Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
140 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur
Masculin
Nombre de messages : 8022
Age : 32
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Post-it Lutte pour le pouvoir

le Mer 18 Jan - 23:23
<< À Paris surtout, les politiques en tout genre savent étouffer un talent dès sa naissance, sous des couronnes profusément jetées dans son berceau. >>
(Honoré de BALZAC)

Les Libyens après l'intervention sioniste s'entredévorent [url=http://www.emot

Libye - Les combattants de Kadhafi toujours sur le pied de guerre

Des affrontements entre groupes rivaux dans le nord-ouest de la Libye ont fait au moins deux morts et 36 autres blessés, rapporte la chaîne Al Jazzera. Des combattants de la ville de Gharyan et al-Asabia se sont tirés dessus à coup de mitrailleuses et de roquettes pendant plusieurs heures. Ismail Ayeb, un combattant, a déclaré que les hommes de la ville de Gharyan avaient arrêté des Libyens soupçonnés d'avoir des liens avec l'ancien gouvernement Kadhafi.

Affolé par ce climat de guerre civile, le ministre de la Défense par intérim s’est très vite rendu sur les lieux, à Gharyan, à 80 kilomètres au sud de Tripoli, pour essayer de mettre fin aux règlements de compte entre les deux villes.

«La fusillade a commencé quand les combattants d'al-Asabia ont refusé de remettre les Libyens suspectés d’être des anciens fidèles du régime», précise la chaîne qatarie.

Chaque ville, chaque quartier s’organise et se défend grâce aux armes qui circulent aisément dans le pays. Le ministre n’a pas pu récupérer les armes. Un désarmement auquel appelle le Conseil national de transition (CNT) depuis plusieurs semaines. Ismail Ayeb se veut pourtant rassurant. Il affirme que les combats ne sont pas dus à des différends entre tribus, mais bien plus à une crispation autour de la présence continue des partisans de l’ex-guide libyen Mouammar Kadhafi à al-Asabia.

«Maintenant cela est de la responsabilité du Conseil national de transition et du ministère de la Défense. Il est important de mettre un terme à tous ces problèmes autour des loyalistes de l'ancien régime et de nettoyer la zone», affirme le combattant.

Sauf que chaque côté accuse l'autre de soutenir encore Mouammar Kadhafi. Depuis la prise de Tripoli le 22 août 2011 et la mort du guide le 20 octobre, une vraie lutte de pouvoir s’est instaurée en Libye. Entre villes, quartiers, tribus, milices. Sauf que le bilan humain commence à peser sur la transition politique du pays. Les milices demeurent toujours hors de contrôle.

Lu sur Al Jazeera

Source:slateafrique.com













__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum