algeriedrs
Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.

Géoéconomie du Maroc 120px-10

http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Les alliés locaux de la colonisation algérienne
Géoéconomie du Maroc EmptyMar 25 Juin - 22:18 par Sphinx

» Dhû-l-Qarnayn ou le bicornu ....
Géoéconomie du Maroc EmptyDim 23 Juin - 12:45 par Sphinx

» Carthage et l'occident ...
Géoéconomie du Maroc EmptyVen 21 Juin - 21:38 par Sphinx

» الأمير عبد القاد ر بن محي الدین
Géoéconomie du Maroc EmptyLun 17 Juin - 23:35 par Sphinx

» nouvelle grille de lecture du monde
Géoéconomie du Maroc EmptyMer 13 Mar - 20:42 par ZIGHOUD15

» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Géoéconomie du Maroc EmptySam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Géoéconomie du Maroc EmptyDim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Géoéconomie du Maroc EmptyVen 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Géoéconomie du Maroc EmptyMer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Géoéconomie du Maroc EmptySam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Géoéconomie du Maroc EmptyLun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Géoéconomie du Maroc EmptyMar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Géoéconomie du Maroc EmptyMar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Géoéconomie du Maroc EmptyLun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Géoéconomie du Maroc EmptyJeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Géoéconomie du Maroc EmptyJeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Géoéconomie du Maroc EmptySam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Géoéconomie du Maroc EmptyMer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Géoéconomie du Maroc EmptyLun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Géoéconomie du Maroc EmptyJeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Géoéconomie du Maroc EmptyMar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Géoéconomie du Maroc EmptyMer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Géoéconomie du Maroc EmptyMar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

Galerie


Géoéconomie du Maroc Empty
Juillet 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Géoéconomie du Maroc

Aller en bas

Sujet / Message Géoéconomie du Maroc

Message par Syfou le Dim 21 Nov - 19:55

Stratégies2010

Royaume du Maroc Le Premier Ministre Ministère des Affaires Economiques et Générales Département de la Poste, des Télécommunications et des Technologies de l'Information

Stratégie e-Maroc 2010
Réalisations, Orientations & Plans d’action
Réussir notre Société de l’Information et du Savoir
Stratégie e-Maroc 2010. Réalisations, Orientations & Plans d’action

Septembre 2007

Livre de Référence
Réalisations, Orientations & Plans d’action

i

Réalisations, Orientations & Plans d’action

ii

"…La portée stratégique du secteur pour les nouvelles économies, conjuguée aux mutations profondes et rapides qui s’y opèrent, en prélude à l’émergence de la société du savoir et de la communication, nous impose un devoir de mise à niveau, permettant de doter notre pays de la capacité de maîtriser les nouvelles technologies de cette société, et d’exploiter, de façon optimale, les vastes possibilités qu’elles nous offrent. Car notre vœu est d’assurer à notre grand peuple un développement global et intégré permettant au Maroc d’occuper la place qui lui revient dans un monde transformé par la révolution numérique qui est en cours…".
Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors du discours prononcé en avril 2001, lors du symposium sur "le Maroc dans la société globale de l'information et du savoir"

Réalisations, Orientations & Plans d’action

iii

Réalisations, Orientations & Plans d’action

iv

Avant-propos

Depuis son lancement en Janvier 2005, la stratégie e-Maroc 2010 a œuvré à faire converger tous les efforts vers le développement de la Société de l’Information et de l’Economie du Savoir dans notre pays. Elle a en cela visé deux grands objectifs : Réduire la fracture numérique et Renforcer le Positionnement du Maroc à l’échelle internationale. A mi-parcours, de grands pas ont été réalisés vers une société de l’information à la fois inclusive et capable de soutenir les efforts du Maroc à fonder son développement sur la richesse de son capital humain. Sans...

Voir la totalité du document :http://www.dissertationsgratuites.com/dissertations/Economie-Marocaine-Strategies2010/60670.html
.

__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

Syfou
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Géoéconomie du Maroc

Message par Sphinx le Lun 12 Déc - 21:43

Les choix stratégiques de la politique commerciale du Maroc

La conclusion par le Maroc de plusieurs accords de libre-échange n'est pas le fruit d'un pur hasard ; il s'agit d'une donnée fondamentale, une tendance lourde qui structure la politique étrangère du Royaume. Une politique qui cherche, notamment depuis 1999, des ancrages et des profondeurs régionaux pour multiplier les offres exportables, diversifier les partenaires commerciaux, développer les opportunités d'investissement et, partant, augmenter les opportunités d'emploi.

Cette tendance est également commandée par la configuration mondiale post-bipolaire où les logiques géoéconomiques ont pris le devant sur les impératifs géopolitiques. Le début des années 1990 a été ainsi marqué par le développement notable des Accords commerciaux régionaux et l'approfondissement de certaines intégrations économiques régionales : conclusion de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) en 1992, établissement du MERCOSUR (Marché commun du sud regroupant initialement l'Argentine, le Brésil, l'Uruguay et le Paraguay), lancement de l'Union économique et monétaire en 1992 par le Traité de Maastricht et fondation de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Constatant ces dynamiques de fond, le Maroc ne pouvait rester en marge de cette redistribution de la puissance économique à l'échelle planétaire. Déjà, en 1989, les cinq pays maghrébins ont fondé l'Union du maghreb arabe (UMA). De 1986 à 1993, le Maroc a contribué de manière active à l'Uruguay Round qui a refondé l'organisation mondiale des échanges. En 1995, il participait activement au Processus euro-méditerranéen de Barcelone qui s'est matérialisé par la conclusion d'un accord d'association dont la portée est non seulement économique, mais aussi politico-stratégique. Cette relation a été approfondie en 2005 par la conclusion d'un plan d'action PEV (Politique européenne de voisinage) complété en 2008 par un statut avancé. Celui-ci prévoit, notamment, la mise en place d'un Accord de libre-échange global et approfondi (ALEGA) et l'établissement d'un Espace économique commun (EEC) à l'image de l'Espace économique européen (EEE). Ces projets ambitieux permettront, à terme, au Maroc d'adhérer au marché intérieur européen et, donc, d'accéder aux quatre libertés fondamentales organisant celui-ci : libre circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes. L'accès à un marché de presque 500 millions de consommateurs est donc potentiel pour les entreprises exportatrices marocaines. C'est dans cette optique qu'un processus de convergence réglementaire a été enclenché à la suite du Statut avancé. Trois secteurs prioritaires seront concernés par cette dynamique de rapprochement : les services financiers (assurances), les marchés publics et les normes industrielles et techniques. En 2010, trois accords, sectoriels et thématiques, ont été conclus : accord sur la libéralisation des produits agricoles, des produits agricoles transformés et des produits de la pêche ; accord sur la participation du Maroc à certaines agences européennes ; et accord sur l'établissement d'un mécanisme de règlement des différends.

En 1997, le Maroc a conclu un Accord de libre-échange avec l'Association européenne de libre-échange qui comprend la Suisse, l'Islande et le Liechtenstein. En 2001 la Déclaration d'Agadir, grâce à l'impulsion du Roi Mohammed VI, a été adoptée, concrétisée en 2004 par un accord prévoyant l'établissement d'une Zone de libre-échange entre le Maroc, la Tunisie, Égypte et la Jordanie. Il s'agit en fait d'une démarche qui s'inscrit aussi bien dans une perspective euro-méditerranéenne que dans un cadre arabe (projet de création d'une Zone de libre-échange arabe). En 2002, les négociations ont été lancées avec les États-unis pour aboutir, en 2004, à la conclusion d'un important accord de libre-échange entré en vigueur un an plus tard. En 2004, un accord de libre-échange avec la Turquie a été également conclu.

En juillet 2008, le Maroc a participé, à Paris, à la création de l'Union pour la Méditerranée (UPM). L'année 2011 a été également marquée par deux événements qui ne manqueront pas d'avoir des incidences positives à long terme sur la politique commerciale du Royaume : l'invitation officielle adressée en mai 2011 au Royaume par les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le lancement, en janvier 2011, des négociations avec le Canada visant à aboutir à un accord préférentiel. Celui-ci, conjugué à l'accord déjà passé avec les États-unis, permettra aux entreprises marocaines d'accéder à un marché équivalent, en importance, à celui de l'Europe. Autant dire de la dimension commerciale internationale du Maroc.

Une dimension conjuguée aussi à un adossement aux accords commerciaux multilatéraux supervisés par l'Organisation mondiale du commerce. Ces réalisations sont également doublées d'une prospection continue et d'une recherche de profondeurs géostratégiques et géoéconomiques : consultations menées avec les pays constitutifs de l'UEMOA, démarches entreprises avec plusieurs pays latino-américains, participation à des rencontres continentales comme le Forum Chine-Afrique ou le Forum Japon-Afrique ou consolidation du partenariat économique avec des puissances mondiales comme la conclusion d'un accord de pêche avec la Russie.

Cette projection commerciale mondiale du Maroc reflète le dynamisme du pays ; elle exprime aussi une doctrine économique constante : la multiplication des réseaux d'interdépendance partant d'une vision pragmatique mais non moins stratégique. Une vision exprimée ,en haut lieu, par le Souverain marocain et qui est le résultat de trois cercles concentriques qui structurent la politique étrangère du Royaume : la solidarité, le voisinage et le partenariat.

Si, en dépit de la multiplication des Accords commerciaux préférentiels conclus, la balance commerciale du Maroc est déficitaire, cela est le contrecoup, entre autres, des limites actuelles de l'offre exportable et de l'insuffisance de la logistique portuaire et de transport. Toutefois, des réalisations majeures comme Tanger-Med sont à l'œuvre pour changer fondamentalement la physionomie du commerce extérieur marocain.

Le Gouvernement en cours de formation formulera sa politique commerciale à l'intérieur de fondations et de cadres juridiques et institutionnels déjà établis. Il sera donc lié par un réseau dense d'accords, bilatéraux et multilatéraux, portant sur le commerce et l'investissement. Il aura par ailleurs la chance de récolter les fruits et les retombées de chantiers structurants mis en route dont les multiples plans sectoriels, lesquels ont une dimension régionale avérée. Ainsi, le Plan solaire se conjugue de manière heureuse avec des projets inscrits dans le cadre de l'Euro-Méditerranée. De même, le Plan Halieutis a une double dimension, atlantique et méditerranéenne, non négligeable. Ces paramètres structurels font donc que la politique commerciale du Royaume soit commandée par des choix stratégiques de longue date, et ce, quelque soit la conjoncture politique du moment.

  • Zakaria ABOUDDAHAB
    Professeur à la Faculté de droit de Rabat-Agdal et conseiller auprès du Centre d'études internationales.


Par Zakaria ABOUDDAHAB

Source:lematin.ma

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:
Géoéconomie du Maroc Sphinx10


Sphinx
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8041
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum