Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
ZIGHOUD15
V.I.P
V.I.P
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 50
Humeur : fou amoureux
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : algerie

Coran le mouton de l'aid

le Mar 15 Aoû - 15:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 

Étymologie

De l’espagnol [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], d'origine obscure. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le croit tiré de l’arabe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Béni Mérin: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ethnique de la dynastie marocaine des Benî-Merîn, issue d'une tribu de Berbères nomades, éleveurs de moutons. Par ailleurs, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] cite un renseignement allant dans le sens de cette étymologie: « Les traces du mérinos se rencontrent dans maintes tribus [de l'Algérie], et il n'est pas improbable que ce soit des environs de Tlemcen, où existe encore la tribu des Beni-Merin, que soit partie la fameuse race des mérinos qui, après avoir fait la fortune de l'agriculture espagnole, a fait celle des régions les plus sèches de la France et de l'Allemagne » (Tisserand, Rapport au maréchal Vaillant, Monit. univ. 8 avril 1868, p. 494, 1re col.)

Fier emblème national ?? Ou synthèse du malaise social ???

L’approche de l’aïd el kebir ,  me donne l’occasion de procéder à une mini analyse prospective d’un phénomène récurent qui frappe de plein fouet le citoyen algérien ordinaire sans répit et sans jamais le rater .

Tradition millénaire et Symbole de célébration de la plus grande « fête» islamique, le mouton de laid va exprimer la synthèse de la vie sociale et politique de l’Algérie.

Séquelles d’un mélange du socialisme ou tout les citoyens sont censés être «  pareils »  et d’un islamisme encore saignant qui laisseront peu de place à un individualisme de pensée ou de comportement, le pauvre citoyen constate bon gré malgré, enfin que la situation peut être encore pire chaque année sans pouvoir appréhender le fond de la chute civilisationnelle dans laquelle il glisse de plus ne plus.

- l’islamisme poignant de la société ne laissant pas d’autre choix que de se plier à la règle générale soit elle anti -économique anti- sociale ou même anachronique, à croire finalement que seul les vrai vainqueurs de la décennie noire, CAD le pouvoir sont à l’abri de la puissante vengeance populaire, pour une défaite dans la mission divine qu’avait reçu la génération post indépendance de créer le khalifat de Dieu .

-enfin pouvoir apprécier l’inflation  réelle constaté dans l’évolution des prix de ce cher mouton, bien que camouflée durant l’année par le prix du sucre si subventionné et le secret bien gardé de sa femme qui achète des bijoux à prix d’or et surtout à crédit pour la dot de ses filles ou des jours pires ??   que cela coute 2 a trois fois le Smic , ou que cela revienne essorer la bourse du pauvre travailleur juste 2 mois après la fin du calvaire de ramadhan, bonjour la rentrée scolaire, bien sur nos chers spécialistes de doctours télévisés relaieront nos illustres ministres et nieront farouchement tout impact de la crise mondiale sur notre cher sanctuaire de pays,  et toute incidence de la dévaluation permanente de notre chère monnaie nationale qui ne sert d’ailleurs que de mécanisme de régulation macroéconomique si compliqué mais certifié en toute indépendance souveraine   .

-se rassurer sur l’incapacité perpétuelle du gouvernement « à confondre sciemment avec  l’état » à organiser quoi que ce soit , même pas réguler un marché à bétail , lui-même otage d’une organisation nationale de paysans algérien UNPA qui exprime a elle seule un système mafieux partagé entre vrais faux moudjahidines , anciens Gaids et grosses fortunes si informelles ; censés nourrir le pays sans jamais avoir à s’acquitter d’un seul taux de TVA ( bien que existant et même subventionnée)  ni payer de taxes d’aucune sorte, il est vrai que pour leur défense , peu d’entre eux savent lire une loi de finances et de plus les trois millions d’ hectares de la révolution agraire qu’ ils vont finir de se partager n’appartiennent finalement à personne, et le prix que l’Algérie a payé en sangs de martyrs n’est finalement pas  comptabilisable car non quantifiable ou peut être même déjà amorti , de plus qui irait investir un dinar dans quelque chose qui ne lui appartient pas ?? et puis quoi encore , eux si laboureurs  et si mal appréciés par ce peuple ingrat et qui sont accusé tellement à tors d’incendier les forets et de bétonner les terres agricoles ? Alors que le crime profite surtout aux promoteurs et autres corrompus de commis de l’état.

-que dire de la décimation du cheptel ovin , de l’explosion des cas d’hypertension et de diabètes , de l’endettement silencieux , du cercle vicieux de la misère ou même des nouveaux anabolisants pour animaux ??   cela ne pèse rien  face à la pression sociale du quartier ou pire  les regards foudroyants de votre femme si vous osez avouer un constat d’échec financier  et l’ obliger à subir une humiliation si bien orchestré de vos voisins, parents  et frères      «  musulmans » qui voudrons tous vous aider à faire votre «  devoir » en criant sur tout les toits que vous êtes un pauvre malheureux incapable de s’organiser ,voire même irresponsable de laisser ses enfant sans  « aïd ».

-ou alors de l’absence d’une initiative politique ou religieuse  quelconque, qui proposerait une alternative éventuelle ou  ne serait ce que pour parler d’une aberration économique et sociale, d’une misère cachée, d’une irresponsabilité collective, d’un désespoir permanent d’une incitation au crime, d’un malaise social qui décime toute forme de cohésion sociale, d’une destruction récurrente de toute sécurité alimentaire du pays ,   mais tant qu’on est à l’abri d’une manif à la capitale ou de la venue d’un christianisme improbable alors tout va bien, NON MAIS ? il y en a qui se prendrais pour des Bourguiba ?, il ne faut pas oublier qu’il n y a pas si longtemps on se faisait égorger pour avoir rasé sa barbe mon frère, et DAESH est à nos frontières alors on ne sait jamais, alors qui irait s’amuser à offenser DIEU ? Et puis cela coute finalement combien ce maudit mouton ? Même pas le prix d’un bon gueuleton au restaurant quotidien entre responsables, faut pas exagérer,  on n’est pas fous mon frère.

-on va se convaincre de comprendre le pourquoi du comment , quand on va encore remarquer le jour J , que  même le premier responsable ne fait plus la prière de l’aïd tellement  radiotélévisée , sans respect aucun à article 02 de la constitution , instaurant la religion de l’état ?que dire de la suite de ce cher document  , mais gardant en tête que c’est un jour de fête on va tout  lui pardonner  ,  bien sur , personne ne lui en voudra  si on admet ses ennuis de santé on pourra toujours insulter en privé  les hypocrites de ministres présents qui ne font la prière que ce jour là , et concentrer sa haine sur tout cet appareil de l’état qui a faillit nous infliger la honte de notre vie.

-enfin une brochette à la main on se mettra au balcon, pour savourer le bonheur du défi socio –religieux,  relevé si  chèrement et de la mission accomplie malgré tout avec abnégation, dettes et courage, summum de la débrouillardise, afin de passer uniquement inaperçu et sans avoir à lutter car on est tellement vaincu, que cela nous suffit, de plus on va avoir l’indigestion de l’année sans compter le mail de dos et les sutures de la main d’un fonctionnaire qui voulu être boucher  , alors fier comme un coq pour la journée , on se convaincra bien assez de l’esprit olympique qui veut que le plus  important soit de participer  et surtout pas de gagner car cela impliquerait de se battre encore , contre tout et tous ? Pour quoi faire, changer l’état d’un esprit d’un peuple ?  Changer le destin d’une nation??Une autre révolution ?  AYA KHALIK OU SAHA AIDEK.

Zighoud.

  algerie-drap
avatar
ZIGHOUD15
V.I.P
V.I.P
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 50
Humeur : fou amoureux
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : algerie

Coran c'est une grande date

le Dim 20 Aoû - 10:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


قصيدة جزائرنا يا بلاد الجدود
جزائرنا يا بلاد الجدود
نهضنا نحطم عنك القيود
ففيك برغم العدا سنسود
و نعصفُ بالظلم والظالمين
***
سلاماً سلاماً جبال البلاد
فانت القلاعُ لنا و العمادْ
و فيك عقدنا لواء الجهادْ
و منك زحفنا على الغاصبين
***
قهرنا الأعادي في كلّ وادْ
فلم تُجْدهمْ طائراتُ العوادْ
و لا الطّنكُ يُنجيهمُ في البوادْ
فباءوا بأشلائهمْ خاسئين
***
وقائعُنا قد روتْ للورى
بأنا صمدنا كأسد الشرى
فأوراسُ يشهدُ يوم الوغى
بأنّاّ جهزنا على المُعتدينْ
***
سلُوا جبل الجرْف عن جيشنا
بخبّركمُ عن قُوى جأشنا
و يعلمكُم عن مدى بطشنا
بجيْش الزعانفة الآثمينْ
***
بجرجرة الضخم خضنا الغمار
و في الأبيض الفخم نلنا الفخارْ
و فــــي كل فج حمينا الذمـــار
فنحن الأباةُ بنو الفاتحين
***
نعاهدكمْ يا ضحايا الكفاح
بأنا على العهد حتّى الفلاحْ
ثقُوا يا رفاقي بأنّ النجاح
سنقطفُ أثمارهُ باسمين
***
قفوا و اهتفوا يا رجال الهممْ
تعيشُ الجبالُ، و يحيا الشممْ
و تحيا الضحايا، و يحيا العلمْ
و تحيا الدّماءُ، دما الثائرين
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum