Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 1 Nov - 21:44 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Lun 30 Oct - 15:52 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Jeu 19 Oct - 13:59 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Jeu 5 Oct - 12:58 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

» Renseignement et Internet
Lun 14 Aoû - 12:33 par ZIGHOUD15

» Négociations au Proche-Orient
Lun 14 Aoû - 12:21 par ZIGHOUD15

Galerie


Décembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet / Message Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Sphinx le Ven 3 Avr - 1:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Hezbollah (en arabe ‮حزب الله‬ ḥizbu-llāh, « Parti de Dieu ») fondé en juin 1982 est un mouvement politique chiite libanais possédant une branche armée qui est à son origine et qui fut créée en réaction à l'invasion israélienne au Liban en 1982, en s'appuyant sur un financement iranien. Il n'a aucun lien avec le Hezbollah turc.

L'emblème du Hezbollah est vert, couleur de l'islam, sur fond jaune. Il est composé du mot « Hezbollah » en calligraphie de style coufique, dont l'alif du mot Allah se transforme en un bras brandissant un fusil d'assaut de type AK-47, surmonté d'un extrait de verset extrait du Coran écrit en rouge (Al-Maidah, V, 56) فإن حزب الله هم الغالبون (fāʾinna ḥizb allāh hum al-ġālibūn) ; « [...] car ceux qui suivent le parti de Dieu seront victorieux. ». En bas de l'image, on trouve en écriture rouge المقاومة الإسلامية في لبنان (al-muqāwamah al-islāmīyah fī lubnān) « résistance islamique au Liban ».

Le globe terrestre, le rameau, le poing tenant une AK47 et d'autre détails encore rappellent l'emblème des Gardiens de la Révolution islamique d'Iran[1].

Nature du Hezbollah
Le Hezbollah est considéré comme un mouvement de résistance par la Syrie, l'Iran et une partie de l'opinion publique des pays arabes ou musulmans,[réf. nécessaire] et comme organisation terroriste par les États-Unis[2] le Canada, et Israël. La Russie ne considère pas le Hezbollah comme une organisation terroriste.[3]

La position de l'Union européenne est contrastée : par la voix du président de l'Union en exercice au 1er août 2006, l'Union européenne signale que le Hezbollah ne sera pas inscrit sur la liste des organisations terroristes[réf. nécessaire]; toutefois, le Conseil de l'Union européenne inclut l'officier supérieur des services de renseignements du Hezbollah Imad Fa'iz Mughniyah (alias Mughniyah, Imad Fayiz) sur sa liste de terroristes[4]. Cette classification est contraignante mais ne concerne pas la branche civile du parti et sa branche armée située à l'intérieur du Liban. Sur le mouvement considéré dans son ensemble, le Conseil de l'Union européenne a jusqu'ici jugé que le Hezbollah ne s'inscrivait pas parmi les mouvements terroristes, malgré plusieurs demandes des États-Unis. Certains diplomates européens estiment que le dernier refus de mars 2005 de l'inscrire sur la liste des mouvements terroristes était motivé par le fait que l'Union européenne ne souhaitait pas, en cette période d'instabilité au Liban, aggraver la situation.[réf. nécessaire] À la différence du Conseil de l'Union européenne, le Parlement européen a adopté le 10 mars 2005 une résolution (par 473 voix pour et 33 contre)[5] déclarative et non contraignante pour les États membres qualifiant le Hezbollah de terroriste (« 7. considère qu'il existe des preuves irréfutables de l'action terroriste du Hezbollah et qu'il convient que le Conseil prenne toutes les mesures qui s'imposent pour mettre un terme à cette action »).

L'ONU ne classe pas le Hezbollah dans sa liste des organisations terroristes mais le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à son désarmement. (voir plus bas)

Le Hezbollah est tenu pour responsable de nombreuses prises d'otages d'occidentaux, pour l'essentiel diplomates et journalistes, et de soldats israéliens occupant le sud-Liban dans les années 1980 et de l'orchestration d'attentats spectaculaires et meurtriers contre les forces occidentales présentes au Liban à cette époque. Il jouit d'une certaine popularité dans le monde arabo-musulman pour avoir contribué au retrait israélien du Liban Sud en mai 2000. Il s'inspire du principe du velayat-e faqih, c'est-à-dire la primauté des théologiens (velayat-e faqih signifie « gouvernement du docte ») sur la communauté chiite, à présent controversé.

Enfin, Hassan Nasrallah déclara à plusieurs reprises ne pas soutenir le mouvement terroriste Al-Qaida. En effet l'esprit du parti politique Hezbollah est de distinguer clairement l'idée de résistance face à Israël et l'attitude de terroristes d'Al-Qaida. Hassan Nasrallah l'a déclaré plusieurs fois sur la chaîne Al Jazeera ; c'est d'ailleurs la position de l'ayatollah Ali Khamenei, marja des Hezbollah iranien et libanais.
Organisation du pouvoir
Le Conseil consultatif exécutif (Majlis ach-Choura al-Qarar) est constitué de 7 membres et présidé par le secrétaire général Hassan Nasrallah. Il prend ses décisions par consensus. Le secrétaire général possède une autorité très importante, mais non absolue. Cela permet notamment d'éviter que le décès du secrétaire général ne décapite totalement le mouvement.

Un grand nombre d'institutions plus secondaires forment le deuxième cercle du pouvoir exécutif au sein du Hezbollah. Les principales sont la Convention Générale et le bureau politique. La Convention Générale est dirigée par un Conseil exécutif de 12 membres. Elle élit les membres du Conseil exécutif, met en œuvre ses décisions, formule les choix effectués au quotidien et gère les relations extérieures avec les autres forces politiques libanaises. Chacun des membres du Conseil exécutif a en charge un portefeuille (santé, éducation, affaires régionales, etc.). Le Conseil consultatif exécutif a cependant le dernier mot vis à vis de la Convention Générale comme du bureau politique en ce qui concerne les décisions-clé.

Les représentants du Hezbollah au parlement libanais influencent les orientations de l'organisation. Ils sont considérés comme plus modérés et réformistes, comme le montre l'éviction de Mohammed Ra'ad de la tête du Conseil exécutif.

Certaines personnalités, chefs historiques de la résistance ont du fait de leur prestige une influence privilégiée. Ils disposent de droits de vote privilégiés au Conseil consultatif.

Les agences de sécurité (Amn al-Hizb), outre leur mission de protection des chefs du Hezbollah, jouent un rôle important de contrôle de la mise en œuvre des décisions auprès des différentes composantes de l'organisation. Leur influence dépasse cependant ces missions, et leur pouvoir s'exerce sur le Comité consultatif, et même sur Nasrallah en personne[7]. Leur pouvoir s'exerce par la limitation des contacts des dirigeants du parti avec le monde extérieur, l'imposition de sanctions disciplinaires, y compris la destitution d'un cadre. Durant le conflit de 2006, Hassan Nasrallah avouera au journaliste d'Al Jazeera Ghassan Ben-Jedo qu'il n'avait aucune idée d'où il se trouvait, puisqu'on lui avait bandé les yeux comme ce dernier.

Une autre agence créée en 2000 influence les décisions. Il s'agit d'une agence de « contre espionnage » (Amn alMuddad), ne faisant pas partie intégrante de l'organigramme du Hezbollah, mais incluant certains de ses membres ainsi que des agents libanais, anciens du parti, dont certains sont soupçonnés par les États-Unis d'avoir organisés des attentats terroristes sanglants.

.../...


Dernière édition par sphinx le Ven 25 Mar - 22:23, édité 1 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Sphinx le Ven 3 Avr - 2:04

Liens avec l'Iran
La filiation du Hezbollah avec l'Iran est historique[8][9][10][11][12][13]. En effet, la conception de la politique de ce mouvement découle à l'origine de l'idéologie développée par Rouhollah Khomeini, le Velayat-e faqih (gouvernement du docte)[8]. Une « libanisation » du mouvement s'opère cependant à partir de la fin des tensions liées à la guerre Iran-Irak en 1988, puis par la participation aux élections libanaises en 1992.

L'Iran fournit néanmmoins le Hezbollah en moyens financiers et en armes [14][15] et influence ses décisions[16][17]. Le Guide de la Révolution intervient sur les décisions stratégiques, mais permet surtout aux dirigeants locaux d’asseoir leur légitimité, leur permettant ainsi de faire face aux oppositions internes. Plus directement, l'Iran garde une influence sur les agences de sécurité et de renseignement du Hezbollah. Téhéran ne revendique toutefois qu'une partie de ce soutien et compare ses relations avec le Hezbollah à celles qu'entretiennent les États-Unis avec Israël.

De son coté, le Hezbollah, qui dispose d’une représentation officielle à Téhéran, se veut un mouvement d'abord nationaliste et tient à se démarquer de sa filiation originelle. Cependant, lors d’une interview donnée à l’occasion du premier anniversaire de la guerre du Liban de 2006, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé que son organisation avait combattu pour l’Iran, propos qui ont été censurés par la télévision iranienne en raison de l’embarras qu’ils ont suscité. Les adversaires libanais de Nasrallah affirment depuis longtemps que la loyauté de ce dernier est envers l'Iran, et que le Liban n'est pas sa priorité.[18].
Rôle social
Par ailleurs le Hezbollah traite d'affaires sociales par le biais d'hôpitaux, d'écoles, d'une chaîne de télévision et d'orphelinats. Il est le premier employeur au Liban. Suite aux élections législatives de mai-juin 2005, le mouvement compte 14 sièges au parlement libanais qui en compte 128 [19]. On remarque qu'à chaque élection, le mouvement présente des candidats sunnites et chrétiens en plus de candidats chiites. Le Hezbollah est actif principalement dans la vallée de la Bekaa, dans la banlieue sud de Beyrouth et au sud du Liban.

On peut noter que le mouvement a une forte mixité : si seulement quelques femmes ont participé à des actions combattantes, elles sont très nombreuses dans les structures sociales et certaines ont des hommes sous leur direction. Pour autant les cellules féminines sont représentées par un homme à la Majlis Choura (assemblée de la consultation - organe directionel du mouvement - où sont également présents 2 représentants de l'Iran). Selon les dirigeants du Hezbollah, une femme pourrait entrer à la Majlis Choura, mais l'occasion ne s'est pas encore présentée.

Le Hezbollah s'est beaucoup fait remarquer dans le monde musulman en étant favorable au Mut`a (qui n'existe que chez les chiites) traduit littéralement par « mariage de jouissance » et aussi appelé mariage temporaire. Comme son nom l'indique cette forme d'union est temporaire et ses modalités (dont la durée) résultent d'un contrat. Cette forme de mariage évite l'adultère car il ne faut le consentement que des époux (et du père de l'épouse si celle-ci est célibataire [ni veuve ni divorcée]). Dans les années 80, de nombreux islamistes sunnites et politiques ont accusé le Hezbollah de pratiquer une prostitution déguisée
.../...

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Sphinx le Mer 2 Déc - 1:50

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah appelle à la déconfessionalisation politique et défend les armes de la Résistance au Liban

Beyrouth, le 30 novembre – Au cours d’une conférence de presse, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a dévoilé le document politique adopté à la fin du congrès du parti tenu il y a quelques jours, affirmant que la Resistance est au cœur des transformations sur le plan international et apparaît en tant que facteur stratégique après avoir joué un rôle principal dans la mise en place de ces transformations au Proche-Orient.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur le plan international et régional

Dans un premier temps, Nasrallah a indiqué que la Résistance a remporté plusieurs victoires militaires et politiques et jouit actuellement du soutien du peuple et d’une place primordiale au sein des puissances régionales, mettant parallèlement l’accent sur les multiples défaites militaires et économiques de l’axe israélo-américain qui le rendent incapable de maîtriser comme avant les transformations au sein du monde arabe et musulman. Ces constats permettent selon lui au Hezbollah d’affirmer que le Proche Orient est entré dans une phase historique de changement permettant d’estimer que les Etats-Unis ne jouissent plus de la puissance d’hégémonie qu’ils exerçaient sur les pays levantins.

Signalant que les Etats-Unis ne disposent plus de la même influence qu’ils avaient avec la fin de la seconde guerre mondiale et ne peuvent plus penser qu’ils possèdent le monde entier à leur merci, le chef de la Résistance a déclaré que cette puissance militaire, économique, politique et stratégique avait provoqué le choc des civilisations en voulant mettre la main sur le système international. Rappelant le mandat Bush, il a indiqué que ce dernier avait mélangé la notion de terrorisme et celle de résistance afin d’ôter à la Résistance son droit de défense afin d’éradiquer le dernier rempart d’un peuple qui a droit à lutter pour une vie dans un pays marqué par la dignité, la souveraineté et la liberté. Il a également évoqué que les Etats-Unis vont s’acharner à défendre leur stratégie dans la région, en dépit de leurs nombreux revers en Irak, en Afghanistan, en Palestine et au Liban.

Vantant les exploits de la Résistance libanaise qui est une pionnière dans son action contre l’occupant, Nasrallah a signalé que cette résistance est passée d’une puissance libératrice en une puissance d’équilibre, d’affrontement et de Défense, sans oublier son rôle vital sur les plans politique et interne libanais pour la promotion de l’Etat fort et juste, qui l’a rendu un exemple à suivre non seulement dans le monde arabo-musulman, mais également pour la communauté internationale.

Avouant que le Hezbollah ne sous-estime aucunement le poids des défis et des risques de la situation régionale, le chef du Hezb a souligné que son parti est devenu plus clair et affirmé dans ses choix, et possède une grande confiance en son peuple.

En second lieu, Sayyed Nasrallah a estimé que la région subit la plus grande part de l’hégémonie américaine, déplorant la brutalité des conflits poussés par le colonialisme inassouvi des Etats-Unis visant à immuniser l’état d’Israël, en affaiblissant les peuples levantins sur les plans économique, culturel, et politiques. Pour atteindre ces buts, les Américains ont suivi une stratégie favorisant le renforcement de l’Etat hébreu, menant une guerre culturelle et religieuse à travers les médias afin d’augmenter les dissensions entre les peuples de la région, appuyant les régimes tyranniques au PO, monopolisant les points géographiques stratégiques, paralysant tout mouvement aux idées révolutionnaires, bref, en divisant pour mieux régner.

Soulignant que la lutte contre les Etats-Unis est loin d’être facile et pourrait durer des générations durant, le secrétaire général du Hezbollah a précisé que l’expérience libanaise a prouvé que la difficulté qu’inspire la situation n’est pas synonyme d’impossible, et qu’à travers la Résistance et la ferme volonté du peuple, tout peut être réalisable.

Sur le plan national :

Assurant que la Résistance s’est enrôlée à la sauvegarde de la souveraineté, de la dignité et de la libération du Liban, le chef du Hezbollah a souligné que le Liban doit être la nation de tous les Libanais leur assurant sur un même pied d’égalité une terre et toutes les opportunités possibles pour leur bien-être.

Nasrallah a insisté vouloir le pays unifié, ainsi que son peuple, son état et ses institutions, écartant tout possibilité de fédéralisme et de divisionnisme directs ou indirects, ajoutant que le Liban doit être libre, souverain, indépendant, fort et présent sur l’échiquier régional, jouant un rôle principale dans l’avenir de la région.

Il a également évoqué les conditions indispensables pour l’édification d’un tel état fort, à savoir la constitution d’un Etat juste, puissant, la mise en place d’un système politique réfléchissant la volonté et les aspirations du peuple, dont la Résistance fait partie, pour un pays juste, libre, sécurisé et stable.

Rappelant qu’Israël constitue une menace potentielle contre le Liban dont elle convoite la terre et la richesse en eau, Sayyed Hassan a affirmé que l’Etat libanais prônant la coexistence, les valeurs démocratiques et humaines est le modèle antagoniste de l’Etat hébreu vantant le sectarisme et la discrimination sociale et religieuse.

Notant que le pays des cèdres est à la frontière des territoires occupés secoués par des conflits interminables avec Israël, le chef du Hezbollah a évoqué les diverses tentatives d’invasions israéliennes depuis 1948 jusqu’en 1982, déplorant l’absence de l’état libanais au sud du pays afin d’épauler le peuple qui a résisté face à l’ennemi, et qui a fini par créer la Résistance afin de préserver la souveraineté et la dignité nationale, sans oublier de citer la libération du sud en 2000 et le dernier conflit israélo-libanais qui est devenu un modèle à suivre par les peuples dans la lutte contre l’occupation et la défense de leurs droits et de leur terre. Il a également indiqué que la menace israélienne perpétuelle oblige le Liban à se défendre via une collaboration entre l’Armée libanaise et la Résistance populaire : l’Armée en préservant la sécurité et la stabilité du pays, et la Résistance en faisant face à toute attaque israélienne. Insistant sur les victoires successives du Hezbollah, Nasrallah a affirmé que son parti se doit toujours de libérer ce qui reste des territoires libanais occupés, citant les hameaux de Chebaa, les collines de Kfarchouba et la partie libanaise du village de Ghajar.

En ce qui concerne l’Etat libanais et son système politique, le Sayyed Nasrallah a estimé que le problème principal de ce dernier est le confessionnalisme politique, qui constitue un obstacle à la réalisation de la démocratie véritable. Soulignant que ce système confessionnel inscrit dans le texte des Accords de Taëf doit être aboli et ceci via la mise en place d’une commission nationale spéciale, le chef du Hezbollah a indiqué cependant que tant que les Libanais n’auraient pas réussi à abroger ce confessionnalisme à travers leur dialogue national, la seule issue possible pour parvenir à diriger ce pays tout en préservant la coexistence des différentes communautés religieuses et partisanes est la démocratie consensuelle. Nasrallah a ainsi déterminé les qualités d’un Etat libanais, à savoir le respect des libertés publiques, le fait d’être fondé sur le principe d’unité et de cohésion nationale, la capacité de protéger la terre et le peuple, disposer d’une armée nationale puissante et bien équipée, la présence d’institutions modernes avec un bon personnel, une application des lois dans le cadre du respect des libertés publiques indépendamment de toute appartenance sectaire, une représentation adéquate par une loi électorale moderne et juste, l’appui des compétences scientifiques hautement qualifiés de son peuple pour abroger la corruption, une autorité judiciaire échappant à tout contrôle politique, une économie renforcée pour améliorer la production et permettre des opportunités d'emploi, l’application du principe de développement équilibré entre les régions, le souci de l'intérêt de ses citoyens, notamment sur le plan de l’éducation, des soins médicaux, de l’éradication de la pauvreté, la prise en charge des jeunes générations en les aidant à orienter leurs talents et leurs énergies pour être actifs au niveau national, le renforcement du rôle des femmes et de leur participation dans la vie active sur tous les plans, le privilège de l’éducation nationale en améliorant le niveau des écoles publiques et de l'Université libanaise, et en mettant en place l'enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous, la décentralisation du système administratif, le freinage de l’exode des familles et des jeunes, ainsi que le parrainage des expatriés dans les quatre coins du monde.
Le chef du Hezbollah a indiqué qu’un tel Etat doit être le but que tout Libanais doit avoir, et que son parti est disposé à faire preuve de tous les efforts nécessaire en collaboration avec les autres partis et le peuple pour réaliser cet objectif national.

Libnanews (Lundi, 30 Novembre 2009 19:25 )

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Sphinx le Sam 14 Aoû - 0:15

Un parc 'Hezbollahland' attire les foules au Sud-Liban

Point de ralliement pour qui veut contempler une carcasse de char Merkava, manipuler un lance-roquettes ou découvrir un véritable bunker creusé dans la roche: le 'parc d'attractions' du Hezbollah, dans le village de Mlita, à une bonne heure de route au sud-est de Beyrouth, attire de nombreux visiteurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après avoir tenu tête à l'été 2006 à l'armée israélienne et tout en affûtant ses armes en prévision de la prochaine confrontation, le mouvement chiite profite de la trêve actuelle pour soigner ses relations publiques.
Plus réputé jusque-là pour son sens du secret, le Parti de Dieu, soucieux de glorifier ses prouesses guerrières a décidé d'ouvrir au public l'une de ses redoutes inexpugnables du temps de l'occupation israélienne du Sud-Liban.
Perché sur une colline boisée de chênes, ce 'Hezbollahland', tout à la gloire des "patriotes" et "martyrs" chiites libanais, a attiré plus d'un million de visiteurs depuis son ouverture, en mai, se vantent les guides qui en commentent la visite.
"Si les Israéliens ne nous attaquent pas, nous ne les attaquerons pas. Nous ne sommes pas des terroristes. Nous sommes des gens très pacifiques et nous avons le droit de vivre comme n'importe quelle autre nation", assure d'une voix douce l'un d'entre eux, Ali.
Cumulant son job de guide à temps partiel avec un emploi dans une banque islamique de la localité proche de Nabatieh, Ali confie que le parc, qui a déjà coûté quatre millions de dollars, ambitionne de se doter d'un camping, de piscines, de clubs de sport, d'un téléphérique et ... d'un hôtel cinq étoiles.

"ABYSSE"

Les guides zélés prêchent généralement des convaincus: la foule des visiteurs est essentiellement composée de chiites libanais, même si le parc attire aussi des touristes étrangers, pour lesquels le Hezbollah dispose de guides polyglottes.
"On croit au Hezbollah, on croit en son pays, on croit en sa force", s'extasie Sara Nasser, une habitante du village sud-libanais de Haris, en se déclarant remplie de fierté par sa visite.
La visite du parc de Mlita débute par un amphithéâtre où l'on projette une vidéo de sept minutes sur l'histoire du Hezbollah, ponctuée de musique martiale à percer les tympans.
Suit la visite d'un musée couvert où sont exposés armes et uniformes capturés sur des soldats israéliens. Sur les murs, des panneaux expliquent l'organisation militaire israélienne et des photos satellite désignent les cibles du Hezbollah, dont le réacteur nucléaire de Dimona, dans le désert du Néguev.
Dehors, dans une cuvette circulaire, s'étale un 'cimetière' de chars et pièces d'artillerie israéliens, leurs canons condamnés par scellement dans des murs de béton.
Au centre du cercle, à l'intention des drones, satellites et autres aéronefs-espions, sont dessinés avec des pierres les mots "abysse" et "bourbier" en caractères hébreux géants.
Un sentier longe des lance-roquettes et des mannequins grandeur nature de combattants du Hezbollah dissimulés dans les arbres pour conduire à une cavité creusée dans le calcaire.

"ALLAH EST AVEC NOUS"

A l'intérieur on peut apercevoir une cuisine, une salle de prière, une salle d'opérations et un espace de vie prévu pour accueillir une trentaine de combattants.
A l'autre extrémité du refuge, qui a nécessité trois ans de forage selon Abou Abdallah, un autre guide, on débouche sur un point de vue surplombant les villages environnants.
"Les combattants sont les fils de ces villages. Ils ne sont pas venus en parachute ou du ventre de la terre", plaisante le guide, pour signifier la chaîne qui unit le Hezbollah et la population.
La visite du parc de Mlita s'achève par la "place de la Libération", un jardin entouré de canons et de lance-missiles, où des marches de pierre mènent à une esplanade dédiée aux "martyrs" du Hezbollah.
On peut imaginer que l'aviation israélienne rasera ces lieux dès les premiers coups de feu de la prochaine guerre, qui ne fait aucun doute pour les visiteurs.
"Nous nous attendons à une nouvelle guerre, c'est sûr, même si ce n'est pas maintenant", confie Khadijah al Chaar, une étudiante voilée de 19 ans.
"Mais nous n'avons pas peur car la Résistance est avec nous, le Sayyed est avec nous", assure-t-elle, en se référant à Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah.

"Le peuple est avec nous et, à coup sûr, Allah est avec nous!"

Par Reuters, publié le 12/08/2010

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par ZIGHOUD le Ven 22 Juil - 23:33

Lettre aux guerriers du monde entier

La garde meurt mais ne se rend jamais
Surprise pour les nazis que cette volonté
Par pur courage se faire décimer
Des chevaux et des lances contre des blindés
Une charge magnifique qui est saluée
Hier aujourd’hui et pour l’éternité
D’où venait donc cette témérité
Des flammes entretenues de ce feu sacré
Que deux mille ans les perses ont fait bruler
Par de n’importe quel arbre les branches sélectionnées
Culte satanique ou symbolique exprimée
Les hommes comme les plantes ne se ressemblaient
Qu’en apparence car les sèves cachées
Véhiculaient des gènes qu’il fallait préserver
La victoire Alexandre à ses phalanges devait
Se battre en silence et lui accorder
Juste le temps nécessaire pour la tète attaquer
Faire fuir le chef suprême de toutes ses armées

Que dire des trois cents justes sacrifiés
Pour laisser derrière un seul homme qui va raconter
Aux dix mille spartiates qui devaient rester
Aux cent mille grecs qui les rejoignaient
Leur courage leur force devant l’adversité
Mourir pour l’exemple tel est le secret
Pour réveiller ce sang et le faire bouillonner
Et s’il est interdit du dos lui tourner
Dans les champs de bataille a l’ennemi juré
Il suffit pour ça de se faire encercler
D’où que viennent les coups vous serez assurés
Pour avoir prêté serment, de l’avoir honoré
Ou se trouve l’ennemi où il est caché
De voir ce courage il aura le sang glacé

Et pour les survivants de ces batailles rangées
Raconter aux enfants et l’histoire de leurs ainés
Celle du prince arabe ce douzième guerrier
Ou d’Elie wallace et son cri de liberté
De Geronimo des indiens massacrés
à little big horn vous vous souvenez
Du général Tarek ibn ziad et des bateaux brulés
En face des espagnols et leurs armures dorées
Des bombes atomiques et de ces japonais
Samouraïs millénaires et kamikazes
De la guerre du Vietnam et de celle Corée
Du débarquement sur des plages occupées
Des zoulous et leur roi massacrés
Par des mitrailleuses, armés de sagaies
De la ville de Stalingrad et de sa fierté
Et la folie d’Hitler sa haine démesurée
Du cri des Aurès et de la bataille d’Alger
De ce gladiateur dans l’arène tombé
Accompli sa vengeance devant l’assemblé

Tout ça pour vous dire et sans m’étaler
Que face à la folie des hommes le courage a gagné
Qu’armés de patience et de volonté
Malgré les circonstances on pouvait l’emporter
Combien de temps encore devrons-nous supporter
La haine les manigances et les complots cachés
Du maitre du mal et ce qu’il a engendré
Et si pour cela nous devions supporter
Juste une évidence la guerre ne finira jamais
Et si les champs les autres cultivaient
Faisaient du commerce et s’enrichissaient
Dans une totale insouciance et pure vanité

Notre lot à nous sera de sans cesse contrer
La prochaine offensive de nos ennemis jurés
Aiguiser nos lances et ne jamais regretter
Une vie de bourgeois et de servilité
S’entrainer sans cesse trimer et suer
Apprendre se battre surtout à encaisser
Le vainqueur sera debout à la nuit tombée
Les corps de ses adversaires jetés à ses pieds
Continuer à frapper même s’il est blessé
Par sa détermination et ses coups assénés
La victoire au bout et l’ennemi terrassé
Car de la goute d’eau et du rocher
Qui se sont battu devinez qui a gagné
Le temps et la patience ont fini par payer
Par acharnement un trou fut creusé
Pourtant la logique de la simple dureté
Aurait avec insistance désigné le rocher
Signant une loi ou alors un décret
Patiente persévérance tel est le secret

Même dans le coran et les livres sacrés
Il est dit que la victoire sera accordée
Aux hommes patients et de bonne volonté
Que s’il s’agit aussi de se préparer
Nul n’est tenu que de ce qu’il a pu amasser
La force et les armes surtout bien viser
Que dieu en personne va ton tir guider
Le savoir et la science là sont les vrais
Que l’histoire sans cesse va se répéter
La sagesse étant de pouvoir éviter
De commettre encore les erreurs passées
Que l’expérience doit nous enseigner
Les techniques et le sens de chaque armé
Que les math sont la pour nous confirmer
Que tout a un sens que tout est dirigé
Que si compliquée est une courbe à tracer
On doit tous d’abords bien délimiter
Le domaine de définition et la dérivé
Et que si par chance on peut travailler
Sur une restriction la tangente sera vraie
Tout est équations et on doit trouver
La planète d’origine et ses coordonnées
Qu’une seule trajectoire nous intéresser
Dans l’univers et son immensité
Paradis est le nom de ce lieu espéré
Nos vraies origines Là ou nous sommes nés
Abandonner ces corps pour vivre à jamais
Que dans la planète terre nous sommes prisonniers
Jusqu'à ce qu’on ait pu expier nos péchés
Que si ça dure des milliers d’années
Le bien contre le mal devra l’emporter
Sinon un autre cycle sera enclenché
Révolutions infinies jusqu'à le prouver

Bien sur que de croire que la nature c’est trompée
Que du singe nous avons simplement évolué
Que nous sommes complètement seuls à errer
Dire simplement Que dieu n’a jamais existé
Ni le diable d’ailleurs ni d’autres entités
Que pour être les plus fort nous pouvons tout bouffer
Dominer les forces et tout maitriser
Elever des cellules et des thons en captivité
Cloner des hommes en faire des pièces détachées
Que l’âme n’existe pas que le corps est parfait
Qui si nous ne pouvons pas dans le ciel compter
Le nombre d’étoiles on peut l’estimer
Que ces virus qui ne font que muter
Sont une faute de frappe d’un moteur emballée
D’une évolution sans cesse renouvelée
Si les saisons les pluies et les vents déchainés
Ce magma qui bout et ces pôles gelés
Ce champ magnétique pour nous protéger
Des éruptions solaires nucléarisées
C’est des accidents qui ne sont pas calculés
Tous ces océans ces mers et la gravité
La position de la lune et de ses marées
Et nulle part ailleurs on a pu l’observer
C’est tout de même un raisonnement très léger
Pour ne pas dire une grande imbécilité

Un jour que nous appelons le jugement dernier
Nos mots nos actions seront bien pesées
Qu’il s’agisse d’un atome ou d’une guerre fomentée
Même un seul soupir sera questionné
Imagine alors ce que tu devras payer
Toi et ceux qui te ressemblent et tous les damnés
Pour le moment nous allons retourner
Contre toi toutes tes armes et ta garde rapprochée
Merci pour internet et cette facilité
De pouvoir transmettre et communiquer
Chacun tombera dans le trou qu’il a creusé
S’écroulera aussi tes édifices penchés
A l’eau tout tes plans enfin déjoués
Le royaume du mal est déjà annoncé
Un trône unique pour le maitre caché
Un gouvernement du monde a sa solde prié
De détruire ces états qu’il avait lui-même tracé
Une seule frontière nord sud devra exister
Les serviteurs au nord les esclaves à coté
Pomper toutes les richesses sans devoir partager
Et pour le pouvoir faire plus de sang couler

Où sont tes pharaons et tes grands sorciers
Tes empires tes rois qui te sont dévoués
Venez donc vous battre au lieu de vous cacher
Tuas pour toi le nombre et l’immortalité
Le mensonge la terreur et l’invisibilité
Même dans les cauchemars tu peux les hanter
Etouffez vite ces dires pas de publicité
Aucun titre aucun journal ne doit l’imprimer
C’a n’existe pas ca ne s’est jamais passé
Défier le maitre c’est une énormité
Pour le commun du mortel il n’a pas existé
Et c’est surtout comme ça que ça devra rester
Ce n’est là que délires et insanités

Vous me croyez seul et que vous me connaissez
Je ne suis pas poète je suis un guerrier
General je suis et au combat je mourrais
Laissant après moi des troupes haranguées
Fières et résistantes et l’esprit éclairé
D’avoir enfin compris ce qui ce fomentait
Et si mes lettres ne sont pas datées
C’est qu’elles sont Intemporelles et pour l’éternité
Dans mon territoire elles sont déjà chantées
Vous savez où elles sont ces terres libérés
Amazigh je suis et libre je mourrais
La tète haute et fier d’avoir le bras armé
Et plus têtu que moi c’est très dur à trouver
Si vous lisez ces lignes j’ai déjà enfanté
C’est sur ça existe vous êtes contaminé
Zighoud.



avatar
ZIGHOUD
Membractif
Membractif

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 50
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : ALGERIE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Daûphin_zz_47 le Sam 7 Juil - 13:38

La résistance déjoue une tentative d’espionnage de l’ennemi israélien

La résistance islamique au Liban a publié un communiqué dans lequel elle a déclaré avoir déjoué une nouvelle tentative d'espionnage de l’ennemi israélien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Dans le cadre de son travail continuel visant à lutter contre l'espionnage israélien sur le Liban, la résistance islamique a découvert un engin israélien d’espionnage sur le réseau de communications du réseau fixe de la Résistance dans la région de Zrarieh (sud du Liban). L’ennemi a fait exploser cet appareillage électronique, et aucune victime n’a été déplorée grâce à la vigilance de la Résistance », a souligné le communiqué.

« Cette tentative d’espionnage déjouée s’inscrit dans le cadre des attaques israéliennes continues sur le réseau de télécommunication. Elle représente une violation de la souveraineté libanaise et une atteinte à la sécurité des Libanais », a poursuivi le communiqué.

La Résistance islamique a assuré dans le communiqué qu’elle continuera à faire échec aux plans de l’ennemi et à ses agressions contre le Liban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le département d’orientation au sein du commandement de l’armée a aussi fait paraître un communiqué dans lequel elle a annoncé qu’une unité militaire a été déployée dans le secteur de Zrarieh où elle a établi un cordon de sécurité.

Sur le même plan, la branche des relations médiatiques du Hezbollah a affirmé qu’un avion israélien a fait détruire l'équipement découvert par les résistants. La branche des relations médiatiques a également appelé les journalistes à se rendre sur la place de l'explosion, pour témoigner de la violation sioniste de la souveraineté libanaise contre les réseaux de communication.

http://www.french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=7289&cid=287

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Amée de Hezbollah (Al-Muqawama al-Islamiyya, Résistance islamique )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum