Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Abdelaziz Bouteflika

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Sujet / Message Abdelaziz Bouteflika

Message par Sphinx le Ven 27 Mar - 23:15

Rappel du premier message :

Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 200px-10

Abdelaziz Bouteflika (en arabe عبد العزيز بوتفليقة, ), né le 2 mars 1937 à Oujda (nord-est du Maroc), est un homme d’État algérien.

Il exerce les fonctions de président de la République depuis le 27 avril 1999. Président d'honneur du Front de libération nationale (FLN) depuis 2005, il est réélu dès le premier tour de scrutin des élections présidentielles de 2004 (84,99 %) et 2009 (90,24 %).

Né à Tlemcen en Algérie, le père d'Abdelaziz, Ahmed, émigre très jeune au Maroc. Il est marié à deux femmes : Belkaïd Rabia et Ghezlaoui Mansouriah, gérante d’un hammam, qui donne naissance à Abdelaziz à Oujda, le 2 mars 1937. Ahmed Bouteflika est mort en 1958.

Abdelaziz Bouteflika a quatre frères (Abdelghani, Mustapha, Abderahim et Saïd Bouteflika), une sœur (Latifa) ainsi que trois demi-sœurs (Fatima, Yamina et Aïcha). Il est le premier enfant issu de sa mère et le second enfant issu de son père - Fatima, sa demi-sœur, étant son aînée.

Abdelaziz Bouteflika vécut et étudia à Oujda, puis quitta l’école en 1950 pour rejoindre l’école Hassania de Scout, avant de devenir moniteur. Il se marie, en août 1990, avec Amal Triki, fille d’un ancien ambassadeur, Yahia Triki.

Engagement militaire

Durant la guerre d'Algérie, en 1956, l’Armée de libération nationale (ALN), branche militaire du parti indépendantiste Front de libération nationale (FLN), ordonne à tous les étudiants algériens de rejoindre ses rangs. Abdelaziz Bouteflika rejoint l’Armée des frontières au Maroc à l’âge de 19 ans, mais ne portera jamais d’armes. Il fit son instruction militaire à l’École des cadres de l’ALN de Dar El Kebdani (Maroc, Ville de Nador), puis il devint « contrôleur » pour la direction de la Wilaya V , sa tâche consistait « à plaider la cause de l’ALN » auprès des populations rurales algériennes pour en obtenir le ralliement. Il se consacra à cette fonction de contrôleur durant dix mois, entre 1957 et 1958.

En 1958, il fut promu par Houari Boumédiène et devint secrétaire administratif au sein du poste de commandement de la Wilaya V, puis secrétaire particulier de Boumédiène au PC de la Wilaya V, mais aussi au PC de l’état-major Ouest et au PC de l’état-major général (1960).

En 2002 et 2005, l’homme politique français Pierre Messmer, ancien ministre des Armées de Charles de Gaulle et ancien Premier ministre, l’accuse d’avoir planifié en 1962 le massacre des Harkis. Selon l'historien Pierre Vidal-Naquet, ce massacre s'inscrirait dans une logique de vendetta non planifiée, résultat de la vindicte populaire.

Carrière politique

À l'indépendance de l'Algérie, en septembre 1962, il devient, à 25 ans, ministre de la Jeunesse et du Tourisme dans le gouvernement du président Ahmed Ben Bella. Membre de la première Assemblée constitutionnelle, il est élu député de Tlemcen aux première et deuxième Assemblées législatives. Après le congrès du FLN d’avril, il est nommé membre du Comité central et du bureau politique du FLN.

À partir de l’année 1963, il est appelé à effectuer de nombreuses missions à l’étranger comme ministre des Affaires étrangères par intérim. En juin 1963, il est confirmé dans ses fonctions. Dès lors il s’en suit une période durant laquelle le jeune ministre des Affaires étrangères (à l’époque plus jeune ministre de ce département au monde) dirigea la diplomatie algérienne, une diplomatie qui faisait de l’Algérie un pays porte-parole du tiers monde et l’interlocuteur privilégié dans les rapports entre le Nord et le Sud, au cours de la même période il obtint sa plus grande consécration en présidant la 29e session de l’Assemblée générale des Nations unies en 1974. Il conclut avec la France, au nom de la République algérienne, l’accord du 27 décembre 1968 relatif à la circulation, à l’emploi et au séjour en France des ressortissants algériens et de leurs familles, pierre angulaire de la politique de grande émigration algérienne. Il conserva son poste jusqu’à la mort du président Houari Boumédiène.

Le président Chadli Bendjedid le nomme ministre d’État en 1979. Bouteflika est néanmoins peu à peu écarté de la scène politique, qu’il quitte en 1981 ; il est traduit devant le conseil de discipline du FLN. Il choisit alors de s’exiler pendant six ans dans un contexte politique hostile et d’incrimination par la Cour des comptes de sa gestion du ministère des Affaires étrangères. De retour en Algérie en janvier 1987, il prend part au congrès du FLN de 1989, qui l’élit membre du Comité central. Pressenti pour occuper des fonctions de ministre, il décline ces propositions, comme il ne donne pas suite, en 1994, aux sollicitations dont il est l’objet en vue de son accession aux fonctions de président de la République.

Présidence de la République

En décembre 1998, il fait part de sa décision de se présenter, en qualité de candidat « indépendant » à l’élection présidentielle anticipée. Bouteflika est élu président de la République avec près de 74 % des voix à l'issue d’un scrutin au cours duquel ses adversaires se retirèrent pour dénoncer les conditions d’organisation du vote. Il succède ainsi à Liamine Zéroual, le 27 avril 1999.

Politique intérieure

Les deux premiers mandats du président Bouteflika sont marqués par une ferme volonté de « civiliser » le régime. La professionnalisation de l’armée, la mise à la retraite de hauts gradés et la promotion d’hommes neufs, proches du chef de l’État, vont dans ce sens. Mais la répression des émeutes de Kabylie (Printemps noir) entre avril 2001 et 2002 discrédite l’image de l’État. En août 2005, la nomination au poste d’ambassadeur à Rabat du général Larbi Belkheir, ex-directeur de cabinet de Bouteflika, traduit également une reprise en main de l’armée par le pouvoir civil.

La presse écrite se trouve fragilisée avec l’arrestation de journalistes en 2004 : parmi eux Mohamed Benchicou, directeur du quotidien Le Matin, condamné en juin 2004 à une peine de prison. Quelques mois auparavant, ce dernier publie un livre dans lequel il dresse un portrait critique du président : Bouteflika, une imposture algérienne. Et en 2007 Mohamed Benchicou écrit un autre livre après sa sortie de prison qui est intitulé Les gêoles d'Alger et Bouteflika a été vivement critiqué par l’association Reporters sans frontières qui l’accuse de tenter de mettre au pas la presse privée du pays. Bouteflika promettait en 1999 de respecter la liberté de la presse.

Il est réélu en avril 2004, au 1er tour de scrutin d'une élection multipartite, avec 84,99 % des voix.

En 2005, nommé président d'honneur du FLN par le 8e congrès du parti au mois de janvier, le président Bouteflika convoque pour le mois de septembre un référendum pour faire adopter un ensemble de mesures dont le but est de « restaurer la paix civile en Algérie ». Il propose ainsi de reconnaître le droit à des réparations aux familles de disparus, d’accorder une forme d’amnistie pour les membres de groupes armés non coupables de massacres, de viols et d'attentats à la bombe et de créer une aide pour les veuves et orphelins de membres de groupes armés tués. Ces mesures prévoient aussi une amnistie complète pour les membres des forces de sécurité (toutes composantes confondues) responsables de graves violations des droits humains (voir art. 45 de l'Ordonnance d'application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale). Depuis toute plainte contre eux est considérée comme irrecevable. L'article 46 de ladite ordonnance prévoit une peine de prison de 3 à 5 ans pour "quiconque qui, par ses déclarations, écrits ou tout autre acte, utilise ou instrumentalise les blessures de la tragédie nationale, pour porter atteinte aux institutions de la République algérienne démocratique et populaire,fragiliser l’Etat, nuire à l’honorabilité de ses agents qui l’ont dignement servie, ou ternir l’image de l’Algérie sur le plan international."[7] Durant la campagne pour le référendum, menée tambour battant, l’opposition et les familles des victimes ainsi que les associations des Droits de l’homme sont écartées du débat. Les médias restent hermétiques à toute contestation et entretiennent une confusion entre le droit de refuser et la trahison du pays. L’État utilise dans cette campagne tous les moyens matériels y compris les fonds publics pour le seul bénéfice des partisans du président. Ce référendum pose tout de même le problème des personnes disparues, dont le sort ne peut pas faire l’objet d’une enquête indépendante ou internationale. L’opposition critique une mascarade électorale où, selon elle, les résultats sont connus d’avance (97,36 % de oui et 79,76 % de participation, sauf en Kabylie avec seulement 12 % de participation).

Le 2 mars 2006, il fait fermer les 42 établissements francophones afin de lutter contre la « déviation linguistique ». En juillet 2006, Abdelaziz Bouteflika signe un décret pour gracier les journalistes poursuivis pour diffamation.

Le parlement algérien vote à main levée, le 12 novembre 2008, la modification de la Constitution (500 oui, 21 non, 8 abstentions). Parmi les changements figure le retrait de la limite de deux mandats consécutifs qu'un président peut exercer.

Politique économique
L’Algérie profite depuis 1999 d’une conjoncture économique très favorable due à la hausse du prix du pétrole, l’État en profite pour mener une politique de grands travaux : réalisation de grands chantiers, construction de grandes infrastructures publiques. Peuvent être cités la construction d’un nouvel aéroport à Alger, les projets urbains de circulation dans les métropoles, l’autoroute est-ouest, ainsi que le parc mobilier qui a donné un boom sans précédent.

Cette politique de grands travaux semble relancer l’économie, mais certains observateurs restent méfiants par rapport à cette politique qui n’encourage pas l’entrepreneuriat privé. Le pays est devenu un immense chantier de construction, ainsi plusieurs entreprises étrangères s'y installent dans l'espoir d'être mandaté dans le cadre du programme économique de 150 milliards de dollars qui vise la création d'un million de logements pour la période de 2004 à 2009 ainsi que la construction, pour un investissement de 16 milliards de dollars, de l'autoroute Est-Ouest d'ici fin 2010.

Politique extérieure

Étant lui-même diplomate de carrière, il se donne la gageure de réhabiliter l’image de l’Algérie dans le concert des nations. Ayant acquis l’intime conviction que l’Algérie constitue l’un des quatre points cardinaux de l’Afrique[réf. nécessaire], il s’intéresse beaucoup aux problèmes de ce continent, et initie à cet effet l’idée du NEPAD, qui est adoptée et suivie par la majorité de ses pairs africains[réf. nécessaire]. Il procède aussi à une médiation entre l’Érythrée et l’Éthiopie (en guerre depuis 1997) qui est couronnée par la signature de l’accord de paix d’Alger en 2000.

Le problème du Sahara occidental lui fait du surplace, le Maroc et l’Algérie se cramponnant chacun sur leurs positions respectives. Si l’Afrique du Sud a reconnu la République arabe sahraouie démocratique, Madagascar, le Tchad la Serbie-et-Monténégro, le Kenya et le Costa Rica ont retiré ou gelé la leur, et ce conflit ne semble pas sur le point d’être résolu à court ou moyen terme, obérant par là même la construction d’un ensemble économique cohérent au Maghreb. Les relations avec le voisin Marocain restent très tendues.
Il se préoccupe aussi des relations de son pays avec les États-Unis, avec lesquels il entend coopérer dans tous les domaines. Après les attentats du 11 septembre 2001, Bouteflika propose au terme d’une entrevue avec le président George W. Bush, la coopération de son pays dans le domaine de la lutte antiterroriste, domaine de coopération qui s’avère fructueux eu égard à l’expérience acquise par l’Algérie dans ce domaine (cf. Guerre civile algérienne).

Avec la France, le président Bouteflika cherche à établir une politique d’apaisement, l’entrevue qu’il a avec le président français Jacques Chirac en 2003 à Alger, débouche sur une entente pour la signature d’un traité d’amitié entre les deux pays, mais le vote de la loi du 23 février 2005 par le parlement français (reconnaissant en particulier le rôle positif de la colonisation), constitue une pierre d’achoppement pour la signature de ce traité, Bouteflika dénoncera de son côté cette loi qu’il qualifie de cécité mentale, confinant au négationnisme et au révisionnisme.

Kabylie

Dès sa première élection, les deux partis politiques majoritaires en Kabylie (le FFS et Le RCD) boycottent les élections, le taux d’abstention atteignant 95 % dans cette région de l'Algérie.

Pour promouvoir sa politique de « concorde nationale », le jeudi 2 septembre 1999 il visite Tizi-Ouzou face à une foule hostile[réf. nécessaire]. Il dit : « Si le tamazight devait devenir langue nationale, elle ne sera jamais officielle. Si elle devait devenir langue nationale, ce serait par voie référendaire ». La foule proteste et Bouteflika rajoute « Si vous êtes venu faire du grabuge, je suis capable de faire autant de grabuge que vous ». En 2001, des émeutes éclatent en Kabylie (le Printemps noir). Un mouvement politique fédère les déçus du pouvoir: les Arouch. Le gouvernement de Bouteflika y voit là « la main de l’étranger ». La répression du mouvement par le pouvoir fait 126 morts et des milliers de blessés, finalement Bouteflika reviendra sur ce qu’il a dit en 1999 et fera de tamazight (« la langue berbère ») langue nationale sans passer par un référendum.

Juste avant le référendum sur la réconciliation nationale en 2005, le gouvernement de Bouteflika dirigé à l’époque par Ahmed Ouyahia trouve un accord avec les Arouch. Belaïd Abrika explique alors que « la plate-forme d’el ksour sera bientôt satisfaite (...) y compris tamazight », mais la veille du référendum Bouteflika donne un discours à Constantine : « Il n’y a aucun pays au monde possédant deux langues officielles et ce ne sera jamais le cas en Algérie où la seule langue officielle, consacrée par la Constitution, est l’arabe »[réf. nécessaire]. Il sera vivement critiqué par la presse et le mouvement berbériste qui lui rappelle que de nombreux pays dans le monde, comme le Canada, l’Inde, la Suisse, la Belgique, Israël ou l’Afrique du Sud, possèdent plus d’une langue officielle. Le référendum sera finalement boycotté par 95 % des Kabyles, le même nombre qu'auparavant.

En mars 2009, lors d'un meeting de campagne à Tizi Ouzou en vue de son troisième mandat, Abdelaziz Bouteflika est, contrairement aux années précédentes, accueilli chaleureusement par les Tizi-Ouzéens, son discours s'avérera être un véritable mea culpa et une main tendue aux Kabyles, un discours de réconciliation qualifié d'historique dans une relation gouvernement algérien-Kabylie, qui à trop souvent été tendue par le passé, il déclarera entre autres : « Je suis un authentique Amazigh quand je sais quelque chose je le dis en toute franchise », « Je n’ai jamais imaginé l’Algérie sans la Kabylie pas plus que la Kabylie sans l’Algérie. », « L'Algérie est amazighe (...) », « Vous l'avez dit avec dureté et la faucille a coincé dans la jarre. Aujourd'hui, nous avons libéré la faucille de la jarre. », « L’accueil que vous m’avez réservé est digne de Tizi et du fier Djurdjura », « Vous m’avez rechargé les batteries elles étaient un peu vides », « La difficulté majeure dans la concrétisation des projets dans votre wilaya demeure le manque d'assiette de terrains mais nous sommes prêts à les acheter au prix coûtant pour construire des infrastructures d'utilité publiques », « Des programmes ont été faits ici, vous l'avez mérité et vous méritez plus, beaucoup plus ! », « Vous vous êtes sentis un peu déprimés par rapport à la communauté nationale, vous ne saviez pas si vous étiez fautifs où ce sont eux qui l'ont été avec vous ? Vous faites partie de la famille algérienne. », « Tébessa est à vous, Maghnia (...) comme Alger est à vous. », « Je peux aller dans les autres wilayas et leur dire que l’Algérie se porte bien », « Le patriote que je suis ne peux imaginer, un seul instant, que l’on puisse discuter en Algérie de l’unité nationale et de l’indivisibilité du pays », « Avec l’accueil que vous m’avez réservé aujourd’hui, je peux mourir tranquillement ».

Revenant sur les événements du Printemps noir qu’a connus la Kabylie, le candidat à sa propre succession s’est incliné à la mémoire des martyrs, signe fort il les qualifiera pour la première fois de « martyrs ». « Je suis interpellé par la mort et la chahada, je ne peux pas ne pas m'incliner devant les martyrs de 2001 », « Les Algériens les pleurent comme leurs propres enfants », Je ne sais pas jusqu'à l'instant ce qui a provoqué cette tragédie nationale », a affirmé le candidat. « Du poste où j'étais, je ne sais pas à ce jour qui, d'un côté ou d'un autre, a provoqué cette tragédie. »

Dans la foulée le gouvernement algérien annoncera la création d'une académie berbère, d'un conseil supérieur pour la langue tamazight et d'une nouvelle chaine de télévision publique (tamazight TV 4), émettant 24 heures sur 24 en langue berbère.

Hospitalisations
Hospitalisé au Val-de-Grâce le 26 novembre 2005, il est, d’après le bulletin de santé officiel, opéré d’un ulcère de l’estomac. Durant cette période, les informations sont très rares et l’état du président fait l’objet de spéculations dans l’opinion et la presse de son pays. La sortie du président Bouteflika a lieu le 17 décembre. Un document télévisuel vise alors à rassurer l’opinion, bien qu’il doit suivre une convalescence d’une durée indéterminée. Il montre le président fatigué en compagnie de son médecin traitant Messaoud Zitouni qui donne des informations sur la nature de la maladie et des soins qui lui ont été prodigués. Il vise par ailleurs à contredire et mettre un terme aux spéculations et rumeurs ayant circulé à ce sujet. Le président rentre en Algérie le 31 décembre 2005.

Il est de nouveau hospitalisé au Val-de-Grâce le 20 avril 2006 pour une « visite de suivi médicale » selon le ministère des Affaires étrangères. Depuis le président algérien a repris ses fonctions, et a effectué plusieurs visites à l'extérieur comme à l'intérieur du pays.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelaziz_Bouteflika

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas


Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Mer 12 Jan - 10:35

donc la vigilance est de mise dans touts les domaines.

abdelmalek
Adm
Adm

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Droit_De_l'Homme le Jeu 13 Jan - 5:36

akid lotfi a écrit:
abdelmalek a écrit:merci cher ami:trop de tangente qui ne veulent que la destruction.

Docteur ! sur le facebook y'en a un paquet Question

ça a prit de l'ampleur, jusqu'ici akid, il est temps de désinfecter le périmètre Arrow

Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Nombre de messages : 1184
Date d'inscription : 22/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Jeu 13 Jan - 9:08

la stabilité est importante pour notre pays :il y a bcp de chantiers a terminer et d'autres a construire. que ce qui sont dans les chantiers je leurs souhaite bonne chance .

abdelmalek
Adm
Adm

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Syfou le Ven 4 Fév - 1:47

Abdelaziz Bouteflika a annoncé, pour bientôt, la levée de l’état d’urgence

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Boutef10

Le président de la république M. Abdelaziz Bouteflika, a annoncé que la levée de l’état d’urgence interviendra « dans un trèsproche avenir ». « Aussi, pour mettre un terme à toute polémique infondée sur cette question, je charge le gouvernement à s’atteler, sans délais, à l’élaboration de textes appropriés qui permettront à l’Etat de poursuivre la lutte antiterroriste jusqu’à son aboutissement, avec la même efficacité et toujours dans le cadre de la loi », a souligné le président de la République qui intervenait dans le cadre du Conseil des ministres. Le chef de l’Etat a rappelé, à ce propos, que l’état d’urgence a été instauré « pour les seuls besoins de la lutte antiterroriste, et c’est cette raison uniquement qui en a dicté le maintien sur une base légale ».

Pour le président de la République, l’état d’urgence « n’a, à aucun moment, entravé une activité politique pluraliste des plus riches, ni contrarié le déroulement de campagnes électorales intenses, de l’avis même des observateurs qui les ont suivies ». S’agissant de l’organisation des marches, et hormis la wilaya d’Alger, « rien ne l’entrave dans toutes les autres wilayas, pour autant que les demandes et les conditions exigées par la loi soient réunies », a encore précisé le chef de l’Etat.

« Certes, la capitale fait exception dans ce domaine pour des raisons d’ordre public bien connues, et certainement pas pour y empêcher une quelconque expression », a-t-il relevé. « Au demeurant, Alger compte plusieurs salles publiques de capacités diverses, qui sont gracieusement disponibles pour tout parti ou association en faisant légalement la demande, en vue d’y faire entendre son point de vue »,a rappelé le président de la République.



http://algerie-plus.com

Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Lun 7 Fév - 9:49

il faut que le language change avec une certaine tradition orale:on veut parler alors parler ,vous voulez dire que la langue tricote:mais soyez positif et prenez vos responsabilités devant les citoyens et l'état.personne n'a bloquer la pensé:nous avons des journaux qui disent bcp;alors restons positif.c'est ce que je veut dire a ceux qu'ils veulent le changement. car tous nous avons le droit de ce pays. il n'est la propriété de personne.mais chacun a sa responsabilité et joue son role.depuis l'indépendance nous avons eux plusieurs présidents celà montre que ce pays cultive le changement .

abdelmalek
Adm
Adm

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 8 Fév - 4:36

Un négatif ne peut être positif !est reconnue irresponsable! colonisé par l'ignorance raison de leurs affirmations!! ceux qui réclament le changement ne sont que des rêveurs paresseux, docteur. tous ce qu'ils peuvent faire c'est bouger leurs langue et bavarder text35 la majeur partie d'entre eux ne connaissent même pas l'histoire de ce pays malheureusement!! la levée de l’état d’urgence n'est qu'un défit pour eux, que c'est dommage lorsque quiconque pense pouvoir apporter le changement par l'ignorance. soyez sur que toutes les précautions sont prises.

Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Nombre de messages : 1184
Date d'inscription : 22/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Mar 8 Fév - 11:04

merci ,et je remercie tous les gars qui veuillent sur ce pays ,pour qu'il ne soit pas a la merci de c'est renégat, qui souhaite mettent ce pays a feu et a sang: grâce a fafa et consort.:::::::
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Invité le Mar 8 Fév - 11:41

personnellement je pense les amis, qu'il faut profiter de l'ouverture médiatique et sensibiliser par des tables rondes, en jouant carte sur table, sur le danger qui nous guete et la géostratégie en générale, le peuple algérien n'est pas dupe et il aime son pays....la preuve un million et demi de chahid, si ce n'est plus....
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Mar 8 Fév - 12:36

je pense comme toi il faut considéré ce peuple comme adulte:il faut expliquer aussi bien son histoire que ce qui nous veulent du bien et du mal . car sa va réveillé les conscience et nous permettre de construire un bâtiment de milles étages.nous avons des couloirs de consciences tel le scoutismes.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 8 Fév - 14:48

Leur stratégie est bien clair depuis la désastreuse crise financières mondiale passée, il ne s'agit donc pas de l'Algérie ou les Algériens!!il faut comprendre que ces pays étés assommés même s'ils représentes les puissances mondiales!! je ne conseil pas de croire a la coïncidence mon cher!! mais prendre l'engagement de soi et imprimé 600 milliards de dollars le 10 novembre passé devrait être contester par le reste!et justifier! au lieux de suivre comme ce que l'EU avait fait quelques jours après 380 milliards d'euros !!convertis les somme comme tu es dans les finances tu sera que la balance est équilibrés et le total actif égale au passif. non plus je ne conseil pas de croire aux principes de ces soit disant puissances mondiale lorsqu'ils manifestent le besoin d'injecter des milliards dans leurs économies!!! c'est un suicide économique!mon cher!! alors ou c'est passés ces milliards a ton avis!! je peux te le dire!! pense tu que le premier moi de l'année 2011 et maudis! je pense pas! alors tiens donc, et bien avant la Tunisie, tous les pays riche et stratégique en Afrique son en arrêt pas de fonctions !!(ni politique, économique, ..Etc , on peux même les compter ensemble cher Mehdi;
1-La Cote d'ivoire qui représente 40% de production mondiale de cacao, en outres, bois, café, pétrole...Etc... na presque plus rien dans la caisse d'état!!!!
2-Le Nigéria qui représente l'un des puissants pays producteur de pétrole et matières grise en générale! s'entre tuent les chrétiens vont bientôt finirent les musulmans et cas contraire!! ils meurent de faim a nos jours!! sérieux crise!!
3-Le Congo qui dort sur une pierre de diamant et or faste sans frontières! est noyé dans le sang...!
4-Le Sud Soudan indépendant!! riche mais rien a manger!! la plus grande partie du nille passe chez eux! a dieu l'Egypte qui a toujours priorité d'exploit de 75% des eaux du nille!! ils vont mourir de soif!!
5-Le Niger exportateur similaire d'uranium! est devenu la cible des kidnappeurs ainsi cible des soit disant puissance!!suite a découvrir ...
6-Tunisie ..tawra!! je suis content pour eux mais sincèrement dit.. c'est parti pour loin d'être fini!!...première semaine 1milliards 600 millions d'euros de pertes !! et 3500 000 postes de perdus!! bienvenu dans l’univers du chômeurs...a suivre !!
6-L'Egypte ...on vit l'évènement avec eux!!est bien clair et visible...au beau d 15 jours de tawra 10 milliards de dollars de pertes...!

Pense tu que ces pays vont tenir longtemps a vivre sans produire ...!!!!
Et le moment venu ou y a l'infection des déclarations des pays en faillite ..qui avait eu lieu de l'autre coté et finalement retrouvée chez nous!!!!que sera-t-elle la solutions a ton avis....!!! bien sur lancer l'appel a l'aide international !!on a pas de quoi manger prêter nous quelques milliards!même les billets que vous aviez imprimés et mis de coté nous pouvons les mettre en valeurs on est gentils!!!!
et le remboursement quelques signatures de contrats a court terme 50 ans seulement d'exploitations de toutes matières sur ou sous votre sol...
Je te dis bien que tout ce qui se passe est un simple renversement de la crise passée. les vies perdues ne sont que des simples sacrifices.

Rabi yahfed bladena nchalah

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Mar 8 Fév - 15:46

donc cherchant plus la stabilité que le trou noir de l'univers:
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Invité le Mer 9 Fév - 9:26

bonjour Droit de l'homme,
jsuis tres d'acc avec toi sur l'Analyse qui mérite une attention particulière, ceci n'empècherait pas de faire des efforts pour vulgariser ces dangers et eduquer la masse...il est tres claire que les puissances jouent sur [le transfert des déficits], depuis combien de temps les américains n'ont pas publié la revue financière spécialisée dans la masse monaitaire en circulation ?? la solidarité Euro sur le déficit s'avere insufisante pour palier à l'effet domino qui ravage tout sur son chemin, l'implosion qui risque d'ariver (le chacun pour soi) donne dejas des indices, en premier lieu l'Almagne ...c'est vrais que sarco joue la danse du ventre mais la réalité est là ...ils font tout pour garder et sauvegarder leur développement ...d'où un début de l'année maudit
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Lun 14 Fév - 13:15

Le nouvel Exécutif sera chargé d’une feuille de route précise à même de concrétiser sur le terrain les décisions du dernier Conseil des ministres.

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 P1102110

C’est un véritable coup de balai que s’apprête à donner le chef de l’Etat à son équipe gouvernementale. Selon des sources bien informées, un profond remaniement ministériel interviendra dans les tout prochains jours.

Le chef de l’Etat compte opérer de grands changements semble-t-il. Au moins 15 ministres sont dans la liste des partants, selon la même source qui précise que ce sont surtout les postes régaliens, c’est-à-dire les ministères de souveraineté qui seront touchés. Ainsi, à travers ce changement, le Président Bouteflika compte donner corps sur le terrain aux dernières décisions prises lors du dernier Conseil des ministres.

Il s’agit également d’apaiser la tension qui caractérise la scène politique nationale, de loin différente de celle qui a prévalu en Tunisie et en Egypte. Dans le sillage de ce remaniement ministériel, il n’est pas exclu que le président de la République invite les principaux directeurs de journaux pour une conférence de presse en vue d’expliquer la feuille de route dont sera chargé le nouvel Exécutif.

Parmi les ministres partants, on susurre le nom du ministre de l’éducation nationale en poste depuis 16 ans à la tête du secteur, ceux des ministres de l’Enseignement supérieur, de la Pêche, du Tourisme, la Solidarité nationale, des Transports, l’Energie et même celui des finances. Notre source précise que les nouvelles nominations concerneront exclusivement des technocrates. L’information qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps dans la presse nationale est loin d’être une vue de l’esprit. Le remodelage de l’Exécutif est le chantier sur lequel s’attèllent actuellement les forces de décision au sein du pouvoir.

Ce remaniement ne sera pas similaire aux précédents. Certains, pour des raisons de santé, d’autres pour incompétence, les ministres seront appelés à rendre le tablier. Ce coup de balai porte, selon les observateurs politiques avertis, une connotation purement politique qui a pour souci d’apaiser la tension qui ne cesse de s’accentuer sur le front social. Les observateurs de la scène politique estiment qu’un tel changement est dicté par la conjoncture régionale marquée par la chute du régime Ben Ali et le départ du président Moubarak. Avec le développement rapide des événements, le gouvernement aura du mal à surmonter cette fois-ci la colère de la rue. Le Président avait reconnu lui-même que les dernières émeutes sont l’expression d’incertitudes et d’impatiences.

Le chef de l’Etat attend juste le bon moment pour dévoiler sa stratégie. Selon une source proche, le président admet qu’un changement du staff dirigeant est inévitable. «Le Président ne veut pas faire les choses dans la précipitation ou sous pression», a confié une source proche d’El-Mouradia. Il entend, par ce changement, donner un nouveau souffle à l’action de l’Exécutif. Avec la batterie de mesures prises lors du dernier Conseil des ministres tenu récemment, le chef de l’Etat va tenter d’injecter du sang neuf pour assurer des résultats efficaces.

En attendant l’annonce de la nouvelle équipe, le gouvernement Ouyahia passe à la vitesse supérieure. Des réunions sont programmées chaque jour. «Des conseils interministériels sont quotidiennement tenus pour examiner les différentes mesures prises lors du Conseil des ministres», a confié un membre du staff gouvernemental. En plus du conseil du gouvernement hebdomadaire du mardi, M.Ouyahia convoque à tour de rôle ses membres pour affiner les différents chantiers relatifs à l’emploi, au logement et aux subventions des prix des produits alimentaires.

Lors du dernier Conseil des ministres, le président de la République a ordonné au gouvernement de diligenter plusieurs chantiers importants, tout en fixant des délais courts et impératifs. Sur l’emploi, il a chargé le gouvernement d’améliorer les soutiens publics aux jeunes, d’élargir ces dispositifs à des créations groupées de cabinets par les diplômés universitaires, d’alléger les conditions et procédures y afférentes, et de dynamiser la mise en exploitation des locaux réalisés pour les jeunes au chômage.

Les durées de validité des dispositifs de pré-insertion dans la vie professionnelle seront prolongées afin d’améliorer leur efficacité. Les capacités d’accueil des dispositifs d’emploi seront élargies.

Sur le logement, le président a donné instruction d’accélérer la livraison des logements sociaux locatifs déjà réceptionnés. Il a préconisé la facilitation aux citoyens de l’accès aux crédits immobiliers. Il a exhorté, par ailleurs, à l’intensification dans la réalisation déjà engagée des 340.000 logements destinés à la résorption de l’habitat précaire à travers le pays. Les banques n’ont pas été en reste. Celles-ci sont interpellées pour faciliter l’accès des citoyens aux crédits pour la promotion immobilière, dans le cadre des dispositifs mis en place en 2010. S’agissant du pouvoir d’achat, le chef de l’Etat a donné des directives pour la stabilisation et la régulation du marché des produits alimentaires de base.

Le gouvernement est censé présenter un rapport d’étape détaillé à la fin du mois de mars prochain sur cette situation. Une fois ce travail accompli, le gouvernement sera certainement remercié.

Nadia BENAKLI


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Lun 14 Fév - 15:35

une équipe de jeunes même inconnue peuvent dynamiser le moteur du gouvernement;
on voie que touts les fonctionnaires bouges partout pour que le citoyen est ce qui demande.......cela montre que un peu de sérieux nous permet de bâtir un pays et un pays a la hauteur de ce que nous voulons .
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 27 Fév - 14:30

“L’Algérie reste attachée à l'autodétermination du peuple sahraoui”

Dans un message au Président Mohamed Abdelaziz


Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a réaffirmé le soutien de l'Algérie aux efforts de la communauté internationale pour une solution basée sur l'autodétermination du peuple sahraoui, dans un message adressé au président sahraoui, M. Mohamed Abdelaziz.
"Au moment où le peuple frère du Sahara occidental célèbre le 35e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), il m'est particulièrement agréable de vous adresser, à vous-même, à la direction du Front Polisario et au peuple sahraoui, mes plus chaleureuses félicitations", a écrit le Président Bouteflika dans son message, à l'occasion de cet anniversaire.
"La proclamation, le 27 février 1976, de la République arabe sahraouie démocratique a donné corps à l'aspiration du peuple sahraoui à la liberté et a renforcé son attachement à son droit inaliénable à l'autodétermination. Elle a représenté, aussi, une percée significative sur la voie de l'expression souveraine du droit du peuple du Sahara occidental de décider librement de son avenir, conformément à la légalité internationale", a-t-il souligné.
"Je saisis cette occasion pour vous réaffirmer l'attachement de l'Algérie à la stricte mise en œuvre de la doctrine des Nations unies en matière de décolonisation et son soutien aux efforts de la communauté internationale pour promouvoir une solution basée sur l'autodétermination du peuple sahraoui", a indiqué le Chef de l'Etat.
"L'Algérie se réjouit des efforts de l'Organisation des Nations unies, responsable du parachèvement du processus de décolonisation du Sahara occidental, pour permettre la reprise des négociations entre le royaume du Maroc et le Front Polisario et pour assurer la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité qui établissent clairement le cadre et le format dans lesquels ces négociations doivent être menées", a poursuivi le Président Bouteflika.
"Je forme, pour ma part, le vœu de voir couronnés de succès, les efforts du secrétaire général de l'ONU et de son Envoyé personnel, à travers la série de rencontres informelles pour permettre la reprise des négociations en vue de parvenir à une solution sur la base du droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination", a-t-il ajouté.
"L'Algérie, en sa qualité de pays voisin aux deux parties au conflit, continuera, comme elle l'a toujours fait, à encourager le dialogue entre le royaume du Maroc et le Front Polisario, sous l'égide de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, en vue de parvenir à une solution, fondée sur la légalité internationale, qui garantisse au peuple sahraoui l'exercice de son droit à l'autodétermination", a affirmé le Chef de l'Etat.

Le peuple sahraoui “exige” la fin de l’occupation marocaine

Le peuple sahraoui "exige" la fin de la colonisation marocaine et il "continuera" son combat jusqu’à ce qu’il puisse jouir des ses droits légitimes, a indiqué hier à Chahid El Hafedh, le ministre des Affaires étrangères sahraoui, M. Mohamed Salem Ould Salek.
"Le moment est important pour le peuple sahraoui qui fête le 35ème anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), dans le sens où il exige la fin de la colonisation marocaine", a souligné M. Ould Salek au cours d’une conférence de presse animée, avant le coup d’envoi des festivités commémoratives de l’anniversaire de la proclamation de la RASD, affirmant "qu’il continuera son combat jusqu’à ce qu’il puisse jouir de ses droits légitimes". Le ministre sahraoui a également souligné que " le Polisario a collaboré honnêtement et positivement avec les Nations-Unies", ajoutant que "sa patience a des limites".
"Nous attendons la réunion du Conseil de sécurité de l’Onu, pour le mois d’avril prochain, afin de voir si ce Conseil donnera enfin des signes qui prouvent qu’il va assumer ses responsabilités dans cette question ", a-t-il encore indiqué.
C’est dans ce contexte qu’il a souligné que cette année "est celle du congrès du Polisario qui a derrière lui une grande victoire militaire et diplomatique".
Pour M. Ould Salek, le Polisario "se trouve devant un autre défi qu’il est appelé à relever, "expliquant qu’il revient au congrès" de se prononcer sur les formes qui devra prendre son combat pour l’indépendance".
"Les options pour le peuple sahraoui restent ouvertes ", a-t-il souligné, notant que le Maroc "continue à refuser le référendum d’autodétermination du fait qu’il est convaincu que seul le désir de l’indépendance anime le peuple sahraoui ".
Le ministre sahraoui a estimé, dans ce cadre, qu’il est "impossible" d’arrêter le temps et qu’il est " impossible" d’arrêter la marche du peuple sahraoui vers l’indépendance.
"Le Polisario a consenti beaucoup de concessions, depuis 1991, pour aider l’Onu dans sa mission de règlement du conflit", a-t-il indiqué, déplorant, à ce sujet, l’attitude de forces "extra-africaines", "proches de la région" et qui agissent, a-t-il dit, dans le sens de bloquer le règlement de ce conflit conformément à la légalité internationale. C’est dans cadre qu’il a lancé un appel au Parlement européen et aux Parlements nationaux des Etats de l’Union européenne, "pour annuler l’Accord de pêche au Sahara occidental". "Il s’agit tout simplement d’un pillage des richesses d’un peuple qui est colonisé", a-t-il estimé, appelant, dans le même contexte, l’Espagne et la France à aider le peuple marocain à sortir de cette situation "au lieu de soutenir le régime féodal de Mohamed VI".
La RASD, a-t-il dit,"est un facteur de stabilité et de paix dans la partie Nord-Ouest de l’Afrique", estimant que "la paix et la stabilité dans la région sont tributaire de l’attitude du Maroc".


Le SG de l’ONU : “Les situations coloniales sont "totalement" dépassées et doivent être réglées”l Le

Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique. Il est considéré comme territoire non-autonome par l'Onu depuis 1966.
Le secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon a affirmé que les situations coloniales sont "totalement dépassées" et "doivent être réglées avec une vigueur renouvelée et de la créativité".
M. Ban, qui intervenait jeudi à l'ouverture de la session 2011 du comité spécial de l'ONU sur la décolonisation, au siège des Nations unies, à New York, a rappelé le droit des peuples des territoires non-autonomes à exercer leur droit à l'autodétermination.
"Aujourd'hui, 16 territoires non-autonomes demeurent sur la liste, attendent des initiatives constructives, axées sur la recherche d'un résultat", a déclaré le SG de l'ONU, estimant que ces pays "doivent avoir la possibilité d'exercer leur droit à l'autodétermination afin que les intérêts de leurs peuples soient complètement pris en compte".
Il a ajouté que "l'achèvement du processus de décolonisation nécessitera des efforts concertés de toutes les parties concernées, d'abord, et avant tout, du comité spécial, des puissances administrantes et des peuples des territoires non-autonomes".
16 territoires non-autonomes sont colonisés. Il s'agit du Sahara occidental, Anguilla, les Bermudes, Gibraltar, Guam, les Iles Caïmans, les Malouines, les Iles Turques et Caïques, les Iles Vierges britanniques, Montserrat, la Nouvelle-Calédonie, Pitcairin, Sainte-Hélène, les Samoa américaines et les Tokelau.
Par ailleurs, Ban Ki-moon a souligné "l'importance capitale" de la poursuite du dialogue visant à améliorer la coopération entre le comité spécial et les puissances administrantes.
Le comité spécial de l'ONU rassemble 25 Etats membres. Il est chargé de faire avancer le droit de tous les peuples à l'autodétermination et proclame que le colonialisme "doit connaître une fin rapide et inconditionnelle", rappelle le communiqué de l'ONU.
Ban Ki-moon a estimé que le comité "devrait désormais évaluer ses travaux et réalisations afin de tracer une voie à suivre, en collaboration avec les puissances administrantes, pour le bénéfice ultime des peuples".
Il est à rappeler qu'en vertu de l'article 73 de la Charte des Nations unies, les puissances administrantes des territoires non-autonomes ont pour "obligation primordiale" de favoriser la prospérité des habitants de ces territoires et d'améliorer leur situation socio-économique

http://www.elmoudjahid.com

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Dim 27 Fév - 15:29

heureux pour les grandes décisions:le soleil ce lève ,vive l'Algérie et nos chouhadas.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Lun 28 Fév - 10:34

la bonne gouvernance doit être le seul mot pour que ce pays change de visage de sérénité et on s'accroche au TGV de la modernité ,on a mare :pays en voie de développement depuis 1962.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 1 Mar - 5:06

Je pense que cette fois ci, on y ait de vrai docteur Smile et pour de bon.

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 13 Mar - 16:28

Algerie message de Bouteflika aux émigrés

[url][/url]

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 15 Mar - 13:25

Bouteflika va inviter la classe politique, Le retour du dialogue national

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 P1103110

Une révision profonde de la Constitution serait l’un des résultats auxquels aboutirait un dialogue national.

Toute la classe politique sera invitée à un dialogue sous l’autorité du Président Bouteflika. Le dialogue sera sans exclusive. Des sources crédibles nous ont effectivement précisé que Bouteflika s’apprête à inviter, non seulement des partis mais aussi des personnalités historiques et des associations représentatives.

Nos sources n’indiquent pas si ces rencontres se dérouleront en tête à tête ou en congrès. Le mode opératoire n’étant pas encore défini. Cette initiative est l’amorce d’un changement décidé par le chef de l’Etat. Il répond ainsi à l’effervescence qui caractérise la société depuis plusieurs semaines. La même source rapporte que ces rencontres peuvent aboutir à des mutations importantes. La révision en profondeur de la Constitution sera la clé de voûte de plusieurs autres nouveautés. Preuve que les changements politique et social ne seront pas superficiels.

La révision de la Constitution est alors présentée comme le prélude d’autres réformes. La loi sur les élections, la loi régissant les partis et d’autres textes juridiques seront revus dans le sens d’une plus grande ouverture. Ce sera aussi le cas de la loi sur l’information et celle définissant les modalités de création et de fonctionnement des associations. L’ensemble des autres lois qui gèrent toute la sphère politique subiront le même sort. Autant dire que l’APN et le Sénat auront du pain sur la planche lors des prochains mois. Le recours à des ordonnances n’est pas exclu pour imprimer un rythme rapide à ces réformes. Elles peuvent même aboutir avant les élections de 2012. C’est donc un changement qui dépasse le seul stade des réformes conjoncturelles. Et il y a des signes qui ne trompent pas sur l’évolution de la stratégie des pouvoirs publics vis-à-vis des mouvements citoyens et des demandes sociales et politiques. Hier, une délégation d’étudiants a été reçue à la Présidence de la République. C’est loin d’être une pratique courante dans les moeurs politiques.

Des représentants de plusieurs corps de métiers ont tenté des sit-in devant la Présidence et ils ont tous été évacués. Mais le geste d’hier renseigne de la volonté de dialogue. Habituellement, c’est la matraque qui est réservée aux manifestants. Le ministre de l’Intérieur, Daho Ould Kablia et le directeur général de la Sûreté nationale n’ont eu de cesse de répéter que la fermeté la plus extrême serait utilisée contre toute tentative de quelque groupe que ce soit de sortir dans la rue.

Mais la marche et le sit-in organisés par les gardes communaux à Alger depuis quelques jours et devant l’APN a ébranlé toutes les donnes. Désormais, ce type d’action a toutes les chances de bénéficier d’un traitement moins musclé que ceux réservés aux marches du samedi.

Depuis quelques semaines, il y a eu une effervescence sans précédent et un tsumani de revendications. Il est observé que si certaines révoltes arabes sont téléguidées, les mouvements revendicatifs d’Algérie seraient tolérés. Au palais d’El Mouradia, on ne pèse pas seulement le poids de la contestation sociale. Une réponse est aussi formulée à l’endroit des hommes et des femmes politiques. En effet, des voix écoutées comme celle de Abdelhamid Mehri ont fait offre de dialogue.

Celle de cet homme politique a même été saluée par Aït Ahmed, une autre personnalité qui compte dans le paysage politique. La scène enregistre des demandes d’autres partis pour la révision de la Constitution et certains veulent même un régime parlementaire ou une Constituante. Cette option est fermement contrée par Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du FLN. En tout cas, cette offre de dialogue intervient quelques jours après la levée de l’état d’urgence, qui est jugée insuffisante par certains partis et personnalités. Ils veulent une ouverture démocratique réelle, à commencer par celle des médias publics. Mais combien de partis, organisations et personnalités participeront à ces rencontres si l’on sait que quelques acteurs demandent le retrait du régime actuel.
Ahmed MESBAH

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 19 Mar - 13:10

Bouteflika a demandé des rapports-diagnostics

S’il y a des réformes, c’est le président de la République qui doit les annoncer », a déclaré le secrétaire général du FLN aux journalistes qui voulaient savoir ce qui se disait dans les réunions secrètes tenues au palais d’El-Mouradia.

Abdelaziz Belkhadem n’a jamais été aussi avare de déclarations à la presse que jeudi, en marge de la conférence des cadres de l’Alliance présidentielle. Il s’en tiendra ainsi à cette seule phrase. Le nombre élevé de participants qui a déferlé hier vers la salle de conférences de l’hôtel Ryadh semblait pourtant attiré par les possibilités d’éclairage sur le sujet. Il n’en a rien été. Dès que le SG du FLN a terminé son discours, les conférenciers qui ont suivi voyaient leurs propos noyés dans un désagréable bourdonnement de voix.

Il faut dire que les thèmes abordés n’étaient pas du tout d’actualité. Les esprits étaient hier à l’affût du moindre indice ou de la nouvelle prévoyant le « changement politique » attendu. Les coulisses en ont donné cependant quelques échos. Des membres influents de l’ex-parti unique nous ont fait savoir que le président de la République a demandé « pratiquement à tout le monde de lui faire des rapports-diagnostics sur la situation qui prévaut dans le pays et de formuler des propositions aux problèmes existants ». Toutes les instances constituant le pouvoir ont été sollicitées à cet effet.

On saura alors que la commission des sages, installée récemment par Belkhadem, devra plancher sur toutes ces questions, tout autant, par exemple, que l’historique MALG (ministère de l’Armement et des Liaisons générales). « Le groupe de travail du MALG vient de terminer son travail, son président, Dahou Ould Kablia, devra bientôt remettre le rapport à Bouteflika », nous dit l’un de ses membres. Entre autres propositions contenues dans le rapport du MALG, la dissolution des assemblées élues « mais pas le parlement ».

Comme le ministre de l’Intérieur a eu à le dire, « il est irrationnel de penser à dissoudre le parlement à un an des élections législatives », rappelle notre interlocuteur. Pourtant, des responsables politiques assurent que le Président s’accroche précisément à la dissolution de cette assemblée. Mais « il veut que ça se fasse d’une manière maquillée », confie-t-on. « L’astuce » est certainement difficile à trouver pour un Président qui n’aime pas montrer qu’il a agi sous la pression d’une quelconque partie. Le MALG propose par contre, toujours selon l’un de ses membres, la dissolution des assemblées de wilaya et communales qui, dit-il, « ne posera pas de problème ». On ne saura pas quelles sont les raisons qui la justifient plus que celle du parlement.

La révision de la Constitution, de la loi électorale et celle relative aux partis politiques semblent en outre faire l’unanimité chez ceux à qui le Président a demandé de réfléchir sur des propositions de changement politique. « Il faut absolument revoir par exemple les critères d’éligibilité qui sont insensés. Même les partis doivent les revoir : il faut qu’ils exigent en premier de leurs candidats qu’ils soient universitaires : le pays ne peut plus fonctionner avec des maires analphabètes ! », nous explique un membre du MALG. On apprendra par ailleurs que le retrait du projet de code communal, actuellement en débat au niveau de l’APN, n’est pas prévu en raison du manque de temps. « On n’a plus le temps de le retirer et de confectionner un autre. Il est question de le remanier profondément en reformulant ses articles sur la base des 400 amendements qui sont proposés : tout le monde est d’accord pour le faire puisque le RND seul en a proposé prés de 200 », indique un responsable au sein du parti d’Ouyahia.

Pour notre interlocuteur, « tous sont d’accord pour équilibrer entre les attributions de l’élu et celles de l’administratif. Il faut donc donner plus de prérogatives au président d’APC que celles qui lui sont accordées dans le code en discussion ». On pense ainsi que « le code doit être adapté à la réalité ». On craint seulement que « la commission qui se charge de le revoir n’ait pas les capacités requises pour le faire convenablement et en un temps aussi court ». Comme déjà annoncé dans ces colonnes, et à entendre parler les membres des partis de l’Alliance présidentielle, un consensus a été trouvé au sein du pouvoir pour opérer un changement politique. Mais les étapes et les décisions qui y seront insérées doivent être mises au point « à l’intérieur du système et par le système et non pas de l’extérieur ».

http://www.el-annabi.com/nationale/1474-bouteflika-a-demande-des-rapports.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par khaldi le Sam 19 Mar - 21:11

et que dieu t'assiste le président bouteflika de chaque pas dans leur vie

khaldi
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 54
Emploi/loisirs : poval djelfa
Humeur : sport voyage
Date d'inscription : 15/02/2011
Localisation : algerien

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 20 Mar - 11:31

Le message du président Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 A20bou10

Chères soeurs, chers frères,


En dépit des commentaires des uns et des autres quant à la fidélité des Algériens dépositaires du legs des chouhada et des moudjahidine qui ont consenti d'énormes sacrifices, il demeure que la ligne générale adoptée par l'Etat algérien moderne est puisée dans la Déclaration du 1er novembre et ses documents fondamentaux.

La liberté que notre peuple a payée de son sang est perceptible aujourd'hui à la faveur du pluralisme médiatique, politique et parlementaire. Une liberté que nous œuvrons sans cesse à ancrer et approfondir, avec tout ce que cela implique comme défis actuels et futurs, afin d'assurer la sécurité et la stabilité et de réaliser le développement socio-économique dans tous les domaines.


Cette liberté ne saurait être totale que par l'instauration d'une justice sociale quant aux besoins sociaux pressants tels le logement, l'emploi, l'enseignement, la santé, les activités culturelles et les loisirs.

L'Algérie peut s'enorgueillir de ses réalisations dans ces domaines. Nous sommes aujourd'hui plus que jamais attachés, grâce à la sécurité et à la stabilité et aux recettes pétrolières du pays, à réaliser un développement global et diversifié où l'homme est le principal catalyseur susceptible d'assurer la rationalisation des fonds privés et publics, la création de la richesse par l'effort, l'investissement et l'édification. Et ce, afin de dépasser l'étape de la rente pétrolière pour se consacrer à l'édification de l'avenir en s'appuyant sur les énergies renouvelables aux fins de mettre fin à la culture de dépendance aux autres pays qui n'hésitent pas à se livrer à la manipulation du marché interne par la spéculation, le monopole et la pénurie et en incitant fraudeurs et usuriers à mettre en péril la sécurité des peuples et à les entraîner dans un engrenage de violence dévastatrice.

Chères sœurs, chers frères,

L'indépendance née de la révolution armée doit rester une doctrine pour les Algériennes et Algériens et un acquis qu'ils doivent défendre non pas à travers la glorification du passé, mais par la mobilisation des énergies, notamment en milieu de jeunes, la sauvegarde du legs culturel et révolutionnaire de notre peuple, l'unification des rangs et l'attachement aux idéaux afin de barrer la route à tous ceux qui nourrissent des sentiments de rancœur et d'animosité à l'encontre de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

La question du changement et de la réforme était l'une des bases essentielles sur lesquelles ont été arrêtés les différents programmes mis en œuvre depuis plus d'une décennie.

Les programmes quinquennaux qui se sont succédé et ont englobé les réformes administrative, judiciaire, financière et autres domaines n'ont été qu'un prélude à la réforme globale visant à changer l'image de l'Algérie dans tous les domaines.

Ce qui se réalise aujourd'hui en matière de construction d'infrastructures économiques et des grands projets et ce qui est exécuté comme projets sociaux, d'enseignement et de santé et dans les domaines des transports, des communications, du logement et de la prise en charge des jeunes et des catégories sociales vulnérables sont le fruit d'une idée réformatrice multidimensionnelle, devenue désormais un impératif pour sortir de la situation de crise et d'inertie.

Toutes ces démarches appelées à s'élargir davantage avec l'avancement de la mise en exécution du programme quinquennal actuel, sont pour nous une occasion historique pour réaliser l'ensemble de nos aspirations.

Cependant, cette approche de développement aux dimensions et objectifs multiples exige de nous, discernement, sérénité et perspicacité afin qu'elle porte ses fruits et afin de nous permettre de barrer la route à ceux qui sont à l'affût de toute situation de crise.

L'Etat continuera d'œuvrer à la réunion de tous les facteurs favorisant le développement et le progrès et à la prise en charge des préoccupations au plan de la dynamisation de l'investissement pour lequel une série de dispositions incitatives ont été prises ou au plan de l'agriculture ou encore en matière de réalisation des énergies alternatives aux énergies pétrolières tarissables. Autant de facteurs qui seront élargis et approfondis pour devenir des pourvoyeurs de main d'£œuvre et des approvisionneurs du marché.

Le domaine social occupe la priorité à travers la mobilisation de tous les moyens visant l'absorption du chômage, la réalisation de l'insertion professionnelle des diplômés universitaires et des techniciens supérieurs et l'amélioration des mécanismes d'insertion dans le monde du travail pour les diplômés de la formation professionnelle. S'ajoute à cela une révision du concept des postes provisoires et des indemnités y afférent pour garantir des emplois permanents aux citoyens tout en l'inscrivant parmi les priorités que les entreprises de production et de services ainsi que le secteur agricole sont tenus de mettre en œuvre avec l'efficacité exigée.


Dans ce contexte, l'on doit garder en mémoire l'effort déployé par l'Etat pour répondre aux besoins des citoyens en matière de logement.

Le programme quinquennal prévoit la livraison de 1.2 million d'unités d'ici à 2014 contre 1 million d'unités lors du quinquennat précédent. Un lot important a été attribué aux jeunes en raison de conjonctures et de besoins pressants en la matière.

A cela vient se greffer la nécessité d'améliorer les performances des structures de l'Etat dont la révision du rôle des assemblées locales aux fins de garantir une véritable prise en charge des citoyens et d'améliorer le service public dans les domaines de la santé et de la sécurité sociale.

La levée de l'état d'urgence ne signifie nullement l'abandon de l'éradication des résidus du terrorisme. C'est-là un pas nouveau franchi par le pays sur la voie de l'élimination de toutes les conséquences induites lors des années noires.

Ce sera une nouvelle page ouverte sur la voie des réformes globales que j'ai citées, et qui ne sauront être fructueuses en l'absence de réformes politiques. Ainsi, l'édification matérielle en cours de réalisation va sans nul doute, de pair avec l'édification politique qui visent la construction d'un pays fort, d'un Etat fort avec des citoyens forts.

Gloire aux martyrs.
Gloire à la patrie

http://www.tsa-algerie.com/politique/le-message-du-president-bouteflika_14852.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Sphinx le Mer 6 Avr - 13:29

Le président Bouteflika à Tamanrasset

C’est à midi et 40 minutes que le président Bouteflika est arrivé à la place Illamane pour donner le coup de starter symbolique à l’arrivée de l’eau puisée d’In Salah vers la capitale de l’Ahaggar.

Abdelaziz Bouteflika - Page 6 2738310

Les deux cents mètres que devait effectuer le chef de l’état à pied devant les caméras de l’Entv pour prouver que sa popularité était toujours intacte ont été remplis, avant neuf heures, essentiellement par des écoliers, des lycéens et des enfants, dont beaucoup étaient pieds nus. Le baroud et les troupes folkloriques ont fait le reste. Le président Bouteflika ne fera aucune déclaration, juste des inaugurations, notamment celle du “projet du siècle” devant alimenter Tamanrasset en eau potable, et le pôle urbain d’Adrian, ainsi que le tronçon de la Transsaharienne entre Tamanrasset et In Guezzam. Même si l’arrivée de l’eau à Tamanrasset devrait mettre fin au calvaire de ses habitants, la noria de camions-citernes qui vendent l’eau aux citoyens poursuit son travail, sachant que beaucoup de quartiers de la ville devraient prendre leur mal en patience, le temps qu’on réalise le réseau d’AEP. Toujours est-il que le projet est présenté comme étant grandiose (1 300 kilomètres de canalisations) qui, de plus, a été réalisé dans les délais (trois ans), contrairement à l’autre projet du siècle, qu’est l’autoroute Est-Ouest, qui traîne toujours et dont les coûts sont constamment revus à la hausse. La venue du président Bouteflika s’inscrit dans le cadre de sa riposte aux partisans du changement et une sorte de réponse à tous ceux qui estiment que rien ne va dans le pays. Une sortie qui devrait être suivie par d’autres. L’on évoque celle devant le mener à Tlemcen pour l’ouverture de la manifestation “Tlemcen, capitale de la culture islamique”, mais aussi Alger où il devrait donner le coup d’envoi au premier tronçon du tramway. Mais, contrairement à ce qui était attendu, le chef de l’état ne prononcera aucun mot à partir de Tamanrasset et laissera le soin à son ministre de l’Intérieur de louer les efforts consentis par l’état en faveur de la wilaya de Tamanrasset en particulier, et du Sud en général. Les citoyens venus, avec leurs lettres de doléances, attendre l’arrivée du Président, repartiront déçus.
Le président de la République, comme à son habitude, a décidé d’octroyer une rallonge budgétaire au profit de la wilaya de Tamanrasset, à l’issue de sa visite et dont le montant s’élève à 16 milliards de dinars, pour une soixantaine de projets proposés par les responsables locaux, une priorité sera donnée à la création de nouveaux villages tout le long de la RN1, entre In Salah et Tamanrasset, surtout dans la zone d’Arak, où une piste d’atterrissage est prévue. Dans une conférence de presse organisée à l’issue de la visite, le ministre de l’Intérieur a reconnu que la wilaya de Tamanrasset, tout comme le Sud en général, connaît d’énormes retards en matière de développement. C’est pour quoi il préconise “une certaine priorité ou une priorité certaine” à cette région.Même s’il affirme que sa visite à Tamanrasset ne concerne pas l’aspect sécuritaire, Dahou Ould Kablia, qui se déplace aujourd’hui à In Guezzam, y rencontrera les notables de la région pour les sensibiliser sur la nécessité de s’impliquer dans la sécurité de la région, du moins à travers leurs liens avec les populations des pays voisins et des renseignements dont ils disposeraient. Le ministre est revenu sur sa très controversée rencontre avec des notables du Sud à Alger. “Je suis libre de rencontrer qui je veux. J’ai reçu des représentants du Sahara et pas seulement les représentants des Touaregs. Ce n’est pas à moi de désigner l’Amenokal des Touaregs.” Il fera remarquer qu’il sera le premier ministre de l’Intérieur à visiter In Guezzam et Debdeb. Ceci dit, le ministre de l’Intérieur insiste sur la vigilance des citoyens des zones frontalières : “Ce qui se passe chez nos voisins nous préoccupe. On ne se mêle pas de leurs affaires, mais lorsque les troupes libyennes basées le long des frontières ont déserté leurs positions, des terroristes essayent de s’introduire, avec des armes, profitant de la situation… Lorsque nos intérêts sont menacés, il faut qu’on se prépare à y faire face.”

Source:*http://liberte-algerie.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Daûphin_zz_47 le Ven 8 Avr - 12:57

Le président Bouteflika à Tamanrasset: inaugurations d’infrastructures à la mesure d’une ville de dimension régionale.


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Abdelaziz Bouteflika - Page 6 Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Dim 10 Avr - 15:53

les oubliés qui ne sont plus oubliés ;sa réchauffe le coeur car le sud est notre ALGERIE et les algeriens noir blanc ou autres doivent ce trouver a égalité.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Invité le Lun 11 Avr - 9:51

j'éspère que le plan stratégique 2030 lequel ont partiocipé à son élaboration qlq 70 000 cadres sous l'égide de M. Cherif Rahmani pour donner à notre algérie un équilibre d'occupation du térritoire, prendrait en considération le grand sud, car à mon avis hassi messaoud et envirrons c'est encore le nord par rapport tinzaouatine et zarzaitine ....que Dieu protège notre algérie.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Lun 11 Avr - 10:24

rahmani est un écologiste connue de sa thése du 3 eime cycle sur l'environnement il doit surement mis le paquet sur l(implication des territoires de l'extrémes sud:car c'est trés important pour un clima avec l'eau donnera dans 20ans un autre visage ,qui impliquera nos voisins a vivre mieux avec nous.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par abdelmalek le Mar 12 Avr - 15:02

les meilleurs partent:hommage au général F. Saidi.quand et comment.e l
rahmani n'est que l'enjeux d'entrejeux.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Abdelaziz Bouteflika

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum