Bienvenue sur le forum non officiel de l'Etoile Nord-Africaine;

Afin de profiter pleinement de certains sujets sur le forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre espace si vous ne l'êtes pas encore.


http://www.intervalle-dz.com/
Sondage
Derniers sujets
» Wilaya 5 historique en Oranies ( 1954/1962 )
Sam 6 Oct - 19:16 par Sphinx

» dépenses militaires mondiales
Dim 6 Mai - 16:38 par ZIGHOUD15

» nouvelle grille de lecture du monde
Dim 29 Avr - 16:29 par ZIGHOUD15

» algerian barkhane la citadelle
Ven 27 Avr - 16:27 par ZIGHOUD15

» cabale
Mer 25 Avr - 16:06 par ZIGHOUD15

» Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS)
Sam 20 Jan - 16:30 par ZIGHOUD15

» L'emir Abdelkader et le monde antique ....
Lun 4 Déc - 20:26 par Sphinx

» Abd-el-Qadir al-Djazaïri : naissance ,vie et mort ...
Mar 28 Nov - 22:07 par Sphinx

» BRICS
Mar 14 Nov - 9:42 par ZIGHOUD15

» LA MATRICE DU TERRORISME
Lun 30 Oct - 15:49 par ZIGHOUD15

» La science du transhumanisme
Jeu 19 Oct - 12:43 par ZIGHOUD15

» la guerre de syrie
Jeu 12 Oct - 10:38 par ZIGHOUD15

» la chine nouveau joueur en afrique
Sam 30 Sep - 21:16 par ZIGHOUD15

» Médias- Mensonges et Manipulation de l'information
Mer 20 Sep - 14:23 par ZIGHOUD15

» Les exercices militaires russo-biélorusse
Lun 18 Sep - 14:22 par ZIGHOUD15

» l'inde nouveau joueur ?
Jeu 14 Sep - 12:50 par ZIGHOUD15

» Birmanie
Mar 12 Sep - 16:46 par ZIGHOUD15

» divulgation ET sommes nous prets ?
Mer 30 Aoû - 15:23 par ZIGHOUD15

» la lachété comme le courage seraient hereditaires
Mar 22 Aoû - 10:08 par ZIGHOUD15

» Le Pentagone fait son deuil du « Nouveau Siècle américain »
Lun 21 Aoû - 19:05 par ZIGHOUD15

» le mouton de l'aid
Dim 20 Aoû - 10:32 par ZIGHOUD15

» Le captagon vient au secours des manifestants vénézuéliens
Lun 14 Aoû - 16:56 par ZIGHOUD15

» Le franc CFA, arme de destruction massive contre le développement africain
Lun 14 Aoû - 16:12 par ZIGHOUD15

Galerie


Décembre 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Sujet / Message Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Ven 13 Mar - 21:47

Rappel du premier message :

La franc maçonnerie et l'émir Abdel kadeur




L'émir Abd el-Kader, al-Insan al-kamil, l'homme accompli (de son vrai nom Abd al-Qadir Ibn Muhy al-Din al-Hassani al-Jazaïri), héros positif, résistant, créateur de l'Etat algérien, fin politique, cavalier exceptionnel, homme de lettres et poète, humaniste avant la lettre, savant musulman tolérant, homme moderne et parfait dans sa voie traditionnelle, initiateur du dialogue islamo-chrétien, montre le chemin de la réconciliation entre les deux rives de la Méditerranée. Comme un bodhisattva ou le chevalier Kadosch, il retarda sa fana, son extinction dans l'Un, pour, par compassion à l'égard de toutes les créatures, enseigner la bonne voie, le beau modèle, celui de l'acceptation de l'autre. La position de l'émir, tirée de celle de son maître Ibn Arabi, tient au fait qu'il considère que la nomination des hommes ne change rien à l'essentialité de l'Être, donc que tout orant ne prie que Lui ; il n'y a pas de juif, de chrétien, d'idolâtre inférieur au musulman dans le salut : « Notre Dieu et le Dieu de toutes les communautés opposées à la nôtre sont véritablement un Dieu unique [...]. Il s'est manifesté à tout adorateur d'une chose quelconque - pierre, arbres ou animal - sous la forme de cette chose ; car nul adorateur d'une chose finie ne l'adore pour elle-même ; ce qu'il adore, c'est l'épiphanie en cette forme du vrai Dieu ... »

Très tôt, cette conviction le conduit à des actes surprenants pour son temps : en pleine guerre de conquête, il négocie les échanges de prisonniers avec Mgr Dupuch, évêque d'Alger, dans des conditions qui lui valent de durables amitiés. Il rédige un traité à cet effet, cent ans avant les conventions de Genève ! il existe plusieurs traductions de ces « Règlements donnés par l'émir Abd el-Kader à ses troupes régulières » (1843). « Tout Arabe ayant un Français ou un chrétien en sa possession est tenu pour responsable de la façon dont il est traité [...]. Au cas où le prisonnier se plaindrait du plus petit sévice, l'Arabe qui l'a capturé perdrait tout droit à recompense. » Nous n'aurons pas l'impudeur de rappeler les exactions de l'armée française à cette époque ...

Aussi n'est-il guère étonnant que, lors de sa captivité à Pau, se constitue très vite en France un « parti kadérien » qui demande sa libération telle qu'elle a été promise par le fils du roi, le duc d'Aumale. Mgr Dupuch, alors à Bordeaux, entreprend des démarches qui, entre autres pressions, permettront à l'émir et à sa famille de trouver un meilleur exil à Amboise. C'est là qu'il concrétise son idée de dialogue : il tient une sorte de salon littéraire, philosophique et religieux où défile le Tout-Paris. L'émir, qui correspond avec plusieurs ecclésiastiques, écrit une série d'œuvres pour expliquer l'islam aux Français. Le texte le plus vif, « Lettre aux Français » (« Al-Miqrad al-hadd... »), est connu dès les années 1850-1855 sous différentes traductions. Avec son beau-frère Ben Thami, il rédige une sorte de bilan de leur action ; Mgr Teissier, actuel archevêque d'Alger, en a traduit et publié la partie qui concerne le dialogue islamo-chrétien dans la revue « Islamno-cristiano » (n°1, 1975). Il s'agit incontestablement du premier dialogue conçu sur un pied d'égalité. Deux logiques s'y affrontent, sans fantasmes ni faux-fuyants, et l'émir y fait preuve d'une remarquable attention à l'autre. Il est même possible d'avancer qu'il invente alors le mot « humanisme » en un sens moderne, à partir de l'utilisation qu'il fait du concept arabe d'al-Insan : « homme », au sens d'humain. Il ne manque jamais de rappeler ce verset du Coran : « Celui qui tue un homme tue l'humanité tout entière ... »

L'émir Abd el-Kader.

Revenu en Orient, il s'installe à Damas auprès de la tombe de son maître Ibn Arabi. C'est à l'occasion des événements de 1860 qui ensanglantent la Syrie et le Liban qu'il acquiert une notoriété mondiale. Non seulement il maintient l'ordre à Damas, mais ce faisant il sauve du massacre des milliers de chrétiens. Il sera couvert de récompenses en tout genre, de décorations de toute l'Europe, dont la cravate de commandeur de la Légion d'honneur. Pourtant, lorsque Napoléon III lui propose de devenir le vice-roi du Bilad al-Cham, c'est-à-dire d'une partie du Proche-Orient qui serait détachée de l'Empire ottoman, l'émir répond : « Mon royaume n'est pas de ce monde ! L'oblitération [al-mahq], la dissimulation de la vice-royauté que Dieu [Malik al-Muluk, Roi des rois] destine à l'être humain véritable ne peut pas s'accommoder d'une royauté mondaine. » Ce à quoi l'envoyé spécial, le général de Beaufort, réplique : « Ce n'est après tout qu'un Arabe [...], sans parler de ce qu'il y aurait de choquant à mettre un musulman à la tête du Liban » (rapport du 6 octobre 1860). L'avantage avec les militaires, c'est leur franc-parler !

Il faut rappeler enfin que la virtuosité religieuse intra et extra-mondaine (innerweltlich/ausserweltlich, selon les termes de Max Weber) d'Abd e1-Kader allait se manifester un fois encore avec l'affaire de Suez : peu nombreux sont ceux qui savent que, sans son appui à Ferdinand de Lesseps, le canal n'aurait jamais été percé. C'est Abd el-Kader, alors en retraite à Médine et à La Mecque en 1863-1864, qui convainc les autorités religieuses de la région du bénéfice que les peuples arabes tireraient de cet isthme terrestre reliant l'Orient et l'Occident. Certes, Abd el-Kader, qui est dans sa phase ultime d'illuminations - « Dieu m'a ravi à moi-même », écrit-il - pense aussi à la rencontre de deux spiritualités, mais il comprend l'apport technologique comme un signe de Dieu.

Le 17 novembre 1869, le khédive Ismaïl Pacha inaugure le canal en présence de toutes les têtes couronnées d'Europe : l'émir est aux côtés de l'impératrice Eugénie et la France a mis à sa disposition un croiseur. Abd el-Kader, barzakh al-barazikh, isthme des isthmes, homme-pont, récite le verset 100 de la sourate 23 : « Les gens de l'isthme sont entre l'ici-bas et l'au-delà. Derrière eux cependant il y a le monde intermédiaire jusqu"au jour où ils seront sauvés. »

Bruno Etienne.
Article paru dans le hors-série n°54 (avril-mai 2004) du Nouvel Observateur, consacré aux "Nouveaux penseurs de l'islam".



Dernière édition par sphinx le Mer 28 Déc - 13:22, édité 1 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas


Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Syfou le Ven 23 Avr - 17:00

TRAITE DE LA TAFNA - 30 MAI 1837

Le traité qui suit a été convenu, entre le lieutenant-général Bugeaud et l'Emir Abd el Kader.
Article 1: L'Emir Abd el Kader reconnaît la souveraineté de la France.

Article 2: La France se réserve, dans la province d'Oran, Mostaganem, Mazagran, et leurs territoires, Oran Arzew, et un territoire, limité comme suit : A l'Est par la rivière Macta, et les marais dont elle sort ; au Sud, par une ligne partant des marrais précités, passant par les rives sud du lac, et se prolongeant jusqu'à l'oued Maleh dans la direction de Sidi Saïd ; et de cette rivière jusqu'à la mer, appartiendra aux Français. Dans la province d'Alger, Alger, le sahel, la plaine de la Metidja - limité à l'Est par l'oued Khuddra, en aval ; au Sud par la crête de la première chaîne du petit Atlas, jusqu'à la Chiffa jusq'au saillant de Mazafran, et de là par une ligne directe jusqu'à la mer, y compris Coleah et son territoire - seront français.

Article 3: L'Emir aura l'administration de la province d'Oran, de celle du Tittery, et de cette partie de la province d'Alger qui n'est pas comprise, à l'Est, à l'intérieur des limites indiquées par l'article 2. Il ne pourra pénétrer dans aucune autre partie de la régence.

Article 4: L'Emir n'aura aucune autorité sur les Musulmans qui désirent résider sur le territoire réservé à la France ; mais ceux-ci seront libres d'aller résider sur le territoire sous l'administration de l'Emir ; de la même façon, les habitants vivant sous l'administration de l'Emir pourront s'établir sur le territoire français.

Article 5: Les Arabes habitant sur le territoire français jouiront du libre exercice de leur religion. Ils pourront construire des mosquées, et accomplir leurs devoirs religieux en tous points, sous l'autorité de leurs chefs spirituels.

Article 6: L'Emir livrera à l'armée française 30.000 mesures de blés, 30.000 mesures d'orge et 5.000 bœufs.

Article 7: L'Emir aura la faculté d'acheter en France, la poudre, le souffre, et les armes qu'il demandera.

Article 8: Les kolouglis désirant rester à Tlemcen , ou ailleurs, y auront la libre possession de leurs propriétés, et seront traités comme des citoyens. Ceux qui désirent se retirer dans le territoire français, pourront vendre ou louer librement leurs propriétés.

Article 9: La France cède à l'Emir, Rachgoun, Tlemcen, sa citadelle, et tous les canons qui s'y trouvaient primitivement. L'Emir s'engage à convoyer jusqu'à Oran tous les bagages, aussi bien que les munitions de guerre, appartenant à la garnison de Tlemcen.

Article 10: Le commerce sera libre entre les Arabes et les Français. Ils pourront réciproquement aller s'établir sur chacun de leurs territoires.

Article 11: Les Français seront respectés parmi les Arabes, comme les Arabes parmi les Français. Les fermes et les propriétés que les français ont acquises, ou pourront acquérir, sur le territoire Arabe, leur seront garanties : ils en jouiront librement, et l'Emir s'engage à les indemniser pour tous les dommages que les Arabes pourront leur causer.

Article 12: Les criminels, sur les deux territoires, seront réciproquement livrés.

Article 13: L'Emir s'engage à ne remettre aucun point de la côte à aucune puissance étrangère, quelle qu'elle soit, sans l'autorisation de la France.

Article 14: Le commerce de la Régence ne passera que par les ports français

Article 15: La France maintiendra des agents auprès de l'Emir, et dans les villes sous sa juridiction, pour servir d'intermédiaires aux sujets français, dans tous les différends commerciaux qu'ils pourront avoir avec les Arabes. L'Emir aura le même privilège dans les villes et ports français.

La Tafna, le 30 mai 1837,
Le Lieutenant-Général commandant à Oran
(Le sceau de l'Emir sous le texte arabe,
Le sceau du général Bugeaud sous le texte français)

Par:toufik bakhti

Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Ven 30 Avr - 0:34

Traité du camp des Figuiers Valmy (El Kerma)

L'autorité d'Abd el-Kader fut alors remise en cause par des tribus liées au pillage : les aghas Benaouda Mazari, chef des Zmalas, et Mustapha ben Ismael, chef des Douars qui avait été agha avant la conquête, ne voulaient pas se soumettre à quelqu'un qu'elles considéraient comme un usurpateur. Ils se joignirent à un autre chef, l'agha Kadour Ben El-Morsly, placé à la tête des Bordja et chef des Beni Aâmer (Nomade), une des plus populeuses tribus de la province qui refusaient de continuer à payer zakât (l’achour), alléguant que la cessation de la guerre rendait cet impôt inutile, et qu'ils ne reconnaissaient pas pour leurs maîtres les infidèles et leurs alliés.

Abd el-Kader rassembla au plus vite ses cavaliers dans les environs de Mascara et surprit plusieurs villes laissées sans défense. Mais il eut l'imprudence d'établir son camp sur la lisière de la forêt de Zétoul, dans le pays des rebelles. Au milieu de la nuit, les Douars mirent en fuite une partie de ses troupes, enlevèrent son camp au galop, et le forcèrent à rentrer presque seul à Mascara. À cette nouvelle, Sidi el-Arubi leva l'étendard de la révolte, les autres chefs des mécontents imitèrent son exemple, et Abd el-Kader se vit entouré d'ennemis.

Au lieu de profiter de ces divisions, les Français intervinrent contre les révoltés de sorte qu'ils rendirent Abd el-Kader plus puissant après cet échec qu'il ne l'était auparavant. Mustapha ben Ismael, Benaouda Mazari et Kadour Ben El-Morsly, instigateurs de l'insurrection, avaient pourtant écrit aux généraux Théophile Voirol et Louis Alexis Desmichels qu'ils s'engageaient au nom des tribus insurgées à se reconnaître sujets de la France, à renverser Abd el-Kader et à amener la soumission des troupes de l'émir. Mais le général Louis Alexis Desmichels, les jugeant peu sûr préféra protéger Abd el-Kader.

Soutenu par les Français et maître de la vaste province d'Oran, depuis le Chlef jusqu'à l'empire du Maroc, il suivit l'exemple du pacha d'Égypte, dont il avait étudié la politique, et, s'appuyant sur la défense faite aux musulmans de traiter directement avec les chrétiens, il se constitua le négociant de ses États puis s'opposa à ce que les Français puissent visiter Tlemcen, sous prétexte que les Arabes et les juifs n'aimaient pas à voir des étrangers chez eux. Bientôt, il forma le projet de s'emparer de deux provinces de l'est et du centre, et constituer un État maure sur les hauts plateaux et de laisser aux Français la côte algérienne. Il prit un moyen détourné pour arriver à son but : il écrivit que, grâce à lui, toute la province d'Oran était maintenant pacifiée, que l'Est commençait à s'agiter, mais qu'il engageait les généraux Français à ne point s'y rendre, qu'il se chargeait de faire rentrer lui-même les tribus insurgées dans la soumission. Mais le général Théophile Voirol refusa ces propositions.

L'attitude d'Abd el-Kader inquiéta une secte de fanatiques, qui fit éclater une révolte contre Abd el-Kader, en prêchant la guerre sainte, avec à leur tête d'importants personnages, entre autres, le frère d'Abd el-Kader, Sidi Mustapha, ancien caïd des Flittas. Les Français prirent encore parti pour celui-ci et l'armée de l'émir parvint à vite mater la révolte.

Abd el-Kader cherchait depuis longtemps à sortir de sa province, un incident lui en donna l'occasion. Un chéliff nommé Hadji Mouça prétendait avoir trouvé le moyen d'empêcher les canons et les fusils des infidèles de partir. Mouça, à la tête d'importantes troupes, s'empara de Médéa et de Miliana, mais Abd el-Kader l'attaqua et le défit entièrement.
L'émir, en passant le Chéliff, avait violé les conventions. Néanmoins, vu le service qu'il venait de rendre, les Français lui laissèrent établir Hadj-el-S'ahit khalifet de Medeah, et réclamer zakât (« dîme »). Seulement, le comte d'Erlon, gouverneur général, envoya auprès de l'émir un officier d'état-major chargé de le tenir au courant de toutes les entreprises. L'officier, ne comprenant pas l'arabe, ne faisait guère de tort à Abd el-Kader, qui lui donnait facilement le change.

Le remplacement du général Desmichels par le général Trézel fut le commencement des hostilités. Le premier soin du nouveau gouverneur fut de travailler à détacher les tribus les plus puissantes de la cause de l'émir. Les Douairs et les Zmala se déclarèrent sujets de la France, sous la condition d'une protection efficace.

Le comte d'Erlon refusa de sanctionner cette mesure, et Abd el-Kader, instruit des dissensions qui existaient entre les généraux, persécuta les tribus soumises : celles-ci s'adressent au général Trézel, qui leur aurait alors répondu : « la parole d'un général français est sacrée ; dans une heure, je serai au milieu de vous ». Et sans hésiter, il sort d'Oran à la tête de deux mille hommes bien armés, le 26 juin 1835. Il livre dans la forêt de Mousa-Ismaël un brillant combat, où le colonel Oudinot, frère de Nicolas Oudinot, trouva la mort. Mais les Français perdirent la bataille et près de 800 hommes dont 15 officiers.

À la fin de 1835, le maréchal Bertrand Clauzel marcha sur Mascara à la tête de onze mille hommes. Le duc d'Orléans se distingua par sa bravoure dans cette expédition. Les troupes de l'émir, battues au Sig, à Abra, à Tafna, à Idbar, se dispersèrent et le laissèrent presque seul.

wikipedia

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Ven 30 Avr - 0:40

Vu d'Algérie, un mystique et un combattant inflexible et trahi

L'émir est aussi considéré en Algérie comme le père de la nation, héros trahi qui ne s'est rendu que pour préserver les Algériens d'un combat inégal et perdu d'avance. En Algérie, depuis quelques années, la figure du héros national s'est enrichie et les Algériens, grâce à toute une littérature mystique découvrent la dimension soufie du résistant à la conquête française. Chef militaire et communautaire, Abd el-Kader est décrit comme le concepteur de la capitale mobile : la Smala et surtout comme l'un des plus grands mystiques du XIXe siècle, qui a laissé un ouvrage d'une profondeur rare sur son propre cheminement intérieur : le livre des Haltes, Kitab al-Mawaqif. René Guénon reconnait en lui bien plus qu'un simple chef de guerre, mû par des principes d'un tout autre ordre, et un personnage d'une éminente stature akbharienne dans l'ordre du Tassawuf.

Le professeur Boutaleb Chamyl conteste l'image d'un accord et dénonce "la trahison par l'occupant français". La négociation antérieure à l'armistice avec le général Lamoricière montre que les quatre conditions posées par l'Émir pour l’arrêt des hostilités étaient acceptées (départ à Alexandrie ou à Saint-Jean-d'Acre, sort réservé à son lieutenant et bras droit Bouhmidi, possibilité pour ses partisans de le suivre, enfin possibilité pour les expatriés d'emporter leurs biens). La disproportion des forces faisait convenir aux hommes de l'émir qu'ils ne pouvaient pas battre la France, première puissance militaire du moment: le Maroc avait massé 155 000 hommes contre eux, en plus des 125 000 français. Abd El Kader n'avait que 1 200 hommes pour continuer une lutte qui visait à provoquer dans la mémoire collective un esprit de résistance. Le général de Neveu informa ses chefs que la tactique de l'émir était d’aller vers l’usure, et écrivit au duc d'Aumale, gouverneur d'Algérie, fils du roi des Français, qu'il avait accepté les conditions posées par l'émir et donc qu'il lui avait promis qu'il pouvait partir à Saint-Jean-d'Acre. La réaction de Louis-Philippe Ier, heureux de la fin de la guerre, contrasta avec celle de son ministre de la guerre le maréchal Guizot qui lui aurait répondu : « Sire, vous ne l’avez pas tué, vous ne l’avez pas capturé et il vient de remporter un armistice. C’est une défaite pour la France. Il faut le détourner pour le faire venir en France et qu'on annonce qu’il s’est rendu ». La lettre aurait alors été falsifiée: on aurait laissé l'expression « s’est rendu » et effacé « au rendez-vous » alors que « par » y aurait été remplacé par « à ». Son bateau (le Solon, un caboteur pour Alexandrie) détourné à Mers el-Kebir sous le fallacieux prétexte d'un problème technique, aurait été remplacé par l’Asmodée, un transatlantique qui pouvait donc débarquer l'émir en France, à Toulon. L'émir aurait compris qu’il venait d’être trahi : la France, pays des droits de l’Homme, aurait commis un parjure en l'emprisonnant et pour l’histoire, l’émir Abd el-Kader aurait fait l’objet d’une falsification.

Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 3 Juin - 12:05


Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 8037
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Syfou le Mer 11 Aoû - 0:33

Abdel-Kader, "L’harmonie des contraires (1808 – 1883)

Un nouveau livre consacré à l’Emir Abdel-Kader à l’occasion du deuxième centenaire de sa naissance par un auteur d’origine algérienne, montre la popularité d’un prince soufi algérien qui aura traversé la plus grande partie du XIXe siècle , lutté pour l’indépendance de sa patrie , subi une longue captivité, et émigré au Proche-Orient alors ottoman.

Il aura en fait, comme le montre l’auteur, su relier entre elles les spiritualités musulmane et chrétienne, religieuse et philosophique et vivre dans une convivialité renouvelée dans les trois parties de l’espace méditerranéen , le Maghreb (Algérie) , l’Europe (France) , le Machreq (Syrie).Cet être exceptionnel aux trois tranches de vie assumées est capable « d’harmoniser les contraires ».

Entre les combats, il signe des conventions de paix en 1834’ puis en 1837 avec le Général Bugeaud, et en 1847 un traité de reddition qui correspond pour lui, initié, à une mort symbolique.

Il est alors prisonnier en France sous la monarchie de juillet et la deuxième République, transporté de Marseille à Pau, de Pau à Amboise ; un comité de soutien « abdelkadérien »est présidé par le Genevois protestant Charles Eynard , auquel adhèrent Emile Girardin, les Saint-simoniens , des membres du clergé catholique . On lui rend visite dans une atmosphère spiritualiste et studieuse. Il est célèbre ; Napoléon III, qui connut également exil et prison, vient le voir à Amboise le 16 octobre 1852 , lui annonçant sa remise en liberté. Il se rend dans l’Empire Ottoman , à Brousse , puis au bout de deux ans , s’installe définitivement à Damas .

C’est que dans l’ancienne capitale omeyade, le mausolée du Cheikh el Akbar, Mohieddine Ibn Arabi (1165-1240), dignitaire de la confrérie qadirie, comme il l’est lui-même, et qui avait quitté l’Occident , Murcie en Andalousie ,pour finir ses jours en Orient , l’a attiré ; il le considère comme son maître spirituel à travers les siècles .

Il a l’habitude de citer ce verset coranique : « Chaque difficulté recèle un bienfait » ( XCIV , 5). L’Emir accepte de donner des cours de théologie et de mystique à la mosquée des Omeyades à raison de quatre heures par jour .Il avait rédigé à Brousse un ouvrage intitulé Rappel à l’intelligent, avis à l’indifférentLivre des Haltes. Il s’impose une discipline très stricte qu’il résume ainsi : « Je veux tenir mon âme en bride ; l’homme est un composé de soie et de fer » . (1855) et le contenu de ses cours sera publié vingt ans après sa mort sous le titre

En 1860, l’empire ottoman est en effervescence. Les réformes politiques imposées par les grandes puissances et notamment l’égalité de tous les sujets ottomans musulmans et non musulmans entraine des réactions populaires de révolte conduisant à des pogroms ; à Damas et dans plusieurs régions du Liban, les chrétiens sont victimes d’exactions et plusieurs centaines perdent la vie. Le courageux Emir avec seulement deux cents algériens sauve 5OOO chrétiens et les consuls et les religieux européens dans la seule ville de Damas. La France ,la Russie, la Prusse ,la Grèce et même la Turquie le décorent en signe de reconnaissance. L’obédience du Grand Orient de France le sollicite pour s’affilier à la franc-maçonnerie .Il acquiescera à cette demande, ayant à l’esprit, comme le souligne l’auteur ,que son appartenance au confrérisme soufi est compatible avec l’idéal humaniste maçonnique .

Toute sa vie, l’Emir Abdel-Kader aura reconnu aux non-musulmans le droit à la différence religieuse, et il dialoguera volontiers avec tous ses interlocuteurs enthousiastes sur les plans intellectuel et spirituel. Il dira même : « Si le Pape voulait faire une conférence entre ses prêtres et les miens, je serai heureux d’y prendre place » montrant ainsi un extraordinaire esprit d’avant-garde puisqu’une réunion de ce genre ne se tiendra pour la première fois qu’en décembre 2008. « Dieu embrasse les croyances de toutes Ses Créatures, de même que les embrasse Sa Miséricorde » (Mawaquef26). Il craint cependant deux conséquences qui touchent le monde actuel : que la société musulmane se sclérose et que la modernité européenne soit dépourvue d’âme.

Cet esprit œcuménique ira de pair chez lui avec un esprit scientifique. Il se rendra à Paris en 1855 à l’occasion de la tenue de la première Exposition Universelle de Paris (30 Etats participants, 5 millions de visiteurs) puis à l’Exposition ouvrière de Crystal Palace à Londres en 1865. De Ferdinand de Lesseps qui l’aura sollicité, il soutiendra le projet de percement de l’isthme de Suez et sera parmi les personnalités invitées à la cérémonie d’inauguration du Canal en 1869.

M. Bouyerderne résume en une formule judicieuse le parcours de l’Emir : « Sa spiritualité s’appuyait sur la conviction intime que l’acceptation des paradoxes permet de se résorber dans l’Unicité (« tawhid ») ».

Cet ouvrage nous permet de mieux cerner les différentes facettes d’une personnalité qui, il y a un siècle et demi, avait fait sien le futur « Projet de l’Union de la Méditerranée » , consistant précisément à harmoniser les courants jusque là opposés entre nord et sud de la « Mer du Milieu » ou Mare Nostrum.

Glossaire de 38 termes et excellente bibliographie complètent cette description audacieuse et moderne. Christian Lochon membre du réseau Chrétiens de la Méditerranée

Par:Ahmed Bouyerdene

Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Syfou le Dim 26 Sep - 22:59

Colloque sur la vie spirituelle de l’Emir Abdelkader à Ghazaouet



Un colloque sur la vie spirituelle de l’Emir Abdelkader se tiendra jeudi et vendredi prochain à Ghazaouet dans la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris samedi auprès des organisateurs.
Regroupant un panel de chercheurs et d’historiens, cette rencontre nationale, qui est initiée par la Fondation Emir-Abdelkader en collaboration avec la direction de culture de Tlemcen et du comité de wilaya chargé des manifestations et activités culturelles et artistiques, permettra aux participants d’évoquer, deux jours durant, plusieurs volets de la vie spirituelle et mystique de l’Emir.
Plusieurs communications seront présentées durant le colloque, portant autour de thèmes variés mais liés aux dimensions spirituelles du parcours et de l’œuvre de l’Emir Abdelkader, comme "Le message de l’Emir à la nation et au monde", "Dialogue des civilisations", "l’Emir Abdelkader et sidi Abou Mediene" et "La bataille de sidi Brahim".
Le président du conseil scientifique de la fondation organisatrice, le Dr. Zaïm Khenchelaoui, a expliqué à l’APS qu’"en tant que phénomène national et international insondable, il est tout a fait normal et logique et que l’on consacre au fondateur de l’Etat algérien moderne l’Emir Abdelkader encore une rencontre nationale qui se tiendra le 30 septembre et 1er octobre". Il a indiqué que le colloque de Ghazaouet "traitera de la spiritualité de l’Emir qui est non seulement une grande figure de la lutte sacrée et de la résistance nationale mais aussi un grand visionnaire du 19e siècle au Proche et Moyen-Orient, dans le Caucase ainsi que sur le continent européen et jusqu’en Amérique latine".
"L’Emir Abdelkader, fidèle à sa tolérance islamique et à sa moralité supérieure, avait même troublé le Pape lors de sa défense des chrétiens de Damas. Il eut de ce fait une double mission spirituelle et temporelle pour sa nation et pour le monde. L’Emir Abdelkader est connu pour être le prince de la compassion, le messager de la paix, le fondateur du dialogue des civilisations et le premier à avoir appelé au respect des droits de l’homme", a souligné le Dr. Khenchelaoui, chercheur en anthropologie des religions spécialisé en soufisme.
Le colloque sera prolongé à travers un pèlerinage sur les lieux de mémoire qui ont marqué le parcours "extraordinaire" de l'Emir, a-t-il fait savoir, précisant que "c’est en septembre de l'année 1845, à sidi Brahim près de Ghazaouet, que l’Emir Abdelkader élimina l’un des tortionnaires de l’histoire le sinistre criminel de guerre le lieutenant-colonel Montagnac, coupable de nombreux crimes à l’encontre des Algériens dont il se vantait honteusement, sans aucun remords".
Il a rappelé que "la bataille de sidi Brahim dura trois jours et trois nuits et que seulement 11 soldats ennemis sortirent vivants de cette bataille héroïque à laquelle des femmes de la région avaient participé et réussirent à éliminer de nombreux agresseurs français en usant seulement de leurs outils agricoles, à savoir des faucilles".
A propos de l’importance que revêt ce colloque, Dr. Khenchelaoui a indiqué qu’il s’agissait pour la fondation de "transmettre cet épisode de bravoure extrême aux jeunes générations pour leur éviter de tomber dans une amnésie historique fatale et incurable".

Publié dans : Ghazaouet , Emir Abdelkader

Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Nombre de messages : 5687
Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par abdelmalek le Lun 27 Sep - 11:58

je serais présent a cette journée:on on remercie le wali et le directeur de la culture d'avoir prie attache avec la fondation Emir Abdel Kader pour transmettre ce message que nos jeunes doivent hérités de leurs descendants :montré leurs vaillances et leurs modestie.PAS COMME CERTAIN responsable mitoyen a cette wilaya qui occulte l'histoire;le lieu du traité de la tafna doit être mieux prie en charge.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Syfou le Mer 6 Oct - 21:46

Lalla Zohra, mère de l’Emir Abdelkader



Une femme de grande bonté et pieuse qui épousa Hadj Mohieddine en 1807. Elle était l’une de ses quatre femmes et eut quatre garçons dont le dernier n’est que Abdelkader, le futur émir.

Lalla Zohra, est une femme instruite et très religieuse, elle donnera à ses enfants une instruction des plus poussées. Lalla Zohra était une femme cultivée, fille du cheikh Sidi Boudouma, chef d’une zaouïa à Hammam Bouhadjar.

Conseillère avisée et attentive auprès de son fils, Lalla Zohra était également appréciée pour sa bonté même envers les ennemis et captifs français, dont l’un d’eux a rapporté dans ses livres un témoignage élogieux envers celle qui était la mère de leur farouche adversaire.

Un médecin militaire, La Porte de Vaux, prisonnier au cours de la bataille de Sidi Brahim trouva beaucoup de réconfort auprès de la vieille dame et voici ce qu’il écrit à ce propos : «La vieille mère du héros se montra au-devant de nous pour nous recevoir en quelques mots dits avec onction et sagesse. Elle nous fit entendre que notre défaite était sans doute la volonté de Dieu dont nous étions venus troubler les simples serviteurs dans la terre que le Ciel leur avait donnée en partage… Mais ce Dieu est Tout-puissant, ses desseins sont impénétrables. Peut-être, après l’expiation, vous rendra-t-il, un jour, à votre patrie et à votre famille».
Cependant, il arrivait à la noble et généreuse personne de se laisser aller à la colère envers les envahisseurs. Pour les femmes prisonnières de l’Emir, ce dernier chargea spécialement sa mère et son épouse pour la prise en charge des captives afin de leur alléger leur détention. Vertueuse, angélique Lalla Zohra repose à l’éternité dans la région de Taza, dans l’Ouarsenis dans ce qui a été une des citadelles érigées par son fils l’Emir Abdelkader.

HORIZONS 04 Octobre 2010


__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par abdelmalek le Jeu 7 Oct - 13:15

il faut des journées d'infomation des grande femmes denotre pays ,cela montre que la femme en algerie a contribuer a construire ce pays avec des hommes valeureux.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Sam 25 Déc - 2:13

Commémoration du 163e anniversaire de l’exil de l’Emir Abdelkader à Ghazaouet (Tlemcen)



La ville de Ghazaouet (Tlemcen) commémorera samedi le 163e anniversaire de l’exil de l’Emir Abdelkader par le colonisateur français, à partir du port de Ghazaouet.

La section de la « Fondation Emir Abdelkader » a tracé un programme comportant plusieurs activités et manifestations « afin de revisiter les événements et les derniers pas de l’Emir en Algérie, à partir de Dar esselah (Maison armes) où il avait passé sa dernière nuit, jusqu’à son départ en exil du port de Ghazaouet où il a été embarqué à bord du navire français « l’Asmodée » vers le port français de Toulon », a indiqué sa présidente, Noria Rostane. Le programme prévoit une visite d’inspection des travaux d’aménagement et de réhabilitation de « Dar esselah » à Ghazaouet pour la reconvertir en musée relatant les faits historiques rayonnants qu’a réalisés l’Emir Abdelkader El Djazairi dans sa lutte contre l’occupant français, selon la même source.

algerie360.com

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Sam 25 Déc - 2:18

La vie spirituelle de l'Emir Abdelkader, thème d'un séminaire national



L'itinéraire rayonnant de l'Emir Abdelkader dans sa lutte contre l'occupation française, ses positions héroïques et sa vie intellectuelle et spirituelle seront mis en exergue lors du séminaire national sur cette personnalité ouvert jeudi à Ghazaouet (Tlemcen). Cette rencontre de deux jours, déclinée sous le thème générique "La vie spirituelle de l'Emir Abdelkader", en présence d'un représentant du ministère des Moudjahidine et d'universitaires et chercheurs en histoire, permettra également de mettre l'accent, selon les organisateurs, sur la nécessité d'inciter les jeunes à s'intéresser à ce patrimoine national précieux et lui donner sa vraie valeur en lui accordant davantage de recherches et d'études académiques de haut niveau scientifique.

Mme Noria Rostane, présidente de la section locale de la "Fondation Emir Abdelkader" organisatrice de cet événement en coordination avec la direction de la culture et le comité de wilaya chargé de l'organisation des manifestations et activités culturelles et artistiques, a indiqué que le choix de la ville de Ghazaouet pour abriter cette rencontre "n'est pas fortuit, car dicté par les événements et épopées de l'Emir et sa glorieuse armée".
Parmi les glorieuses batailles du chef de la résistance populaire algérienne, Mme Rostane a cité celle de "Sidi Brahim" qui a eu lieu dans cette région, trois jours durant en septembre 1845 et dans laquelle l'Emir a fait subir de grosses pertes aux forces coloniales (le colonel Montagnac a été tué et onze de ses soldats seulement ont survécu).
Selon le président du conseil scientifique de la "Fondation Emir Abdelkader", Dr. Zaim Khanchlaoui, les participants auront à aborder aussi lors de cette rencontre divers thèmes liés à la vie spirituelle de l'Emir dont "Le message de l'Emir à sa nation et au monde", "Les positions de l'Emir Abdelkader", "Le dialogue entre les religions", "L'Emir Abdelkader et Sidi Boumediene", "La bataille de Sidi Brahim" et "L'Emir Abdelkader symbole du djihad soufi".
Le professeur Mohamed Boutaleb de ladite Fondation présentera, lors de cette rencontre, un film documentaire sur l'itinéraire de l'Emir Abdelkader et ses £uvres mettant en exergue les aspects marquants de la personnalité du fondateur de l'Etat algérien moderne et ses positions comme étant "porteur d'un message de paix, fondateur du dialogue des civilisations et l'un des premiers à appeler au respect des droits de l'Homme".
Les travaux de cette rencontre seront ponctués par une visite aux sites de Sidi Brahim, mont "Kerkour", "Sbabna" et "la maison d'armement" de Ghazaouet où fut incarcéré l'Emir et passa sa dernière nuit dans son pays avant son extradition en exil à partir du port de cette ville.

Algérie Presse Service

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par abdelmalek le Dim 26 Déc - 11:08

j'étais présent avec une forte délégation d'oran de témouchent et biensur de tlemcen(ville d'art et d'histoire:
nous avons un ami le docteur mebarki qui est un fervent de l'histoire de ghazaouet et grasse a lui depuis plus de 06 ans qu'il nous a fait revir ce départ de notre Emir Abdel Kader et le palmier ou fut signer l'armitice et ses conditions. dont le départ pour akka ou alexandrie (l'histoire aurait pus changer son cours). la parole de la france fut bafouiller par leur roi.il a fallut que napoléon3 pour réparer.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Syfou le Sam 22 Jan - 19:37

Maison de l'Emir Abdelkader à Médéa



__
« Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes, c'est éclairer le jour avec une lampe. »  


http://algerie-institution.blog4ever.com

avatar
Syfou
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 5687
Age : 36
Emploi/loisirs : Les souvenirs s'envolent aussitot la la porte ouverte .
Humeur : Bien / H.M.D / Toujours.
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Dans un autre repère !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par abdelmalek le Dim 23 Jan - 10:46

cette année nous fêtons le 20ieme anniversaire de la création de la fondation EMIR ABD EL KADER PAR FEU MAITRE FERHAT; il est utile que nous aidons a parfaire l'idée de l'Émir et la création des maisons de l'Émir a travers le territoire national.
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 9:53

L'héroisme d'el emir abdel kadeur en combatant l'envahiseur français avec hardeur !





Dernière édition par sphinx le Jeu 27 Jan - 10:57, édité 1 fois

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 9:57


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:00


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:03


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:07


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:09


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:13


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par abdelmalek le Jeu 27 Jan - 10:29

MERCI SPHINX;
avatar
abdelmalek
Adm
Adm

Masculin
Nombre de messages : 1142
Age : 70
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : sinusoidale
Date d'inscription : 28/03/2009
Localisation : ALGERIENNE

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:36

abdelmalek a écrit:MERCI SPHINX;

Very Happy la lecture vient aprés docteur pas loin de 35 images à suivre Razz

__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:40


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:42


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:49


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:52


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 10:56


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 11:01


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 11:06


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Sphinx le Jeu 27 Jan - 11:09


__
"Quelle est la différence fondamentale entre une femme et un terroriste ? Avec le terroriste on peut négocier"
3

.、スフィンクス、


Spoiler:


avatar
Sphinx
Adminstrateur
Adminstrateur

Masculin
Nombre de messages : 8037
Age : 33
Emploi/loisirs : Mat
Humeur : Peu importe.
Date d'inscription : 19/12/2008
Localisation : S.B.A

Revenir en haut Aller en bas

Sujet / Message Re: Emir Abdelkader ibn Mohieddine…El Hachemi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum