algeriedrs
Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Géoéconomie du canada  120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Les alliés locaux de la colonisation algérienne
Géoéconomie du canada  EmptyMar 25 Juin - 22:18 par Sphinx

» Dhû-l-Qarnayn ou le bicornu ....
Géoéconomie du canada  EmptyDim 23 Juin - 12:45 par Sphinx

» Carthage et l'occident ...
Géoéconomie du canada  EmptyVen 21 Juin - 21:38 par Sphinx

» الأمير عبد القاد ر بن محي الدین
Géoéconomie du canada  EmptyLun 17 Juin - 23:35 par Sphinx

» nouvelle grille de lecture du monde
Géoéconomie du canada  EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Géoéconomie du canada  EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Géoéconomie du canada  EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Géoéconomie du canada  EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Géoéconomie du canada  EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Géoéconomie du canada  EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Géoéconomie du canada  EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Géoéconomie du canada  EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Géoéconomie du canada  EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Géoéconomie du canada  EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Géoéconomie du canada  EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Géoéconomie du canada  EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Géoéconomie du canada  EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Géoéconomie du canada  EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Géoéconomie du canada  EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Géoéconomie du canada  EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Géoéconomie du canada  EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Géoéconomie du canada  EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Géoéconomie du canada  EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

Galerie


Géoéconomie du canada  Empty
Juillet 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Géoéconomie du canada

Aller en bas

Sujet / Message Géoéconomie du canada

Message par Syfou le Ven 19 Oct - 0:10

Géoéconomie canadienne

Élaboration de la couche géo-économique

Potentiel en ressources pétrolières

Le potentiel en ressources pétrolières a été classé selon l'échelle qualitative qui suit. Il se fonde sur la présence de gisements connus de pétrole et de gaz et, en l'absence de découvertes, sur la présence présumée de facteurs géologiques propices à l'accumulation de pétrole et de gaz. Cette méthode a déjà été utilisée par la Commission géologique du Canada dans le cadre d'évaluations générales du potentiel en ressources pétrolières (par ex., Jefferson C.W., R.F.J. Scoates et D.R.Smith, 1988. Evaluation of the regional non-renewable resource potential of Banks Island and Northwestern Victoria Islands, Arctic Canada. Commission géologique du Canada, dossier public 1695.)

Classe 1. POTENTIEL TRÈS FAIBLE. Le milieu géologique n'est pas favorable. Il n'existe aucune occurrence de pétrole connue et la probabilité que des accumulations non découvertes soient présentes est très faible.

Classe 2. FAIBLE. Certains éléments du milieu géologique peuvent être favorables, mais sont d'une étendue limitée. Les occurrences connues sont peu nombreuses, voire totalement absentes, et la probabilité que des accumulations non découvertes soient présentes est faible.

Classe 3. MODÉRÉ. Le milieu géologique est favorable. Des occurrences peuvent être connues ou non et la présence d'accumulations non découvertes est possible.

Classe 4. ÉLEVÉ. Le milieu géologique est très favorable. Des occurrences sont généralement présentes, mais des accumulations importantes ne sont pas nécessairement connues. La présence d'accumulations non découvertes est très probable.

Classe 5. POTENTIEL TRÈS ÉLEVÉ. Le milieu géologique est très favorable. Des accumulations importantes sont reconnues.

L'échelle précédente permet de classer chacune des zones de la grille où s'applique l'outil de gestion de l'environnement et des ressources pétrolières (OGERP).

Il faut remarquer que les estimations quantitatives du potentiel en ressources pétrolières sont disponibles pour certaines zones auxquelles s'applique l'OGERP. Pour des raisons de cohérence dans l'Arctique, tout en reconnaissant qu'une méthode quantitative n'est pas nécessaire aux fins de cet outil, une évaluation qualitative fondée sur un jugement d'experts est préférable.

Incertitude en matière de géologie

De grandes zones de l'Arctique ont été peu explorées à la recherche de pétrole et de gaz. Par conséquent, l'incertitude peut être considérable quant à la présence et à l'ampleur des accumulations de pétrole et de gaz. Un forage d'exploration représente la méthode la plus directe pour recueillir de l'information sous la surface et démontrer la présence ou l'absence d'une accumulation ou de facteurs géologiques favorables. Un puits situé à proximité peut ainsi servir d'indicateur pour l'incertitude. Un classement simple de l'incertitude a été élaboré en utilisant la distance à un puits comme mesure de l'incertitude globale, de la façon suivante :

Classe 1. INCERTITUDE TRÈS FAIBLE. La grille renferme un ou plusieurs puits d'exploration.

Classe 2. FAIBLE. La grille se situe à moins de 25 km d'un puits d'exploration.

Classe 3. MODÉRÉE. La grille se situe entre 25 et 75 km d'un puits d'exploration.

Classe 4. ÉLEVÉE. La grille se situe entre 75 et 100 km d'un puits d'exploration.

Classe 5. INCERTITUDE TRÈS ÉLEVÉE. La grille se situe à plus de 100 km d'un puits d'exploration.

http://www.aadnc-aandc.gc.ca/fra/1100100036689/1100100036690#petpot


Pétrole éthique et Afrique : le Québec entre le marteau et l’enclume

Québécois, consommez-vous du pétrole éthique ? Si on faisait un sondage dans cette province du Canada, le résultat pourrait surprendre. En 2010, sur les 141 millions de barils de pétrole brut importés par le Québec, 40 % proviennent d’Afrique (Algérie : 28,1 %, Angola : 7,5 % et Nigéria : 3,6 %). Ces chiffres officiels du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec et de Statistique Canada apportent un éclairage particulier au débat sur le pétrole éthique. Le sujet est plus complexe qu’il paraît. Plus de 10 pays (y compris le Venezuela) fournissent du pétrole brut au Québec. Pour Le Franco, la nomination de M. Kent a été décrite comme étant le retour de la ligne dure en matière environnementale. Le journal francophone de l’Alberta précise qu’il sera maintenant intéressant de voir comment la population canadienne, notamment en Ontario et au Québec, va accueillir ce discours conservateur. Avant de conclure qu’on aura probablement la surprise de constater que de nombreux électeurs vont se montrer d’accord avec M. Kent. En attendant que soit indiqué « éthique » dans certaines stations services, de Montréal à Paris en passant par Dakar, Luanda et Alger, le prix à la pompe continue à flamber. Il y a au moins équité sur ce point même si par rapport au pouvoir d’achat, 1 dollar n’a pas la même valeur selon les pays. Les décideurs africains doivent cependant anticiper la montée en puissance du débat sur le pétrole éthique au Canada.

http://www.thierrytene.com/article-or-noir-petrole-ethique-au-canada-rse-et-industrie-en-afrique-95913012.html


Activités de commerce et d'investissement du Canada – Le Canada et l’Algérie

L’Algérie, presque exclusivement en raison de l’importation de son pétrole brut par le Canada, est l’un des plus importants partenaires commerciaux du Canada en Afrique et l’une de ses plus importantes sources d’importation dans le monde. En 2009, le commerce bilatéral de marchandises entre les deux pays a atteint 4,1 milliards de dollars, soit 352 millions de dollars d’exportations vers l’Algérie et 3,8 milliards de dollars d’importations en provenance de ce pays.

L’Algérie était, en 2009, la plus importante source d’importation du Canada en Afrique, et sa 10e source d’importation dans le monde. Cependant, l’Algérie ne constitue pas un important marché d’exportation pour le Canada. En 2009, elle était son 45e marché d’exportation dans le monde, et son troisième marché d’exportation en Afrique, après l’Afrique du Sud et le Maroc.

Malgré les répercussions de la crise financière et économique mondiale, qui a contribué à réduire considérablement le commerce entre le Canada et l’Algérie en 2009, les échanges commerciaux entre les deux pays ont augmenté au cours des dernières années. Depuis 2004, les échanges commerciaux du Canada avec l’Algérie – importations et exportations – ont augmenté beaucoup plus rapidement que ses échanges commerciaux avec le monde dans son ensemble.

La Saskatchewan et l’Alberta ont été les deux provinces canadiennes qui ont le plus exporté en Algérie en 2009, totalisant à elles seules 73 % des exportations canadiennes vers ce pays. Néanmoins, les exportations de ces deux provinces étaient relativement modestes, soit 170 et 87 millions de dollars respectivement.

Les exportations canadiennes vers l’Algérie sont en grande partie constituées de produits dérivés de matières premières, qui représentaient en 2009 les deux tiers des exportations vers ce pays. Le blé dur a été en 2009 le principal produit d’exportation, représentant 142 millions de dollars. Ce chiffre est de beaucoup inférieur à celui de 2008, soit 580 millions de dollars. Parmi les principaux produits d’exportation vers l’Algérie en 2009, on note également les lentilles (légumineuses), le papier journal et le matériel de ventilation.

Même si les produits dérivés de matières premières forment la plus grosse part des exportations vers l’Algérie, les produits manufacturés constituent une part de plus en plus importante de ces exportations. Alimentée en premier lieu par la croissance des exportations de matériel et d’outillage, la part des exportations de produits manufacturés vers l’Algérie est passée à 33 % en 2009, par rapport à 25 % cinq ans auparavant.

Les importations canadiennes en provenance de l’Algérie sont presque uniquement composées de cargaisons de pétrole brut. Ce dernier représentait 99,9 % des 3,8 milliards de dollars d’importation en provenance de l’Algérie en 2009. Au pétrole brut s’ajoutent de petites quantités de dates, de vins et d’eaux minérales.

Le solde commercial du Canada avec l’Algérie est légèrement excédentaire dans la plupart des catégories de produits, à l’exception notable des métaux, des minéraux et de l’énergie.

http://www.parl.gc.ca/Content/LOP/ResearchPublications/2010-45-f.htm


Le Canada veut renforcer son implantation en Afrique de l’Ouest

Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui qu’il dirigera une mission commerciale au Ghana et au Nigéria au début de 2013, mission à laquelle participeront des entreprises canadiennes des secteurs de l’extraction et de l’infrastructure. Le ministre Fast a fait cette annonce dans un discours prononcé à un événement célébrant le 10e anniversaire du Conseil canadien pour l’Afrique.

« L’Afrique compte parmi les régions du monde qui affichent le taux de croissance économique le plus rapide, et notre gouvernement est déterminé à ouvrir de nouveaux marchés et à créer de nouveaux débouchés pour les entreprises et les travailleurs canadiens sur tout le continent, a déclaré le ministre Fast. Les entreprises canadiennes qui s’imposent sur les marchés internationaux contribuent également à la création de bons emplois et à une plus grande prospérité au pays même. »

http://www.temoignages.re/le-canada-veut-renforcer-son-implantation-en-afrique-de-l-ouest,59845.html


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum