Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Octobre 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Promotion Larbi BEN M'HIDI

Aller en bas

Sujet / Message Promotion Larbi BEN M'HIDI

Message par berri le Sam 22 Sep - 16:28

BONJOUR et un grand hommage a nos chers moujjahidine

qui peut me donner ds informations sur mon pere qui faisait parti des 19 personnes de la promotion larbi ben mhidi???? merci

berri
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 70
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Promotion Larbi BEN M'HIDI

Message par Syfou le Dim 23 Sep - 22:05

LA REDOUTABLE PROMOTION LARBI BENMHIDI


La promotion Larbi Ben Mhidi était la plus redoutable qui avait donnée du fil à retordre à l’armée d’occupation, car certains stagiaires qui venaient du Maroc, d’autres sont venus de l’intérieur de l’Algérie et de France, dont le jeune lycien Ouali Boumaza alias Tayeb, a fait trembler l’état français après avoir organisé une antenne de renseignement à Paris où il a accédé sans difficultés aux documents classés Top Secret de l’état français ;. Ces renseignements exploités lors des négociations pétrolières menées avec la France.

Le recrutement à cette époque n’était pas celui d’aujourd’hui trop de bagages. Il suffit d’être Algérien avec un niveau secondaire et surtout animé de sentiments patriotiques pour rejoindre la redoutable école des services secrets Algérien. Ces jeunes qui vivaient au Maroc, loin des batails quotidiennes et des bombardements leur unique appartenance à l’Algérie a stimulée leurs esprits pour rejoindre l’ALN. Ils étaient déjà structurés dans le militantisme, malgré leur jeune âge, ils étaient membres de l’IGEMA et du FLN, parmi eux Cherif Belkacem alias Djamal, Mahfoudh Hadjadj était responsable de l’Ugema à Meknès. Je rappel aux amnésiques et ceux qui ne cessaient de chanter que les Algériens qui vivaient au Maroc étaient loin de la guerre et de la révolution. Non messieurs vous vous trempez. Nous étions encore des petits enfants mais structurés et préparés pour la relève dans le maquis, au primaire nous avions une école spéciale du FLN ALN, la formation était partagée entre l’enseignement pédagogique et la doctrine de la révolution sous la direction du commissaire politique Boudghene Stambouli alias Si Rachid. A l’âge de 8 ans on a commencé le maniement des armes. Les services français nous surveillaient de prés et n’hésitaient pas à envoyer des colis piégés à l’adresse des militants Algériens. A Khemisset il y’avait toute une base de formation de l’ALN, le commandant Hafrad Bilal a fait partie des instructeurs, ses élèves se sont retrouvés après avec des grades de Généraux. Il y avait aussi la structure de Casablanca, où les armes arrivaient par voie maritime, il fallait les chargés et les acheminer au le maquis. Il y a aussi la transaction faite entre les éléments Algérien et le colonel Américain installé avec ses troupes à la base de Nouasser prés de Casablanca, une grande quantité d’arme achetée par l’Algérie, un convoi militaire s’est dirigé dans le plus grand secret vers la frontière. A retenir aussi l’intervention des services Algériens pour faire échouer un attentat terroriste des agents du Mossad pour assassiner le Président Egyptien Djamal Abdennasser, lors de sa visite au Maroc. A Meknes tous un groupe de jeunes lyciens quitta la ville pour rejoindre l’ALN, ils avaient abandonnés tous leurs biens, Ali Tounsi, abandonna même son scooter dans la rue. Et c’est comme ça que les premiers élèves des services secrets ont rejoint la maison des Benyekhlef à Oujda où la formation théorique est donnée, dans cette villa entourée d’un jardin et d’un mur long d’environs quatre mètres, elle abritait la direction au rez-de-chaussée et les stagiaires l’étage supérieur avec les dortoirs.
Quant à la formation pratique, elle s’est déroulée dans la ferme des Benabdellah à quelques kilomètres d’Oujda. Les écuries de cette ferme serviront de dortoir, et l’hangar aménagé en salle des cours. Mais ce centre malgré le secret qui l’entourait, il a été repéré par l’ennemi. Pendant que quelques stagiaire apprenaient le maniement des armes, un avion ennemi survola à basse altitude cette ferme moteur éteint et dévoilera le secret. Le responsable Abdellah Arbaoui donna l’ordre d’évacuation immédiate de ce centre qui fut bombardé le lendemain par deux avions T6 de l’armée française.
Le nombre des stagiaires de cette promotion Larbi Benmhidi est situé à soixante-douze, la majorité venue des classes de terminale ou de première secondaire des lycées Marocains. Elle comprenait aussi des membres qui étaient déjà à l’université et qui ont rejoint l’encadrement pédagogique du centre, parmi eux Noureddine Delleci alias Rachid, Abdelaziz Maoui alias Sadek Mustapha Moughlam alias Djaâfar, Belaïd Abdessalam alias Jugurtha, Abdellah Arbaoui alias Nehru, Ali Tounsi alias Ghaouti, Benbouzid et d’autres.
Quant aux élements de cette première promotion des agents secrets, nous citons quelques uns, Ali Hamlat alias El Hadi alias Yahia, est resté dans les services jusqu’à sa mise en retraite il avait le grade de Colonel., Abdellah Khalef alias Kasdi Mebah, devenu patron des services à l’indépendance c’était le major de promotion ,lâchement assassiné en 1994, Ahmed Zerhouni alias Ferhat décédé , Hadj Azzout alias Nacer et Mohamed Laâla alias Kaddour devenus Ambassadeurs, il y a ceux qui sont devenus des Ministres, Abdelhamid Temmar alias Abdennour, Arbaoui Abdellah alias Nehru, superviseur de l’enseignement militaire dont le programme comprenait : le parcours du combattant, le maniement des armes et des explosifs, les marches de combat, les tours de garde, l’ordre serré, le close-combat et même la pratique des arts martiaux. Noureddine Delleci alias Rachid il enseignait l’économie politique, Mustapha Moughlam il enseignait l’histoire de l’antiquité, Belaïd Abdessalam il enseignait l’histoire du Mouvement National Algérien. Ali Tounsi l’actuel DGSN,
Bien sûr il y’en a d’autres noms qu’on a omis de les citer, mais ils son tous dans notre mémoire, ils étaient les pionniers dans la lutte pour libérer El Watan une première fois, et ils étaient présents aussi pour sauver El Watan une seconde fois durant la décennie quatre-vingt dix. Une seconde étape a été franchi, dont la décennie rouge demeure un témoin capital, du sacrifice des enfants de l’Algérie, pour couper l’herbe sous les pieds des puissances étrangères, et mettre en échec ‘’ le Plan Bleu’’ élaboré par François Mitterrand pour déstabiliser l’Algérie. Cette Sécurité Militaire qui devient DRS (Direction des renseignements et Sécurité) n’est outre qu’un service qui protège le pays et la nation, à l’instar des autres services de sécurité et les patriotes de ce pays. Certains individus sans scrupule frappés par la nostalgie du colonialisme, continuaient à le désigner de tous les noms comme si c’était un ‘’Ghoul ‘’ ou ‘’le Baâbâ ‘’.
En cette date commémorative du déclanchement de la Révolution, nous avons tentés de lever une petite partie du voile, sur le grand sacrifice de la famille révolutionnaire qui est tous le peuple Algérien qui a souffert pendant de très longues années de 1830 à 1962. Et à continué à souffrir pendant la décennie rouge.


A. BENBRIK


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 35
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum