Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
ZIGHOUD15
V.I.P
V.I.P
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 50
Humeur : fou amoureux
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : algerie

Sujet / Message Les exercices militaires russo-biélorusse

le Lun 18 Sep - 14:22
Les exercices militaires russo-biélorusse « Zapad 2017″
             




Il existe toutes sortes d’hypothèses inquiétantes dans la presse, selon lesquelles les exercices militaires « Zapad-2017″ seraient une opportunité pour la Russie d’envahir les États du flanc oriental de l’OTAN. Personne {dans ces médias] n’a pris la peine de développer le scénario de ces exercices  et n’a la formation nécessaire pour l’analyser. C’est pourquoi nous allons le faire dans ce qui suit. Le scénario des exercices militaires russo-biélorusses « Zapad-2017″, du 14 au 20 septembre 2017, ont pour objectif la formation : « Améliorer la formation et l’utilisation des groupes de forces armées pour assurer la sécurité militaire d’un avant-poste stratégique pour la défense collective de la Russie et de la Biélorussie ».
L’état initial des exercices prévoit que le territoire de la Biélorussie et l’enclave russe de Kaliningrad sont infiltrés massivement par des unités de forces pour des opérations spéciales qui agissent comme des terroristes. Ces terroristes proviennent de trois pays d’agression fictive: Vajsnoryja, Vesbaria et Lubenia. Vesbaria est située sur la carte, sur le territoire de la Lituanie et de la Lettonie, et Lubenia comprend la Lituanie et la Pologne, tous en réalité membres de l’OTAN. Les terroristes infiltrés en Biélorussie ont pris le contrôle de cibles importantes dans Vajsnoryja, une zone située dans la partie nord-ouest du territoire de la Biélorussie.
La première étape était de séparer Vajsnoryja de la Biélorussie, afin d’isoler les actions de sabotage visant à aggraver la situation socioéconomique dans toute la Biélorussie pour faciliter l’exécution d’un coup d’état dans la capitale de Minsk. Le but ultime étant d’utiliser le territoire biélorusse comme une rampe pour le lancement d’une invasion militaire massive contre la Russie.
La situation particulière du concept des exercices Zapad-2017 met en place des mesures militaires capables d’empêcher la déstabilisation de la situation en Biélorussie et la libération de la région de Vajsnoryja. À cette fin, la première étape des exercices est de vérifier la capacité des forces militaires et aériennes russes et biélorusses à maintenir la suprématie aérienne et à bloquer le couloir initial d’infiltration et l’approvisionnement des terroristes en armes et en munitions par voie aérienne et terrestre.
La deuxième étape des exercices a pour objectif de vérifier la capacité des unités aéroportées à intervenir à une grande distance de ses bases, puis isoler et encercler les groupes terroristes infiltrés. Pendant le déroulement de cette opération, se déroule une manœuvre de forces de soutien, terrestres et aériennes pour bloquer les voies de retraite des terroristes vers la mer Baltique. La dernière étape des exercices est la destruction physique des «terroristes» pris dans l’encerclement.
Quelles conclusions peut-on en tirer ?
Les exercices sont à caractère strictement défensif, limités dans des zones restreintes dans l’ouest de la Biélorussie et de la Russie. Ils se déroulent strictement sur sept polygones terrestres en Biélorussie et trois en Russie, où des observateurs militaires de tous les pays de l’OTAN ont été invités. Il y a 12 700 soldats (7 200 en Biélorussie et 5 500 en Russie), 680 véhicules dont 370 blindés (avec 250 chars), 200 pièces d’artillerie, 70 hélicoptères et avions et 10 navires de guerre.
La nécessité de planifier ces exercices s’est manifestée parce que la Russie craint une invasion militaire de l’OTAN à partir du territoire des pays baltes et de la Pologne. Afin de renforcer la sécurité dans les États baltes et la Pologne, l’OTAN a récemment déployé la 10ème Brigade de l’armée de l’air américaine, avec plus de 60 avions et la 3ème Brigade blindée des États-Unis. En outre, dans les trois États baltes, les états membres de l’OTAN effectuent un service de rotation avec une escadrille d’avions de chasse. L’OTAN a également créé une force d’intervention ultra rapide, alimentée par sept états membres avec 10 000 soldats spécialement formés et destinés à agir sur la côte baltique et la côte de la mer Noire.
Les craintes de la Russie semblent être justifiées, car, selon la science militaire, Moscou est situé dans le Military Action Theatre d’Europe sur l’axe stratégique en direction de la Biélorussie. L’axe stratégique de Biélorussie commence à Berlin, traverse le territoire de la Pologne, l’enclave de Kaliningrad et la Biélorussie, traverse Moscou et atteint la ville russe de Samara (ancien Kuibishev). Dans cet axe, les formes de relief ne posent pas de problèmes dans la réalisation de manœuvre avec des forces dotées de moyens blindés, étant donné que c’est la plaine. L’objectif stratégique de cet axe est la ville de Moscou. Les objectifs stratégiques sont des concentrations économiques et politiques vitales (contenant des complexes économiques, des sources d’énergie, des matières premières, des réseaux de transport d’énergie, etc.). La conquête d’objectifs stratégiques ou leur contrôle pendant un certain temps entraîne automatiquement une modification du rapport des forces dans un Military Action Theatre.
Par exemple, dans l’opération Barbarossa durant la Seconde Guerre Mondiale lancée le 22 juin 1941, le Groupe d’armées centre a mené son offensive sur l’axe stratégique biélorusse, avec 50 divisions allemandes concentrées en Pologne, avec l’objectif stratégique de conquérir l’objectif stratégique – Moscou.
La Russie a affirmé à plusieurs reprises que les 5 milliards de dollars US de financement d’Euromaidan à Kiev (selon Victoria Nuland, ancien secrétaire d’état adjoint des États-Unis pour l’Europe) avaient conduit à un coup d’Etat par lequel l’Ukraine est passée d’ami à ennemi de la Russie. Le but des États-Unis était de pouvoir lancer une invasion militaire de l’OTAN de la Russie dans le futur. Cette hypothèse n’est pas sans fondement, car l’invasion peut emprunter l’axe stratégique ukrainien, l’une des orientations stratégiques du théâtre d’action militaire en Europe. Cet axe stratégique commence par la ville de Munich en Allemagne, traverse la Pologne, l’Ukraine, la partie sud-ouest de la Russie, passe à Volgograd (anciennement Stalingrad), puis se déplace le long de la Volga jusqu’à son embouchure sur la mer Caspienne.
Le plan Barbarossa de l’invasion de l’URSS durant la Seconde Guerre Mondiale avait attribué la stratégique ukrainienne au groupe des armées du sud qui était composé de 57 divisions allemandes, italiennes, hongroises et roumaines. Une partie des divisions du Groupe des armées du Sud (totalisant 330 000 soldats) a été encerclée autour de Stalingrad, détruite ou forcée de se rendre aux Soviétiques le 26 janvier 1943. L’Ukraine comme base pour l’offensive de l’OTAN a l’avantage d’éviter les combats dans les montagnes des Carpates, à la frontière occidentale de l’Ukraine, avec une altitude maximale de 2,061 m.
image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/09/97718717_russia_zapad_624_v3.png.jpg


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum