Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Sujet / Message Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Lun 30 Mar - 0:39

Rappel du premier message :

Les Harkis pendant la guerre d'Algérie retrace l'histoire de l'engagement des supplétifs musulmans engagés par l'armée française pendant la Guerre d'Algérie. Pendant la guerre d'indépendance (1955-1962), les harkis forment en effet une catégorie de supplétifs de l'armée française, des soldats irréguliers recrutés à la faveur de la guerre [1].
Les origines des Harkis (1954-57)
L'idée de former des unités de police supplétive a été formulée avant même le début de l'insurrection algérienne que l'on date traditionnellement du 1er novembre 1954. Le gouverneur général de l'Algérie, Roger Léonard avait souhaité la création de "goums civils" composés d'Algériens musulmans pour patrouiller dans les zones rurales[1].
Le remplaçant de Léonard, Jacques Soustelle crée, le 24 janvier 1955, pour l'ensemble de l'Algérie 34 groupes de "Groupes mobile de police rurale" (GMPR), qui deviendront, en 1958 les " Groupes mobiles de sécurité" (GMS). Cette création d'unités indigènes supplétives se place dans une longue tradition de l'armée française, qui remonte à 1830[2]. On peut citer les turcopoles, les zouaves (1830), les tirailleurs algériens (1842).
Cette création, à l'époque où les Européens sont mobilisés sous les drapeaux soulève quelques problème juridiques de statut. En effet, pendant la période coloniale, les Algériens musulmans étaient de nationalité française, sans avoir tous les attributs de la citoyenneté [3]. Ils ne pouvaient l'obtenir qu'en affirmant au préalable "déclarer abandonner [leur] statut personnel pour être régi par lois civiles et politiques françaises" et ceci à la différence des Juifs à qui le décret Crémieux a donné collectivement la citoyenneté française. Par « statut personnel » il faut entendre toutes les règles qui régissent la vie privée allant de la naissance jusqu'au décès et leurs conséquences telles que la succession, le mariage, le divorce et l'incapacité.
Les Français musulmans d'Algérie auraient pu être appelés sous les drapeaux au même titre que les autres citoyens, sans bénéficier de statut particulier (ce sera le cas à partir de mai 1958). Ces réserves juridiques sont levées par le Ministère de la Défense en raison des avantages retirés de la constitution de tels groupes. En premier lieu, soustraire les combattants à l'emprise «rebelle», et en deuxième lieu, disposer de troupes locales aptes à fournir des renseignements et à participer au maintien de l'ordre dans un pays qu'elles connaissent aussi bien que les rebelles[1]. Comme le note François-Xavier Hautreux, la discrimination entre «Français musulmans d'Algérie» (FMA) (ou «Français de souche nord africaine», FSNA) et «Français de souche européenne» (FSE) est une constante tout au long de la guerre pour les autorités françaises civiles et militaires[1].
C'est qu'en effet, les militaires prennent de plus en plus le premier rôle. Des «goums militaires» ou «harkas» sont créées sur le terrain dès 1955 et officialisées en 1956. Dans un rapport daté de la fin 1955, les harkas sont définies comme des "forces auxiliaires mobiles, de caractère tribal (auxiliaires temporaires)". En même temps que les harkas se forment des Groupes d'autodéfense (GAD). Les GAD sont théoriquement moins offensifs que les harkas et ils ne sont pas rémunérés, alors que les membres des harkas sont rémunérés 750 francs (anciens, environ un euro) par jour de service.
En 1956, Robert Lacoste précise les règles concernant la création des harkas et des groupes d'autodéfense. La décision appartient au préfet, et la gestion des groupes est confiée au commandement militaire en collaboration avec l'administrateur de la commune ou l'officier SAS le représentant. Ces formations sont composées de volontaires. En janvier 1957, il existe officiellement 70 harkas, regroupant 2186 harkis, essentiellement localisés en Kabylie ou dans les Aurès[1].
.../...


Dernière édition par sphinx le Dim 11 Mar - 23:26, édité 2 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas


Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par abdelmalek le Mar 17 Aoû - 10:26

ces souvenirs vont partir avec les derniers pieds noir nés en Algérie.

abdelmalek
Adm
Adm

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par abdelmalek le Mer 18 Aoû - 10:34

je suis d'accord et encore plus pourquoi nos assemblés nationale communales et wilayales ne mettent pas le burnous le jour de l'ouverture de la session cela mettra du baume dans les coeurs et mettre la tradition du burnous ancestral un métiers qui fera vivre plusieurs algériens n'est ce pas.

abdelmalek
Adm
Adm

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Ven 20 Aoû - 12:47

rakane a écrit:la grandeur est un chemin vers quelque choses qu'on connait pas..la vie est un choix finalemment....et cèrtaines èrreurs de la rèvolution ont poussè des brâves hommes à choisir la france..c'est la vèritè et je dèfi qui mle dirra le contraire

Bonjour,

Personne ne defi personne par contre, essayes de détailler un peu plus avec des exemples si tuveux
.

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Ven 22 Juil - 22:35

BELHADJ EL DJILALI Abdelkader

Son parcours

Natif de la ville de Zidène, à Aïn Defla, il sortit de l'école des officiers de réserve de Cherchell avec le grade de sergent, vu qu'il était issu d'une des familles de notables liées au pouvoir français.
Il adhéra au Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques puis à l'Organisation Spéciale. Il fut arrêté en 1950 après la découverte de celle-ci et emprisonné à Blida. Mais contrairement aux autres militants, il avoua au cours de l'interrogatoire les noms des chefs de l'organisation…Il fut libéré après que les autorités françaises se furent assurées de son allégeance à la France.
Lors du déclenchement de la Révolution, il rejoignit les rangs des Messalistes et forma une force militaire, faisant preuve de duplicité et prétendant relever de l'Armée Nationale de Libération alors qu'il recevait des instructions et de l'aide de l'armée française.
En 1957, eurent lieu plusieurs accrochages entre les troupes de l'ALN et les troupes de Cobus, qui était son nom de harki (supplétif de l'armée française). Lorsque ses soldats apprirent la vérité, plusieurs d’entre eux rejoignirent les rangs de l'Armée de Libération Nationale.
Il s'allia avec le Bachaga Boualem, séide de la France et constitua dès lors un danger pour les moudjahidine de la wilaya IV.

Si Ahmed Bougara prit en charge sa liquidation et parvint à convaincre de nombreux soldats de Cobus de rallier les rangs de la Révolution après que Si Ahmed Bougara eut exigé d'eux de se débarrasser de Cobus qui fut tué par ses soldats le 28 avril 1957.

http://1novembre54.com

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par abdelmalek le Sam 23 Juil - 11:55

il faut savoir tourner la page et construire l'ALGERIE avec nos enfants architectes leurs faire confiance et ne pas leur créer des embuches avec des cahiers dcharges insurportable ,leur demandé d'embellir ce beau pays.

VARSOVIE a été reconstruite par les polonais.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Mar 13 Déc - 23:52

abdelmalek a écrit:il faut savoir tourner la page et construire l'ALGERIE avec nos enfants architectes leurs faire confiance et ne pas leur créer des embuches avec des cahiers dcharges insurportable ,leur demandé d'embellir ce beau pays.

VARSOVIE a été reconstruite par les polonais.

Fils de Harki

[url][/url]


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par abdelmalek le Mer 14 Déc - 15:24

je me rappel d'un grand moudjahed de la région:si abdelazziz qui fut arrêter par l'armé française: puits mit la tenue des harkis ,on le voyant sa me faisait mal au coeur sa famille était logés chez nous après la destruction de leurs gourbis dans la campagne;il venait chez nous pour reprendre le maquis et l'armé française avait senti le felaga alors il l'avais éliminé ,malheureusement personne n'a osé lui rendre son martyrs.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Ven 20 Avr - 22:09

Le candidat sortant reconnait la responsabilité historique de la France ...Dans l'abondon des colabos qui ont combattu aux coté de la France contre leurs frères algériens qui eux combattaient pour l'indépendance de l'Algérie. ICO
M. Sarkozy reconnaît la "responsabilité" de la France dans "l'abandon" des harkis

Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 1685684_3_29bb_nicolas-sarkozy-au-camp-de-rivesaltes_c9b203a604cef05e9bedcd8a645927bb

Finalement, il l'a fait. A huit jours du premier tour de la présidentielle, cinquante ans après la fin de la guerre d'Algérie et cinq ans après l'avoir promis, Nicolas Sarkozy a reconnu, samedi 14 avril dans une petite salle en parquet ciré de la préfecture de Perpignan, la "responsabilité historique" de la France dans "l'abandon" des harkis.

Ces derniers, natifs d'Algérie avaient combattu avec les troupes françaises, avant d'être pourchassés et massacrés après l'indépendance, du pays en 1962, car considérés comme des traîtres.

"La France se devait de protéger les harkis de l'Histoire. Elle ne l'a pas fait. C'est cette responsabilité que je suis venu reconnaître", a déclaré le chef de l'Etat.

Un peu plus tôt, M. Sarkozy s'était rendu à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), une commune située à quelques kilomètres de Perpignan. Au bout d'un chemin en terre, à l'écart d'un champ d'éoliennes, se trouvent toujours, à l'abandon, les vestiges d'un camp où ont été parqués, à partir de 1962 - et jusqu'au milieu des années 1970 - plusieurs dizaines de milliers de harkis. Pour différentes raisons (notamment sécuritaires), la France ne souhaitait pas, alors, encourager leur "intégration".

"C'EST UN PEU TARD MAIS C'EST BIEN"

Sur cette plate étendue de garrigue balayée par la tramontane, nichée dans une région électorale stratégique du Front national, le chef de l'Etat est venu déposer une gerbe de fleurs. Pour l'occasion, il s'était adjoint la compagnie de deux figures symboles de la "diversité" : la secrétaire d'Etat à la jeunesse et à la vie associative, Jeannette Bougrab, et la présidente de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSÉ), Salima Saa. Deux filles de harkis.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/16/m-sarkozy-reconnait-la-responsabilite-de-la-france-dans-l-abandon-des-harkis_1685919_1471069.html

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Ven 6 Juil - 0:36

Algérie : une blessure indélébile pour les pieds-noirs et les harkis

Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 4483101-6730670

Il y a 50 ans, ils ont dû fuir une Algérie qui venait d'obtenir son indépendance. Mais leur Algérie à eux, était française. Rapatriés ou harkis, ils ont fui vers la métropole, mais n'ont pas oublié leur enfance, une plaie dans leur mémoire.

Pour Jean-Marc Pujol, le cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie est un anniversaire sombre, celui d'un exil douloureux. L'actuel maire UMP de Perpignan, dans le sud ouest de la France, est un pied noir nostalgique de son enfance près d'Oran.
Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan, "C’est resté une douleur enfouie".

Brahim Sadouni ne prendra pas part aux célébrations de l'indépendance. Cet ancien harki, ainsi que sont désignés ces supplétifs algériens de l'armée française, vit aujourd'hui en Normandie, interdit de visite dans son pays natal après l'avoir fui en 1964. Brahim Sadouni, ancien harki, affirme : " Tous ceux qui étaient avec l’armée française, de gré ou non, allaient payer un lourd tribut ".

pressafrik.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Sphinx le Sam 26 Juil - 0:28

Les Harkas.... et autres supplétifs ( GAD, GMS, Mokhaznis )
...
1° Harkas :

Cest officiellement le 8 février 1956 que furent créés les harkas, par l'ordre n° 412/7 émanant du commandement supérieur ( Français).
Des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d'armés, à l'échelon quartiers. S'appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité térritoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs.
Le nombre des harkis atteignit 60000 à la fin de 1960.

2° Les Mokhaznis:

A partir de 1955 furent mises sur pied partout en Algérie les SAS ( Sections Administratives Spécialisées) qui avaient  toutes sortes d'attributions , sous la résponsabilité de leur chef, lieutenant ou capitaine.
Les Mokhaznis, hommes rattachés à ces SAS, chacun avait une fonction bien précise parmi les différents champs d'application :

Fonctions administratives
Fonctions sociales
Fonctions médicales
Fonctions scolaires
A la fin de la guerre d'Algérie, on comptait environ 800 SAS, pour un nombre total de mokhaznis de 20000 ( le tiers du nombre des harkis)

3° Groupes Mobiles de Sécurité ( GMS) :

Les Groupes Mobiles de Sécurité sont l'émanation des anciens GMPR ( Groupes Mobiles de Protection Rurale) qui étaient des civils constitués en formations autonomes qui étaient chargées de surveiller une zone territorialement définie, souvent une zone forestière.
Généralement, les supplétifs des GMS étaient d'anciens combattants . Ils étaient assimilés à la Police.
A la fin de la guerre , il y avait 10000 hommes dans les GMS.

4° Les Groupes d'Auto-Défense ( GAD):
Les Groupes d'Auto-Défense, localement , étaient armés pour assurer la défense des villages contre le FLN.
A la fin de la guerre on comptait 60000 hommes .
Donc le nombre total de supplétifs , en 1962 est :
60000 HARKIS
20000 MOKHAZNIS
60000 GAD
10000 GMS
Soit un total de 150000 supplétifs.
Lexil :
Six camps de transit pour les accueillir, en trois temps, successivement, entre l'été 62 et le printemps 63/
Le Lazar (Aveyron)
Bourg-Lastic ( puy-de-Dôme)
Rivesaltes ( Pyrénérs Orientales)
Saint-Maurice-L'Ardoise ( Gard)
Sainte-Livrade ( Lot-et-Garoone)
Bias ( Lot-et-Garoone)
---
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 96066510

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution - Page 4 Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Harkis et pieds-noirs pendant et aprés la guerre de la révolution

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum