Maison Blanche

En 1964 a lieu une nouvelle négociation. Israël souligne les menace extérieures qui pèsent sur lui, et demande qu’en l’absence des armes nucléaires ( qu’il promet de ne pas fabriquer ), les Etats-Unis lui fournissent des chasseurs-bombardiers.
Le Président Johnson accepte et Israël dispose ainsi des avions qui pourront bientôt lui permettre de transporter sa bombe atomique.
De leur côté les industriels français fournissent des missiles vecteurs .

En 1968,les craintes d'un échec toujours possible en 1967 aidant, Moshé Dayan, le Ministre de la Défense israélien, décide la fabrication d’armes nucléaires au rythme régulier de 2 à 4 par an, fabrication qui depuis ne s’est jamais interrompue.

Les ressources nationales en uranium s’étant révélées très faibles, Israël se le procure secrètement sur le marché international. Ceci n’échappe pas à la vigilance de la CIA qui, en 1969, alerte le Président Johnson qui continue à fermer les yeux.

Son successeur Nixon et son conseiller à la sécurité Kissinger soutiennent eux clairement le programme nucléaire israélien en convenant simplement de ne pas en faire état publiquement, et ils lancent le traité de non prolifération nucléaire en sachant très bien qu’ils ne demanderont pas à Israël de le signer.

En 1973 ,lors de la guerre du Kippour Israël, attaqué par surprise par ses voisins arabes, déclenche immédiatement l’alerte nucléaire et se déclare prêt à frapper. Aussitôt les Etats-Unis interviennent et déploient leurs forces nucléaires stratégiques dans la région. L’alerte nucléaire israélienne est alors suspendue .
L'alerte nucléaire israélienne est reprise peu de temps après, lorsque l’URSS annonce elle aussi l’envoi de troupes dans la région.

Une fois passé l’effet de surprise, l’armée israélienne regagne du terrain,et est à nouveau occupé à gagner la guerre, mais les Etats-Unis lui imposent d’accepter un cesser le feu.
Très curieusement ce risque très sérieux de guerre nucléaire à trois protagonistes
(USA.-URSS.-Israël) a été beaucoup moins médiatisé que la crise de Cuba en 1962 ...

En 1974, Moshé Dayan se rend en Afrique su Sud pour discuter de coopération nucléaire.
Il s’en suit en 1976 un accord nucléaire Israël/Afrique du Sud qui débouchera sur un premier essai commun au Sud de l’océan Indien en 1979. Les Etats-Unis font les innocents et ne confirmeront pas la réalité de l’essai.

La même année, le Président Carter autorise les israéliens à utiliser les photos des satellites espions US à condition que ce soit pour se défendre ,mais en pratique, ces photos permettront en Juin 1981 la destruction par l’aviation israélienne du réacteur nucléaire irakien à Osirak



On peut bien sûr s'interroger sur les modalités d'emploi de cette arme nucléaire; les pays susceptibles de devenir menaçants (principalement la Syrie et l'Egypte ) sont beaucoup trop près d'Israêl pour qu'il puisse espérer échapper aux retombées radioactives .
Comme l’a expliqué le journaliste Seymour Hersh dans un livre qui lui a valu le prix Pulitzer : « L’option Samson » en référence au personnage biblique qui se suicide avec ses ennemis...

Il y a (ou il y avait) par contre d'autres adversaires potentiels et redoutables (en particulier l'Irak qui lui étant " à bonne distance" aurait très bien pu être frappé par une arme nucléaire israélienne .

Mais quel que soit la façon dont on fait ses comptes,il y a toujours un "problème",un "énorme problème" ; pourquoi Israël a-t-il besoin de 200 à 400 têtes différentes ?

Même si on considère les choses "au pire" pour Israël ,cad le besoin de posséder des puissances différentes,des types d'armes différents (A.H.N.) ,des vecteurs différents (avions, missiles ballistiques, missiles "classiques",sous=marins ...) ,et même si l'on table sur un % de tête détruites par une première frappe (par ailleurs tout à fait hypothétique) ou inutilisables pour une raison technique ou l'autre,on en arrive à se demander sérieusement "pourquoi" 400 têtes ?...

Sur la base d'estimations diverses, les forces armées israéliennes possèdent en effet entre deux cents et quatre cents têtes nucléaires.
Selon la revue anglaise spécialisée Jane's Intelligence Review, leur arsenal en comprend environ quatre cents pour une puissance d'ensemble de 50 mégatonnes équivalant à 3 850 bombes d'Hiroshima.

Il s'agit d'abord d'armes tactiques de faible puissance, parmi lesquelles des bombes à neutrons faites pour frapper des objectifs rapprochés sans provoquer une excessive retombée radioactive sur-le-champ de bataille,mais on trouve aussi des armes thermonucléaires de forte puissance prêtes à être utilisées.

Comme vecteurs nucléaires les forces israéliennes disposent d'environ 300 chasseurs F16 fournis par les Etats-Unis et 25 F15 d'origine américaine également. Ces derniers ont été « renforcés » avec l'augmentation du rayon d'action à 4450 km et en les dotant de systèmes de guidage plus sophistiqués.

Ces avions sont armés de missiles air-sol Popeye à tête nucléaire capables de pénétrer à une certaine profondeur sur le terrain pour détruire les bunkers des centres de commandement.
Ce système d'armes - acquis de l'aéronautique américaine et utilisé en 1999 avec des têtes conventionnelles dans la guerre contre la Yougoslavie - a été produit, testé et amélioré à travers un programme conjoint israélo-américain. Une autre version de ce même missile nucléaire, le Popeye Turbo, a été installée sur trois sous-marins Dolphin, fournis par l'Allemagne en 1999-2000. La marine israélienne peut ainsi maintenir en navigation vingt-quatre heures sur vingt-quatre, soit dans la Méditerranée soit en mer Rouge ou dans le Golfe persique, au moins deux sous-marins armés de missiles nucléaires.

Des missiles Jericho 2 d'une portée de 1.500 km et des missiles Jéricho 3 d'une portée de 4.500 Km basés à terre sous abris voire en sillo, complètent dès à présent l'ensemble .

A tout ceci,il faut ajouter depuis peu le Shavit, un engin dérivé du Jéricho 2 qui a permis de mettre en orbite les satellites Ofek.
Shavit peut être employé comme missile balistique avec une portée comprise entre 5000 et 7000 km, ce qui lui permet de frapper n'importe quel objectif au Moyen-Orient et même au-delà.

http://palestine1967.voila.net


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum