Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Service de renseignement de l’État du Luxembourg

Aller en bas

Sujet / Message Service de renseignement de l’État du Luxembourg

Message par Syfou le Dim 2 Déc - 23:53

Service de renseignement de l’État du Luxembourg





Le Service de renseignement de l'État (jusqu’en 2004 : Service de renseignements) est le service de sécurité et de renseignement du Grand-Duché de Luxembourg. Son statut est défini par la loi du 15 juin 2004.

Celle-ci place le Service de renseignement sous la tutelle directe du Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg. Il est contrôlé par une commission parlementaire, composée des présidents des groupes politiques représentés au Parlement national (Chambre des députés) et qui se réunit de manière régulière depuis avril 2005. La Commission peut procéder à des contrôles sur l'activité générale du SRE et sur des dossiers spécifiques. À cette fin, elle est autorisée à prendre connaissance de toutes les informations et pièces quelle juge pertinentes pour l'exercice de sa mission à l'exception d'informations ou de pièces susceptibles de révéler l'identité d'une source du Service de renseignement ou pouvant porter attente aux droits de la personne d'un tiers.
Afin d'assurer plus de transparence, un rapport annuel sur les activités de la Commission de contrôle est publié.
Le Service de renseignement a essentiellement pour mission de rechercher, d’analyser et de traiter, dans une perspective de prévention les renseignements relatifs à toute activité qui menace la sécurité du Luxembourg, des Etats auxquels il est lié par un accord en vue d’une défense commune ou d’organisation internationale ayant leur siège ou exerçant leurs missions sur le territoire luxembourgeois, ses relations internationales ou son potentiel scientifique économique.

Sont visées plus particulièrement par la notion « d'activité qui menace la sécurité toute activité qui peut avoir un rapport avec l'espionnage, l'ingérence d'une puissance étrangère dans les affaires de l'État, le terrorisme, la prolifération de systèmes d'armements non conventionnels et des technologies y afférentes où le crime organisé dans la mesure où ce dernier est lié aux faits précités. »
En outre, il est chargé d’assurer la sécurité des pièces classifiées et d’effectuer les enquêtes de sécurité prévues par la loi ou découlant d’une obligation de droit international.
De 2003 à 2009, le Service de renseignement était dirigé par Marco Mille.

Wikipedia


Le duché de Luxembourg miné par l'espionnage


Le grand-duc Henri de Luxembourg est mis en cause. Crédits photo : Aleph / CC 3.0


Le grand-duc Henri aurait entretenu des liens avec les services secrets britanniques.

Le Luxembourg est-il atteint par la fièvre de l'espionnite aiguë? Le grand-duc Henri du Luxembourg serait très proche des services secrets britanniques. C'est du moins ce que laisse entendre l'ancien chef de l'espionnage du duché, Marco Mille, lequel s'en est ouvert au premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, lors d'une conversation que l'hebdomadaire Lëtzebuerger Land vient de rendre publique.

Au cours de cet entretien, le patron du renseignement luxembourgeois affirme à l'actuel président de l'Eurogroupe: «Nous disposons de rapports crédibles qui nous disent que la Cour, que le grand-duc lui-même, ont des contacts permanents avec les services de renseignement britanniques.»

La conversation que le Lëtzebuerger Land publie aujourd'hui a été enregistrée au printemps 2008 par Mille, qui est venu rencontrer Juncker muni d'une montre-magnétophone. Durant cet entretien, l'espion cherche à piéger son premier ministre, à propos d'une conversation que ce dernier aurait eu avec le grand-duc Henri au Palais grand-ducal, en 2005 ou 2006. Ce premier entretien aurait également été enregistré par un collaborateur du Srel, le service de renseignement de l'État luxembourgeois, sur un CD. Mille explique que ce CD est crypté et que ses services sont incapables de casser le code, sauf à s'adresser à des services «amis», ce à quoi il se refuse.

Attentats à l'explosif

Au cours de cet entretien de 2008, Juncker ne lâche pas grand-chose. C'est Mille qui lance des accusations voilées contre le Palais et le grand-duc, invitant le premier ministre à tenir sa langue entre ces murs qui ont des oreilles. Selon Mille, les services britanniques sont à l'écoute. Et puis, il y a ce fameux CD, que le chef espion luxembourgeois dit avoir récupéré, mais pas décrypté, deux affirmations dont on peut douter. juncker est ensuite réélu premier ministre. Mille, qui vise un haut poste dans les instances européennes, se fait finalement embaucher chez Siemens, comme chef de la sécurité.

Suite à lire:
http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/30/01003-20121130ARTFIG00640-le-duche-du-luxembourg-mine-par-l-espionnage.php


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignement de l’État du Luxembourg

Message par Syfou le Mar 4 Déc - 20:01





LUXEMBOURG - Les parlementaires ont adopté à l'unanimité ce mardi la résolution prévoyant la mise en place d'une commission chargée d'étudier l'ensemble des activités du SREL.



Les députés luxembourgeois ont donné leur accord, ce mardi après-midi, pour que le grand déballage sur les activités des services secrets luxembourgeois (SREL) ait lieu. La proposition de François Bausch, chef de fraction Déi Gréng, de mettre en place une commission parlementaire sur les activités du SREL, a été validée à l'unanimité. Les élus ont ainsi ouvert la voie à une analyse exhaustive des méthodes et de l'activité du SREL depuis sa création, au lendemain de la guerre, estimant que les pratiques du SREL étaient en infraction avec le cadre prévu par la loi. En théorie donc, les quelque 300 000 fiches de renseignements en possession du SREL devraient devenir accessibles aux membres de la commission.

Prévue par l'article 64 de la Constitution, la commission parlementaire doit être constituée d'ici la semaine prochaine, les députés devant se mettre d'accord sur les membres qui la composeront. Selon Serge Urbany, député déi Lénk, cette enquête doit être «approfondie et déterminer les responsabilités de chacun». Et le député de préciser qu'«aucun organisme de l'État ne doit échapper à cette enquête». Une référence aux révélations effectuées la semaine dernière quant aux écoutes réalisées en 2008 à l'encontre de Jean-Claude Juncker par Marco Mille, ancien patron du SREL.

Lire la suite:
http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/espionnage/story/Les-services-secrets-seront-passes-au-crible-10422099

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignement de l’État du Luxembourg

Message par Syfou le Dim 13 Jan - 0:35

Le SREL avoue quelques cas d'espionnage

LUXEMBOURG - Auditionné publiquement, le directeur actuel des services de renseignement luxembourgeois (SREL) a reconnu avoir placé sur écoute «six à sept téléphones entre 2007 et 2009».



Les travaux de la commission d'enquête parlementaire sur les pratiques des services de renseignements luxembourgeois commencent à porter leurs fruits. Vendredi, en commission publique, l'actuel directeur du SREL, Patrick Heck, a admis de manière indirecte avoir écouté de manière illégale «six à sept téléphones entre 2007 et 2009». Parmi les cibles, M., l'espion qui aurait transmis le CD comportant la discussion entre Jean-Claude Juncker et le Grand-Duc Henri. Outre cet aveu, le chef du service de renseignements a reconnu l'utilisation d'une base de données non encadrée par un règlement grand-ducal. Une base de données utilisée depuis 2004. Autrement dit, des pratiques totalement illégales.

Pour la défense du service, Patrick Heck a tenu à préciser que l'accès à la base de données était «limité» et ne «concernait pas l'espionnage d'hommes politiques luxembourgeois». Une manière de répondre aux critiques portées contre le SREL après la découverte de l'existence de milliers de fiches de renseignements stockées dans les locaux du service de renseignements. Détaillant les missions de son service - lutte contre le terrorisme, l'espionnage industriel, le trafic d'armes et le crime organisé -, le chef du SREL a ainsi précisé que les 60 fonctionnaires ont transmis pas moins de 200 rapports au gouvernement sur ces thèmes, entre 2010 et 2012.

http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/28994683

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Service de renseignement de l’État du Luxembourg

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum