Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 1 Nov - 21:44 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Lun 30 Oct - 15:52 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Jeu 19 Oct - 13:59 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Jeu 5 Oct - 12:58 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

» Renseignement et Internet
Lun 14 Aoû - 12:33 par ZIGHOUD15

» Négociations au Proche-Orient
Lun 14 Aoû - 12:21 par ZIGHOUD15

Galerie


Décembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Forces armées égyptiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet / Message Forces armées égyptiennes

Message par Sphinx le Mer 12 Aoû - 23:15

L'armée égyptienne est le plus grand service au sein de la branche militaire égyptienne. Elle est estimée à environ 340.000, en plus d'environ 375.000 réservistes pour un total de 655-715,000 .

Histoire

L'armée égyptienne moderne a été créé en 1830 par Muhammad Ali d'Égypte. (Voir l'histoire militaire de l'Egypte ancienne pour les arrangements militaires au cours de l'Antiquité.) Il a cherché à diviser l'Egypte loin de l'Empire ottoman et, pour ce faire, il a acheté des armes en Europe et de l'expertise et la construction d'une armée vaincue que le Sultan et saisi le contrôle de l'Égypte , la Syrie, et dans certaines parties de l'Arabie. L'armée égyptienne a été impliqué dans les guerres au cours de la dynastie Mohamad Ali:

La guerre d'Indépendance grecque
1831 La guerre égypto-ottomane
La Première guerre turco-égyptienne
La Deuxième guerre turco-égyptienne
La guerre syrienne
Mais les Européens, est intervenu sur le nom du sultan, et suite à leur intercession de l'armée égyptienne croupi jusqu'à la Grande-Bretagne a pris le contrôle de l'Egypte en 1882 la guerre anglo-égyptien.

En 1946, les officiers britanniques ont été chassés et les Egyptiens ont pris le plein contrôle. Le Mouvement des Officiers Libres de l'armée, dirigé par Nasser s'empara du pouvoir du roi Farouk d'Egypte dans la révolution égyptienne de 1952. Pendant la guerre froide, l'armée a combattu activement en 1948 la guerre israélo-arabe, la crise de Suez, en 1956, la guerre civile au Yémen du Nord de 1962 à 1967, la guerre des Six Jours de 1967, 1973 Yom Kippur War, 1977 et de la Libye et l'Égypte Guerre. Il a fait valoir que seule la relativement bonne performance de l'armée égyptienne dans la guerre de 1973, notamment à l'Opération Badr et de la Bataille de Suez, qui a permis aux Égyptiens de demander un niveau de victoire et de prendre part aux accords de Camp David 1977, sans perdre visage.

Depuis les années 1980, l'armée a construit plus étroite et des liens plus étroits avec les États-Unis, comme en témoigne la bi-annuel de l'opération Bright Star exercices. Cette coopération a facilité l'intégration de l'armée égyptienne dans la guerre du Golfe, la coalition de 1990-91, au cours de laquelle l'Egypte II Corps Maj Gen Salah Mohamed Attia Halaby, avec 3e Division mécanisée et 4e Division blindée, a combattu dans le cadre de l'arabe commune Commandement des forces du Nord .
wikipedia


Dernière édition par sphinx le Dim 13 Nov - 23:22, édité 1 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Forces armées égyptiennes

Message par Sphinx le Dim 16 Aoû - 22:36

الجيش المصرى الصواريخ

[url][/url]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Forces armées égyptiennes

Message par Sphinx le Sam 28 Nov - 1:19

Corps expéditionnaire égyptien durant la deuxième guerre du Golfe

Le corps expéditionnaire égyptien envoyé pendant la seconde guerre du golfe est commandé par le général Salah [1], il fut déployé à partir du septembre 1990 par les forces armées égyptiennes dans le cadre de l'opération Bouclier du désert.

Composition

Il comprenait la 3e division d’infanterie mécanisée commandé par le général Yehya, la 4e division blindée et la brigade para-commando [2] soit 35 000 hommes de l'armée de terre égyptienne.
Ses principaux matériels comprenaient 250 chars M60 A1, 200 chars T-62, 200 véhicules de transport de troupes M113 et 200 pièces d’artillerie; son armement léger est d'origine soviétique construit sous licence en Égypte comme les AK-47, RPG-7 et SA-7.

Historique


Formant l’aile gauche des contingents arabes sur la frontière koweito-saoudienne, avec à sa droite la 9e division blindée syrienne, il composait avec celle-ci le Joint Force Command-North.

En face, à trois kilomètres de leurs premières lignes se trouvaient les 6e et 10e divisions d’infanterie de l'armée irakienne.

Pendant le conflit, des parachutistes-commandos effectuèrent de nombreuses missions pour trouver des brèches dans les champs de mines et plusieurs missions héliportées avec les forces spéciales des États-Unis.

Dès le 19 janvier, des déserteurs irakiens se rendent aux avant-postes égyptiens.

Pour conforter au sein de l’état-major irakien l’idée d’une attaque principale frontale et amphibie, le général Norman Schwarzkopf décida d’envoyer le Joint Force Command North à l’assaut de la frontière.

Le 24 février 1991, à 4 heures du matin, les unités égyptiennes composant la force pan-arabe franchissent la frontière koweïtienne et se heurtent à un imposant champ de mines. Les Irakiens se sont retranchés dans plusieurs constructions en dur.

La 3e division d’infanterie mécanisée en 1re ligne perd une trentaine de soldats. Stoppés durant plusieurs heures par une artillerie encore agressive, les paras-commandos, au prix de plusieurs morts, s’emparent de la première ligne de défense.

Au soir de la première journée de l’offensive, les objectifs prévus ne sont pas atteints, mais la résistance irakienne a considérablement faibli. Profitant de la nuit, les soldats de Bagdad commencent d’ailleurs à retraiter en désordre.

Le 25, la victoire est quasiment acquise avec la prise, non loin de Wadi Al Batin, d’une ex-caserne de l’armée koweïtienne.

Les chars égyptiens effectuent alors un mouvement tournant en direction de Koweït City. A la mi-journée, les M60 A1 de la 4e division blindée égyptienne font leur jonction avec les M60 A1 de l’USMC.

La libération du Koweït est terminée et le prix payé par les forces égyptiennes dans ce conflit fut de 10 tués et de plusieurs dizaines de blessés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Forces armées égyptiennes

Message par Sphinx le Dim 13 Nov - 23:34

Rappel historique des forces armées égyptiennes

Les forces armées égyptiennes sont les plus importantes en nombre du continent africain.
Elle comprennent l’armée égyptienne, la marine égyptienne, l’armée de l’air égyptienne, et l’Egyptian Air Defense Command.


Historique
XIXe siècle


L’Égypte théoriquement vassal de l’empire ottoman s’émancipe, en partie suite à la campagne d’Égypte conduite par Napoléon 1er, au début du XIXe siècle sous le règne du vice-roi Méhémet Ali qui mit sur pied une armée de conscription à base de paysans sous commandement d’officiers Turcs ou Mamelouks[1] qu’il utilisa ensuite pour repousser les frontières de l’Égypte.
En 1820, Muhammad Ali envoie une armée de 5 000 hommes commandée par son troisième fils, Ismaël, dans le sud du Soudan avec l’intention de conquérir le territoire et de le soumettre à son autorité. La supériorité des troupes égyptiennes et des armes à feu assure en 1821 la conquête du Soudan face à une résistance farouche de tribus n’ayant qu’un armement primitif[2].
Celle-ci intervint dans la guerre d’indépendance grecque mais sa flotte fut détruite durant la bataille de Navarin le 20 octobre 1827, elle réprima également pour le compte de l’empire ottoman une révolte des wahhabites en Arabie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Muhammad Ali n’ayant pas eu la récompense promise pour l’aide qu’il avait donnée à la Turquie pendant la guerre entama en 1831 la première guerre turco-égyptienne contre le Sultan Mahmud II et conquit la Syrie et s’avança au nord d’Adana. Le 21 décembre 1832, une armée égyptienne de 15 000 hommes vainquit l’armée turque de 100 000 hommes durant la bataille de Konya, l’invasion est finalement stoppé en 1833 sous la pression diplomatique de la France et du Royaume-Uni craignant que la Russie impériale n’intervienne. Un traité place la Syrie, la Palestine, le Hedjaz [3] et la Crète sous contrôle de l’Égypte jusqu’à la mort de Muhammad Ali et garanti que la souveraineté de l’Égypte restera à sa dynastie.
En 1839, le sultan reprend la guerre contre le vice-roi d’Égypte et déclenche la seconde guerre turco-égyptienne mais son armée de 80 000 hommes se fait battre par celle de 46 000 lors de la bataille de Nezib à cause de la supériorité de l’artillerie égyptienne mais malgré la mort de Mahmud II, l’intervention des forces armées britanniques allié à la Turquie et appuyé par l’Autriche débarquant à Beyrouth (10 000 habitants à l’époque) et à Acre en septembre 1840 fit que Muhammad Ali ayant ses voies de communication coupées du faire la paix et évacuer la Syrie et la Crête en février 1841 [4].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sous la conduite d’Ismaïl Pacha, l’Égypte tenta d’agrandir son empire et entreprit la guerre égypto-éthiopienne en 1875. L’empire d’Éthiopie réussit à contenir les assauts égyptiens et les combats cessèrent en 1876.
La guerre des Mahdistes entre 1881 à 1899 opposa au Soudan les forces de Muhammad Ahmad ibn Abd Allah Al-Mahdi désireux d’établir dans la région un émirat islamiste fort et indépendant aux armées égyptiennes puis anglo-égyptiennes ainsi que celle des puissances voisines. Après plusieurs sanglantes défaites dont la bataille d’El Obeid et la prise de Khartoum en 1885 entrainant la mort de Gordon Pacha, une longue campagne des forces britanniques commandé par Horatio Herbert Kitchener appuyant l’armée égyptienne réussit à réduire le mouvement. Le Soudan anglo-égyptien est créé après ce conflit.

XXe siècle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant la première guerre mondiale, le Egyptian Expeditionary Force britannique affronta l’empire ottoman et s’empara de la Palestine.
Durant la Seconde Guerre mondiale, l’Égypte était techniquement neutre, mais Le Caire est bientôt devenu une base militaire importante des forces britanniques. En raison d’un traité de 1936 par lequel le Royaume-Uni avait le droit de poster des troupes sur le sol égyptien, afin de protéger le canal de Suez (10 000 h dans ce pays et 1 900 au Soudan début 1937)[6] . L’Égypte a donc servi durant la guerre du Désert de base à la 8e armée britannique qui a tenu le front libyen jusqu’au refoulement complet des forces de l’Axe Rome-Berlin qui à partir de septembre 1940 tentèrent d’envahir le pays.
De 1949 à 1973, l’Égypte fut en conflit quasi-permanent avec Israël dans le cadre du contexte du conflit israélo-arabe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle participa à la guerre israélo-arabe de 1948-1949 et Londres menace en d’intervenir militairement au titre de son traité de défense avec l’Égypte lorsque Tsahal s’avancera trop dans le Sinaï.
Elle participera également à la guerre des frontières d’Israël de 1949 à 1956, la guerre de Suez en 1956 contre Israël, la France et le Royaume-Uni, la guerre des Six Jours en 1967 ou elle perdit 15 000 hommes, la guerre d’usure de 1968 à 1970 et la guerre du Kippour en 1973.
L’armée joua un rôle prédominent dans la vie politique égyptienne lorsque le Mouvement des officiers libres effectua un coup d’État le 26 juillet 1952 mettant fin au règne de Farouk Ier d’Égypte et portant le lieutenant-colonel Gamal Abdel Nasser peut après au pouvoir[7].
Après que les négociations avec les États-Unis capotèrent sur la fourniture d’armement moderne, Nasser se tourna vers Moscou et reçu un important soutien militaire de l’URSS à partir du 27 septembre 1955[8] qui remplaça le matériel détruit durant les divers combats et en 1970 envoya des chasseurs défendre l’espace aérien égyptien. Le 6 juillet 1972, Sadate décide d’expulser les 20 000 conseillers militaires soviétiques en Égypte[9] mais l’URSS fournira un pont aérien lors de la guerre du Kippour quelques mois plus tard[10]
Elles s’engagèrent fortement dans la guerre civile du Nord-Yémen dans la république arabe du Yémen de 1962 à 1967[11] du côté des républicains opposé aux royalistes en déployant jusqu’à 70 000 hommes et une centaine de chasseurs et de bombardiers[12] et bien que les républicains aient gagné le conflit sortie meurtrie d’une guérilla démoralisante[13] ou le gaz moutarde est employé par l’Égypte [14] tandis que les pertes sont lourdes avec 26 000 tués coté égyptien (15 000 dès juillet 1965) pour 40 000 royalistes abattus[15].
En juillet 1977, une guerre égypto-libyenne éclata durant 4 jours et après une victoire Égyptienne se termina sur un status quo ante bellum.
Après les accords de Camp David, elle reçoit un important soutien militaire de la part des États-Unis qui en fait le 2e bénéficiaire mondial jusqu’au années 2000 avec 38 milliards de dollars américain de 1978 à 2000 et 10 milliards entre 2002 et 2008 [16],[17]. Char M60 de la 3e brigade blindé en Arabie Saoudite le 1er décembre 1990.
Le corps expéditionnaire égyptien durant la deuxième guerre du Golfe envoyé pour libérer le Koweït entre 1990 et 1991 compta 35 000 hommes et s’acquitta avec succès de sa mission.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Armée égyptienne

L’armée égyptienne est l’ensemble des forces militaires terrestres de l’Égypte, l’une des quatre branches des Forces armées égyptiennes.
Effectifs
Elle dispose d’environ 340 000 hommes et 475 000 réservistes.
Historique
Elle participa au conflit israélo-arabe jusqu’à la guerre du Kippour de 1973.
En 1962, un contingent est envoyé au Koweït pour protéger l’indépendance de l’émirat face à l’Irak
Elle s’engagea fortement dans la guerre civile dans la république arabe du Yémen de 1962 à 1967 du côté des républicains opposé aux royalistes et sortie meurtrie d’une guérilla démoralisante.
Après les accords de Camp David, elle reçoit un important soutien militaire de la part des États-Unis qui en fait le 2e bénéficiaire mondial jusqu’au années 2000.
Le corps expéditionnaire égyptien durant la deuxième guerre du Golfe envoyé pour libérer le Koweït entre 1990 et 1991 compta 35 000 hommes.
Marine égyptienne
La marine égyptienne est l’ensemble des forces navales de l’Égypte, et la composante la plus faible des Forces armées égyptiennes. Elle assure la protection des 2 000 kilomètres de côtes de l’Égypte sur la mer Méditerranée et la mer Rouge, et le contrôle du Canal de Suez.

Historique

Durant la crise de Suez, dans la nuit le 29 et 30 octobre 1956, l’escorteur d’escadre Kersaint de la marine nationale française engage le combat contre destroyer égyptien Ibrahim el Awal au large l’Haïfa. L’escorteur français sort victorieux de cette confrontation en tirant 65 coups de 127 mm tirs d’artillerie dont seulement cinq ont touché le bâtiment égyptien. Celui-ci est ensuite attaqué par l’aviation puis la marine Israélienne qui réussissent à le capturer le 30 octobre.
La présence de la Sixième flotte des États-Unis à Alexandrie, officiellement envoyée afin d’évacuer les ressortissants étrangers présents, a empêché le bombardement de la flotte égyptienne par la flotte franco-britannique comprenant cinq portes-avions (dont les Français Arromanches et La Fayette).
Le 2 novembre 1956, le destroyer El-Nasr et l’escorteur Tarek tentèrent de s’approcher de l’Arromanches mais durent à leur tour faire retraite derrière un rideau de fumée pour échapper à l’aviation.
La première attaque de missiles antinavire a eu lieu le 21 octobre 1967 vers 17 h 30 lorsque deux missiles P-15 Termit (code OTAN : SS-N-2 Styx) tiré par une vedette lance-missile de classe Komar de la marine égyptienne tiré depuis le port de Port-Saïd touchèrent le destroyer Eilat de la marine israélienne à 14,5 milles marins de distance. Une autre salve de deux missiles tiré par une seconde vedette acheva le destroyer une heure et quart après le premier tir.
Le 9 octobre 1973 pendant la Bataille de Damiette lors guerre du Kippour, trois patrouilleurs lance-missile de Classe Osa I furent coulés par la marine Israélienne.
Armée de l’air égyptienne
L’armée de l’air égyptienne (arabe : القوات الجوية المصرية, Al-Qūwāt al-Gawwīyä al-Miṣrīy) est la force aérienne de l’Égypte, et l’une des composantes des Forces armées égyptiennes.
Elle dispose actuellement de 567 avions de combat et 149 hélicoptères armés, ce qui en fait, en nombre, la plus importe force aérienne de l’Afrique.
Historique
Presque entièrement détruite au cours de la guerre des six jours, elle s’est reconstruite et modernisée après son rapprochement vers les États-Unis, et dispose aujourd’hui de 220 chasseurs F-16 d’origine américaine.
Composition
L’Égypte importe son armement aérien, et son matériel est d’origines très diverses reflétant ses changements d’alliances et ses relations diplomatiques[1] :

Transports et autres :
1 A340
8 Beech 1900C
26 C-130H/H-30 Hercules
9 DHC-5D Buffalo
6 E-2C Hawkeye
3 Falcon 20
2 Gulfstream III
1 Gulfstream IV
4 Gulfstream IV-SP
Entraînement :
46 EMB-312 Tucano
74 Grob G115EG
25 Alphajet MS1
13 Alphajet MS2
46 L-59E
80 K-8 Karakorum
Attaque :
30 F-16A Fighting Falcon
6 F-16B Fighting Falcon
136 F-16C Fighting Falcon
42 F-16D Fighting Falcon
30 F-4E Phantom II
3 Mirage 2000B
14 Mirage 2000EM
53 Mirage 5DE
16 Mirage 5E2
5 Mirage 5SDD
6 Mirage 5SDR
60 MiG-21
60 Chengdu F-7A (MiG-21)
40 Shenyang F-6 (MiG-19)
5 Shenyang FT-6 (MiG-19)
Hélicoptères :
17 Hiller UH-12E
4 SA-342L Gazelle
75 SA-342M Gazelle
2 Agusta AS-61
20 Mi-17
40 Mi-8 Hip
5 Commando Mk.1
23 Commando Mk.2/B/E
19 CH-47D Chinook
2 UH-60A Black Hawk
2 UH-60L Black Hawk
35 AH-64A Apache

Notes et références

Spoiler:
Méhémet-Ali - Aperçu général sur l’Egypte par Clot-Bey Saint-Marc Girardin [archive], Revue des Deux Mondes, T.23, 1840]
Henry Dodwell, The Founder of Modern Egypt : A Study of Muhammal ‘Ali, Cambridge University Press, 1967
Ou se situe La Mecque et Médine
Nezib Et Beyrout, Souvenirs d’Orient de 1833 à 1841 [archive], Baron d’Armagnac
La date exacte n’est pas connue mais la jeep ou se tient le roi n’entrera en service qu’en 1941 et le photographe est décédé en 1942
Marc Benoist, Les Marines étrangères, 1938
(fr) L’évolution du régime militaire en Égypte [archive], Bernard Vernier, Revue française de science politique, volume 13, n°3, 1963
(fr) L’URSS et le Proche-Orient : un essai de bibliographie [archive], Salame Ghassan, Politique étrangère, 1980, volume 45, N° 4
(fr)[pdf] Extrait du Nouvel Observateur décrivant les pourparlers entre Sadate et le gouvernement Soviétique [archive]
(fr) L’URSS et la guerre d’octobre [archive], Hélène Carrère d’Encausse, Revue française de science politique, 1974, volume 24, N° 4
(fr) Stephane Mantoux, « Les malheurs de l’Arabie Heureuse-La guerre au Nord-Yémen, 1962-1970 : le « Viêtnam égyptien »(2/3) [archive] » sur http://www.alliancegeostrategique.org [archive], Alliance Géostratégique, 24 novembre 2010. Consulté le 14 décembre 2010
(en)Tom Cooper, « South Arabia and Yemen, 1945-1995 [archive] » sur http://www.acig.org [archive], Air Combat Information Group, 9 septembre 2003. Consulté le 4 avril 2010
Christophe Ayad, Géopolitique de l’Égypte, (ISBN 2870277849), Complexes, 2002, p. 121-122
(fr) Les armes chimiques dans l’Histoire [archive] sur http://non-proliferation.irsn.fr/ [archive], Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. Consulté le 28 octobre 2009
Kenneth M. Pollac, Arabs at war. Military Effectiveness 1948-1991, University of Nebraska Press, 2002, p.47-57.
(en) U.S. Arms Clients Profiles - Egypt [archive] sur http://www.fas.org/ [archive], Federation of American Scientists, Novembre 2001. Consulté le 28 octobre 2009
(en)[image] Top Five Recipients of Military Assistance, FY 2002 to FY 2009 (dollars in millions) [archive]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Forces armées égyptiennes

Message par Sphinx le Mar 10 Avr - 21:37

L’armée égyptienne opère dans le Sinaï

Les forces de sécurité égyptiennes repassent à l’offensive dans le Sinaï. Après une première opération avortée l’été dernier, elles ont déployé de nouveaux renforts dans la péninsule afin de gêner les activités de groupes armés bédouins et jihadistes. Ce déploiement s’effectuerait en totale coordination avec l’armée israélienne, notamment dans le secteur frontalier, où l’Egypte vient de stationner des forces spéciales de la police. Depuis la chute d’Hosni Moubarak, les autorités du Caire ont perdu le contrôle du Sinaï, ce qui a entrainé un regain d’actions terroristes. La semaine dernière, trois roquettes avaient d’ailleurs été tirées sur la station balnéaire d’Eilat depuis le territoire égyptien.

[url][/url]

http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-40032-israelnews-l-armee-egyptienne-opere-dans-le-sinai

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8024
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Forces armées égyptiennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum