Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Meilleurs posteurs
8022 Messages - 42%
5687 Messages - 30%
2215 Messages - 12%
1184 Messages - 6%
1142 Messages - 6%
207 Messages - 1%
153 Messages - 1%
128 Messages - 1%
94 Messages - 0%
87 Messages - 0%
Galerie


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Connexion

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Droit_De_l'Homme
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 1184
Age : 37
Emploi/loisirs : Universel
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Sur Terre.!.(Lune prévue)

Sujet / Message Négociations au Proche-Orient

le Lun 24 Jan - 2:02
Al-Jazira révèle des centaines de documents


La chaîne d'information arabe Al-Jazira a commencé dimanche soir à révéler des centaines de "documents confidentiels" relatifs aux négociations israélo-palestiniennes, dont les premiers ont porté notamment sur le sort de Jérusalem.

La chaîne d'information arabe Al-Jazira a commencé dimanche soir à révéler des centaines de "documents confidentiels" relatifs aux négociations israélo-palestiniennes, dont les premiers ont porté notamment sur le sort de Jérusalem.

Présentés d'une manière sensationnelle, ces documents constituent selon Al-Jazira "la plus importante fuite dans l'histoire du conflit israélo-palestinien".

Le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat, interrogé par la chaîne, a affirmé que la direction palestinienne "n'avait rien à cacher" et que la plupart des documents diffusés par Al-Jazira étaient "un tissu de mensonges".

Les documents portent notamment sur des "réunions de coordination sécuritaire" entre Israël et les Palestiniens et les propositions faites par l'Autorité palestinienne dans le cadre des négociations "sur Jérusalem et le sort des réfugiés".

Ces documents comportent notamment des minutes de rencontres israélo-palestiniennes. Al-Jazira en a lu des passages qui montrent selon elle que les négociateurs palestiniens étaient prêts à faire des concessions considérables aux Israéliens tout en affichant leur fermeté en public.

Ils ont ainsi cité M. Erakat affirmant à l'ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni: "Ce n'est pas un secret que nous vous avons proposé la plus grande Yourshalayem (Jérusalem en hébreu) de l'Histoire".

D'autres documents indiquent selon Al-Jazira que les négociateurs palestiniens étaient prêts à renoncer "au quartier juif et à une partie du quartier arménien" de la Vieille ville de Jérusalem.

M. Erakat est aussi accusé d'avoir proposé, selon Al-Jazira, des concessions sans précédent sur l'esplande des Mosquées dans la Vielle ville de Jérusalem, car il a proposé "une solution innovante" en ce qui concerne le contrôle de ce lieu saint après un éventuel accord de paix.

L'ancien négociateur en chef palestinien Ahmad Qoreï affirme pour sa part dans un des documents que les Israéliens pouvaient garder "toutes les colonies à Jérusalem à l'exception d'Abou Ghneim", appelée Har Homa par les Israéliens, et dont la construction avait porté un sévère coup aux négociations.

M. Qorei est également cité dans l'un des documents demandant à Mme Livni en 2008 "de renforcer le blocus israélien imposé à Gaza".

http://www.tdg.ch

__
flags2758Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt;;mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent flags2758

人間の権利


Il y a trois choses à ne pas chercher en vain :
Un savant dont les actes correspondent à son savoir,
Un homme d'action dont le cœur s'accorde avec ses actes,
Un frère humain sans défauts.

"L'homme n'est content de rien sauf de son intelligence ; moins il en a, plus il est content."


avatar
Daûphin_zz_47
Adm
Adm
Masculin
Nombre de messages : 2215
Age : 36
Date d'inscription : 06/08/2010
Localisation : tlc

Sujet / Message Re: Négociations au Proche-Orient

le Lun 31 Déc - 14:34
Proche-Orient: Peres appelle à une reprise des négociations de paix avec Abbas

Le président israélien Shimon Peres a appelé dimanche à reprendre les négociations avec les Palestiniens, affirmant que le président palestinien Mahmoud Abbas est un partenaire avec lequel un accord est possible.

S'exprimant devant des diplomates israéliens dans sa résidence à Jérusalem, M. Peres a déclaré que le seul moyen pour Israël d'influer de façon positive sur la région était de "conclure un accord de paix avec les Palestiniens". "Je connais Abou Mazen depuis 30 ans et personne ne changera mon opinion sur lui", a-t-il affirmé, utilisant le nom de guerre de Mahmoud Abbas. "Beaucoup de gens critiquent les propos d'Abou Mazen mais il n'y a pas d'autres leaders arabes actuellement qui se disent en faveur de la paix, contre le terrorisme et pour un Etat palestinien démilitarisé", a-t-il ajouté. "Il ne reste plus beaucoup de temps", a-t-il averti.
Ces propos ont provoqué une vive réaction du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu. "C'est regrettable que le président ait choisi d'exprimer des opinions politiques personnelles contraires à la position officielle israélienne qui considère qu'Abou Mazen refuse de faire la paix", affirme un communiqué du parti. "Le Premier ministre a invité des dizaines de fois Abou Mazen à revenir à la table des négociations, tandis que ce dernier a préféré se joindre au Hamas contre Israël", ajoute le communiqué.

http://www.rtl.be/info/monde/international/969621/proche-orient-peres-appelle-a-une-reprise-des-negociations-de-paix-avec-abbas

__
-------------
" Il ya deux manières d'ignorer les choses:
La première, c'est de les ignorer;
La seconde, c'est de les ignorer et croire qu'on les sait.
La seconde est pire que la première."



Peuple sans mémoire, peuple sans histoire





http://www.facebook.com/DIKKTARIOF

avatar
ZIGHOUD15
V.I.P
V.I.P
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 50
Humeur : fou amoureux
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : algerie

Sujet / Message de la bouche d'un israelien

le Lun 14 Aoû - 12:21
Acceptons l’idée que l’occupation est justifiée. Disons aussi qu’Israël n’a pas le choix. Décidons même de ne pas l’appeler une occupation. Disons qu’elle a été reconnue par le droit international et que le monde l’a applaudie. Prétendons que les Palestiniens sont reconnaissants de sa présence. Reste cependant un petit problème qui continue à planer sur le sujet : tout ceci repose entièrement sur des mensonges.
Du début à la fin toujours repoussée, c’est un vrai tissu de mensonges. Il n’y a pas un mot de vérité qui y soit associé. Sans ces mensonges, ce serait tombé en décomposition depuis longtemps. Sans ces mensonges, il est peu probable que cela aurait jamais existé. Ces mensonges, dont la droite est fière de certains d’entre eux (« pour le bien de la Terre d’Israël, il est acceptable de mentir »), suffisent à faire bondir de dégoût toute personne honnête. On n’a pas besoin de ces autres horreurs pour en être convaincu.
Cela a commencé avec la question de savoir comment nommer les territoires. Sur la radio israélienne, on a décidé d’utiliser le terme « territoires temporairement détenus ». C’était le mensonge N° 1, impliquant que l’occupation était temporaire et qu’Israël avait l’intention d’évacuer ces territoires, qu’il ne s’agissait que d’un élément de marchandage dans la recherche de la paix. C’est probablement le plus gros mensonge et certainement le plus décisif. C’est celui qui a permis de célébrer son jubilé.
La vérité, c’est qu’Israël n’a jamais eu l’intention de mettre fin à l’occupation. Sa prétendue limitation dans le temps n’a servi qu’à endormir le monde dans sa duperie.
Le deuxième mensonge majeur a été l’argument comme quoi l’occupation sert les intérêts sécuritaires d’Israël, qu’il s’agit d’une mesure d’autodéfense utilisée par une pauvre nation cernée par des ennemis. Le troisième mensonge fut le « processus de paix », qui n’a jamais vraiment eu lieu et qui, de toutes façons, n’a été prévu que pour donner encore plus de temps à l’occupation. Ce mensonge a eu plusieurs appuis. Le monde en a été complice, se mentant continuellement à lui-même. Il y a eu des discussions, la présentation de cartes (toutes semblables), on a tenu des conférences de paix avec de nombreux cycles de négociations et des sommets, avec des envoyés qui se précipitaient dans des allers-retours, et surtout des boniments vides.
Tout ceci se fondait sur un mensonge, qui était la présomption qu’Israël n’ait jamais eu l’intention de mettre fin à l’occupation.
Le quatrième mensonge, évidemment, est l’entreprise de colonisation. Ce projet est né et a grandi dans un mensonge. Aucune colonie n’a été établie honnêtement, depuis la nuit passée au Park Hotel d’Hébron, en passant par les « camps de travail », les « camps de protection », les « fouilles archéologiques », les « réserves naturelles », les « espaces verts », les « zones de feu », les « terrains d’étude », les « avant-postes et expansions » – toutes ces inventions engagées sur un clin d’œil ou un hochement de tête, qui ont culminé dans le plus gros mensonge de ce contexte, celui des « terres d’Etat », mensonge qui ne peut être comparé qu’à celui des « absents présents » palestiniens d’Israël.
Les colons ont menti et les politiques ont menti, l’armée et l’Administration Civile dans les territoires ont menti – ils ont tous menti au monde et à eux-mêmes. De la protection d’un pylône d’antennes est née une méga-colonie et d’un week-end à cet hôtel est né le pire du lot. Les membres du cabinet qui ont ratifié, les membres de la Knesset qui ont opiné du chef et cligné de l’œil, les officiers qui ont signé et les journalistes qui ont blanchi le propos, tous connaissaient la vérité. Les Américains qui ont « condamné » et les Européens qui ont « été furieux », l’Assemblée Générale de l’ONU qui « a fait appel » et le Conseil de Sécurité qui « a tranché », aucun d’entre eux n’a jamais eu la moindre intention de donner suite avec quelque action que ce soit. Le monde se ment aussi à lui-même. Cette façon de faire arrange tout le monde.
Fin publicité dans s




Play Video
Play
Mute

Current Time 0:00
/
Duration Time 0:00
Loaded: 0%

Progress: 0%
Stream TypeLIVE
Remaining Time -0:00
 
Playback Rate
1

Chapters

  • Chapters

Subtitles

  • subtitles off

Captions

  • captions settings
  • captions off

Fullscreen
Foreground --- White Black Red Green Blue Yellow Magenta Cyan --- Opaque Semi-Opaque

Background --- White Black Red Green Blue Yellow Magenta Cyan --- Opaque Semi-Transparent Transparent

Window --- White Black Red Green Blue Yellow Magenta Cyan --- Opaque Semi-Transparent Transparent


Font Size 50% 75% 100% 125% 150% 175% 200% 300% 400%

Text Edge Style None Raised Depressed Uniform Dropshadow

Font Family Default Monospace Serif Proportional Serif Monospace Sans-Serif Proportional Sans-Serif Casual Script Small Caps

Defaults
Done


Cela facilite aussi la sortie sans fin des mensonges quotidiens qui camouflent les crimes commis par les Forces de Défense Israéliennes, la Police des Frontières, le Shin Bet, l’Administration des Prisons et l’Administration Civile – la totalité de l’appareil de l’occupation. Cela facilite aussi l’utilisation d’un langage aseptisé, le langage de l’occupant tant aimé des médias, le même langage que celui utilisé pour décrire leurs excuses et leurs auto-justifications. Il n’y a pas en Israël de blanchiment comparable à celui qui décrit l’occupation et il n’y a pas d’autre large coalition qui la diffuse et la soutienne avec autant de dévotion.
La seule démocratie du Moyen-Orient qui utilise une tyrannie militaire brutale et l’armée la plus morale du monde qui tue plus de 500 enfants et 250 femmes en un seul été – quelqu’un peut-il concevoir un mensonge plus gros que celui-là ? Quelqu’un peut-il imaginer une plus grande auto-tromperie que celle qui prévaut en Israël et qui dit que tout ceci nous a été imposé, que nous ne le voulions pas, que les Arabes sont à blâmer ? Et encore, nous n’avons pas mentionné le mensonge des deux Etats et le mensonge comme quoi Israël recherche la paix, les mensonges sur la Nakba de 1948 et la « pureté » de nos armes dans cette guerre, le mensonge à propos du monde entier qui serait contre nous et le mensonge comme quoi les deux côtés sont à blâmer.
Depuis les paroles de Golda Meir « nous ne pardonnerons jamais aux Arabes d’obliger nos enfants à les tuer » à « une nation ne peut pas être un occupant sur sa propre terre », les mensonges succèdent aux mensonges. Cela ne s’est pas arrêté jusqu’à aujourd’hui. Cinquante ans d’occupation, cinquante nuances de mensonges. Et maintenant ? Cinquante ans de plus ?
Traduction J. Ch. pour l’Agence Média Palestine
Source : Haaretz
Contenu sponsorisé

Sujet / Message Re: Négociations au Proche-Orient

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum