Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 43%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Forces armées congolaises (R.C.D )

le Sam 9 Jan - 1:04
Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont les forces armées officielles de la République Démocratique du Congo anciennement appelés Forces armées zaïroises (FAZ).

Situation

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont dans un processus de reconstruction après la deuxième guerre du Congo finie en 2003. Le gouvernement à Kinshasa, les Nations unies, l’Union européenne (avec sa mission militaire EUSEC RD Congo) et des partenaires bilatéraux comme l’Angola, l’Afrique du Sud et la Belgique essaie de créer une force viable capable de réaliser les missions qui leur sont confiées, la plus importante étant la sécurité et stabilité pour la nation.

Cependant, la réussite de ce processus paraît incertaine car on assiste à un retour de la corruption et le gouvernement congolais éprouve énormément de difficulté à gérer et contrôler ses forces armées. On note également un manque de coordination entre les donateurs internationaux. Enfin, il est très important de souligner que les FARDC se constituent en partie sur base d'une tentative de regroupement et d'intégration (le "brassage" et le "mixage") au sein d'une structure de commandement unique des forces militaires tant du gouvernement légal de Kinshasa que des anciens mouvements de rébellion qui ont divisé le pays, en particulier depuis la seconde guerre d'août 2008. Il s'agit en particulier des mouvements Maï Maï, des troupes du RCD Goma, du MLC de Jean Pierre Bemba. De vieux antagonismes existent entre ces forces qui sont néanmoins censées opérer en harmonie au sein de l'armée. Les tentatives récentes d'intégrer des élements militaires sous l'obédience du Général Laurent Nkunda au Nord Kivu ont montré la difficulté et les limites de cette stratégie. les conflits internes dans l'armée sont de plus en plus fréquents.

Mais le problème le plus important ne se trouve pas là. En dépit de l'aide internationale, la R.D.C. , auparavant le Zaïre, au vu du profond sous-développement dans laquelle elle s'est enfoncée, n'a pas les ressources suffisantes pour se doter d'une armée régulière, bien gérée, dont les forces sont casernées. L'impossibilité de survivre dans ces conditions les amènent à vivre sur le dos de la population par le biais d'exactions et de spoliations constantes, principalement en zones rurales. La paysannerie, déjà la partie la plus pauvre de la population, paye le plus lourd tribut alors qu'elles sont celles qui devraient être protégées par l'armée qui exerce en principe un rôle de maintien de l'ordre public, aux cotés de la police nationale. On assiste donc à un retour à la situation que le pays a connu à la fin de l'ère mobutiste où les militaires étaient devenus la crainte majeure de la population. La MONUC se voit donc obligée dans certains cas de protéger les populations civiles des violences qui sont le fait des forces armées.

Cette dramatique évolution s'est encore aggravée par le nombre croissant de violences sexuelles perpétrées par les militaires dans les campagnes dans un contexte de relative impunité, les poursuites engagées contre les auteurs de ces sévices par la juridiction militaire étant très limitées au regard de l'étendue du phénomène.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées congolaises (R.C.D )

le Sam 9 Jan - 1:27
Historique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première guerre du Congo et deuxième guerre du Congo ont fait des ravages dans la région avec les plus importantes pertes humaines depuis la Seconde Guerre mondiale malgré l'absence de grandes batailles rangés.

Les forces armées congolaises résultent de la fusion des formations de la guérilla, comme la Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), qui a pris le pouvoir en 1997 avec l'ancienne armée nationale. Maintenant, il y ont environ de quatorze brigades intégrées et un nombre inconnu de brigades non-intégrées, qui sont constituées exclusivement par une seule faction, comme la RCD ou le Mouvement de Libération du Congo.

Cette force est confronté depuis sa formation à de multiples conflits sur le territoire congolais dont, en 2008, la guerre du Kivu.

Chefs d’état-major

2001/2004 : amiral Baudouin Liwanga Mata Nyamuniobo
2004/2007 : lieutenant général Kisempia Sungilanga
2007 / 2008 : lieutenant général Dieudonné Kayembe Mbandakulu
17 novembre 2008 : lieutenant général Didier Etumba Longomba

Effectifs et budget

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 2004, le budget de la défense est officiellement de 93,5 millions de dollars US soit 1,5 % du produit national brut. En 2006, il est estimé à 2,5 % du PNB [1]

Fin 2006, l’armée congolaise compte près de 350 000 hommes selon le lieutenant général Kisempia Kisempia, alors chef d'état-major général des FARDC, qui a reconnu l’existence de problèmes d’hébergements des troupes.

Les observateurs militaires étrangers estimait alors les effectifs de cette armée, en pleine restructuration, à environ 200 000 hommes, les milices ayant étaient officiellement intégré dans celle-ci.

En avril 2009, le ministère de la Défense et l'état-major des Forces armées de la République démocratique du Congo recense 129 000 hommes sous les armes [2]

Voici les chiffres du début des années 2000 :

armée de terre : 80 000 soldats (les différentes milices qui combattent au profit de Kinshasa dans l'est et le centre du pays ne sont pas comptées)
marine : 600
armée de l'air : 1800 (incertain)

Matériels terrestres

FN FAL
FN FNC
FN MAG
M16A1 (livraison par les USA alors qu'ils soutenaient Mobutu)
AKM-59 et ses copies
Mitrailleuse PKM
char T-54/55 20
char type-62 48
char type-59 30/20 (produit la l'industrie de l'armement de la République populaire de Chine.
véhicules blindés de reconnaissance AML-60 et 90 (60 acheter d'origine)
véhicule de transport de troupes M113 (12)
véhicule de transport de troupes Panhard M3 (60 acheter d'origine)
véhicule de transport de troupes VAB 6x6 (une dizaine)
véhicule de transport de troupes BTR-60 (36)
une centaine d'obusiers de calibres divers (75mm, 122, 152), 6 2S1
une trentaine de lance-roquettes multiples d'origine russe (107mm, 122mm) et autant de mortiers (81 et 120mm), 6 BM-21
défense anti aérienne : missile sol-air 9K32 Strela-2, Rapier (système suisse)
La grande majorité du parc de véhicules blindés est hors d'usage. Les principaux moyens de transports sont divers 4x4 et camions.

Matériels aériens

6 hélicoptères de combat Mi-24 Hind
5 hélicoptères Bell 47 (hors-service)
4 hélicoptères Puma
2 hélicoptères SA-316 Alouette III
4 avions d'attaque Soukhoï Su-25
5 avions d'attaque Dassault Mirage 5
14 avions Aermacchi MB-326
2 avions de transport Lockheed C-130 Hercules
12 avions de transport Cessna 150 et 3 Cessna 310
Le taux de disponibilité et l'entretien de la majeure partie des moyens aériens est minimal voire nul.

Moyens navals

1 patrouilleur classe Shanghai II de 120 t fabriqué en république populaire de Chine (un second à coulé en 2000) [3]
3 patrouilleurs type Piraña de 125 t fabriqué en Espagne.
3 patrouilleurs type Zhuk de 40 t fabriqué en Russie.
2 vedettes [4]
Même remarque que pour les moyens aériens

wikipedia

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 31
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Sujet / Message Re: Forces armées congolaises (R.C.D )

le Mar 22 Mai - 0:56
RDC: l'armée renforcée par des soldats de l'Ituri pour combattre les mutins

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Des soldats sont arrivés depuis dimanche dans la province du Nord-Kivu, depuis une province voisine de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), pour renforcer l'armée qui combat des mutins ex-rebelles, a-t-on appris lundi matin de sources militaires.

Des soldats sont arrivés depuis dimanche dans la province du Nord-Kivu, depuis une province voisine de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), pour renforcer l'armée qui combat des mutins ex-rebelles, a-t-on appris lundi matin de sources militaires.
Un capitaine loyaliste a indiqué à l'AFP que les renforts "sont arrivés dimanche soir en provenance de l'Ituri", un district de la Province Orientale (nord-est). "Les commandos ont passé la nuit à Rutshuru-Centre et ce matin ils sont déployés dans les positions occupées par les FARDC (Forces armées)", a-t-il précisé.
"Il y a des régiments qui viennent de l'Ituri", a confirmé lundi après-midi le lieutenant-colonel Vianney Kazarana, porte-parole des mutins du Mouvement du 23 mars (M23), issu de l'ex-rébellion tutsi-congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), et dirigé par le colonel Sultani Makenga, ex N.3 du CNDP.

Lire:
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-RDC-l-armee-recoit-des-renforts-dans-le-Nord-Kivu-pour-combattre-les-mutins.htm?&rub=6&xml=newsmlmmd.133bd0de5d9433f1c9d57b22ae51263c.481.xml

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 34
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Sujet / Message Re: Forces armées congolaises (R.C.D )

le Mer 11 Juil - 0:40
RDC : l’armée congolaise et ses alliés déploient leurs forces à Goma

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce mardi, l’armée congolaise et ses alliés se sont déployés à Goma. Selon un responsable des Nations unies, un bataillon du Nord-Kivu entraîné par des instructeurs américains doit renforcer les sept mille militaires déjà sur place pour contrer un éventuel assaut des rebelles. Ce week-end, les mutins du Mouvement du 23 mars ont pris le contrôle de quatre villes, poussant les 600 soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo à fuir vers l’Ouganda. L’ONU prépare également, de son côté, un convoi.

Les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ont quitté ce lundi la ville de Rutshuru, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Cette ville est désormais occupée par les policiers acquis à la cause des ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), rapporte RFI. « Ces policiers se rallient à leurs anciens compagnons chaque fois que la rébellion occupe une contrée », précise le site d’information de la radio. Les mutins se dirigent alors vers Kibumba. Selon le colonel Sultani Makenga, le chef des rebelles, la ville de Bunagana, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, ne sera pas libérée.

http://www.afrik.com/article26172.html

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Forces armées congolaises (R.C.D )

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum