Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Politique extérieure de l'Algerie 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» nouvelle grille de lecture du monde
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Politique extérieure de l'Algerie EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Politique extérieure de l'Algerie EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Politique extérieure de l'Algerie EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Politique extérieure de l'Algerie EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Politique extérieure de l'Algerie EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Politique extérieure de l'Algerie EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Politique extérieure de l'Algerie EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Politique extérieure de l'Algerie EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Politique extérieure de l'Algerie EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Politique extérieure de l'Algerie EmptyDim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Politique extérieure de l'Algerie EmptyLun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Politique extérieure de l'Algerie Empty
Mai 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Politique extérieure de l'Algerie

Aller en bas

Sujet / Message Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Mer 11 Aoû - 22:43

Sur le plan extérieur, l’Algérie inscrit son positionnement actuel par rapport aux différentes questions internationales sur la base de la doctrine qu’elle a puisée du combat
libérateur qui a permis à son peuple de recouvrer sa pleine souveraineté. C’est aussi au nom de cette morale que ce pays soutient durant les années soixante et soixante-

dix un nombre important de mouvements révolutionnaires de par le monde, ce qui lui valut d’être considéré comme « le phare du tiers monde » et au même « le phare de tiers monde arabe » . Par extension et grâce à ses richesses sur le plan énergétique ainsi qu’à sa position particulièrement privilégiée dans le flanc sud de la Méditerranée, l’Algérie jouit d’une influence certaine au niveau des ensembles régionaux auxquels elle appartient (Union africaine, Ligue arabe, dialogue euro-méditerranéen). Aussi,

l'Algérie a su montrer son importante puissance d'influence parfois supérieure à son « potentiel propre » (économique, militaire, population). En 2000, la diplomatie algérienne a joué un rôle important dans la signature de l’accord de paix entre l’Érythrée et l’Éthiopie. L'Algérie adhère à l'Union pour la Méditerranée en 2008. En 2009, la France accepte d'indemniser les victimes estimées entre 20 000 et 30 000 personnes lors des essais nucléaires français en Algérie pendant les années 1960 .

Les organisations internationales auxquelles participe l’Algérie sont recensées ci-dessous :

Relations internationales de l'Algérie

AIEA · APPA · BAD · BADEA · BAFD · BIRD · BIsD · CCD · CIO · CMT · CNUCED · CICR · FADES · FAO · FMA · FMI · FIDA · G-15 · G-19 · G-24 · G-77 · HCR · IFRCS · ISO · Inmarsat · Intelsat · Interpol · LA · MNA · MONUC · OACI · OCI · OEA (observateur) · OIAC · OIM (observateur) · OHI · OIT · OMC (candidat) · OMI · OMM · OMPI · OMS · OMT · OPAEP · OUA · ONU · ONUDI · OPEP · OSCE (partenaire) · UA · UIT · UMA · UPU · UNESCO


Wikipedia


Dernière édition par Syfou le Dim 26 Sep - 23:41, édité 1 fois

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Mer 11 Aoû - 22:47

politique extérieure de l'algerie

[url][/url]

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Mer 11 Aoû - 22:57

L’Algérie, moyenne puissance ? (1987)

Cet exposé a été présenté lors d’un colloque sur La moyenne puissance au XXème siècle, organisé au Mans du 9 au 11 mars 1987 par le professeur Jean-Claude Allain, et publié à Paris en janvier 1989 (pp. 169-175). Je ne peux le relire sans étonnement, pour les raisons qui seront exposées ensuite.

Avant 1962, la possibilité même d’un État algérien indépendant a longtemps été contestée en France. Pour des raisons économiques, le pays manquant de sources d’énergie avant la découverte du pétrole saharien en 1956. Et pour des raisons politiques : l’Algérie n’ayant jamais constitué une nation indépendante et cohérente dans le passé, son nationalisme était considéré comme un phénomène artificiel, inspiré et manipulé par des impérialismes étrangers (allemand ou anglo-saxon), par le panarabisme du colonel Nasser ou par le communisme international.

Pourtant, ce nationalisme a su imposer à la France l’indépendance de l’Algérie. Celle-ci a joué un rôle non négligeable dans les relations internationales, depuis son indépendance, et même avant...

Comment situer l’Algérie dans la hiérarchie des puissances ? Faute d’une définition préalable du concept de moyenne puissance, il convient d’abord de rechercher s’il peut s’appliquer à l’Algérie par une approche empirique, en considérant les facteurs objectifs les plus élémentaires de la puissance d’un État. Puis d’analyser le rôle international de cet État.

Les facteurs objectifs de la puissance de l’Algérie

Le territoire algérien, héritage de la domination turque, et surtout de l’impérialisme français, s’étend sur 2.381.741 km2. Il surclasse de beaucoup celui de tous les États européens (l’URSS exceptée). Il n’est dépassé que par le Soudan (2.505.813 km2) parmi les États africains, arabes et musulmans (mais le Soudan n’est ni entièrement arabe, ni entièrement musulman).

Au contraire, il est plus ou moins largement distancé par les plus grands États d’Asie (URSS, Chine, Inde), d’Amérique (États-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Argentine) et par l’Australie. La population algérienne atteignait, en 1986, 22,8 millions d’habitants. C’est très peu pour un si grand pays : 9,6 habitants par kilomètre carré en moyenne. Mais cette moyenne nationale n’a pas grand sens : 94% de la population s’entassent sur 13% du territoire, au nord de l’Atlas. L’espace saharien, s’il fait bien partie de l’Algérie utile, n’est pas susceptible d’un peuplement dense, faute de ressources suffisantes en eau, dans l’état actuel des techniques.

En fait, la ressemblance des données naturelles et humaines justifie la comparaison de l’Algérie avec ses voisins du Maghreb. La population algérienne est à peu près équivalente à celle du Maroc (23,7 millions en 1986). Elle représente trois fois celle de la Tunisie (7,2 millions) et six fois celle de la Libye (3,9 millions). L’Algérie est donc l’un des deux plus grands États maghrébins.

Dans l’ensemble des pays arabes, l’Algérie est en position moyenne au troisième rang, étant dépassée de peu par le Maroc, et de beaucoup par l’Égypte (50,5 millions).

Dans l’ensemble du monde musulman, l’Algérie est moins bien placée, étant surclassée en outre par la Turquie (52,3 millions), l’Iran (46,6 millions), le Pakistan (101,9 millions), le Bangladesh (104,1 millions), l’Indonésie (168,4 millions).

Par rapport aux autres géants du Tiers Monde, en Afrique le Nigéria (105,4 millions ?), en Asie l’Inde (785 millions) et la Chine (1 milliard 50 millions), l’Algérie paraît un État pygmée...

Il est vrai que son taux d’accroissement naturel (plus de 3% par an) est l’un des plus élevés du monde. La population algérienne avait doublé en 25 ans de 1954 à 1979, malgré les pertes dues à sa guerre de libération nationale . Si ce taux se maintient, elle doublera encore en 20 ans, pour atteindre 35 millions d’habitants en l’an 2000. Dans les mêmes conditions, si le déclin démographique français se poursuit, l’Algérie pourrait rattraper la France au XXIème siècle. Mais en deviendrait-elle d’autant plus puissante ?

L’Algérie est assez bien dotée en ressources naturelles, sources d’énergie et minerais, grâce aux richesses de son espace saharien. Mais ces ressources ne sont pas illimitées. L’Algérie est un État pétrolier moyen (avec une production de 44,35 millions de tonnes en 1985), très inférieur aux grands producteurs du Moyen-Orient, dépassé en Afrique par le Nigeria (73 millions), par la Libye (50,5 millions) et même par l’Égypte (44,36 millions). Ses réserves prouvées (1.203 millions de tonnes, contre 2.906 en Libye) s’épuiseront à partir de l’an 2010 au rythme d’extraction actuel. L’Algérie est mieux placée pour le gaz naturel : au 7ème rang des pays producteurs (40 milliards de m3), au 6ème rang des exportateurs (20,34 milliards), et au 5ème rang des réserves prouvées (3.030 milliards, soit une soixantaine d’années d’extraction). La comparaison des PNB par habitant situe l’Algérie, avec 2.400 $ US en 1983, dans une position moyenne entre celle de ses voisins pauvres en hydrocarbures (Tunisie 1.290 $ ; Maroc 750 $) et celle de la Libye riche et sous peuplée (7.500 $).


Dans ces conditions, l’Algérie s’est lancée dans une course de vitesse entre son développement économique et son essor démographique, dont l’issue reste incertaine. Sa stratégie de développement socialiste, inspirée du modèle soviétique, a longtemps donné la priorité à une industrialisation financée par la rente pétrolière (mais la rentabilité de l’industrie algérienne et ses effets créateurs d’emplois sont contestés). L’agriculture a été longtemps sacrifiée (malgré l’exaltation du fellah-moudjahid), et sa production a longtemps stagné ou reculé par rapport à la population. Un exode rural massif, une urbanisation démesurée contrarient les aspirations à de meilleures conditions de vie. L’ampleur des investissements nécessaires et le plafonnement de la rente pétrolière et gazière entraînent une dépendance économique extérieure accrue, envers les clients du pétrole et du gaz, les fournisseurs de biens d’équipement et de technologie industrielle, ceux de produits alimentaires et de crédits. Que sera l’Algérie après l’an 2000, si elle n’arrive pas à maîtriser sa démographie ? Est-elle un pays en voie de développement, ou un pays sous-développement et de surpeuplement ?

Le rôle international de l’Algérie

1- L’exemple de l’Algérie nous invite à distinguer la puissance potentielle (ou le potentiel) de la puissance ou de l’action effective. L’Algérie a montré qu’elle disposait d’une puissance effective très supérieure à son potentiel propre . Inversement, de nombreux pays développés, alliés des États-Unis, n’ont pas une action politique nationale proportionnée à leur potentiel, ni à leur puissance économique (les cas des vaincus de la Deuxième Guerre mondiale, Italie, Allemagne et Japon, étant les plus spectaculaires).
2 - La notion de moyenne puissance ne peut être que relative aux notions de grande et de petite puissance. En outre, son application à tel pays dépend de l’ensemble dans lequel on le situe. L’Algérie est une grande puissance maghrébine (puisqu’elle tient tête au Maroc depuis 1975 dans la guerre du Sahara occidental, sans que celui-ci ose riposter sur le territoire algérien) et peut-être africaine. Elle est une moyenne puissance arabe, musulmane, tiers-mondiste (mais dans une mesure décroissante). A l’échelle mondiale, est-elle une moyenne ou une petite puissance. La puissance peut-elle être petite ? Si oui, quels critères la distinguent de la moyenne puissance ?

3 - Quoi qu’il en soit, l’Algérie se situe dans une vision du monde à logique binaire, où la distinction fondamentale oppose les nations pauvres aux nations riches suivant un rapport plutôt qualitatif que quantitatif. La distinction entre les grandes et les moyennes puissances parmi les États développés lui paraît secondaire. Entre les États sous-développés ou en voie de développement, l’Algérie ne veut pas faire de distinction de puissance : elle se présente comme primus inter pares, le porte-parole des petits contre les gros. Et elle préférerait sans doute être la première des petites puissances, que la dernière des moyennes puissances.

Par:Guy Pervillé


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Mer 11 Aoû - 23:29

Signature de deux accords de coopération entre l’Union européenne et l’Algérie (6 juin 2010)

PARIS, France, 8 juin 2010/African Press Organization (APO)/ — La France salue la signature de deux accords de coopération entre l’Union européenne et l’Algérie le 6 juin à Alger : un mémorandum d’entente relatif à la programmation financière 2011-2013 de 172 millions d’euros et une convention de financement du programme d’appui à l’enseignement supérieur algérien de 21,5 millions d’euros.

C’est un signal positif pour l’avenir des relations entre l’Algérie et l’Union européenne, dans le cadre de la politique européenne de voisinage.

La tenue de la 5ème session du Conseil d’association Algérie-UE, le 15 juin prochain, doit permettre à l’Algérie et l’UE de renforcer leur coopération, dans l’intérêt de tous. L’Algérie et l’Union européenne ont tout à gagner à travailler encore plus étroitement ensemble.


Source :France – Ministry of Foreign Affairs

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Jeu 7 Oct - 23:51

ASSISTANCE AU PEUPLE DE GHAZA
L’Association Al Amiria en tête du convoi


La collecte des biens s’effectue aujourd’hui au pavillon central de la Safex.

Le convoi de l’Algérie destiné à porter assistance à la population de Ghaza sous le joug colonial depuis plusieurs décennies, s’ébranlera dans 15 à 20 jours et ce, par voie terrestre. Arrivera-t-il au moment espéré par cette population en souffrance? Un léger retard n’aura pas de conséquences. «On ne fait pas de convoi sauf s’il est digne de l’image réelle de l’Algérie», a affirmé Semmari Abdelkader, ex- ministre délégué auprès du ministre de la Justice et président de la commission du Parlement arabe, lors d’une conférence de presse animée hier au siège du quotidien El Moudjahid. Le travail limité, au début, au monde arabe, s’etend actuellement à l’ensemble des pays du Continent noir et de la planète. Le but de cette initiative est «purement humanitaire car il consiste à apporter au peuple ghazaoui des médicaments, de l’alimentation ainsi que des vêtements. Quant à l’aspect politique, il oeuvre à libérer les Palestiniens, les Ghazaouis en particulier, de la menace quotidienne ayant pour nom Israël», enchaîne l’ex-ministre. Quant à M.Aggoun, en sa qualité du représentant du Croissant-Rouge algérien(CRA), il a précisé que des Palestiniens, scindés en deux groupes, ont reçu une formation en psychologie. S’agissant de la collecte des biens, «elle s’effectue aujourd’hui au pavillon central de la Safex. Cela confirme la disponibilité de la logistique algérienne», a ajouté notre interlocuteur. Lors de sa brève intervention, le responsable du CRA lance un appel à «tous les Algériens pour appuyer ces dons». Des entreprises algériennes sont attendues pour mener à bon port cette opération. L’exemple de la Cnep et celui de Techno sont à suivre. A ce sujet, Doria Djazaïri, arrière-petite-fille (4e génération) de l’Emir Abdelkader de l’Association algérienne Al Amiria n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage aux directeurs respectifs de ces deux leaders de l’assistanat qui ont signé un chèque d’une valeur importante au profit de la population ghazaouie. Le seul hic qui se pose actuellement, ce sont les capacités limitées des Palestiniens en termes de stockage. L’Association algérienne Al Amiria a toujour été à l’avant-garde du front humanitaire pour Ghaza. Son assistance a été toujours multiple et ce avec la collaboration d’autres institutions financières et entreprises publiques. Militer pour la levée du blocus sur Ghaza est devenu «une cause commune», soutient la présidente de l’association. Hissant très haut l’étendard du défi, elle croit à la liberté de ce peuple meurtri. Cette «Dame de fer» réaffirme sa détermination «à faire du militantisme un legs pour les futures générations». Doria Djazaïri explique que cette imminente opération a été décidée suite à une rencontre avec les parlementaires.

Fouad IRNATENE


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Droit_De_l'Homme le Sam 18 Déc - 4:21

ONU-DECOLONISATION-RESOLUTION-CELEBRATION
ALGERIE - O.N.U


Déclaration d'Alger : appel à une action plus résolue pour le droit à l'autodétermination des peuples palestinien et sahraoui

La Déclaration d'Alger, adoptée mardi soir à la clôture de la Conférence internationale sur la résolution onusienne 1514, a appelé à une action plus résolue de la communauté internationale pour permettre aux peuples de la Palestine et du Sahara occidental d'exercer leur droit à l'autodétermination.

Les participants ont souligné que les peuples palestinien et sahraoui sont en droit d'attendre de la communauté internationale un "soutien plus ferme" et une "action plus résolue" en vue de l'exercice de leur droit à l'autodétermination, précisant qu'ils ont décidé de faire de cet objectif une "priorité" de leur action.

Ils ont, également, exprimé leur "solidarité" avec les peuples des territoires non autonomes qui aspirent à exercer leur droit à disposer d'eux-mêmes dans le cadre préconisé par la résolution 1514.

La Déclaration d'Alger a, par ailleurs, salué l'apport "significatif" des médias et du cinéma dans la prise de conscience des méfaits du colonialisme et la défense des buts et objectifs définis par la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

Les participants ont, en outre, souligné leur rôle dans la promotion et le soutien aux droits civils et politiques des peuples opprimés, notamment en Palestine et au Sahara occidental, à travers l'éclairage qu'ils apportent à la lutte et aux souffrances de ces peuples.

Ils ont souligné que le colonialisme, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, est contraire aux buts et principes de la Charte des Nations unies et aux normes du Droit international.

Réaffirmant la validité et la pertinence de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, les participants ont exprimé leur conviction que le parachèvement de la décolonisation est "inéluctable".

Dans ce sens, la Déclaration d'Alger a appelé à l'adoption, au sein de l'ONU et dans l'ensemble des systèmes des Nations unies, de mesures efficaces pour l'application intégrale de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

La Déclaration d'Alger exprime, aussi, la "satisfaction" pour les efforts déployés pour consolider les indépendances nationales, à travers la reconstruction des structures étatiques, sociales et économiques que la colonisation "s'était évertuée à briser".

Elle note, à cet égard, que "malgré le lourd héritage colonial qui a généré des contraintes de toutes natures et un système de relations économiques internationales qui ignore largement leurs intérêts, les pays nouvellement indépendants ont enregistré des avancées indéniables dans leur processus de développement politique, économique et social".

Les participants, qui ont estimé que la coopération Sud-Sud et l'intégration régionale contribuent à la préservation de l'indépendance et à la facilitation de la participation équitable des pays ex-coloniaux à l'économie mondiale, ont apporté, à cet effet, "leur soutien aux programmes en cours au niveau régional et inter-régional en Afrique, en Asie et en Amérique Latine, ainsi que dans l’établissement de partenariats stratégiques entre ces régions».

Ils se sont réjouis que les pays ex-coloniaux s'efforcent de promouvoir un partenariat mutuellement bénéfique avec les autres pays, tout en veillant à la préservation de leur capacité autonome de décision et de leur souveraineté sur leurs ressources naturelles.

mercredi 15 décembre 2010
--------------------------
http://193.194.78.233/ma_fr/stories.php?story=10/12/15/0706507
--------------------------

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par abdelmalek le Mar 28 Déc - 12:47

la politique extérieur de notre pays héritage depuis l'émir Abdelkader . ce reflexe est resté pendant et aprés la révolution.
C4EST UNE 2COLE DE FORMATION:LES MEMBRES qui ont eux cette intelligence de donner un bon sens de cet réflexe d'être juste dans les positions inaliénables aux noms des chouhadas.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Daûphin_zz_47 le Dim 13 Mar - 17:24

Alger contre une intervention étrangère mais pour une médiation

Le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci a indiqué vendredi que l'Algérie est « contre une intervention étrangère » en Libye, qui nourrirait le terrorisme, mais qu'une « médiation » entre le régime du colonel Kadhafi et l'opposition armée était « souhaitable ».

« Nous sommes inquiets parce qu’il y a une opposition armée entre une partie de la population et une autre, et parce que l’usage des armes est devenu incontrôlable », a déclaré le ministre dans un entretien au quotidien français Le Monde. « Nous sommes contre une intervention étrangère, mais nous ne sommes pas seuls et je peux comprendre que les messages de la communauté internationale deviennent de plus en plus fermes. Si la situation devait durer, on sait très bien qu’à un moment ou à un autre le Conseil de sécurité (de l’ONU) prendrait des décisions. Laissons lui l’appréciation de la situation, mais espérons qu’il n’y aura pas d’intervention », a ajouté Mourad Medelci. « Nous sommes en présence de deux camps, comme en Côte d’Ivoire. Le climat est peut-être favorable pour tenter une médiation. Je ne sais pas si elle est possible mais elle est souhaitable. Vous connaissez les résultats de précédentes interventions étrangères, n’est-ce pas? Nous ne pouvons pas nourrir le terrorisme », a-t-il souligné. Le ministre a aussi estimé que la situation de son pays était très différente de celle de la Tunisie ou de l'Egypte. « L’Algérie est un pays pluriel, aucun parti n’est capable de faire adopter une loi tout seul. Cela fait quand même une grosse différence. Ensuite, l’Algérie a déjà fait sa mutation en 1988 mais cette révolution a été masquée par le fait qu’ensuite nous avons vécu dix ans de tragédie nationale », a-t-il expliqué. Interrogé sur l'annonce par le roi du Maroc d'une réforme constitutionnelle, Mourad Medelci s'est montré prudent. « Le discours de Sa Majesté Mohammed VI nous a semblé apporter des éléments extrêmement importants sur le terrain politique marocain », a-t-il dit.

http://www.echoroukonline.com/fra/actualite/libye-alger-contre-une-intervention-etrangere-mais-pour-une-mediation.html

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire


Politique extérieure de l'Algerie Th_ava10


https://www.facebook.com/DIKKTARIOF

Daûphin_zz_47
Daûphin_zz_47
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 37
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Sphinx le Dim 17 Avr - 0:59

Chronologie

[url][/url]

La politique extérieure de l’Algérie Par Nicole Grimaud

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Politique extérieure de l'Algerie Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Droit_De_l'Homme le Mer 20 Avr - 7:50

Algérie - France : Medelci appelle Juppé

Politique extérieure de l'Algerie Arton1669

De nouveau, l’Algérie est plongée, à son corps défendant, dans la crise libyenne, après les accusations graves de l’opposition libyenne sur une prétendue aide algérienne au gouvernement libyen, et relayée par certains milieux français qui veulent liquider au plus vite le régime Kadhafi.


La polémique ne fait qu’enfler, alimentée certes par certains milieux occidentaux que l’attitude responsable de l’Algérie dans les crises tunisienne et égyptienne, en gardant une stricte neutralité, aurait incommodés au plus haut point. Ainsi, il en est de la France qui semble ajouter du crédit aux assertions de la rébellion libyenne qui voudrait rallier à sa cause, plus qu’il n’en faut, les puissances occidentales, dont la France, premier pays européen à avoir donné le feu vert des frappes aériennes contre la Libye.

Et, lundi encore, dans un entretien téléphonique avec Alain Juppé, M. Mourad Medelci, le chef de la diplomatie algérienne, a réaffirmé que l’Algérie n’avait pas fourni d’aide militaire au gouvernement libyen. Selon une dépêche de l’agence française ‘’AFP’’, M. Medelci aurait assuré à son homologue français qu’Alger n’a pas envoyé plusieurs centaines de véhicules armés aux forces libyennes de Mouammar Kadhafi. ‘’J’ai eu un entretien très cordial avec mon homologue.

Je lui ai dit « voilà, il y a des informations qui circulent selon lesquelles Kadhafi aurait reçu plusieurs centaines de véhicules armés et transportant des munitions en provenance d’Algérie », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères. « Je lui ai posé la question et il m’a assuré que (...) ce n’était pas vrai », a ajouté Alain Juppé. Un peu plus tôt dans la journée, le ministère algérien des Affaires étrangères n’a pas mentionné cet aspect de la conversation, en annonçant que le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, « s’est entretenu lundi au téléphone avec son homologue français, Alain Juppé ». La discussion de lundi entre les deux chefs de la diplomatie algérienne et française intervient quelques jours après la déclaration du porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, sur la présence en Libye de mercenaires. « L’implication d’étrangers dans des actions criminelles contre la population civile serait grave et en contradiction avec les résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité », a-t-il estimé. Egalement interrogé sur des informations faisant état d’une éventuelle aide de l’Algérie au régime de Mouammar Kadhafi, en facilitant des accès aux frontières ou en lui livrant du pétrole, le porte-parole n’a pas répondu précisément. « Vos questions sont pertinentes.

Aujourd’hui, je n’ai pas d’information sur ces sujets », s’est-il borné à dire. Immédiatement, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, répond depuis la ville d’Adrar. Il a affirmé la semaine dernière qu’il n’existait « aucune preuve » sur la prétendue participation de ressortissants algériens dans des actes de mercenariat en Libye. « Jusqu’à présent, nous n’avons aucune preuve que des Algériens se battent aux côtés des forces irrégulières du dirigeant libyen Maammar El Gueddafi », a déclaré M. Ould Kablia à la presse. Cependant, le ministre a tenu à souligner que si des présumés nationaux algériens étaient impliqués dans des actes de mercenariat, ils seraient « en infraction » par rapport à la loi algérienne. Le ministère des Affaires étrangères avait qualifié de son côté et dans la même journée d’« allégations calomnieuses » les opérations de désinformation visant à impliquer les autorités algériennes dans la crise libyenne.


el-annabi.com

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


Droit_De_l'Homme
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 38
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par angelo le Mer 20 Avr - 19:46

Hé ! monsieur Juppé, dire "je lui ai posé la question" à la manière d'un de vos toutou c'est vraiment déplacé: vous oubliez toujours vous français que l'Algérie est un pays souverain, faut-il vous le rappeler une fois de plus.

Et puis à qui vous avez posé la question, au ministre des affaires étrangères me direz-vous: ce type et sa bande à Bono ne représente personne surtout par les temps qui courent (temps des révolutions) !

Posez plutot cette meme question au peuple algérien, il vous répondra: melez-vous de ce qui vous regarde, ici on est chez nous, on fait ce qu'on veux, ça va? Si vous n'etes pas content, faites une autre résolution au conseil des sourds (car on n'entend pas les bombardements de Gaza, étant donné qu'ils viennent d'Israel, hein !) et venez nous frapper les premiers avec vos avions, vos bombes nucléaires etc. comme vous l'avez fait avec la Libye, nous (le peuple algérien, pas l'armée) on aimerait bien en découdre avec vous !

Je peux vous assurer une seule chose à laquelle vous n'avez jamais réfléchi: si nos ancetres (Tarek et ses soldats) ne sont arrivés qu'à Poitiers, nous on fera bon voisinage avec les belges les luxembourgeois, les suisses et les italiens
(France algérienne = 49ème wilaya): Ne cherchez le secret de la faisabilité de la chose, car il n'est pas dans un coffre-fort, nous le portons dans nos coeurs.

CHICHE

angelo
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 49
Date d'inscription : 01/04/2011
Localisation : algerie

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Invité le Ven 23 Déc - 13:04

mon ami angélo ...dis moi, je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que l'Algérie baisse le pantalon !!! et j'en ai vraiment honte de notre position vis a vis de la syrie !! ...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Sphinx le Dim 25 Déc - 7:23

Le peuple algérien ne baissera jamais les bras quel que soit le prix Idea

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Politique extérieure de l'Algerie Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Invité le Dim 25 Déc - 13:06

wellah je n'en doute pas une seconde du peuple algérien ...c'est la fierté et la force du pays...mais là en parle de politique des officiels !! la cata quoi !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Syfou le Jeu 24 Mai - 1:05

Le ministre s'est permis de donner des leçons de diplomatie au Forum de Doha.

Politique extérieure de l'Algerie P120523-12


C'est à partir du Qatar, pays où la ligne diplomatique est à l'inverse de celle de l'Algérie, que le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a affirmé hier que «l'Algérie est, de par son histoire, contre l'intervention étrangère». Il a, en effet, cette fois-ci, haussé le ton pour rappeler que pour «des raisons différentes, l'Algérie a sa propre évaluation de ces interventions, qui peuvent être porteuses, à court terme, de solutions et, à long terme, de problèmes».
S'exprimant lors de la deuxième journée du Forum de Doha et de la Conférence économique intitulée «Enrichir l'avenir économique du Moyen-Orient», M.Medelci s'est permis de donner des leçons de diplomatie aux pays participants, sachant que ces derniers s'inscrivaient dans le sillage de Cheikh Hamad Ben Jassem Ben Jaber Al-Thani, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar.
Un sultanat, fervent défenseur de l'internationalisation des crises dans les pays arabes, qui s'est à chaque fois, heurté à une position algérienne réaffirmant le principe de non-ingérence. Un principe dont l'Algérie, contrairement au Qatar, a fait un principe sacro-saint. D'ailleurs, les frictions entre les deux pays ont commencé avec les révoltes arabes au sujet desquelles la position algérienne n'a jamais été du goût de Doha.

Lire:
http://www.lexpressiondz.com/actualite/154128-la-diplomatie-algerienne-a-frappe-fort.html

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par abdelmalek le Sam 26 Mai - 12:26

j'ai toujours dit que notre politique extérieur est la pour affirmer un principe d'équité de l'histoire et pour que les peuples soient devont une vérité de trouver l'aide pour une liberté exprimer par la voie de l'ALGERIE ,qui a été et restéra toujours pour les peuples une aide important comme l'avais dit BOUMEDIENNE madalouma oula dalma avec la PALESTINE. merci MOURAD MEDELCI.
abdelmalek
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 71
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Politique extérieure de l'Algerie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum