Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Mer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Mars 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Conflit frontalier israélo- libanais.

Aller en bas

Sujet / Message Conflit frontalier israélo- libanais.

Message par Sphinx le Lun 23 Nov - 23:19

Liban : L'armée israélienne bombarde le sud du pays



L'armée israélienne a procédé hier à des tirs d'obus d'artillerie sur le sud du Liban, près de trois ans après avoir mené une agression contre cette région du pays, a-t-on indiqué de source militaire. "L'ennemi israélien a agressé le Liban en tirant sur la région d'el-Qlailé, au sud de (la ville) de Sour et les forces armées inspectent la région", a déclaré à la presse un porte-parole de l'armée libanaise. Selon des correspondants de presse présents sur les lieux, des habitants paniqués fuyaient la zone frontalière avec Israël. De son côté, la Force intérimaire de l'Onu au Liban (Finul) a érigé des points de contrôle et empêchait les habitants de se rendre à proximité de la zone où se sont abattus les obus d'artillerie. La résolution 1701 de l'Onu avait mis un terme le 14 août 2006 à 34 jours d'agressions israéliennes contre le Sud-Liban qui ont fait plus de 1.200 morts et de nombreux blessés parmi les civils libanais.

http://www.elmoudjahid.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Conflit frontalier israélo- libanais.

Message par Sphinx le Mer 28 Avr - 22:50

Le Liban prêt à affronter Israël



Le président libanais Michel Sleimane a affirmé que le Liban est prêt à affronter Israël avec tout son potentiel si ce dernier "décide de lui déclarer la guerre", rapportent mardi les agences de presse. "Si Israël veut la guerre, le pays se défendra avec tout son potentiel", a souligné M. Sleimane lundi lors d'un meeting dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro. Selon lui, les rumeurs relatives à une livraison par la Syrie des missiles Scud en direction du mouvement Hezbollah "sont des propagandes israéliennes". Le chef du gouvernement libanais Saâd Hariri a rejeté mardi les allégations israéliennes selon lesquelles le Hezbollah détient des missiles Scud, accusant Israël de vouloir justifier une nouvelle guerre contre le Liban.(APS)

EL MOUDJAHID

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Conflit frontalier israélo- libanais.

Message par Syfou le Jeu 12 Aoû - 23:11

Le Liban, Israël: les menaces continuent

Les menaces israéliennes contre le Liban et les Palestiniens ne s’arrêtent pas. Certaines menaces prennent même parfois un tournant dangereux sous forme de bombardement de sites palestiniens et libanais. De plus, des personnalités et des directions sont visées, et les frontières sont dépassées avec une présence illégitime sur les territoires arabes. Le dernier de ces événements est celui produit à proximité du village de Edeissa au Sud-Liban alors que les soldats israéliens ont coupé un arbre situé dans les limites de la ligne bleue, fixée par l’Onu comme frontières provisoires entre le Liban et Israël. Une patrouille libanaise avait alors tiré sur les soldats israéliens, ce qui a engendré le bombardement israélien de cette patrouille, causant la mort d’un nombre de soldats libanais et d’un officier israélien. Cet événement fait partie des tentatives israéliennes de s’accaparer des territoires arabes ou de préparer une grande opération militaire.

Cette tension a remis en surface la possibilité du déclenchement d’une attaque israélienne contre le Liban comme en 2006. Cette éventualité est renforcée par un nombre d’indices dont les directions israéliennes ont parlé à maintes reprises durant les 4 dernières années. Ceux-ci estiment que la guerre de l’été 2006 n’est pas encore terminée, et tant que le Hezbollah reste fort et capable d’adresser des frappes à l’armée israélienne et de se défendre, il y aura toujours des prétextes pour préparer une nouvelle attaque contre lui et pour prouver une autre fois la force israélienne de répression, et imposer au Liban, en tant que gouvernement et peuple, la vision israélienne quant à l’avenir de la région. Il se peut qu’une nouvelle attaque israélienne contre le Liban n’ait pas lieu immédiatement, mais la menace reste présente avec force, surtout avec une forte tendance israélienne d’adresser une frappe militaire contre les installations militaires iraniennes. Et selon les plans israéliens, il est important d’assurer l’opération militaire contre l’Iran par des frappes fermes contre les forces alliées à l’Iran dans la région, en particulier le Hezbollah et le Hamas qui domine le secteur de Gaza.

Il est vrai que l’affrontement passager qui a eu lieu sur les frontières israélo-libanaises a pris fin par des plaintes échangées auprès du Conseil de sécurité et de la FINUL et par le retour du calme relatif au Sud-Liban. Or, le dossier n’est pas fermé. Effectivement, le premier ministre israélien a menacé le gouvernement libanais de riposte, assurant que l’armée répondra à tout ce qu’il a décrit de « tentatives futures de déstabilisation sur ses frontières nord ».

Il est clair ici qu’Israël tente de renforcer sa souveraineté sur la région, objet de discorde à proximité de Edeissa. Depuis la guerre de 2006, Israël assure qu’il est sur le point d’imposer sa souveraineté sur les régions entre les lignes frontalières et la ligne bleue. Ces territoires ont souvent été objet d’accrochages avec l’armée libanaise au cours des dernières années. Et bien que ces événements, en cas de besoin, constituent un prétexte d’accrochage, les autorités israéliennes annoncent souvent qu’elles ne veulent pas garder d’espaces vides tout au long des frontières, et dont le Hezbollah pourrait profiter. De plus, Israël ne cesse de répéter que cette position se base sur la légitimité internationale, laquelle n’est pas encore prouvée et reste encore objet de litige juridique et politique.

En même temps, les autorités sécuritaires libanaises ne cessent d’arrêter des Libanais suspects d’espionnage au profit de l’ennemi israélien alors que le nombre annoncé est 100. La plupart de ces espions travaillent auprès de l’Organisme libanais des télécommunications et présentent des informations sur la situation au Liban de façon générale, y compris les contacts effectués par des responsables gouvernementaux et militaires et d’autres appartenant au Hezbollah, et même des responsables qui ont travaillé dans l’armée libanaise. Il suffit de revenir à des événements précédents où les patrouilles israéliennes coupaient des arbres dans des régions déterminées sur la ligne bleue, pour s’assurer que les tentatives israéliennes d’espionnage contre le Liban par l’implantation d’appareils sophistiqués d’espionnage à l’intérieur des territoires libanais constituent les indices avant-coureurs d’une guerre probable.

La tension au Sud-Liban s’est imposée avec force sur les scènes libanaise et arabe. Le nouveau est que l’affrontement était entre 2 patrouilles appartenant à deux armées officielles. L’important est que l’armée libanaise qui a pris l’initiative de tirer en l’air, pour attirer l’attention des soldats israéliens sur l’erreur qu’ils commettent, a adressé un message fort dans deux directions. Le premier a été adressé en direction d’Israël, pour dire que l’armée libanaise ne permettra aucune violation de sa souveraineté nationale et qu’elle n’hésitera pas à affronter l’ennemi. Le second message est adressé à la communauté internationale, et consiste à annoncer que l’armée libanaise détient la décision sécuritaire et militaire dans le Sud-Liban et la communauté internationale doit obliger Israël à respecter la résolution 1701 pour mettre fin à tout accrochage au sud du Liban, et ce, par l’activation du rôle de la FINUL. En effet, Israël tente sans cesse de transformer le rôle de ces forces en simples observateurs internationaux, comme c’était le cas avant 2006.

Il est vraiment cynique qu’Israël prétende que cet affrontement a eu lieu parce que l’armée libanaise est influencée par le Hezbollah et qu’il y a un rapprochement entre eux. Le journal israélien Haaretz du 5/8/2010 s’est moqué de cette interprétation en disant : « Comment Israël explique-t-il le fait qu’un officier libanais défende son territoire ? C’est tout à fait naturel comme événement perturbant ? ». Le journal s’est également moqué des tentatives israéliennes d’empêcher les pays européens et les Etats-Unis de fournir des armes au Liban, bien que tout le monde sache que cet armement entre dans le cadre de l’amélioration des capacités de défense ni plus ni moins, et n’influence nullement l’équilibre des forces entre le Liban et Israël. Or, ces tentatives ne sont autre que la fameuse propagande israélienne qui tente toujours de se donner l’image d’une proie au milieu de monstres.

L’armée libanaise a prouvé qu’elle constituait un des éléments de la stabilité au Sud, et qu’elle représentait autant l’Etat libanais que le peuple libanais tout entier. Ce n’est ni faction, ni milice, et une armée a toujours le droit de défendre ses territoires.

Source : Al-Ahram Hebdo
http://hebdo.ahram.org.eg/...

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Conflit frontalier israélo- libanais.

Message par Droit_De_l'Homme le Lun 1 Aoû - 16:38

Echange de tirs à la frontière israélo-libanaise



Un échange de tirs a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi à la frontière entre le Liban et Israël, rapportent les médias occidentaux, se référant à une source au sein de Tsahal.

Selon la source, des militaires israéliens ont répliqué aux tirs provenant du Liban. Aucun Israélien n'a été blessé. Les médias ne disposent pas d'information sur d'éventuelles victimes parmi les Libanais.

Depuis le conflit de 2006 entre Tsahal et le Hezbollah chiite, la situation à la frontière israélo-libanaise restait relativement stable. Après 34 jours de combats, la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL) comptant 13.000 hommes a été déployée dans le sud du Liban. En collaborant avec les troupes de l'armée libanaise, la FINUL contrôle la zone frontalière démilitarisée.

RIA Novosti

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Frontière israelo-libanaise

Message par Daûphin_zz_47 le Mar 29 Mai - 8:33

Frontière entre Israël et le Liban

La frontière entre Israël et le Liban a été tracée par accord entre les puissances mandataires française (au Liban) et britannique (Palestine mandataire) en 1923 suite à la création du Grand Liban en 1920, sur la base des accords Sykes-Picot qui avaient distribué les aires d’influence de ces deux puissances sur les territoires de l’ex-empire ottoman.
Ce tracé a été confirmé au moment du partage de la Palestine en 1947 par les Nations unies.
Israël a cependant annexé, lors de la guerre de 1948, les territoires qui étaient attribués par l’ONU à la Palestine et qui sont limitrophes du Liban. Un accord d’armistice fut signé entre le Liban et Israël en 1949 le long d’une ligne d’armistice non reconnue comme étant la frontière. Au lendemain du retrait israélien du Sud-Liban (demeuré occupé par Israël de 1978 à 2000), l’ONU a procédé au tracé d’une « ligne bleue » de séparation des belligérants, non reconnue formellement par le Liban comme étant sa frontière Sud.
Israël avait par ailleurs annexé le Golan syrien lors de la guerre des Six Jours en 1967. Les fermes de Chebaa, réclamées par le Liban depuis l’an 2000 en accord avec la Syrie, font partie des conquêtes israéliennes de cette guerre, et qui ont été annexées au territoire libanais.
Le Liban n’ayant pas signé d’accord de paix avec Israël ne reconnaît à ses frontières Sud que la Palestine et la Syrie.
Les territoires conquis par Israël lors de ses guerres n’ont pas été homologués comme étant israéliens ni par ses voisins ni par la communauté internationale.
S’il existe donc bien une frontière Sud du Liban (qui reste à délimiter avec précision), il n’y a pas de frontière israélo-libanaise reconnue.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ae/South_lebanon_map.png/220px-South_lebanon_map.png
Carte des Nations unies du Liban du Sud (août 2006).


Mouvements de l’armée israélienne près de la frontière avec le Liban

L’armée de l’occupation sioniste a intensifié ses patrouilles ce mercredi matin tout le long de la région qui s’étend de l’axe du Wazzani-Ghajar jusqu’aux collines de Jabal Al-Cheikh au Liban- Sud, a rapporté ANI (Agence Nationale d’Information).

Les forces de l’occupation sionistes ont surveillé les régions libérées. Des éléments d’infanterie ont surveillé le fleuve de Wazzani, escortés de 2 véhicules militaires du type Humer. D’autres soutenus par un char du type Merkava ont pris position sur une colline qui surplombe la partie libérée du village Al-Abassiyi.

Des forces israéliennes spéciales ont réparé le système électronique fixé sur les fils barbelés à la frontière. Un mouvement inhabituel pour l’armée de l’occupation a été détecté dans la région des hameaux de Chebaa, surtout dans les positions d’Al-Alam, Ramtha et Al-Semaka.

http://www.french.moqawama.org/fastnewsdetails.php?fstid=2744


__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Conflit frontalier israélo- libanais.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum