Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Géopolitique de l'Extrême-Orient 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Géopolitique de l'Extrême-Orient EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Géopolitique de l'Extrême-Orient Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Géopolitique de l'Extrême-Orient

Aller en bas

Sujet / Message Géopolitique de l'Extrême-Orient

Message par Sphinx le Mer 6 Juin - 0:36

Géopolitique de l'Extrême-Orient

Extrême-Orient

Géopolitique de l'Extrême-Orient East-Southeast

L'Extrême-Orient désigne la partie orientale de l'Asie. Il comprend :
l'Asie de l'Est ;
l'Asie du Sud-Est ;
l'Extrême-Orient russe, en particulier les provinces pacifiques et leur hinterland.


LA SUPREMATIE CHINOISE EN EXTREME-ORIENT

En exerçant sa suprématie, la chine est parvenue à créer un ordre dans la région jamais l'Extrême-Orient n'a connue comme l'Europe occidentale de société internationale. Au XX siècle, l'Europe s'est unifiée par le truchement d'un réseau extraordinairement complexe d'institutions internationales : L'union Européenne, l'Ottan, le conseil de l'Europe, l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Rien de tel en Extrême-Orient, à part l'ANSEA, qui ne comprend aucune grande puissance, qui a échoué sur presque toutes les questions de sécurité et qui commence à peine à évoluer vers des formes très primitives d'intégration économique((*)25).

Dans les années quatre-vingt-dix, une organisation plus large a été créée : l'APEC, elle comprend les pays de la zone pacifique. Mais elle est encore plus faible que l'ANSEA. Aucune autre grande institution multilatérale réassemblée les principales puissances d'Asie.

Autre contraste avec l'Europe, les sources de conflit entre états sont légions en Asie du sud - est. La question de deux Corée et celle des deux chines sont évidemment bien connues ; ce sont toute fois des résidus de la Guerre Froide. Les différences idéologiques perdent aujourd'hui de leur signification et en 1995, les relations entre les deux chines se développaient, tout comme à un moindre degré, les rapports entre les deux Corées, la probabilité d'une Guerre entre chinois est plus élevée ; mais celle d'une Guerre entre coréens est faible ; mais elle reste limitée, sauf si les taïwanais renoncent à leur identité chinoise et créent officiellement à une république indépendante de Taïwan. Une explosion de violace entre les deux Corées et les deux chines reste possible ; mais, au fil du temps, leurs affinités culturelles devraient de plus en plus l'empêcher. Au début des années quatre-vingt-dix, l'Extrême-Orient était une « zone dangereux », « un sac de noeuds », une région ou avaient lieu « plusieurs Guerres Froides » et qui « tournait le dos au futur ». Par contraste avec l'Europe occidentale, l »Extrême-Orient des années nonante est toujours en proie à des querelles ; les plus importantes opposent la Russie et le japon à propos des iles du nord, la chine, le Viêt-Nam, les philippines et même d'autres pays d'Asie du sud-est à propos du sud de la mer de chine. Les différents frontières entre la chine d'un coté et la Russie et l'inde de l'autre coté se sont atténués au milieu des années quatre-vingt-dix, mais ils pourraient resurgir, tout comme les visées chinoises sur la Mongolie. Il existe des mouvements insurrectionnels ou sécessionnistes, souvent soutenus par l'étranger, à mindamo, à outre, si la paix entre les états règne dans l'Extrême - Orient du milieu des années quatre - vingt - dix, ces cinquante dernières années des Guerres ont lieu en Corée et au Viêt-Nam et la principale puissance, de la zone, la Chine, s'est battue contre les américains et presque tous ses voisins, dont les coréens, les vietnamiens, les nationalistes chinois, les indiens, les Bétains et les Russes. E n 1993, selon les militaires chinois, la sécurité de la chine était menacée dans huit points chauds ; la commission militaire centrale chinoise jugeait « très sombres » les perspectives de sécurité en Extrême-Orient.

Le dynamisme économique, les querelles territoriales, les rivalités passées qui resurgissent, l'incertitude politique tout cela explique que les budgets militaires aient augmenté dans l'Extrême - Orient des années quatre-vingt et quatre-vingt dix forts de leur richesse nouvelle et, dans de nombreux cas, de leur population bien formée, les gouvernement Extrême - orientaux ont petit à petit remplacés leurs grandes armées populaires purement équipées par des forces plus réduites en nombre, mais plus professionnelles et aux technologies plus sophistiquées . Dès lors que l'engagement Américain en Extrême-Orient devient plus incertain, certains pays cherchent à devenir autonomes sur le plan de la sécurité((*)26).

Les états d'Extrême-Orient continuent d'importer des armes d'Europe, des Etats-Unis et de la Russie ; mais ils donnent la préférence aux technologies qui pourraient leur permettre de développer leur propre production d'avions, des missiles et d'équipements électroniques de pointe. L'industrie d'armement se développe au japon et dans les états chinois, la chine, Taïwan, Singapour et la Corée du sud. Dans la mesure où l'Extrême-Orient comporte beaucoup de zones côtières, l'accent a été mis sur les lanceurs et les forces Aériennes et navales. Il en résulte que des nations qui n'étaient au paravant pas capables de se battre entre elles, le sont en plus. Ce processus manque beaucoup de transparences, ce qui accroit encore la suspicion et l'incertitude ; alors même que les rapports de forces évoluent, chaque gouvernement ne peut aujourd'hui manquer de se demander qui sera son ennemi dans les dix-ans à venir et qui sera son ami, à supposer qu'il en ait un. La moitié en puissance de la chine a modifiée le rapport de force en Asie, du fait que les américains manquent du désir ou la capacité d'exercer pression sur les sociétés asiatiques, les Etats - Unis ont bien distingué les problèmes sur lesquels ils pouvaient agir de ceux sur lesquels il avait conflit ; même lors du tout dernier jeu olympique de Beijing 2008, la chine a pu faire face à toutes les pressions occidentales par rapport au question de droits de l'homme et la pression de manifestants tibétains. Face aux différentes menaces des boycotter les jeux olympics, la chine est restée ferme dans ses positions, et la réussite de ces jeux olympics a été un véritable coup de massive qu'elle venait de donner à ses détracteurs. La fin de guerre froide, les interactions de plus en plus nombreuses entre et l'Amérique et le déclin relatif de la puissance.

Américaine ont aussi fait ressortir au grand jour les divergences culturelles entre les Etats-Unis et le japon et les autres états d'Asie ; elles ont ainsi été plus fortes pour résister la pression américaine. La montée de la chine fait également émerger un défi nouveau pour les Etats-Unis ; les conflits entre ces sujets derniers et la chine touchent un nombre plus grand de sujets que ceux qui les opposent au japon : ils concernent les questions économiques, les droits de l'homme, le Tibet, le Taïwan, le sud de la mer de chine et la prolifération des armements ; sur presque toutes les questions politiques, les Etats-Unis et la chine ont en fait des objectifs divergeant.

Des conflits de pouvoir. La chine refuse d'admettre le leadership ou l'hégémonie des Etats-Unis dans le monde ; Les Etats - Unis refuse d'admettre le leadership ou l'hégémonie de la chine en Asie. Depuis plus de deux cents ans, les Etats-Unis s'efforcent d'empêcher qu'émerger une puissance dominante en Europe. Depuis presque cent ans, avec la politique de la « porte ouverte » vis - à - vis de la Chine, ils procèdent de même en Extrême - Orient; pour faire. Ils se sont battus dans deux Guerres Mondiales et dans une guerre froide avec l'Allemagne impériale, l'Allemagne Nazie, le Japon, impérial, l'union soviétique et la Chine communiste. Les intérêts de l'Allemagne n'ont pas changé et Reagan et Bush n'ont fait que les rappels ; L'émergence de la chine comme puissance régionale dominante en Extrême - Orient, si elle se poursuit, est un défi posé aux intérêts vitaux Américains. La cause sous- jacente du conflit entre l'Amérique et la chine est à chercher dans leurs différences de fond sur la question de savoir quel doit- être l'équilibre de la puissance en Extrême - Orient.

http://www.memoireonline.com/04/10/3266/Le-dessein-geopolitique-et-geostrategique-des-Etats-unis-en-Asie-du-sud-est.html


La géopolitique de l’énergie en Extrême-Orient : un nouvel enjeu des relations sino-japonaises ?

Le développement exponentiel de la consommation énergétique chinoise génère une perception de dépendance vis-à-vis de l’extérieur, et se traduit par un discours très « sécuritaire ». Pour compter sur ses propres forces, la Chine met en œuvre des stratégies de sécurisation des sources pétrolières et gazières (prises de participation), ou des voies d’acheminement (sécurité maritime régionale), qui pourraient l’opposer directement à l’autre puissance régionale : le Japon.

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PE_054_0867


Extrême-Orient russe
Le développement économique au service de la géopolitique


En Occident, la représentation d’un Extrême-Orient russe appelé à passer, à plus ou moins brève échéance, sous domination chinoise en raison de dynamiques démographique et économique divergentes de part et d’autre du fleuve Amour est devenue un lieu commun. Voici quelques mois, au prix d’une certaine simplification géographique, le magazine Courrier International titrait ainsi :
“Far-East, quand la Sibérie sera chinoise”.
Pour deux contributeursd’une récente livraison de revue Hérodote consacréeà la “géopolitique de la Russie”
, les jeux ne sont pourtant pas faits,Moscou ayant décidé d’investir à nouveau dans ces régionssinistrées depuis l’éclatement de l’URSS. Si l’avenir de ces confinsrusses reste incertain, une chose est cependant sûre : l’Extrême-Orient russe démontre, à la manière d’un cas d’école, combienle développement économique constitue un facteur déterminantdu destin géopolitique des peuples.

http://www.scribd.com/doc/45743627/Extreme-Orient-russe-Note-d%E2%80%99analyse-geopolitique-n%C2%B09-decembre-2010


La tension monte à l’égard de la Chine
Les Etats-Unis transfèrent une grande part des navires de la marine vers la région Asie/Pacifique


Au cours de la prochaine décennie, les Etats-Unis déploieront la majorité de leurs forces navales dans la région Asie-Pacifique, a annoncé samedi le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, lors d’un discours prononcé à la conférence sur la sécurité à Singapour. La décision fait partie d’un tournant essentiel dans la stratégie mondiale de l’impérialisme américain qui place la Chine en haut de la liste des cibles américaines.
Cette mobilisation des navires de guerre ira de pair avec une augmentation du nombre des exercices militaires pratiqués par le Pentagone dans la région, impliquant les forces aériennes, maritimes et terrestres. La plus grande partie sera effectuée conjointement avec des pays qui sont, soit ouvertement soit tacitement, alliés aux Etats-Unis contre la Chine, dont le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et les Philippines.
Dans un discours prononcé devant la conférence, Panetta a parlé plus en détail du « pivot vers l’Asie » annoncé l’année dernière par Obama et où il avait indiqué que le retrait des troupes d’Irak et le début d’un retrait d’Afghanistan permettraient à l’armée américaine de déployer davantage de ressources en Extrême Orient.
« L’ensemble des services de l’armée américaine se concentre sur l’application de la directive du président de faire de la région Asie-Pacifique une priorité absolue, » a dit Panetta en ajoutant : « Alors que l’armée américaine demeurera une force mondiale de sécurité et de stabilité, nous la rééquilibrerons obligatoirement vers la région Asie-Pacifique. »
Le déploiement actuel de la marine américaine est positionné dans une proportion d’environ moitié/moitié entre l’Atlantique et le Pacifique. Ceci changera d’ici 2020 pour arriver à une proportion de 60 pour cent à 40 pour cent en faveur du Pacifique, et Panetta de poursuivre : « Ceci inclura six porte-avions dans la région, la majorité de nos croiseurs, de nos navires de guerre, des navires côtiers de combat (Littoral Combat Ship) et des sous-marin. » Il a appelé ces forces « l'essentiel de notre engagement dans cette région. »
Panetta a spécifiquement fait l’éloge de l’accord conclu l’automne dernier avec le gouvernement australien sur le déploiement de la marine américaine dans le Nord de l’Australie en l’appelant « un volet crucial » du renforcement militaire américain.
« Cette Task Force en mer, dans les airs et sur terre sera capable de se déployer rapidement dans la région Asie-Pacifique, » a-t-il dit, confirmant ainsi qu’elle sera en mesure d’intervenir dans des points d’étranglement clé comme le détroit de Malacca, qui est vital au commerce import/export de la Chine, notamment pour l’approvisionnement pétrolier en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique.
Les Etats-Unis sont en train de négocier un accord similaire pour stationner par rotation des forces terrestres aux Philippines, a-t-il dit, et ils envisagent de tels arrangements avec d’autres pays de la région sans toutefois les nommer. En 2011, l’armée américaine avait pratiqué 172 exercices militaires dans la région Asie-pacifique et ce nombre augmentera considérablement cette année.
Panetta a affirmé que le renforcement américain ne visait pas la Chine et a même fait cette déclaration toute orwellienne qu’« une augmentation de l’implication américaine dans cette région profitera à la Chine car elle accroîtra notre sécurité et notre prospérité partagées pour l’avenir. »
On ne doit toutefois pas se méprendre sur la signification des mesures qu’il a annoncées. Plus de la moitié de la marine américaine doit être déployée dans la région Asie-Pacifique. Quel autre pays pourrait bien en être la cible ?
La Corée du Nord dispose d’une poignée de navires côtiers qui ne constituent aucunement une menace pour la Corée du Sud, et encore moins pour les Etats-Unis. Près d’un pays sur deux dans la région est soit un allié officiel des Etats-Unis, tels le Japon, la Corée du Sud, les Philippines et l’Australie, soit un Etat client tels Taïwan et Singapour, soit encore un partenaire potentiel en cas d’action militaire contre la Chine, telle l’Inde.
Lorsque Panetta a déclaré, en faisant référence aux relations américaines avec la Chine, « Nous, aux Etats-Unis, nous sommes lucides pour ce qui est des défis, » toutes les personnes présentes à la conférence, y compris Beijing, ont parfaitement compris le message.
S’il devait subsister quelques doutes, Panetta a conclu son discours en évoquant l’histoire des guerres américaines dans la région. « Au cours de l’histoire, les Etats-Unis ont fait des guerres, nous avons fait couler du sang, nous avons déployé nos forces à maintes reprises pour défendre nos intérêts vitaux dans la région Asie-Pacifique, » a-t-il déclaré.
Après son passage à Singapour, Panetta a poursuivi par la visite de deux pays qui ont livré des guerres aux côtés de la Chine ces 50 dernières années – le Vietnam (qui a combattu aux côtés de la Chine en 1979) et l’Inde (en 1962). Au Vietnam, Panetta a parlé dimanche devant des marins américains à bord d’un navire cargo américain qui mouille actuellement dans la baie Cam Ranh, qui fut la plus vaste base de la marine américaine d'Asie durant la guerre américaine au Vietnam.
En dehors des apparitions publiques, Panetta a tenu des réunions à huis clos en marge de la conférence de Singapour avec une série de ministres de la défense et d’autres hauts responsables du Japon, de la Corée du Sud, des Philippines, d’Australie, de la Malaisie et de Singapour. Les ministres de la Défense de la Thaïlande et du Cambodge ont invité Panetta à se rendre dans leur pays.
Panetta a participé à une réunion trilatérale avec le ministre sud-coréen de la Défense nationale, Kim Kwan Jin et le vice-ministre de la Défense japonais, Shu Wtanabe, pour discuter d’opérations communes contre la Corée du Nord.
Cette réunion a fait suite à un communiqué de presse publié aux Etats-Unis selon lequel les forces spéciales des Etats-Unis et de la Corée du Sud ont mené des opérations d’infiltration en Corée du Nord dans le but de recueillir des renseignements sur des installations militaires souterraines secrètes.
Le général de brigade commandant les Forces spéciales américaines en Corée du Sud, Neil Tolley, a dit lors d’une conférence en Floride que la Corée du Nord a creusé des milliers de tunnels durant les 60 ans qui ont suivi la fin de la guerre coréenne. « L’ensemble de l’infrastructure des tunnels est cachée à nos satellites, » a dit Tolley. « Nous avons donc envoyé des soldats coréens de la République de Corée et des soldats américains en mission de reconnaissance spéciale dans le Nord. »
Alors qu’un aide de camp de Tolley a affirmé plus tard qu’il « s’était mal exprimé », les remarques du général, telles qu’elles ont été rapportées par la presse, ont été on ne peut plus claires. Selon le site Internet The Hill, « Tolley a dit en mai à l’assistance d’une conférence sur les opérations spéciales de l’industrie que des troupes d’élite américaines avaient été larguées derrières les lignes nord-coréennes pour identifier les positions exactes des bases militaires souterraines du vaste réseau de Pyongyang. Les commandos américains ont identifié des centaines d’installations souterraines d’armement ainsi que des milliers de positions souterraines d’artillerie… »
Ce rapport donne un aperçu des agissements de l’armée américaine dans la région, et qui se cache derrière la langue de bois diplomatique sur les intentions pacifiques et la défense du « monde libre. » L’impérialisme américain est la force armée la plus puissante et la plus agressive qui existe sur la planète.
La réunion bilatérale de Panetta avec le ministre singapourien de la Défense, Ng Eng Hen, a finalisé l’accord pour le stationnement de quatre navires côtiers de combat américains sur l’Etat insulaire. Ces navires sont censés opérer dans des endroits proches du rivage, notamment contre des poseurs de mines, des sous-marins et de petites embarcations de surface.
Le général Martin E. Dempsey, président du comité des chefs d’état-major, a dit que les navires assureraient une rotation à Singapour en couvrant à chaque fois une période de six à dix mois. Les marins vivront à bord et ne seront ni stationnés ni basés à Singapour. Mais, le résultat est qu’à tout moment, quelque 300 personnels de la marine américaine se trouveront à Singapour, gardant un oeil sur le détroit de Malacca voisin. Les navires se déplaceront également dans la région, vers la Malaisie, l’Indonésie, les Philippines et ailleurs en Asie du Sud-Est.
Après la conférence à Singapour, Dempsey s’est rendu aux Philippines pour rencontrer le président Benigno Aquino III et le commandant des forces armées philippines, le général Jessie Dellosa. Les forces navales de Philippines se sont récemment affrontées à des navires chinois au sujet du récif de Scarborough, un groupe de petites îles et de rochers dans la Mer de Chine du Sud.

(Paru en anglais le 4 juin 2012)

wsws.org/fr/articles/2012/jui2012/usch-j05.shtml


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Géopolitique de l'Extrême-Orient Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum