Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Affaires d'espionnages d'actualité 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8038 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
162 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Affaires d'espionnages d'actualité Empty
Juin 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier

Connexion
Partagez
Aller en bas
Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Affaires d'espionnages d'actualité

le Mar 3 Mar - 22:26
La France écoute Alger
Une unité d’écoute de la Direction Générale des Services Extérieurs (DGSE), les services secrets français, basée à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Languedoc Roussillon) intercepterait depuis plus de trois ans les communications des forces de sécurité algériennes. Si cette information révélée par l’hebdomadaire français, " Le Nouvel Observateur ", a été accueillie avec une relative indifférence en France, il n’en est pas de même en Algérie, où la question de écoutes n’est pas aussi coutumière. Les quotidiens " El-Watan " et " Liberté " n’ont pas hésité à mettre l’information en " Une ".

Et pour cause : une source bien informée, citée par le journaliste Vincent Jauvert, prétend que ces écoutes très indiscrètes permettent aux services de renseignements hexagonaux d’avoir " une idée précise de qui perpètre certains massacres de civils ". Difficile d’en savoir plus et de faire la part entre information et désinformation.

Un lieu idéal
Achevée sans doute fin 1997, cette base secrète dissimulée au milieu des marécages qui s’étendent au pied du mont Canigou tient en un vingtaine de " parapluies " dont l’emplacement ne doit rien au hasard. En effet, intercepter les ondes radio codées et non codées que s’échangent les forces de sécurité algériennes, exige des infrastructures en milieu quasi désertique (pour éviter les parasitages électromagnétiques) et la proximité de la mer. Motif : les ondes rebondissent sur l’eau. Les eaux miroirs des étangs saumâtres qui jalonnent le littoral du golfe du Lion constituent un lieu idéal.

C’est d’ailleurs en Camargue que le patron de la DGSE de l’époque, Claude Silberzahn, avait initialement souhaité que s’érigent les unités d’écoute de la " grande muette ", au lendemain de la chute du mur de Berlin. Mais ce projet avait du être abandonné devant l’hostilité du maire d’Arles, Michel Vauzelles et des écologistes.

Difficile d’imaginer que la création d’une telle base destinée à " écouter " le Maghreb, n’a pas a été décidée en haut lieu. Contacté par Afrik, Vincent Jauvert évoque l’ancien ministre de la Défense, Pierre Joxe, aujourd’hui commissaire aux comptes. Et François Mitterrand. Himself.

Des indiscrétions reconnues
Les motifs de création de la base de Saint-Laurent-de-La-Salanque sont nombreux. D’abord, il y a l’essor technologique des télécommunications qui a fait passer les écoutes au premier plan des priorités des services de renseignement français. Ensuite, il y a la conjonction de la chute du mur de Berlin et du début de la sale guerre en Algérie, qui a poussé l’espionnage français à privilégier le Sud sur l’Est. Enfin, la crainte d’une exportation du conflit algérien en France. Crainte culminant avec la campagne d’attentats des années 95 et la prise d’otage de l’appareil d’Air-France. A ce sujet, les autorités avaient justifié l’intervention musclée du GIGN en territoire français, par l’interception de communications internes des militaires algériens qui prévoyaient un assaut, jugé trop dangereux par Paris.

Qu’en est-il réellement des information recueillies par ces grandes oreilles méridionales ? Contacté par nos soins, le ministère français de la Défense n’a toujours pas réagi à l’heure où nous bouclons.

Source:http://www.afrik.com/article2582.html


Dernière édition par sphinx le Dim 1 Mai - 22:02, édité 3 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Affaires d'espionnages d'actualité Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it L'espionnage

le Mar 3 Mar - 22:30
Mossad espionnage france irak service secret [url][/url]

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Affaires d'espionnages d'actualité Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it L'espionnage

le Mar 3 Mar - 22:32

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Affaires d'espionnages d'actualité Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it L'espionnage

le Mar 3 Mar - 22:34

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Affaires d'espionnages d'actualité Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it L'espionnage

le Mar 3 Mar - 22:36
L’Algérie étend son espionnage spatial sur le Maroc
Des sources européennes spécialisées dans les questions de l’aviation affirment que l’Algérie discute avec plusieurs agences spatiales d’Europe, des Etats Unis d’Amérique, de Russie et de Chine dans le but de choisir la partie qui prendra en charge la mise sur orbite d’un nouveau satellite de reconnaissance.
L’Algérie veut que ce nouveau satellite soit plus performant que le satellite algérien « Alsat 1 » mis sur orbite le jeudi 28 novembre 2002, officiellement destiné à suivre la situation de l’environnement sur terre, par le contrôle des catastrophes naturelles et des accidents industriels. Toutefois, des sources militaires européennes avaient à l’époque indiqué que le satellite algérien était destiné à la surveillance des activités dans les pays voisins, ainsi que leurs mouvements militaires et leurs installations civiles et militaires.

L’appareil d’information des forces spatiales russes avait révélé le 28 novembre 2002 qu’une fusée russe de type « Cosmos 13 M » a été lancée à partir de la base spatiale militaire de Blisitsk au Nord-Ouest de la Russie pour mettre sur orbite deux satellites, l’un russe et l’autre algérien. Les forces spatiales russes avaient indiqué que le satellite algérien pesait près de 90 kg et mis sur orbite à 700 km de la terre.

Selon les milieux européens spécialisés dans les questions de l’espace, la mission de ce nouveau satellite algérien, dont la fabrication est assurée par des sociétés européennes, est de surveiller des objectifs sur terre dont la dimension est d’un mètre et demi.

Les observateurs relèvent que l’Algérie a depuis 2003 consacré une grande partie des tâches de son satellite pour surveiller les mouvements au Maroc, en Mauritanie et dans une partie du Sénégal.

Jusqu’à présent, le coût de fabrication du nouveau satellite algérien ainsi que les frais de sa mise sur orbite demeurent inconnus. Toutefois, les milieux de l’industrie spatiale européens croient que le poids de ce satellite est de près de 130 kg et qu’il permettra, grâce aux caméras dont il est équipé, la prise de photos d’une haute précision, ce qui devrait permettre un agrandissement d’une qualité supérieure pouvant dépasser 1,5 m de diamètre.

Les observateurs militaires occidentaux relèvent que les efforts algériens de surveillance des pays voisins s’inscrivent dans le cadre d’une course effrénée à l’armement de la part de l’Algérie et qui s’est accentuée depuis les années 90.

La moyenne des dépenses militaires algériennes a augmenté d’une manière sensible et soutenue depuis la deuxième moitié des années 70. Jusqu’à l’an 2004, l’augmentation annuelle a varié entre 22% et 80% dont la grande part est allée pour l’acquisition d’équipements militaires auprès de l’ex-URSS et par la suite auprès des pays qui sont issus de son effritement. Les premières années de l’actuelle décennie ont enregistré la plus grande augmentation en matière d’acquisition d’équipements militaires, des opérations de modernisation de l’aviation militaire, des chars, de l’artillerie. Les forces aériennes algériennes ont accédé au 3ème rang par leur puissance et leur importance, après l’Egypte, au niveau de la partie Nord du continent africain.

Il en est de même pour les chars et l’artillerie tractée et automatique.

L’effectif des troupes, des unités paramilitaires, de la gendarmerie et de la police a également doublé.

L’Algérie a, par ailleurs, accru ses achats en armements en dehors des pays de l’ancien bloc socialiste. Elle a ainsi acquis des avions de transport et de soutien auprès des Etats Unis d’Amérique, de la France ainsi que des radars. Elle a aussi étendu et renforcé ses capacités de reconnaissance aérienne non seulement par des avions, mais aussi par un satellite lancé depuis la Russie vers la fin de 2002, d’autant plus qu’elle est en cours de conclusion d’accord pour l’achat d’équipements militaires auprès de la Chine et de l’Inde.

L’Algérie développe, dans un secret total, un programme de missiles sol-sol d’une portée dépassant 560 km, notamment en améliorant les missiles achetés aux pays de l’ex-bloc socialiste et de Corée du Nord. Elle améliore également, avec une cadence accélérée, la maintenance de ses équipements militaires, y compris l’aviation et les blindés et fabrique localement certaines pièces de rechange.
Source : L’Institut International des Etudes Stratégiques 2003-2004.
Omar NAJIB

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Affaires d'espionnages d'actualité Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8038
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it L'espionnage

le Jeu 5 Mar - 22:05
CIA : sexe, drogue et espionnage à Alger

L’ancien chef de l’agence de renseignements américaine est embourbé dans un scandale digne d’un James Bond. Andrew Warren, 41 ans, est accusé de viol par deux Algériennes. Ces femmes ont révélé à la justice les
frasques sexuelles de cet Américain converti à l’islam, en poste dans le pays d’Afrique du Nord, de septembre 2007 à octobre 2008. Entre partouses, cocaïne et tournage de scène porno, l’activité de l’agent secret était digne d’un "Mille et une nuits" version X.

Du whisky et des pilules du viol

L’affaire, révélée par les médias américains, fait grand bruit à Alger. Elle a démarré il y a quelques mois lorsqu’une des plaignantes a déposé plainte à l’ambassade des Etats-Unis en Algérie. Elle accusait Andrew Warren de l’avoir contrainte à des relations sexuelles. Selon son témoignage, elle a été droguée lors d’une réception organisée par l’ambassade américaine à Alger. On lui a fait boire un whisky coca et le lendemain, elle s’est réveillée au domicile de l’agent de la CIA. Nue. Abusée. Warren a nié le viol. Il a néanmoins reconnu durant l’enquête avoir eu des relations intimes avec les deux femmes.

Depuis, dans la ville blanche, tout le monde parle de ce fait divers. Au point d’en éclipser le débat sur le troisième mandat présidentiel très contesté de Bouteflika bien qu'aucune autorité n’en ait parlé. Première interrogation: que fait la CIA à Alger? Deuxième interrogation: que font les agents de l’agence durant leurs temps libre?

Les Américains prennent cette affaire très au sérieux alors que le président Barack Obama veut améliorer les relations avec le monde arabe. D’autant que les enquêteurs américains qui ont perquisitionné l’appartement d’Andrew Warren ont découvert des "pilules du viol". Ils ont aussi mis la main sur des cassettes vidéo suggérant que leur agent s'était livré à des pratiques similaires dans ses postes précédents, notamment en Egypte, en Jordanie ainsi que sur un carnet où il décrivait par le menu ses exploits sexuels. L’agent racontait comment il baisait "ses chiennes musulmanes".

"Il ne manquait plus que cela pour abîmer encore plus l’image des Etats-Unis en Algérie", confie Kader, étudiant algérois:

"On savait tous que l’administration américaine travaillait avec le gouvernement algérien pour la lutte contre l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique. Depuis 1994, plusieurs délégations représentant plusieurs services américains de renseignements dont le FBI, la CIA et la NSA ont effectué des visites secrète en Algérie dans le cadre de la coopération antiterroriste avec les services algériens. Mais avoir un bureau à Alger qui tourne à plein régime pour mener des activités d’espionnage et des parties de sexe, ça nous surprend."

Pour le quotidien El Watan, "il aura fallu qu’une affaire de sordides coucheries éclate à Washington pour que les Algériens découvrent que la CIA dispose d’une antenne à Alger. Les autorités algériennes ont-elles donné leur accord pour l’ouverture d’une antenne de la Centrale de notre pays? Si tel était le cas, l’opinion publique n’en a pas été informée." Et au quotidien algérois d’ajouter:

"Bien sûr, on pourrait toujours nous rétorquer que l’affaire qui agite aujourd’hui le landernau américain n’est qu’une question de sexe, de basses mœurs, qu’elle n’est nullement liée à une quelconque tentative d’espionnage au détriment du pays, mais encore fois, il s’agit de la CIA… Depuis quand l’agence du renseignement américaine opère-t-elle en Algérie?"

[url]