Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
142 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Musique états-unienne

le Mar 23 Oct - 22:06
Musique états-unienne

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture)
La musique


En quelques décennies, le panorama de l'Amérique musicale s'est peu à peu modifié du fait de l'exploration passionnée de nouvelles voies sonores que l'on qualifiait encore d'expérimentales à la mort d'Edgar Varèse, en 1965. Le début des années 1960 avait été marqué par le regroupement de toutes les audaces, et les « expérimentalistes », qui manifestaient alors une créativité intense, avaient vu s'ouvrir les perspectives les plus séduisantes. À la même époque, l'avant-garde issue de l'immédiat après-guerre accusait les premiers signes d'essoufflement, et la jeune génération de compositeurs adopta une approche de la musique qu'on peut considérer comme postmoderniste parce qu'elle affirme, à travers une nouvelle inspiration rythmique, une évolution de l'atonal vers le tonal et du système sériel vers une autre conception de la modernité.

Toutefois, les jeunes compositeurs américains restent encore sensibles aux influences qui ont marqué leurs aînés : celle du jazz, notamment, qu'Aaron Copland (1900-1990) et Leonard Bernstein (1918-1990) ont sollicitée, et celle du folklore américain et des musiques orientales. Un auditoire beaucoup plus attentif à l'expression de son temps que celui de la vieille Europe a encouragé ces appropriations, les considérant comme autant d'avancées dans la recherche d'un accent original. Et le pouvoir émotionnel que la jeune génération a préféré aux principes rigoureux du sérialisme constitue un atout majeur dans la réconciliation entre la musique contemporaine et son public, un public, a déploré Elliott Carter, qui est cependant redevenu conservateur.

Par ailleurs, critiques, écrivains, philosophes et sociologues, attachés à une vision d'ensemble, se montrent moins agressifs et moins sectaires que leurs homologues parisiens ou viennois. Et la liberté laissée au créateur de s'exprimer comme il l'entend n'entraîne pas aux États-Unis les polémiques et les excommunications qu'on pourrait redouter.

http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-musique/


National Music Museum, South Dakota

[url][/url]



__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Musique états-unienne

le Mar 18 Déc - 0:10
Hit the road Jack! Very Happy

[url][/url]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum