Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Forces armées israéliennes

le Ven 3 Avr - 0:32
L’armée israélienne, connue sous son acronyme hébreu Tsahal (pour Tsva Hagannah LeIsrael, Force de défense d’Israël), s’est constituée en mai 1948, en remplacement des organisations armées antérieures dont la principale était la Haganah. Elle comprend aujourd’hui tous les corps d’armée dont l’armée de l’air, la marine et des services secrets (Mossad et Shabak). L’armement d’Israël est hautement sophistiqué et développé en grande partie en Israël par des sociétés comme Elbit Systems ou Israeli Military Industries (IMI). L’armement est parfois importé, des États-Unis notamment. Tsahal possède environ 750 avions de chasse dont la plupart sont des F-15 et F-16, des chars Merkavah MK-4. D’après plusieurs sources, Tsahal devrait se doter de F-22 et de F-35, les avions dernier cri des États-Unis.[réf. nécessaire]

La plupart des Israéliens sont enrôlés à l’âge de 18 ans pour servir dans l’armée (3 ans pour les hommes, 2 ans pour les femmes). Sont exemptés : les Arabes israéliens (pour éviter de possibles conflits d’intérêts) et les Juifs Haredim qui bénéficient d’un sursis militaire renouvelable tous les six mois s’ils prouvent qu’ils étudient la Torah à plein temps. Pour les Haredim, les contraintes de ce sursis les empêchent de sortir du pays plus d’une fois par an pour une durée de 30 jours, ainsi que de travailler ne serait-ce qu’à temps partiel. En aucun cas, les Juifs Haredim ne sont exemptés d’armée sans raison valable, au même titre que n’importe quel israélien, contrairement à la rumeur anti-Haredim qui court en Israël. L’obtention de ce sursis par les jeunes étudiants de Torah, était l’une des conditions sans lesquelles les Haredim n’auraient pas reconnu le caractère juif de l’État d’Israël.

Israël n’a pas signé le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. La position officielle israélienne a toujours été de ne pas confirmer ni infirmer les spéculations relatives à sa possession de l’arme atomique. Cependant, le lundi 11 décembre 2006, lors d’une interview de la chaîne de télévision allemande N24 à propos des ambitions nucléaires iraniennes, Ehud Olmert déclarait : « Pourriez-vous dire que c’est la même chose que pour l’Amérique, la France, Israël et la Russie ? »[24]. Auparavant, le 6 décembre 2006, Robert Gates, nouveau secrétaire d’État à la défense américain déclarait lors de son audition au Sénat : « l’Iran est entouré de pays dotés de l’arme nucléaire : le Pakistan à l’est, Israël à l’ouest… ». Ces deux déclarations entraînèrent un démenti d’Ehud Olmert, rappelant la position d’Israël sur le sujet : « Israël ne sera pas le premier pays à introduire l’arme nucléaire au Proche-Orient. C’était notre position, c’est notre position, cela restera notre position. »[25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source:wikipedia


Dernière édition par Toufik le Jeu 11 Mar - 22:46, édité 1 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 3 Avr - 0:38
Tsahal
Tsahal (hébreu : צבא הגנה לישראל - écouter - Tsva Haganah Le-Israel : Armée de défense d'Israël, abrégé en hébreu par Tsahal) désigne l'armée israélienne.

L'État d'Israël est proclamé le 14 mai 1948. Le « 28 mai 1948, David Ben Gourion publie sa Quatrième Ordonnance, qui officialise la création de Tsahal », laquelle absorbe immédiatement la Haganah[1], puis les deux autres organisation armées antérieures, le Lehi et l'Irgoun.

Tsahal comprend tous les corps d'armée traditionnels d'une armée, dont l'armée de l'air, la marine et des services secrets.
Capacités militaires dans les années 2000
Tsahal est équipée de matériels sophistiqués, notamment grâce à des firmes israéliennes à la pointe de la technologie comme Elbit Systems, Rafael, IAI

Tsahal possède une armée de terre avec un important corps blindé, une marine de guerre, et une armée de l'air.

Le corps blindé est composé de près de 2 500[2] chars de combat (sans compter l'artillerie, les transports de troupes, les véhicules de transports tel hummers et jeeps). Ces chars sont des Centurions, des M60A1 et 3 placés en réserve et des Merkava 1, 2, 3 et 4 en première ligne.
La marine israélienne possède 3 sous-marins de classe Dolphin : le Dolphin, Leviatgan et Tekuma, 15 navires de guerre et 48 patrouilleurs. La marine compte également des unités de forces spéciales.
L'armée de l'air est sans doute le point fort de Tsahal, elle comprend plus de 710 avions de combat modernes, notamment des F-16 et des F-15. L'armée de l'air comprend aussi 181 hélicoptères de combat. L'armée de l'air israélienne se démarque également sur la scène internationale grâce aux nombreux drones (avions sans pilote) d'attaque et de reconnaissance qu'Israël produit et utilise dans l'armée pour éviter toute perte humaine. Grâce à l'invention du « Shouval », Israël s'est mis en avant et démarqué des autres fabricants de drones.
Tsahal compte dans ses rangs environ 161 000[2] soldats, mais peut mobiliser 425 000[2] réservistes sous les drapeaux, ce qui reste peu par rapport à l'Iran ou à la Syrie ; Tsahal a néanmoins un avantage conséquent grâce à sa technologie militaire. La firme israélienne « Elbit Systems » a créé le premier robot soldat. En effet, cette firme a inventé le « VIPeR » qui est transportable dans le sac à dos d'un soldat, armé d'un Uzi, télécommandé, capable de lancer des grenades, tirer au Uzi, monter et descendre des escaliers et tout terrain.
Tsahal possède également des missiles très puissants comme des missiles Popeye-3 air-sol d'une portée de 350 km, des missiles air-sol guidés par GPS, des missiles de croisière, des missiles balistiques comme le Jericho 1, 2 et probablement le 3 qui peut en théorie atteindre Téhéran.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Commandement
Tsahal a été longtemps commandée par des généraux issus des corps « terriens » et en particulier du corps blindé mécanisé. Un aviateur, le général Dan Halutz, a succédé en août 2005 au général Moshe Yaalon, un parachutiste, en tant que chef d'état-major de l'armée.[réf. nécessaire]

Cette nomination marque la reconnaissance de l'évolution de Tsahal et de l'importance stratégique prise par l'armée de l'air avec ses avions, ses hélicoptères, ses drones, ses forces spéciales, ses attaques ciblés — parfois sujette à controverse — plus économes de la vie des soldats israéliens que les formes traditionnelles terrestres.[réf. nécessaire]

Cette nomination marque aussi la prépondérance de la réponse aérienne, dans la réflexion stratégique israélienne, face à la menace nucléaire iranienne et constitue donc aussi un message clair à ce pays. Selon le général Ziv : « Notre doctrine a changé, nous voulons tenir le terrain par notre domination aérienne et notre capacité air-sol ».[réf. nécessaire]

Mais suite au conflit de l'été 2006 qui opposa Tsahal au Hezbollah, beaucoup se sont élevés contre les responsables politiques et militaires d'Israël. En particulier, les démissions du Premier ministre Ehud Olmert, du ministre de la Défense Amir Peretz et du chef d'état-major Dan Halutz ont été demandées. Le 16 janvier, Dan Halutz présente sa démission.

Le 22 janvier, il est remplacé par le général Gabi Ashkenazi. Celui-ci avait quitté l'armée en 2005, suite à la nomination de Dan Halutz à ce poste qu'il convoitait. Il avait alors été nommé directeur général du ministère de la Défense, poste qu'il occupait jusqu'à cette nouvelle nomination. Cette nomination doit encore être acceptée par le gouvernement et une commission juridique mais elle marque déjà le retour d'un militaire d'infanterie à ce poste[3].

.../...

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 3 Avr - 0:43
Évolution
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tsahal, depuis 1987 et la première intifada palestinienne, vit une profonde mutation, due, d'une part, aux débats de la société israélienne partagée entre un camp de la paix et un camp défendant une ligne plus dure, et d'autre part à une nouvelle stratégie politique et diplomatique, favorisant une recherche de la profondeur stratégique, donnant plus d'importance à l'armée de l'air et à la marine.

La nomination, en août 2005, d'un ami proche d'Ariel Sharon, le général d'aviation Dan Halutz en tant que chef d'état-major de l'armée, marque le début d'une évolution stratégique de grande importance de Tsahal. Il a pour ambition :

de réduire les effectifs pléthoriques — 631 500 personnes —, en réduisant le temps de conscription, actuellement de 3 ans pour les garçons et de vingt-deux mois pour les filles, auxquels s'ajoute un mois de réserve par an ;
de rajeunir le corps des généraux ;
de réformer la formation des jeunes officiers, jugée insuffisante, en particulier mieux les préparer à intervenir dans des situations complexes de crises ;
de créer un corps de sous-officiers ;
de modifier les grands commandements territoriaux, en « interarmisant » ;
de renforcer la culture de projection de Tsahal ;
d'intégrer l'armée israélienne dans des modes d'actions multinationaux.
Israël détient le record mondial en dépenses d'armements par habitant qui s'élève à 1 429 $. La période de conscription est de trois ans pour les hommes et de deux ans pour les femmes avec une période de réserve d'un mois par an[4].
La question nucléaire
Bien que ce volet de la défense israélienne n'ait jamais été ni confirmé ni infirmé par le gouvernement, les experts considèrent comme certain que Tsahal dispose de l'arme nucléaire[5]. Israël n'a pas signé le traité de non-prolifération nucléaire. Il est admis, tant sur la scène nationale qu'internationale, qu'il s'agit d'un tabou d'ordre tactique et diplomatique, et non véritablement d'un programme secret : en la matière, l'ambiguïté est bien plus avantageuse qu'une officialisation. À partir du moment où les ennemis savent que cette arme existe, elle produit déjà son effet dissuasif ; une annonce officielle de possession n'apporterait rien d'utile, et présenterait au contraire des inconvénients : apparaître agressif, donner une justification à un programme nucléaire d'un pays voisin, s'obliger à garder cette arme sous peine de perdre la face…

Le cœur de l'activité nucléaire israélienne repose dans les différentes installations de la centrale nucléaire de Dimona, construite par la France à partir 1956. La plupart des analystes actuels s'accordent sur une fourchette comprise entre 100 et 175 têtes nucléaires[6].

Ces vecteurs seraient des missiles balistiques Jericho et des bombes largué par avion. On spécule sur la capacité des sous-marins de la marine Israélienne d'emporter ou non des armes nucléaires.

Vu la prédominance des armes conventionnelles, Joseph Cirincione du Carnegie Endownment for Peace, remet en cause l'intérêt stratégique d'armes de destruction massive pour Israël puisqu'elles incitent les autres états de la région à s'en doter également.

Le 11 décembre 2006, le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, s'adressant à des journalistes allemands, cite Israël dans la liste des États dotés de l'arme nucléaire[7],[8],[9],[10]. Toutefois quelques jours plus tard, l'interprétation qu'Israël posséderait l'arme nucléaire est réfutée par un porte-parole israélien
Controverses
Selon Amnesty International, Tsahal ne respecte ni les résolutions de l'ONU, ni certaines conventions de Genève[11]. Tsahal est aussi accusée de priver de libertés et d'autonomie les Palestiniens en effectuant des bombardements ou des actions militaires de masse[12].

Source:wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Mar 1 Sep - 1:47
De nouveaux commandants pour le Golani et le Nahal
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
la brigade de Golani

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
la brigade du Nahal

Le chef d’état-major Gabi Ashkenazi a décidé de nommer le colonel Ofek Boukhris commandant de la brigade de Golani et le colonel Amir Aboulafia commandant de la brigade du Nahal. Les deux hommes entreront en service en 2010.

par Yael Ancri

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Jeu 19 Nov - 1:18
Des soldats israéliens sanctionnés par l'armée pour avoir protesté contre l'évacuation d'une colonie

JERUSALEM - L'armée israélienne a sanctionné un groupe de soldats qui protestaient contre l'évacuation forcée de maisons de colons en Cisjordanie.

L'armée a précisé que ces hommes avaient refusé de suivre l'ordre d'évacuer des colons lundi d'un avant-poste non-autorisé et avaient brandi un panneau hostile aux évacuations de colonies.

Cette manifestation suit une manifestation similaires de soldats de la même unité le mois dernier, un tendance qui accentue les tensions dans l'armée.

Dans son communiqué mardi, l'armée israélienne rappelle que les manifestations politique de soldats en uniforme étaient "fondamentalement mauvaises". Quatre soldats ont été envoyés dans une prison militaire, et deux autres ont été confinés sur leur base pour un mois.

http://www.jminforme.ca

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 30 Avr - 9:03
Chaîne de diffusion de l'armée israélienne sur YouTube

Les raids israéliens en presque direct sur YouTube

INTERNET - L'armée israélienne dispose de sa propre chaîne et diffuse des clips de ses attaques...

Ces vidéos ont pour but de «contribuer à porter notre message au monde», explique le bureau de presse des Forces de défense israéliennes (FDI) sur la page. Mardi, on comptait 2.000 abonnés.

Parmi ces bandes, qu’on jurerait tout droit sorties d’un jeu vidéo, figurent notamment des vues aériennes d'attaques contre ce qui est décrit comme des sites d'où sont tirées des roquettes, des entrepôts de stockage d'armes ainsi qu'un complexe du gouvernement du Hamas et des tunnels servant à la contrebande.

L'une d'elles affiche même un niveau de zoom impressionnant: on peut voir des hommes charger dans une jeep ce qu'Israël présente comme des missiles. La vidéo s'interrompt quelques secondes avant de reprendre par une explosion; il est difficile à dire si l'attaque a frappé le véhicule ou un autre endroit.

Certaines des vidéos ont été supprimées par YouTube. «Nous sommes déçus que YouTube ait enlevé certaines de nos vidéos exclusives montrant le succès opérationnel des FDI dans l'opération 'Plomb durci' contre les extrémistes du Hamas dans la bande de Gaza», écrit le bureau de presse des Forces de défense israéliennes, qui se félicite cependant que certaines aient été remises en ligne.

Contacté par 20minutes.fr, Google (qui a racheté YouTube en 2006) explique que «chaque minutes, 13 heures de vidéos sont uploadées sur YouTube». Le système de modération se fait avant tout via «les utilisateurs qui signalent un contenu qu’ils estiment inapproprié, permettant à YouTube de passer en revue les vidéos polémiques et de retirer celles qui violent les règles de conduite». Pour les vidéos de l’armée israélienne, Google (qui refuse de se prononcer sur leur caractère polémique) affirme qu’elle «ont été remises en ligne». Et de conclure: «Ca arrive qu’une vidéo soit retirée par erreur».

Reste que les règles de conduite de YouTube sur la violence graphique est assez floue : «Le monde est dangereux. Parfois des personnes sont blessées et il est inévitable que ces événements soient documentés sur YouTube. En revanche, il n’est pas correct de poster de la violence dont l’intention première est de choquer». On trouve toujours, par exemple, des vidéos de l’exécution de Saddam Hussein.

Les commentaires ont été désactivés dans la plupart des vidéos de l’armée israélienne. Dans les rares où ils sont encore autorisés, ça dérape allègrement entre attaques antisémites ou dénonciation «d’un génocide en cours à Gaza», le tout entrecoupé de citations bibliques censées indiquer la position de Dieu dans un sens ou l’autre.

Pour la chaîne de diffusion sur YouTube cliquez sur le lien: http://fr.youtube.com/user/idfnadesk

source: 20minutes

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Jeu 2 Sep - 2:53
ISRAËL DEFENSE – Révolution dans Tsahal. La brigade « Kfir » quitte les territoires palestiniens pour la frontière nord.

Si la nouvelle est presque passée inaperçue dans la presse, elle a eu l’effet d’un coup de tonnerre dans les milieux militaires. Kfir, considérée la plus importante unité de l’armée israélienne, devrait se retirer des territoires palestiniens courant 2011. Elle avait été créée à la fin de la première Intifada pour mener exclusivement des opérations de guérilla urbaine.

Cette décision a été prise après une série de concertations entre le colonel Oren Abman, commandant de la brigade Kfir, et le général Avi Mizrahi, chef du commandement centre dont l’autorité s’exerce sur toute la Judée-Samarie (Cisjordanie).

Kfir – qui signifie lionceau en hébreu – sera désormais rattaché aux unités d’infanterie classiques de l’armée : Golani, Nahal et Givati. D’après plusieurs officiers supérieurs de Tsahal, l’objectif est de parvenir à un redéploiement rapide de la brigade le long de la frontière nord et de « la préparer à la grande guerre ».

Dans les prochains mois, les soldats de Kfir seront donc associés à toutes sortes d’exercices combinés avec l’aviation, les tanks et l’artillerie. Ses entraînements seront adaptés aux types de cible que l’armée israélienne est susceptible de rencontrer au Liban et en Syrie. Symbole de ce changement tactique : les Kfir abandonneront leur M-16 au profit du Tavor, le nouveau fusil-mitrailleur israélien.

L’état-major de Tsahal souhaite que l’expérience acquise par cette brigade en territoire palestinien puisse servir sur d’autres théâtres d’opérations, comme au Sud-Liban où la ceinture de villages chiites a été convertie en une immense base arrière du Hezbollah.

L’unité Kfir regrouperait aujourd’hui 6000 hommes issus des troupes régulières, un contingent réparti en 6 bataillons dont chacun se voit attribuer la responsabilité d’une ville palestinienne et de ses environs : Nahshon (Tulkarem et Qalqilya), Shimshon (Bethléem), Lavi (Hébron), Dukhifat (secteur de Ramallah), Haruv (Naplouse) et enfin Netzer Yehuda (Jénine), dont la particularité est qu’il se compose d’appelés juifs orthodoxes.

Une nouvelle réalité sur le terrain

Cette réorientation des Kfir s’explique pour plusieurs raisons. D’abord, l’accalmie sécuritaire retrouvée dans les territoires palestiniens. Depuis l’opération « Rempart » menée en 2002, puis l’édification d’un mur de séparation, les attentats anti-israéliens sont en baisse drastique.

En se repositionnant autour des localités de Cisjordanie, Tsahal a également empêché la reconstitution de groupes armés comme le Tanzim, la branche armée du Fatah, très actif au moment de la deuxième Intifada. Chaque nuit, l’armée israélienne appréhende des dizaines de suspects palestiniens qu’elle délivre ensuite au Shabak, les services de renseignements intérieurs. La brigade Kfir serait d’ailleurs responsable de 70% de ces arrestations.

L’entrée en fonction du Premier ministre palestinien Salam Fayyad a confirmé cette tendance au calme. Soucieux de jeter les bases d’un Etat indépendant d’ici août 2011, le nouvel homme fort de la Mouqa’taa a mis fin à des années d’anarchie dans les territoires, dissuadant son peuple de tout soulèvement, y compris au plus fort de l’offensive israélienne à Gaza en 2009.

Sa priorité concerne à présent les nouvelles forces de police palestiniennes, soit six bataillons de 500 hommes fraîchement formés par le général américain Keith Dayton, qu’il souhaite voir opérer librement à l’extérieur des villes de Cisjordanie.

La menace du nord

Le retrait qu’entamera prochainement la brigade Kfir des territoires palestiniens ne signifie pas que Tsahal n’y sera plus actif. Il répond en réalité au risque d’une escalade d’envergure à la frontière nord d’Israël qui pourrait dégénérer en un conflit ouvert avec le Hezbollah et la Syrie.

Pour nombre d’experts de la région, il ne fait désormais guère de doutes que la prochaine guerre est une question de temps. Elle nécessitera, coté israélien, le recours rapide à l’infanterie pour pénétrer en profondeur les territoires syriens et libanais, seul moyen de mettre fin aux tirs de missiles et d’artillerie qui frapperont durement l’Etat hébreu.

Face à cette perspective, l’état-major – qui passera bientôt sous le commandement de Yoav Galant – a besoin de forces supplémentaires capables de suppléer les unités d’infanterie traditionnelles de Tsahal. Telle sera la nouvelle mission de la brigade Kfir.

M.P


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 29 Juil - 1:14
Avi Bari, le Guinéen de l'armée israélienne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Venu seul de Conakry jusqu’à Tel-Aviv (Israël), cet orphelin, ancien clandestin, vient d’obtenir, à 21 ans, le grade d’officier dans l’armée israélienne.

Sous une chaleur écrasante, quatre groupes de soldats parfaitement alignés font face à la foule joyeuse qui a pris place dans les tribunes. En cette fin d’après-midi de juillet, l’ambiance festive contraste avec l’aspect solennel de la cérémonie. Et avec le lieu où elle se déroule : la base militaire de Tzrifin, l’une des plus importantes de la région de Tel-Aviv. Dans son uniforme vert olive, Avi Bari ne se laisse pas distraire par les acclamations et les banderoles. Lorsque son commandant s’approche pour lui remettre ses insignes d’officier, il gonfle le torse et fixe son regard sur l’horizon. Le colonel échange quelques mots avec le soldat, puis lui adresse une petite tape amicale sur la joue. Ému, Avi laisse enfin échapper un sourire. « J’ai repensé à ma traversée du désert et à tout le chemin parcouru depuis mon arrivée en Israël comme travailleur clandestin. Le destin m’a mené de Guinée jusqu’ici. Je fais aujourd’hui partie intégrante de ce pays et de son peuple. »
Il y a quelques années, Avi s’appelait encore Ibrahim Bari. Orphelin de Labé, il est vite pris en charge par son oncle, qui l’emmène à Conakry. Mais dans la capitale guinéenne où il grandit, le jeune homme ne se plaît pas. « On me faisait travailler dur, ça m’a donné envie de partir », explique-t-il. Dans le quartier de Matoto, Bari entend un jour parler d’Israël, nouvelle Terre promise des réfugiés du continent. Les gens y seraient bien traités et y gagneraient même beaucoup d’argent. En 2005, il décide de tenter l’aventure seul, persuadé qu’il va s’enrichir. L’adolescent de 15 ans se rend au Caire en avion, après avoir fait escale à Casablanca. Il n’a que quelques centaines de dollars en poche.

Son voyage se déroule sans encombre jusqu’à ce qu’il rejoigne la péninsule du Sinaï où l’attendent des passeurs bédouins. « Ce fut l’une des épreuves les plus dures de ma vie », raconte-t-il, marqué par le souvenir de cette expédition. « On marchait la nuit. Le reste du temps, on nous entassait sous des tentes. Il arrivait que nous restions des journées entières sans nourriture. » L’attente est longue, parfois interminable, dictée par les mouvements des gardes-frontières égyptiens qui n’hésitent pas à tirer sur les clandestins. Avi Bari se souvient qu’une fois les passeurs l’ont parqué pendant quinze jours dans le désert. « J’ai eu peur d’avoir été livré à des trafiquants. Avec les autres Africains, on a essayé de se rebeller. Mais deux adolescents bédouins nous ont braqués avec leur kalachnikov. »
La traversée de Bari s’achèvera à l’arrière d’un pick-up. De l’autre côté du grillage sectionné par les passeurs : Israël. Des taxis attendent, moteur en marche. Quelques heures plus tard, l’enfant de Labé arrive à Tel-Aviv, épuisé par les 5 500 km parcourus depuis sa Guinée natale. La métropole israélienne a pour lui des allures de Nouveau Monde. Bari prend la direction de Neve Shanan, un quartier proche de l’ancienne gare routière, où errent des milliers d’autres clandestins. Premier coup dur : le statut de réfugié lui est refusé par l’ONU au motif que la Guinée n’est pas en guerre. Il est envoyé à l’école Shanti, un centre d’accueil pour les immigrés mineurs et les enfants en difficulté.

En 2008, maîtrisant l’hébreu, il est embauché comme plongeur dans un restaurant. « Je n’avais aucune envie de rester en Israël et d’avoir la citoyenneté. Ce qui m’importait, c’était de gagner de l’argent et de repartir. » En situation illégale, le jeune Guinéen finit par se faire arrêter par la police d’immigration, qui le menace d’expulsion. Il est sauvé grâce à l’intervention de son instituteur, qui lui obtient une carte d’identité israélienne. Le destin d’Avi Bari bascule une fois de plus. Adopté par une famille originaire d’un kibboutz de Galilée, il reprend ses études et obtient son baccalauréat. À 18 ans, il est appelé sous les drapeaux, comme tout jeune Israélien. Sa motivation séduit ses commandants qui décident de l’envoyer suivre une formation d’officier.

Avec le recul, Bari considère que son engagement dans l’armée israélienne lui a appris à connaître le pays et à l’apprécier. Musulman et Noir, il arbore fièrement ses origines. « Je suis africain et je n’oublierai jamais d’où je viens. Mon passé ressurgit chaque matin au réveil, quand je repense aux étapes de ma vie. Cela me donne de l’ambition », assure-t-il. Conscient des difficultés que connaissent les milliers de réfugiés subsahariens présents en Israël, il promet de leur venir en aide en temps voulu. Mais son rêve est ailleurs : « Tôt ou tard, j’espère pouvoir être nommé ambassadeur en Guinée. Israël peut énormément apporter à mon pays d’origine. »


Jeuneafrique.com :


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 5 Aoû - 1:14
L'armée israélienne bombarde la bande de Gaza: deux combattants sont blessés

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D'après les sources médicales palestiniennes, deux combattants furent blessés lorque l'Israeli Air Force a tiré, Lundi 18 Juillet 2011 à l'aube, un nombre de missiles dans le quartier Est de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza.

Adham Abu Salmiyya, porte-parole du haut Comité des Services Médicaux à Gaza, indique que l'armée israélienne a bombardé la ville de Khuza’a, à l'est de Khan Younis, visant des combattants de la brigade d'Al Qassam, aile du Hamas, causant deux blessés, dont un gravement.
Les sources locales indiquent que les quartiers bombardés étaient une zone d'entraînement de la brigade Al Qassam; et que des dégats furent constatés sur les bâtiments environnants.

De plus, les jets israéliens ont laissé des tracts avertissant les habitants de ne pas s'approcher à moins de 300 mètres des barrières /barbelés qui séparent Gaza et Israel.

Les prospectus indiquaient également des cartes détaillées du “no-man land”, et avertissant que quiconque s'approche de la zone sera visé par l'armée de feu.

Similaire à des incidents répétés, l'armée a fourni un téléphone portable et une adresse emailan email demandant aux résidents palestiniens de collaborer avec Israel, et de leur donner des informations sur les combattants résistants ainsi que sur les tunnels entre la bande Gaza et l'Egypte qui permettent aux Gazaouis se plus ou moins survivre pendant le siège de leur territoire.

Dimanche, l'armée israélienne avait bombardé la bande Gaza provoquant sept blessés parmi les civils dont quatre enfants.

L'armée israélienne a tué au moins trois Palestiniens et en a blessé plus de vingt autres lors d'un nombre d'attaques terriennes et aériennes visant la bande de Gaza pendant les 18 premiers jours du mois de Juillet 2011.

lepost.fr

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Mar 22 Nov - 23:01
L'armée israélienne pénètre sur le sol libanais

Des soldats de Tsahal ont pénétré ce vendredi à Ghajar, au Liban-sud, à bord de plusieurs véhicules blindés Hummer, selon l'Agence nationale d'information.

Vendredi 18 novembre 2011
http://guysen.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Mer 7 Déc - 23:50
Ehoud Barak:L'armée israélienne est prête

La chute d'Assad, une question de "semaines ou de mois" pour Israël

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Il ne fait pas de doute que le clan Assad et que Bachar Al-Assad sont en fin de course. Nous sommes prêts. Je ne pense pas qu'ils aient une raison sérieuse pour qu'il [Bachar Al-Assad] se tourne contre nous, mais l'armée israélienne est prête et forte, et je ne pense pas qu'il s'agisse d'une menace immédiate", a poursuivi le ministre de la défense.

TIRS DE MISSILE

Par ailleurs, M. Barak a évoqué de récentes manoeuvres au cours desquelles l'armée syrienne a testé plusieurs types de missile : "Nous sommes sur le Golan, où le calme règne pour le moment, mais il y a quelques jours à peine, à quelques centaines de kilomètres au nord-est d'ici, nous avons vu des tirs de missiles de toutes sortes", a-t-il dit. "Il se peut que nous ayons ainsi assisté à une nouvelle démonstration de force, mais cet événement manifeste des craintes et une détresse plutôt qu'une confiance en soi" du régime syrien, a estimé M. Barak.

lemonde.fr

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Lun 19 Déc - 1:36
À L’AUBE D’UNE ATTAQUE CONTRE L’IRAN ? L’ÉTAT-MAJOR DE TSAHAL ANNONCE LA CRÉATION D’UN COMMANDEMENT SPÉCIAL POUR LES MISSIONS DE LONGUE PORTÉE

Après des mois de préparations, le chef d’état-major de Tsahal, Beny Gantz, a annoncé la création d’un nouveau commandement spécial qui se compose d’une centaine d’officiers de haut rang. Placés sous la responsabilité du général Shai Avital, ancien chef de la Sayeret Matkal (les commandos de l’état-major), ils seront responsables de la planification d’opérations de longue portée, bien au-delà des frontières d’Israël.

De source sécuritaire, on indique que l’unité disposerait de plusieurs cibles immédiates : l’Iran et ses installations militaires et nucléaires, ainsi que les filières de contrebande d’armes vers la bande de Gaza et le Sud-Liban. Ce nouveau commandant établi par l’état-major s’appuiera également sur les forces spéciales de Tsahal, à commencer par l’unité Maglan, formée aux missions derrière les lignes ennemies.

Cette initiative répond à un besoin opérationnel exprimé déjà à l’époque de la deuxième guerre du Liban en 2006 par la commission Winograd. A l’évidence, l’instabilité régionale actuelle (Egypte, Syrie) a conforté l’Etat hébreu dans l’idée de se préparer à un nouveau type de missions.

Sur un plan strictement organisationnel, cette nouvelle aile de l’état-major est censée alléger la tâche des différents commandements de Tsahal (Nord, Sud, Centre), lesquels pourront se concentrer exclusivement sur des missions liées à la défense des frontières ou à la pénétration de territoires ennemis limitrophes.

Ces dernières années, malgré la nomination auprès de l’état-major d’un conseiller pour les opérations stratégiques de Tsahal (l’ancien patron du Mossad Meir Dagan a occupé cette fonction), les opérations de longue portée étaient attribuées à l’armée de l’air. Cette fois, le retour en uniforme Shai Avital apporte un signal sur la volonté d’impliquer aussi des unités de l’armée de terre et de la marine israélienne.

Le général Shai Avital, 59 ans, dispose d’une longue expérience militaire. Outre la Sayeret Matkal, il a dirigé, sur le front nord, la 36ème division blindée de Tsahal, puis la 98ème division parachutiste. –
M.P

http://israelvalley.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Ven 17 Fév - 1:28
L’armée de l’air et le Commandement du Front Intérieur instaurent un centre en commun pour détecter les tirs de missiles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le centre de contrôle du Commandement du Front Intérieur travaillera bientôt avec le centre de l’armée de l’air responsable de la détection des tirs de missiles. Les alertes émises par le Commandement du Front Intérieur seront immédiatement transférées aux systèmes d’interception du réseau de Défense Aérienne.

Le Commandement du Front Intérieur et l’armée de l’air agiront ensemble pour détecter et prévenir la chute de missiles en Israël. Le centre de contrôle du Commandement du Front Intérieur, qui travaille en relation avec le Commandement de l’armée de l’air, rejoindra bientôt un centre d’imagerie balistique opérationnel depuis 2010.

Ce changement a été mis en place pour harmoniser la communication et le travail entre le centre d’imagerie balistique et le centre de contrôle.

Le centre d’imagerie balistique responsable de la détection des missiles se trouve dans une des bases aériennes d’Israël et travaille en étroite relation avec le centre de contrôle du Commandement du Front Intérieur. Il transmet en temps réel les informations sur les tirs de missiles contre Israël.

Le Commandement du Front Intérieur, après avoir reçu les informations, est prêt à actionner l’alarme et à régler les sirènes dans les différentes zones, selon le niveau de danger.

Depuis la création du centre d’imagerie balistique, les soldats qui l’opèrent testent de nouveaux moyens pour optimiser la performance du système.

«L’objectif est d’optimiser la coopération entre les différents corps de l’armée,» explique le Commandant Ofir Wolfish, commandant du centre d’imagerie balistique.

«Le centre d’imagerie balistique est essentiellement un organisme qui travaille en coopération avec d’autres branches de Tsahal, comme le Commandement du Front Intérieur, la Division de Gaza ou encore le Commandement de la Région Nord. De façon à ce que la communication entre les différentes parties de l’armée soit plus efficace pour permettre ainsi de meilleurs résultats.»

Après avoir été informé par le centre d’imagerie balistique, le Commandement du Front Intérieur active les sirènes et alarmes dans les endroits visés. Les systèmes de défense aérienne interceptent alors les roquettes ou les missiles tirés en direction du territoire d’Israël.

http://blogtsahal.wordpress.com

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Sam 30 Juin - 13:49
Tsahal se prépare à un quatrième front : l’Egypte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’armée israélienne a demandé 15 milliards de shequels afin de se préparer pour un «quatrième front»: l’Égypte Les analystes estiment que la nouvelle situation en Égypte nécessite l’ouverture d’un «quatrième front» pour l’armée israélienne.

Pendant des décennies, la sécurité le long de la frontière sud etait détendue, grâce au traité de paix entre Israël et l’Égypte, et l’armée israélienne etait en mesure de se concentrer sur les points chauds comme la bande de Gaza et la frontière nord, ainsi que pour « des missions à distance. »

Le nouveau Président, Mohammed Morsi, du mouvement islamiste avec les Frères musulmans, a dit à plusieurs reprises qu’il souhaite « réexaminer » les accords de Camp David. Compte tenu de l’hostilité ouverte de son parti contre Israël et son soutien sans faille pour le Hamas, Israël a décidé qu’il ne peut plus considérer la frontière égyptienne comme «normale».

Un fonctionnaire de haut rang de Tsahal a déclaré sur le Maariv que, même si personne ne pensent que l’Egypte va abroger les accords de Camp David, la nouvelle situation exige une extrême prudence. Et grâce à l’aide militaire américaine et son soutien, l’armée égyptienne d’aujourd’hui est extrêmement sophistiqué, et équipée du matériel dernier cri, ce qui en fait, une armée de type occidental, a dit l’officiel.

http://alyaexpress-news.com/2012/06/tsahal-se-prepare-a-un-quatrieme-front-legypte/

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

le Mar 28 Aoû - 0:41
L'armée israélienne s'en prend régulièrement aux enfants, selon des anciens soldats

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des Israéliens ayant été soldats dans les territoires occupés ont affirmé dimanche que l'armée s'en prenait régulièrement aux enfants palestiniens, même lorsque la situation était calme.

L'organisation «Briser le silence», composée d'anciens soldats israéliens, publie un recueil de plus de 30 témoignages de militaires le plus souvent anonymes affirmant qu'infliger des violences, souvent arbitraires, à des enfants parfois très jeunes relève de la routine en Cisjordanie.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a dénoncé ce livre, estimant que ses récits étaient trop vagues pour permettre une enquête.

PHOTO : AFP
http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201208/26/01-4568280-larmee-israelienne-sen-prend-regulierement-aux-enfants-selon-des-anciens-soldats.php

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Forces armées israéliennes

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum