Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Actualité états-uniènnes

Aller en bas

Sujet / Message Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Mar 31 Mar - 22:58

John Bolton considère que la politique menée par Obama met le pays en danger

Républicain de droite, nationaliste, ultra-radical, John Bolton est un "dur", dans la lignée de ceux qui luttent pour la souveraineté totale des États-Unis. Nommé en 2001 par G. W. Bush au Département d’Etat, il sera chargé des questions de désarmement : il s’occupera de traiter les programmes nucléaires de la Corée du Nord et de l’Iran contre lesquels il demandera des sanctions devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

En 2002, il est le signataire de la lettre indiquant à Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU, que les États-Unis n’adhèrent pas à la Cour pénale internationale. Selon lui, le droit international n’a aucun sens car il n’y pas de sanctions contre les fauteurs de troubles. Il prône et encourage la guerre en Irak, mise sur la guerre préventive. Sachant que J. Bolton méprise l’ONU (il est contre les interventions humanitaires), le Président Bush le choisit pourtant, en 2005, comme Ambassadeur américain aux Nations Unies. Cette nomination fera grincer bien des dents au Sénat, mais G.W. Bush saura imposer son poulain.

L’enfant terrible du gouvernement inspire des critiques de la part de ses collègues : "c’est le genre de type qui fait de la lèche aux supérieurs et qui envoie des coups de pieds aux subordonnés." Il est perçu comme quelqu’un de colérique, arrogant, brutal. Il finira par démissionner de son poste en 2006. Bien que le gouvernement Obama s’installe sans lui, un John Bolton ne saurait se faire oublier. Il lutte bec et ongles pour jeter son discrédit au gré de ses convictions avec en ligne de mire, Barack Obama.


L’ancien ambassadeur des Nations Unies, John Bolton croit que la sécurité des Etats-Unis encourt un risque majeur sous l’administration Obama. Avant la réunion des conservateurs à Washington jeudi matin, il a suggéré, sur le ton de la plaisanterie, que le Président Barack Obama pourrait tirer une leçon indispensable si Chicago était détruite par une bombe nucléaire.
Paraissant à la Conférence de l’Action Politique des Conservateurs (CPAC), la conférence annuelle (1) la plus importante des conservateurs activistes, Bolton, un jusqu’au-boutiste des plus durs au sein de l’administration Bush, a longuement parlé de la naïveté d’Obama et de la façon dont diverses Nations -la Russie, la Corée du Nord, l’Iran - exploiteront le nouveau Président. L’effet le plus spectaculaire de son discours fut le moment où il lança une plaisanterie à propos d’une bombe atomique lâchée sur la ville d’Obama.

"Je ne crois pas qu’Obama pense que la politique étrangère soit une priorité." dit Bolton. "Durant sa campagne, il pensait que l’Iran ne représentait qu’une menace infime. Infime, tout dépend du nombre d’armes nucléaires qu’ils sont capables d’envoyer sur les cibles. C’est, heu, c’est infime comparé à l’Union soviétique, mais ça équivaut à la perte d’une ville américaine." - ici, Bolton change subtilement de ton pour amener sa plaisanterie : "Au hasard, sur Chicago. Est-ce là une infime menace ?"

Bolton ne fut pas le seul à trouver cela drôle. La salle éclata de rire et applaudit. Etait-ce la catharsis des conservateurs, l’aile droite imaginant avec délectation la destruction d’une ville représentant Obama ? Peut-être se vengeaient-ils par leurs rires. (Bolton est familier des remarques incendiaires. Une fois, il lança d’un ton sarcastique : " Le bâtiment des Nations Unies à New York a 38 étages. Si on en perdait 10, ça ne ferait aucune différence.") ‘

A la CPAC, les croyances les plus fiévreuses de la Droite perdurent à propos d’Obama, des orateurs le décrivant comme un libéral radical qui veut compromettre les valeurs américaines, détourner l’argent durement gagné par les gens imposables vers des pauvres douteux, et comme l’a répété Bolton, affaiblir la Défense américaine.

Bolton a été présenté par Thomas Kilagannon, à la tête de "Freedom Alliance", une organisation fondée par Oliver North (2). Kilgannon a décrit les Nations unies, une organisation que Bolton méprise, comme étant un lieu où "l’anti- américanisme ne se fait doubler que par l’antisémitisme, où se perdent les impôts américains et où les dictateurs sont valorisés."

Bolton a été ovationné et a démarré en déclarant que le Président Obama est "le Président le plus radical jamais élu dans ce pays." Pour Bolton, le radicalisme d’Obama n’a d’équivalent que son manque de détermination. Le nouveau Président, a -t-il prévenu, n’a pas ce qu’il faut pour pour faire face aux plus méchants des acteurs mondiaux. Et l’attitude pusillanime d’Obama, a prédit Bolton, sera la cause de "l’affaiblissement et de l’insécurité de la Nation".

Un homme que Bolton considère courageux est le premier ministre russe, Vladimir Poutine, qui selon Bolton, peut sentir la faiblesse d’Obama et qui cherche déjà à la tester. Du point de vue de Bolton, le problème n’est pas simplement qu’Obama ne soit pas assez fort pour avoir l’avantage sur Poutine, c’est qu’Obama désire que les Etats-Unis deviennent une nation de second rang. "L‘administration veut revenir à une relation de contrôle des armements avec la Russie, ce qui nous affaiblira grandement, " a maintenu Bolton.

La Russie n’est pas la seule menace qu’Obama ne pourra affronter, dit Bolton. La Corée du Nord, a-til déclaré, est entrain de tester un missile qui peut frapper l’Alaska, et probablement Hawaï. Avec un "développement prolongé" a t-il ajouté, ce missile pourrait un jour être utilisé pour attaquer l’Amérique continentale. Et la Corée du Nord ne représente pas grand-chose comparée à l’Iran. "Nous avons perdu la course au nucléaire avec l’Iran", dit Bolton. "Maintenant, ils contrôlent complètement le cycle de l’énergie nucléaire. A plus ou moins long terme, il vaudrait mieux changer le régime de Téhéran et se débarrasser de la révolution de 1979, on n’a pas le temps de le faire avant qu’ils aient des armes nucléaires." Bolton a exprimé sa déception quant au fait que l’administration Bush n’ait pas utilisé la force contre l’Iran. À en juger par la réaction enthousiaste de la foule, de nombreux conservateurs pensent que l’échec de la politique étrangère de Bush tient à ce qu’il n’a pas suffisamment attaqué préventivement les pays du Moyen-Orient.

Bolton conclut en disant : "Je pense qu’il est clair que notre sécurité nationale court un risque sous ce gouvernement." Il reçut une standing ovation. Durant une brève cession de questions réponses, on lui demanda si les Américains se révolteraient à cause de la politique d’Obama. Cette question sur une révolution était curieuse, sachant que la cote de popularité d’Obama dépasse les 60 %. ‘

L’orateur qui prit la suite de Bolton, le républicain, membre du Congrès Paul Ryan, mit en lumière le conflit au sein de la CPAC. Les propositions de Ryan sur la politique intérieure furent exactement ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Stimuler le marché, bien ! Les dépenses du gouvernement, mal ! Réductions d’impôts, bien ! Modèle économique et social européen, mauvais ! Il termina en disant: "Avec le CPAC en tête, nous pouvons revitaliser ce mouvement." C’est bien le problème : cette année, le CPAC se consacre au retour du conservatisme. Mais la renaissance peut-elle se faire si les idées de Bolton, Ryan et les autres sont les mêmes que celles mises en avant ces huit dernières années ? Au moins, on pourra dire de Bolton : même s’il disparait de la scène, il n’y va pas de main morte.

Source : Motherjones.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Ven 9 Avr - 13:53

Kirghizstan: ambassade des USA fermée

L'ambassade des Etats-Unis au Kirghizstan a indiqué aujourd'hui être fermée au public, à la suite des affrontements sanglants de mercredi, et a appelé au calme, tout en indiquant travailler avec le gouvernement provisoire de ce pays d'Asie centrale stratégique pour Washington.

"L'ambassade des Etats-Unis reste opérationnelle mais fermée au public", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Une partie du personnel et leur famille sont temporairement logées au centre de transit", poursuit l'ambassade, en allusion à la base aérienne américaine de Manas, près de Bichkek, essentielle pour le déploiement des troupes en Afghanistan.

La représentation américaine à Bichkek a par ailleurs une nouvelle fois appelé "au calme" et indiqué conduire "des discussions actives avec toutes les parties" au Kirghizstan..


http://www.lefigaro.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Ven 9 Avr - 14:25

Tariq Ramadan aux Etats-Unis pour évoquer la liberté d'expression

Après six ans d'absence | Dans le cadre de sa première visite aux Etats-Unis depuis six ans, Tariq Ramadan a prononcé jeudi soir un discours à New York. L'intellectuel musulman suisse y a évoqué le droit à la liberté d'expression.




Malgré des contrôles de sécurité poussés, la salle affichait complet. Tariq Ramadan s'est fait un point d'honneur de rappeler à son audience que l'expression de l'opinion propre relève du devoir citoyen.

L'intellectuel a également profité de l'événement pour remercier les représentants de l'ACLU, l'organisation américaine de défense des libertés civiles, qui s'était élevée en 2004 contre l'annulation par l'administration Bush de son visa d'entrée. M. Ramadan a indiqué qu'il établirait à l'avenir un dialogue privilégié avec les gens qui l'avaient soutenu.

Jeudi soir, un journaliste a reproché à l'enseignant genevois de ne pas avoir condamné avec suffisamment de fermeté les contacts qu'entretenait son grand-père avec Hitler. M. Ramadan s'est empressé de rappeler qu'il a toujours dénoncé l'antisémitisme et qu'il n'a rien à voir avec le facisme et le nazisme. Rôle des femmes dans l'islam

Durant son allocution, le Suisse d'orignie égyptienne a tenu à souligner l'importance des femmes dans la religion musulmane. Nombre d'entre elles choisissent délibérément, et non par contrainte sociale, de porter le voile ou la burqa pour marquer leur engagement religieux, a-t-il affirmé. Une remarque vivement applaudie par les jeunes musulmanes présentes dans la salle.

A la question, posée par un spectateur, de savoir si une personne peut être à la fois ouvertement homosexuelle et musulmane pratiquante, l'intellectuel a répondu: «Je ne suis pas d'accord avec ce que Tu fais, mais je Te respecte en tant que personne». Et de préciser que chacun possède plusieurs identités, parmi lesquelles il a le droit de choisir librement.

Il y a six ans, les Etats-Unis avaient levé l'autorisation d'entrée de M. Ramadan au motif qu'il avait fait des dons, de 1998 à 2002, à l'Association de secours palestinien. Cette dernière a été placée en 2003 sur une liste noire pour soutien au terrorisme et financement du mouvement islamiste palestinien Hamas. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a levé en janvier dernier l'interdiction frappant le professeur genevois.

http://www.tdg.ch

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 12:58

Obama face aux démons des Etats-Unis

Un passé qui pèse lourd sur la société américaine



L'esclavage jusqu'à la fin de la Guerre de Sécession en 1865, l'émergence et les attaques du Klu Klux Klan, la ségrégation jusque dans les années 1960, les émeutes raciales qui éclatent régulièrement... Les Etats-Unis ont un lourd passif en matière de relations ethniques. Ils pensaient en avoir laissé une grande part derrière eux le 4 novembre 2008 en élisant pour la première fois à la plus haute fonction du pays un afro-américain. Le rêve de Martin Luther King semblait se réaliser. Mais 18 mois plus plus tard, il semblerait au contraire que Barack Obama soit de plus en plus souvent la cible d'attaques à caractère raciste.

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 13:05

Adoption de la loi sur l'assurance maladie : l'extrême droite se réveille

Sous la coupole du Capitole, la violence verbale fait rage, en témoigne les débats lors de l'adoption de la loi sur l'assurance maladie au premier trimestre 2010. Certains manifestants du mouvement d'extrême droite Tea Party, ont insulté des élus démocrates noirs, les traitant de « nègre ». Initialement désarçonnée par la victoire de Barack Obama, cette droite dure reprend du poil de la bête depuis la chute de popularité du Président. L'ancien Président Jimmy Carter a jugé que le racisme expliquait la violence exprimée contre les propositions d'Obama. « Ce fut l'une des périodes les plus affreuses et les plus étranges jamais traversées par le Congrès » estime pour sa part le journaliste du Washington Post, Dana Milbank, qui s'inquiète de la porosité entre les manifestations nauséabondes (à l'extérieur du Capitole) et les arguments républicains (à l'intérieur). Dans ce contexte, sans aucun doute, le racisme qui imprègne l'extrême droite à l'égard du président afro-américain à la Maison Blanche, joue aussi un rôle. Ce racisme, profondément enraciné, anime les birthers (ceux pour qui on doit être né dans le pays) qui dénient la « légitimité » d'Obama parce qu'il n'est pas né aux Etats-Unis, ou ceux qui l'accusent d'être un « socialiste » ou un musulman caché.


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 13:08

Des manifestations populaires virulentes et ambiguës

Surnommées "tea parties" en souvenir de la rébellion de 1773 contre la domination anglaise, les manifestations contre la politique d'Obama se sont multipliées ces derniers temps. Au milieu des revendications politiques, on a pu y voir des caricatures du Président en serpent ou encore en sorcier africain avec un os dans le nez. A l'origine de ces rassemblements, on trouve Glenn Beck, un commentateur politique qui a qualifié Obama de "personne avec une haine profondément ancrée des Blancs et de la culture blanche." Ses supporters ont multiplié les accusations infondées, comme celle de vouloir profiter de la réforme de la Sécurité Sociale pour favoriser la communauté noire au détriment de la population blanche.



__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 13:25

Jimmy Carter dénonce l’attitude raciste de l’opposition

Devant l'ampleur de ces attaques, Jimmy Carter (photo) est monté au créneau. Dans un discours, l'ancien Président des Etats-Unis a jugé "qu'une part écrasante de l'intense animosité qui s'est exprimée envers le président Barack Obama tient au fait qu'il est noir". Il a ajouté dans une interview accordée à NBC qu'il s'agissait "d'un sentiment partagé par beaucoup de Blancs, pour qui les Afro-Américains ne sont pas qualifiés pour diriger ce grand pays." La romancière Isabel Allende a, à son tour, évoqué un "racisme caché, subliminal" à l'œuvre "surtout chez des personnes âgées, de droite, élevées dans un monde où s'appliquait la ségrégation", et qui sont "profondément irrités par l'idée de voir une famille comme celle d'Obama à la Maison Blanche".



__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 13:43

Le Président malmené jusque dans l’enceinte du Congrès


Joe Wilson (photo) s'est rendu célèbre en interrompant une intervention d'Obama au Congrès pour hurler "Vous mentez !", le doigt pointé vers le Président. Dans son éditorial du New York Times, Maureen Dowd explique ce manque de respect inimaginable par le racisme latent de certains vieux élus du Sud qui n'acceptent pas d'être dirigés par un jeune Noir du Nord. "Aucun Démocrate ne s'est permis de crier "menteur" à Bush quand il donnait de faux arguments en faveur de la guerre en Irak. Certaines personnes ne peuvent pas croire qu'un Noir est président et ne l'accepteront jamais." En 2000, Joe Wilson avait voté pour le maintien sur la façade du Sénat de son Etat du drapeau confédéré, symbole de la lutte contre l'abolition de l'esclavage....

La suite sur:http://news.fr.msn.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 20:56

Barack Obama vient superviser la lutte contre la marée noire

L'administration Obama a accentué dimanche les pressions sur la compagnie BP Plc, sommée de colmater les fuites d'un forage pétrolier qui alimente une gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique.
Le président Barack Obama était attendu dimanche matin en Louisiane pour superviser les efforts de lutte contre la pollution.

Le secrétaire à l'Intérieur, Ken Salazar, a déclaré dimanche que, dans le pire des scénarios, le puits accidenté risquait de déverser en mer jusqu'à 100.000 barils de brut par jour, alors que jusqu'ici, les estimations officielles portent sur 5.000 barils par jour.

"Notre boulot consiste au fond à ne pas lâcher British Petroleum pour qu'elle assume ses responsabilités, à la fois devant la loi et contractuelles, pour agir et stopper cette marée noire", a-t-il dit à CNN.

Pour Salazar, il ne fait "aucun doute" que le mécanisme censé éviter que le puits de forage de Deepwater Horizon ne déverse du pétrole en mer en cas d'accident était défectueux.

MAUVAIS TEMPS

D'après les prévisions de l'Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA), la nappe de pétrole, poussée par des vents du sud, se dirige inexorablement vers les côtes de la Louisiane, du Mississippi et de l'Alabama.

Il est possible qu'une partie échoue aux îles Chandeleur, en bordure du delta du Mississippi. Ces îles abritent la Réserve naturelle nationale de Breton, où nichent d'importantes colonies d'oiseaux.

Les garde-côtes ont déployé des kilomètres de barrages flottants pour tenter d'endiguer la marée noire, mais des vents violents et une mer agitée entravent ces efforts et les tentatives des bateaux et des avions de déverser des dispersants chimiques sur la nappe.

"En plus de cela, nous allons avoir des tempêtes assez violentes. Ce sont tout simplement les pires conditions. Lorsque vous avez une mer comme cela, vous pouvez à peine sortir les bateaux, et le vent affecte l'aviation", a noté Ken Graham, chef du service national de météorologie à La Nouvelle-Orléans.

Attendu dans la matinée en Louisiane, Obama est soucieux de montrer que son gouvernement réagit de manière adéquate à ce qui s'annonce comme une catastrophe économique et écologique comparable à celle de l'Exxon Valdez, en 1989 en Alaska.

L'administration Obama a exigé de BP, propriétaire du puits accidenté, qu'il intensifie ses efforts pour colmater le puits et endiguer la marée noire.

Le journal britannique Mail on Sunday rapporte que l'accident pourrait coûter plus de trois milliards de livres (3,45 milliards d'euros) à BP pour le colmatage et le nettoyage. Il ajoute que Jupiter, qui assure BP, a réassuré des risques de catastrophe auprès de compagnies telles que Lloyd's de Londres, Swiss Re ou Munich Re.

http://fr.news.yahoo.com/

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Sphinx le Dim 2 Mai - 23:05

New York: une voiture piégée retrouvée à Times Square

Un véhicule piégé contenant des matériaux explosifs, qui aurait pu provoquer "un événement très meurtrier" samedi soir en plein New York, a été neutralisé sans faire de dégâts ni de blessés, a annoncé dimanche le maire de la ville, Michael Bloomberg.
"Nous avons beaucoup de chance (...) d'avoir évité ce qui aurait pu être un évènement très meurtrier", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.
"La brigade de déminage a confirmé que le véhicule suspect contenait en effet un engin explosif", a ajouté le maire, en soulignant le côté "amateur" de l'engin.
Le gouverneur de l'Etat de New York, David Paterson, a qualifié la tentative d'attentat d'"acte terroriste" et promis de punir le ou les coupables.
Personne n'a été blessé par l'engin, qui, a priori, n'a pas fonctionné comme prévu.
Selon la ministre chargée de la sécurité intérieure, Janet Napolitano, cette tentative d'attentat est "un acte isolé".
"Nous n'avons aucun élément qui nous dise qu'il s'agit d'autre chose que d'un acte isolé", a déclaré Mme Napolitano sur la chaîne de télévision ABC.
Le chef de la police de New York, Raymond Kelly, a précisé que trois bonbonnes de propane, deux jerrycans d'essence de 5 gallons (19 litres chaque), des fils électriques, ainsi que des feux d'artifice avaient été trouvés dans le véhicule garé dans l'un des quartiers les plus touristiques de Manhattan.
Aucune précision n'a été divulguée sur la manière dont ces éléments étaient agencés et si les deux réveils, trouvés à bord et qui contenaient des piles, servaient à déclencher des détonateurs.
"Nous ne savons pas qui conduisait la voiture. Nous n'avons aucune idée de qui a fait cela et pourquoi", a déclaré M. Bloomberg.
La police dispose d'un téléphone rouge pour toute personne ayant des informations et les policiers vont décortiquer les images des caméras de sécurité, nombreuses dans les environs.
Aucune piste --terrorisme international ou américain-- n'a été évoquée. Intelcenter, un centre spécialisé dans l'étude de l'extrémisme islamiste, a jugé qu'il était trop tôt pour savoir qui se trouvait derrière cette tentative.
M. Kelly a indiqué que le véhicule, un tout-terrain Pathfinder Nissan vert foncé aux vitres teintées, avait une immatriculation appartenant à un autre véhicule et avait été conduit peu avant l'incident. "L'intention était de provoquer une quantité de flammes importantes", a-t-il déclaré.
"Le véhicule sera examiné pour y trouver de l'ADN ou des empreintes digitales", a ajouté M. Kelly.
C'est un vendeur de T-shirts dans la rue --un ancien combattant du Vietnam--, qui a donné l'alerte après avoir vu une fumée sortir de la voiture et senti une odeur de poudre noire vers 18H30 (22H30 GMT).
Les alentours ont été évacués.
Times Square, qui est connu dans le monde entier pour les célébrations du nouvel an mais aussi pour ses théâtres et les immenses panneaux lumineux qui décorent toutes les façades, était alors bondé.
Le président Barack Obama a été informé vers 22H45 samedi soir. Il a loué la réaction rapide de la police de New York et promis le soutien des autorités fédérales.
La précédente tentative d'attentat sur le sol américain remonte au jour de Noël 2009 lorsqu'un jeune Nigérian avait essayé de faire exploser un avion de ligne entre Amsterdam et Detroit avec un engin caché dans son slip.
Le 11 septembre 2001, quelque 3.000 personnes ont trouvé la mort dans les attentats contre les tours du World Trade Center à Manhattan revendiqués par Al-Qaïda, le réseau extrémiste d'Oussama ben Laden.
"Quand on trouve un terroriste, il a souvent une carte de New York dans la poche", a déclaré le maire de la ville, invitant les New-Yorkais à être vigilants mais aussi à continuer à sortir et à profiter du "beau temps" dimanche.
En février, un immigré afghan et partisan d'Al-Qaïda de 25 ans, Najibullah Zazi, avait été accusé d'avoir tenté de fomenter un attentat contre le métro de New York en septembre. Il a plaidé coupable et risque la prison à vie.
Les autorités ont également inculpé pour terrorisme en mars, une Américaine de 46 ans, blonde aux yeux bleus, "jihadJane", qui avait offert ses services pour assassiner un caricaturiste suédois.

leparisien

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Mer 12 Mai - 16:03

Obama réaffirme l'alliance entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne

Le président américain Barack Obama a félicité mardi David Cameron pour son accession au poste de Premier ministre de Grande-Bretagne, indiquant que la forte alliance entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne est "essentielle" pour la sécurité et la prospérité des deux pays.

Le président Obama a appelé mardi après-midi M. Cameron et l'a félicité, peu de temps après que le chef du parti conservateur eut été nommé Premier ministre par la reine Elizabeth II.

"Comme je l'ai dit au Premier ministre, le Royaume-Uni est l'ami et l'allié le plus proche qu'aient les Etats-Unis, et j'ai réitéré mon engagement profond et personnel à la relation particulière qui unit nos deux pays", a indiqué M. Obama dans un communiqué.

Le président américain a décrit l'alliance entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne comme "un lien qui existe depuis des générations au-delà des clivages des partis" et qui "est essentiel pour la sécurité et la prospérité des deux pays et dans le monde".

M. Obama a indiqué qu'il sera ravi de rencontrer M. Cameron aux sommets du G8 et du G20 en juin au Canada et que le nouveau Premier ministre et son épouse sont chaleureusement invités à se rendre à Washington cet été.

M. Obama a été l'un des premiers dirigeants mondiaux à appeler le nouveau Premier ministre britannique pour le féliciter.

Le Parti travailliste de Gordon Brown a perdu 91 sièges à la Chambre des Communes lors des élections législatives du 6 mai dernier.

Dans son communiqué, le président américain a salué "l'amitié et les services distingués" rendus par M. Brown au poste de Premier ministre.

La Grande-Bretagne est l'un des plus proches alliés des Etats-Unis, et sa politique étrangère s'effectue souvent en étroite coordination avec les Etats-Unis.

Les deux pays se consultent de façon continue sur la politique étrangère et les questions mondiales et partagent plusieurs grands objectifs en matière de politique étrangère et de politique de sécurité.

Source: xinhua

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Dim 29 Aoû - 5:31

L'ultra-droite envahit Washington 47 ans après le "rêve" de Luther King



Des dizaines de milliers de partisans de l'ultra-droite américaine ont envahi Washington samedi pour une manifestation visant à "rétablir l'honneur" du pays, sur les lieux mêmes du plus célèbre discours de Martin Luther King et 47 ans plus tard jour pour jour.

Le rassemblement des "Tea Party", des groupes ultra-conservateurs aux accents populistes, avait pour cadre le Lincoln Memorial, au coeur de la capitale, où le leader du mouvement pour les droits des Noirs avait prononcé son discours "Je fais un rêve" le 28 août 1963.

La coïncidence de dates a provoqué la colère de la communauté noire, qui soupçonne les partisans des Tea Party, très largement blancs, de racisme à leur endroit. Ce mouvement, qui a pris de l'ampleur depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Barack Obama, accuse le président de vouloir faire des Etats-Unis un pays socialiste et s'est opposé frontalement à sa réforme de l'assurance maladie entrée en vigueur en début d'année.

Le rassemblement, qui a commencé par le serment d'allégeance au drapeau et l'hymne national, est organisé par Glenn Beck, un animateur de radio et ancien alcoolique qui affirme s'en être tiré en se convertissant à la religion mormone. Ce dernier a accusé le président Barack Obama de racisme anti-blancs.

Glenn Beck, qui, dans ses émissions sur la chaîne de télévision Fox, voue aux gémonies la notion de "justice sociale", a assuré que la coïncidence de date avec l'anniversaire du discours de Martin Luther King était purement fortuite.

L'ancienne candidate républicaine à la vice-présidence Sarah Palin, égérie des ultras-conservateurs, a pris la parole en assurant sentir souffler "l'esprit de Martin Luther King".

Mme Palin, à qui beaucoup attribuent le souhait de se présenter à la présidentielle de 2012 contre Barack Obama, a rendu un long hommage aux troupes américaines en mission à l'étranger.

Comme elle, les autres orateurs parmi lesquels la nièce de Martin Luther King, Aveda King, ont affirmé ne pas vouloir donner des accents politiques au rassemblement et ont rendu hommages aux militaires américains.

Au milieu de la foule uniformément blanche, de tous âges et recouverte d'une mer de drapeaux à la bannière étoilée, Lou Tribus, un retraité venu du Tennessee (sud) explique à l'AFP vouloir "que notre pays revienne à ses principes fondateurs".

"Je pense que Martin Luther King serait d'accord avec nous", a assuré Dawn, une commerçante de 47 ans venue de Virginie (est) et qui refuse de donner son nom de famille. Elle a dit ne pas craindre un affrontement avec des partisans de Martin Luther King qui ont prévu de manifester à proximité, plus tard dans l'après-midi.

"Je ne vois pas pourquoi ils penseraient que nous ne devons pas être ici aujourd'hui", a-t-elle lancé.

A la demande des organisateurs, aucune banderole politique n'émergeait de la foule. Mais les tee-shirts résumaient l'humeur du moment avec des slogans comme "Liberté", "Vous avez des principes?", ou "Rendez-nous l'Amérique".

Ultra-libéraux, les membres des Tea Party sont sans pitié pour les déficits du gouvernement fédéral creusés selon eux pour faire face à la crise économique et sauver les banques. Le mouvement s'inspire des révoltés de 1773 mécontents des impôts de l'Empire britannique sur le thé.

A deux mois des élections législatives de mi-mandat, le mouvement est parvenu à perturber le déroulement des élections primaires au sein du parti républicain, en éliminant des candidats sortants jugés trop centristes.

Source:lepoint.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par abdelmalek le Dim 29 Aoû - 14:08

une société qui vit son passé son présent et son avenir.
il bouscule le temps,mais les erreurs sont là, car ils n'ont un vécue de quelques siècles:
Obama premier président métisse ,n'est pas pour plaire:il dérange une nomenclature.
tarak ramadane est comme un miroir sale:ils n'aiment pas ce voir:car ils leurs montrent leurs monstruosités.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Sam 2 Oct - 0:44

Le secrétaire général de la Maison Blanche démissionne

Le président américain a accepté vendredi 1er octobre la démission du secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, et annoncé son remplacement par Pete Rouse, un autre de ses hommes de confiance. Barack Obama, qui a ironisé en reconnaissant faire 'l'annonce la moins chargée de suspense de tout les temps' en raison des nombreuses fuites dans les médias, a rendu hommage à 'un dirigeant incomparable' de l'équipe de la Maison Blanche. 'Il va beaucoup nous manquer', a dit le président américain.

Quant à Pete Rouse, il est nommé "secrétaire général par intérim au moment où nous entrons dans une nouvelle phase de notre administration. (...) Il est connu comme quelqu'un qui sait résoudre les problèmes, et la bonne nouvelle pour lui c'est qu'il va avoir de nombreux problèmes à résoudre", a plaisanté Barack Obama.

Rahm Emanuel, boule d'énergie et bourreau de travail connu pour son attitude particulièrement irrévérencieuse avec ses ennemis politiques, n'a jamais caché son intérêt pour la mairie de Chicago, dont le maire depuis vingt-deux ans, Richard Daley, ne souhaite pas se représenter. Son successeur est un conseiller de longue date du président, qui l'aurait décrit un jour comme "n'ayant absolument aucun ego", selon des propos rapportés vendredi par le Washington Post.

A 64 ans, Peter Rouse, célibataire, a passé l'essentiel de sa carrière en tant que chef de cabinet de personnalités politiques démocrates, en particulier Barack Obama lui-même lorsqu'il était sénateur. Il est décrit par le site Politico comme un travailleur tout aussi inlassable que Rahm Emanuel, mais plus "méthodique" que son prédécesseur, enclin à l'improvisation.

A bien des égards, les deux hommes semblent avoir des personnalités opposées. Contrairement à son prédecesseur, considéré comme un dur à cuire et surnommé "Rahmbo", Peter Rouse, auquel on prêterait le surnom de "Yoda", comme le sage de La Guerre des étoiles, est décrit par le New York Times comme "un acteur influent mais discret, capable d'enjôler sans utiliser de mots grossiers et évitant les bavardages avec les journalistes". Son atout maître semble être un entregent sans limite dans les milieux politiques de Washington, malgré son aversion pour les mondanités. Il est ainsi surnommé "le 101e sénateur en raison de sa connaissance étendue du Congrès", selon sa biographie diffusée par la Maison Blanche.

Peter Rouse arrive dans une période de transition, notamment après le départ de presque la totalité des conseillers économiques de la Maison Blanche et à l'approche des élections de mi-mandat, le 2 novembre, qui pourraient voir les adversaires républicains de Barack Obama obtenir la majorité des sièges à la Chambre des représentants, voire au Sénat. Mais il pourrait rester jusqu'à la fin de l'année et est considéré comme un candidat sérieux pour occuper le poste de manière permanente, selon le quotidien en ligne Huffington Post.

Le poste de secrétaire général est une fonction clef de la Maison Blanche : il contrôle l'accès au président et est impliqué dans tous les aspects des activités de l'administration. C'est, selon le Huffington Post, "le poste le plus exigeant et le plus influent de la Maison Blanche, à part celui d'Obama", et la plupart de ses titulaires n'y demeurent guère plus de deux ans.



LEMONDE.FR avec Reuters

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par abdelmalek le Sam 2 Oct - 11:01

piéce maitresse de l'échiquier :est il le roi la reine le cheval la tour ou le fou.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 9 Nov - 5:55

Bush se pose en "dissident" qui était contre la guerre en Irak

L'ex-président américain George W. Bush a déclaré lundi qu'il avait été "une voix dissidente" au sein de son administration, s'opposant dans un premier temps à la guerre en Irak. "J'étais une voix dissidente. Je ne voulais pas utiliser la force", a dit Bush au cours d'une interview sur la chaîne de télévision NBC, à la veille de la publication de ses mémoires intitulés"Instants décisifs". "Je voulais donner une chance à la diplomatie" Evil or Very Mad sm229 extincteur

-------------------------------------------
http://lci.tf1.fr/filnews/monde/bush-se-pose-en-dissident-qui-etait-contre-la-guerre-en-irak-6134174.html
-------------------------------------------

La vie est belle!! pour qui???


__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 9 Nov - 6:08

Mais que faire extincteur pour garder la belle vie? étant dévoilé par le nouveau terroriste !!( wikileaks ben laden)!! objets587

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Droit_De_l'Homme le Mar 14 Déc - 4:27

Hillary Clinton confirme la mort du diplomate Richard Holbrooke

WASHINGTON, 13 DÉC 2010 | La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a confirmé lundi soir le décès de Richard Holbrooke, envoyé spécial de Barack Obama pour le Pakistan et l'Afghanistan, estimant que les Etats-Unis ont perdu "l'un de leurs serviteurs les plus dévoués".

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a confirmé lundi soir le décès de Richard Holbrooke, envoyé spécial de Barack Obama pour le Pakistan et l'Afghanistan, estimant que les Etats-Unis ont perdu "l'un de leurs serviteurs les plus dévoués".

"Ce soir, l'Amérique a perdu l'un de ses défenseurs les plus farouches et l'un de ses serviteurs les plus dévoués", écrit Mme Clinton dans un communiqué.

"Richard Holbrooke a servi le pays qu'il aimait pendant près d'un demi-siècle".

-------http://www.24heures.ch----------------

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Droit_De_l'Homme le Jeu 3 Mar - 3:42

Etats-Unis: le Congrès préserve Washington de la paralysie, provisoirement

WASHINGTON - La menace d'une fermeture des services gouvernementaux américains ("shutdown") s'est éloignée provisoirement mercredi avec le vote d'une loi de finances, mais le bras de fer sur les dépenses de l'Etat fédéral continuait de plus belle entre démocrates et républicains.

Le Sénat a approuvé mercredi -- par 91 voix contre 9 -- un projet de loi de finances provisoire pour financer l'administration jusqu'au 18 mars. La Chambre avait approuvé le texte mardi par 335 voix contre 91.
Barack Obama a salué mercredi l'adoption de ce texte, avant de le promulguer quelque heures à peine après le vote du Sénat. Mais le président s'est aussi dit déterminé à essayer de trouver une solution à long terme.
"Nous ne pouvons pas continuer à travailler de la sorte", a-t-il remarqué dans un communiqué, en observant que "vivre sous la menace régulière d'une fermeture des services n'est pas responsable, et fait courir un risque à nos progrès économiques".
La Chambre des représentants à majorité républicaine et le Sénat aux mains des démocrates bataillent depuis plusieurs semaines sur les niveaux de dépenses de l'Etat fédéral.
M. Obama s'est impliqué cette semaine dans les discussions au Congrès, notamment en s'entretenant au téléphone avec le président de la Chambre, John Boehner.
L'actuelle loi de finances courait jusqu'au vendredi 4 mars à minuit. Sans accord au Congrès à cette date, l'administration aurait été contrainte de fermer ses services jugés non essentiels, comme la protection sociale, avec des conséquences néfastes sur l'économie à la clé.
Le plan provisoire adopté mercredi contient quatre milliards de dollars d'économies budgétaires mais sur des dispositifs déjà ciblés par la proposition de budget 2012 du président Obama, ce qui a facilité l'accord entre les deux partis sur le court terme.
Mais l'impasse demeure pour le financement de l'Etat fédéral pour le reste de l'exercice budgétaire 2011, qui se termine le 30 septembre.
Mercredi, les républicains se fondaient sur un rapport de la cour des comptes américaine (GAO) pour réclamer davantage de réductions. Le document publié mardi assure que l'administration pourrait économiser plusieurs milliards de dollars annuellement sur des dispositifs redondants.
"Une fois la mesure provisoire adoptée, nous y reviendrons", avait promis mercredi matin le chef de la minorité républicaine du Sénat Mitch McConnell en évoquant les réductions budgétaires à effectuer.
Pour sa part, le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, a estimé mercredi devant la presse que les coupes envisagées par les républicains étaient "très profondes, très réelles, très nuisibles pour l'économie. C'est quelque chose que nous ne pouvons laisser faire".
Mais M. Reid s'est dit "confiant" dans le fait de pouvoir trouver un accord avec les conservateurs. Les discussions devraient se poursuivre sous la houlette du vice-président Joe Biden.
La Chambre avait adopté le 19 février, sous l'impulsion des républicains, un projet de loi de finances allant jusqu'au 30 septembre, mais avec des coupes draconiennes de 61 milliards de dollars.
Une amputation si radicale n'était pas du goût des démocrates et avait peu de chance de passer au Sénat car elle affectait notamment des dispositifs du gouvernement pour les aides à l'étranger, une menace pour la sécurité nationale selon les alliés de M. Obama.
Poussés par leur aile droite, moteur de leur victoire aux élections législatives de novembre 2010, les républicains devraient chercher à sauvegarder les coupes claires qu'ils avaient proposé.
Par AFP

http://www.lexpress.fr

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Lun 29 Aoû - 6:44

Au moins 14 tués au passage d'Irène

Le redouté ouragan Irène a entraîné l'évacuation de près de deux millions d'Américains vivant près des côtes. Au moins 14 personnes sont décédées.

New York «s'en est sortie», a déclaré, hier, le responsable des services de secours de la ville, faisant état d'inondations et de nombreuses chutes d'arbres. Un moindre mal, en comparaison avec les prévisions, qui avaient conduit à l'évacuation de 370.000 New-Yorkais. Alors qu'elle passait sur la ville, Irène a été rétrogradée en tempête tropicale, ses vents ayant continué à faiblir, à 100 km/h. Mais avant cela, elle avait causé la mort d'au moins 14 personnes et de graves dommages dans sixÉtats de la côte est. Sixpersonnes ont été tuées en Caroline du Nord, premier État où Irène, alors ouragan, avait frappé la terre, samedi matin. Un homme y a notamment été tué par la chute d'un arbre. Une adolescente de 15ans est morte dans un accident de la route, les feux tricolores ne fonctionnant plus. Dans le New Jersey, plus d'unmillion de personnes ont été évacuées des zones côtières. Au total, Irène a entraîné l'évacuation de près de deux millions de personnes vivant près des côtes.

Des milliards de dollars de dégâts

Selon une estimation du gouverneur du New Jersey, Chris Christie, «les dégâts vont se monter à des milliards de dollars ou même à des dizaines de milliards de dollars». Des experts de Kinetic Analysis, un cabinet qui développe des modèles informatiques sur les éventuels dommages provoqués par les intempéries, étaient moins pessimistes, estimant le coût entre cinq à dixmilliards de dollars, le plus probablement autour de septmilliards.
À New York, les transports en commun ne devraient pas redémarrer (ou seulement partiellement), aujourd'hui. Les transports en commun sont utilisés chaque jour, à New York, par quelque cinqmillions de personnes. Les trois aéroports de la ville devraient, quant à eux, rouvrir «au mieux» ce soir.

http://letelegramme.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Droit_De_l'Homme le Sam 10 Sep - 7:11

Les Américains entament un week-end du souvenir


Pour les Américains s'ouvre samedi matin un week-end de commémorations du dixième anniversaire du 11-Septembre. Elles sont marquées par une ferveur patriotique, le culte de ceux tombés dans la lutte contre le terrorisme et la crainte "crédible" mais "non confirmée" d'un nouvel attentat.

Les commémorations débuteront samedi à 12h30 (20h30 suisses) avec George W. Bush et Joe Biden en Pennsylvanie, à Shanksville, dans le champ où le vol 93 s'est écrasé avec ses 37 passagers, dont quatre pirates. L'ancien président, le vice-président actuel et le président de la Chambre des représentants, John Boehner, assisteront à l'inauguration du mémorial dressé près du crash.

A New York, ce sont les pompiers qui seront d'abord à l'honneur avec une cérémonie du souvenir à 14h00 (20h00) en mémoire des 343 soldats du feu new-yorkais morts dans les décombres du World Trade Center. Janet Napolitano, secrétaire à la Sécurité intérieure, sera présente à cette cérémonie de trois heures à la cathédrale Saint Patrick située à une centaine de mètres de "Ground Zero".

Barack Obama, qui doit se rendre dimanche sur les trois lieux où se sont écrasés les quatre avions détournés, a choisi de rester samedi à Washington où il devrait participer, avec sa femme, à une activité bénévole.

Nouvelle crainte
Les Américains semblaient cependant pris par la crainte d'un nouvel attentat: vendredi, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a parlé de la "menace spécifique, crédible mais non confirmée que fait encore peser Al-Qaïda sur les Américains et plus particulièrement sur New York et Washington".

A New York, les effectifs de police ont été étoffés pour assurer une augmentation de 30% du nombre de patrouilles, la fouille de véhicules, les contrôles inopinés de sacs dans les transports en commun et une surveillance accrue des ponts, des tunnels, des monuments et des bâtiments officiels.

Ben Laden, instigateur des attentats qui ont fait près de 3000 morts, a été tué dans un raid américain le 2 mai au Pakistan. Al-Qaïda a juré de venger sa mort. Vendredi, le président Obama a de nouveau exhorté les responsables de la lutte contre le terrorisme à "redoubler d'efforts".



(ats)

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 22 Oct - 13:36

Que les iraniens peuvent se préparer pour,contre une probable attaque Arrow


Obama annonce le retrait des soldats d'Irak après neuf ans de guerre

WASHINGTON (AFP) - Le président Barack Obama a annoncé vendredi le retrait des quelque 39.O00 soldats américains encore stationnés en Irak d'ici à la fin de l'année, mettant fin à près de neuf ans d'un conflit engagé par son prédécesseur George W. Bush.

"Aujourd'hui, je suis en mesure d'annoncer, comme promis, que le reste de nos troupes présentes en Irak rentreront d'ici à la fin de l'année. Après près de neuf années, la guerre menée par les Etats-Unis en Irak sera finie", a dit M. Obama lors d'une allocution à la Maison Blanche.

L'annonce de M. Obama est survenue après une visioconférence avec le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki et l'échec des négociations visant à maintenir des troupes américaines.

Bagdad a assuré que les deux responsables étaient sur la même longueur d'onde.

"Les points de vue des deux dirigeants étaient identiques quant à la nécessité d'engager une nouvelle phase de relations stratégiques, après avoir mené à bien le retrait (des troupes américaines) à une date précise à la fin de l'année", a réagi M. Maliki selon une déclaration diffusée par son bureau.

Le président des Etats-Unis s'est défendu d'abandonner l'Irak et averti à demi-mot le voisin iranien que Washington resterait vigilant.

"De même que les Irakiens ont tenu bon pendant la guerre, j'ai bon espoir qu'ils sauront construire un avenir à la hauteur de leur histoire", a déclaré M. Obama. "Nous resterons les partenaires d'un Irak qui contribue à la sécurité régionale et à la paix, de même que nous appelons les autres pays à respecter la souveraineté de l'Irak", a-t-il dit.

Le départ des troupes à la fin de l'année faisait déjà l'objet d'un accord signé en 2008 entre les deux pays. Mais Washington et Bagdad négociaient afin de maintenir un contingent de quelques milliers d'hommes pour former des soldats irakiens.

Les discussions butaient sur le statut juridique des troupes américaines après 2011. Washington exigeait une immunité totale pour ses militaires, les mettant à l'abri de toute poursuite judiciaire en Irak, ce que Bagdad refusait.

Le secrétaire à la Défense américain Leon Panetta a toutefois laissé entendre que la porte restait encore ouverte pour un futur accord avec Bagdad, indiquant qu'un "processus de négociation" serait engagé une fois le retrait achevé.

"Nous sommes prêts à répondre à leurs besoins en termes d'entraînement", a ajouté le chef du Pentagone, citant en exemple l'achat par Bagdad d'avions de chasse américains F16 sur lesquels les pilotes et mécaniciens irakiens devront être formés.

Partir "la tête haute"

M. Obama a également annoncé que M. Maliki se rendrait à la Maison Blanche en décembre, au moment où les deux pays reprendront des relations normales entre Etats souverains.

Il a rappelé qu'il avait fait campagne en 2008 contre l'intervention de son pays. Il a depuis envoyé des dizaines de milliers de troupes en renfort en Afghanistan, dont les premières s'apprêtent à quitter le pays dans le cadre d'un transfert de la sécurité aux forces afghanes d'ici à 2014.

"Les Etats-Unis avancent en position de force", a assuré le président. "La longue guerre d'Irak prendra fin d'ici à la fin de l'année. La transition en Afghanistan prend forme et nos soldats rentrent enfin à la maison", a-t-il souligné. Les soldats quitteront Bagdad "la tête haute, fiers de leur réussite".

En plein "printemps arabe" et au lendemain de la mort de Mouammar Kadhafi en Libye, M. Obama a estimé que la fin de l'intervention de son pays reflétait "un transition plus vaste". "Le flux de la guerre se retire", a-t-il observé.

Le retrait amorcé avec le départ des troupes de combat à l'été 2010 "nous a permis de recentrer notre combat sur Al-Qaïda et de remporter des victoires contre ses chefs, y compris Oussama Ben Laden", éliminé lors d'un raid américain au Pakistan début mai, a fait valoir M. Obama.

George W. Bush avait déclenché l'invasion de l'Irak en mars 2003 sans l'aval des Nations unies, officiellement pour mettre hors d'état de nuire les armes de destruction massive que le dictateur Saddam Hussein était censé posséder. Ces armes ne seront jamais trouvées et Saddam Hussein sera finalement capturé par les Américains en décembre 2003 puis exécuté par la justice irakienne en 2006.

La guerre a fait au moins 4.400 morts dans les rangs américains et au moins 100.000 morts, selon diverses estimations, dans la population irakienne. Elle a coûté des centaines de milliards de dollars aux Etats-Unis.

©️ 2011 AFP

http://www.liberation.fr/depeches/01012367070-irak-obama-va-annoncer-le-retrait-total-des-troupes-d-ici-fin-2011

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Syfou le Sam 22 Oct - 21:54

Irak: Hillary Clinton lance un avertissement à l'Iran


Spoiler:
Hillary Clinton .PHOTO AFP

La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a implicitement averti l'Iran samedi de ne pas chercher à intervenir dans les affaires irakiennes, au lendemain de la confirmation par le président Barack Obama du retrait militaire américain d'Irak à la fin de l'année.

«Au moment où nous ouvrons ce nouveau chapitre des relations avec un Irak souverain, nous disons aux Irakiens: l'Amérique est à vos côtés au moment où vous faites un nouveau pas sur le chemin pour assurer votre démocratie», a déclaré à Douchanbé la chef de la diplomatie américaine, en visite au Tadjikistan.

«Et aux pays de la région, particulièrement aux voisins de l'Irak, nous tenons à souligner que l'Amérique se tiendra aux côtés de ses alliés et amis, Irak compris, pour défendre notre sécurité et nos intérêts communs».

«Nous maintiendrons une présence robuste dans la région, ce qui est la preuve de notre engagement qui se poursuit pour l'Irak et l'avenir de cette région, qui recèle tant d'espoirs et doit être préservée d'influences extérieures pour poursuivre sa voie vers la démocratie,» a-t-elle conclu.

Lire la suite :

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201110/22/01-4459836-irak-hillary-clinton-lance-un-avertissement-a-liran.php

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Actualité états-uniènnes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum